L’escroc au faux détecteur d’explosifs bernait les Etats et les dictateurs

J’aurai vraiment tout lu!!! Vraiment tout! Un détecteur de balles de golf pour détecter des explosifs, et achetés par des autorités on ne peut plus sérieuses… Faut le voir pour le croire!

Jim McCormick, le 2/5/13, à Londres
Jim McCormick, le 2/5/13, à Londres / Crédits : AFP PHOTO / JUSTIN TALLIS

EuropePendant des années, Jim McCormick, un industriel anglais, a vendu un vulgaire détecteur de balles de golf comme un détecteur d’explosifs à de nombreux pays, notamment au Moyen-Orient. Il a été condamné jeudi.

Si Bernard Madoff est le roi de l’arnaque financière, alors Jim McCormick est très certainement celui du matériel anti-terroriste. Imaginez en effet un simple détecteur de balles de golf présenté, après quelques transformations, comme un détecteur d’explosifs, voire de drogues, d’ivoire ou de billets de banque !

C’est la « prouesse » qu’a pourtant réussi cet Anglais de 57 ans pendant la première décennie du siècle  avec son ADE 651 (pour Advanced detecting equipment). Ce petit engin, tenant dans une main, était en effet devenu le produit phare de sa société ATSC (UK).

60 millions d’euros amassés

Et avec un talent certain pour le mensonge et la négociation commerciale, Jim McCormick en a vendu des milliers d’exemplaires, à un prix oscillant entre 2.500 dollars (1.900 euros) et 30.000 dollars (22.800 euros) selon les modèles. Sachant que le détecteur de balles de golf acheté dans le commerce lui coûtait 15 dollars -50 après son « relooking »-, Jim McCormick a amassé une fortune estimée à près de 60 millions d’euros.

Si les victimes de Bernard Madoff étaient souvent de simples particuliers, celles de Jim McCormick étaient d’un tout autre style : il a ainsi vendu l’ADE 651 à une quarantaine d’Etats, dont plusieurs au Moyen-Orient. Parmi eux, la Tunisie de Zine Ebedine Ben Ali, la Syrie de Bachar al-Assad et surtout l’Irak, le principal client d’ATSC (UK) au milieu des années 2000. Mais l’ADE 651 a aussi été acheté par l’Onu, des aéroports, des hôtels de luxe, la police belge…

Indirectement responsable d’attentats ?

L’inefficacité du matériel avait été mis en lumière par la BBC en 2010. Le Royaume-Uni avait alors interdit son exportation en Afghanistan et en Irak et Jim McCormick arrêté. Jeudi, à l’issue d’un long procès, il a été condamné à dix ans de prison pour « fraudes », la peine maximum pour ce type de crime dans le code pénal britannique.

Beaucoup s’interrogent également sur le nombre de victimes dont Jim McCormick pourrait être indirectement responsable. Son produit équipait en grande partie les forces de sécurité irakiennes, et même les soldats de la coalition, lors de la guérilla menée par Al-Qaïda après la chute de Saddam Hussein. Or des dizaines d’attentats, faisant des centaines de morts, ont été perpétrés à des check-points après que l’ADE 651 a été utilisé pour détecter l’éventuelle présence d’explosifs sur des hommes ou dans des véhicules.

Source: lci.tf1.fr

4 commentaires

  • Zangao

    Je suis mort de rire ! Ils sont tous complètements cons !

  • Clocel Clocel

    Les anciens se souviendront des avions renifleurs!

    Parlez-en à Giscard à l’occase…

    • Harry

      Les avions renifleurs c’était pour la détection
      du pétrole et le gaz par fractuation du sous-sol ♫♫

      clocel c’est du n’importe quoi!

  • Truc

    je comprends pas comment c’est possible… Les mecs qui achètent des équipements aussi cher vous allez dire qu’ils ne le test pas avant de partir au charbon ?
    Moi demain je me lance dans le commerce international.