Indonésie : Nike recourt aux militaires pour intimider ses employés

C’est un peu le cas de le dire, suivant l’article, ils « Nike » les droits des employés!

Nike town 2010 (BrokenSphere, Creative Commons)Les fournisseurs locaux de la marque américaine sont accusés d’user de la peur pour forcer les ouvriers à accepter des salaires inférieurs au minimum légal.

La guerre des salaires s’intensifie en Indonésie entre employeurs soucieux de maintenir la rentabilité de leurs entreprises et ouvriers qui évoquent des revenus mensuels insuffisants pour assurer une vie décente. Le 1er janvier, la ville de Jakarta a augmenté le salaire minimal de 44% à 2,2 millions de rupiahs (170 euros). D’autres provinces ont suivi, incitant certaines entreprises à recourir à la force pour contourner la nouvelle loi.

L’attention se porte tout particulièrement sur les usines locales de Nike. Selon Jim Keady, directeur de l’ONG Education for Justice, sur les huit fournisseurs indonésiens de la marque d’articles de sport, seul un aurait accepté de revaloriser les salaires, les autres tentant de négocier des exemptions auprès des autorités.

Pour Jim Keady cité par le Jakarta Globe, l’exemple le plus frappant est celui de l’usine Pratama de Sukabumi, à 80 kilomètres au sud de Jakarta, où les ouvriers auraient été contraints de signer un document par lequel ils renonçaient à la revalorisation de leurs salaires. «Nous nous sommes retrouvés entourés de militaire engagés par la compagnie pour nous interroger et ils nous ont intimidés», témoigne une ouvrière de Pratama. L’entreprise américaines a indiqué qu’elle « prenait au sérieux ces déclarations » et allait mener une enquête.

La marque Adidas, concurrent direct de Nike, rencontre elle aussi des problèmes en Indonésie. L’Université de Georgetown (Washington) a annoncé ce même début de semaine qu’elle coupait tous ses liens avec la compagnie allemande. Selon l’institut américain, le groupe Adidas n’aurait pas honoré 1,8 million de dollars d’indemnités dus aux ouvriers de PT Kizone, dans la ville de Tangerang.

Source: Asie-info.fr via Sott.net