Le faible niveau des eaux du Danube entrave la navigation

Ne me parlez plus du beau Danube bleu, la valse est terminée, y’a plus d’eau!

© reuters

La navigation sur le Danube, deuxième plus long fleuve d’Europe après la Volga, s’est transformée en cauchemar en raison d’une sécheresse pratiquement sans précédent qui provoque une baisse presque record du niveau des eaux du fleuve qui traverse neuf pays avant de se jeter dans la mer Noire.

© epa
© epa
© afp
© reuters

L’Agence bulgare d’exploration du Danube a fait état de plusieurs sections très problèmatiques sur ce cours d’eau d’une longueur de 2.860 km. « Il n’y a pas d’eau! La situation est critique: non seulement ici sur le Bas-Danube, mais aussi plus haut: en Hongrie, en Autriche, en Allemagne », a déclaré Ivan Ivanov, directeur adjoint de la Compagnie bulgare de navigation fluviale.

« Nous chargeons les barges bien en-dessous de leur capacité. Le chenal est par endroit si étroit que les remorqueurs y passent avec une seule barge au lieu de six. Je ne peux même pas calculer nos pertes ».

Les ports fonctionnent aussi à capacité réduite. Deux lignes de ferries qui opèrent des liaisons d’une rive à l’autre entre la Bulgarie et la Roumanie sont « au bord » de la fermeture, qui serait inévitable si le niveau des eaux venait à passer sous les 50 cm, a indiqué Ivan Ivanov.

En Roumanie, les autorités du port de Galati (sud-est) ont fait état « d’opérations intenses de dragage pour maintenir les niveaux de profondeur minimum » permettant la navigation.

Centrale nucléaire

Bucarest craignait par ailleurs de devoir fermer une unité de sa seule centrale nucléaire à Cernavoda (est), si le niveau de l’eau baissait encore. Ce réacteur, qui puise de l’eau du Danube pour son refroidissement, avait été arrêté en 2003, lorsque le niveau du fleuve avait enregistré une chute record.

La compagnie publique roumaine Hidroelectrica, dont 40% de la production dépend du Danube, a annoncé une réduction de ses livraisons d’électricité. La pluie se faisant toujours attendre, les experts prévoient une stagnation ou une nouvelle baisse du niveau des eaux.

Niveau minimum de navigation
Le Danube est déjà en-dessous du niveau minimum de navigation sur la section de 200 km entre Bezdan, à la frontière serbo-hongroise, et Pancevo, près de Belgrade, selon le service hydro-météorologique serbe. Seules des embarcations légères étaient autorisées à passer, alors qu’une centaine de péniches-cargos étaient bloquées au niveau de Bezdan.

Les autorités de Vukovar, principale ville croate sur le Danube, ont interdit la navigation de bateaux d’une jauge supérieure à 1,3 m et en Slovaquie les autorités ont ordonné une réduction des cargaisons. Si les pays proches de l’embouchure du fleuve souffrent le plus, le transport de marchandises était également perturbé en amont, en Autriche et en Allemagne. L’institut météorologique autrichien Zamg a annoncé que ce novembre était le plus sec depuis le début des mesures en 1858.

Le transport de cargaisons sur le Danube ne constitue plus qu’un quart du volume habituel, le reste des cargaisons passant par voie routière ou ferroviaire, a indiqué l’organisation autrichienne de navigation « Via Donau ». Une section du fleuve de 69 km entre les ports allemands de Straubing et Vilshofen, interdite aux péniches, était également desservie par des trains et des poids lourds, selon l’administration fluviale.

Barrages
La navigation sur le canal Rhin-Main-Danube vers la mer de Nord a aussi été sensiblement réduite au cours des dernières semaines. Or l’arrivée de l’hiver fait peser une nouvelle menace: « Aucune précipitation n’étant prévue, les eaux du Danube gèleront quand le froid viendra », a estimé Ivan Ivanov. Ce phénomène avait été observé pour la dernière fois en Bulgarie en 1985.

Deuxième fleuve d’Europe, le Danube, avec ses zones humides, abrite également des écosystèmes et une faune uniques qui souffrent d’activités humaines comme l’extraction de gravier et la construction de barrages. Le Fonds mondial pour la nature (WWF) a appelé cette semaine à une attention accrue pour préserver les écosystèmes menacés. (afp)

© epa
Source: 7sur7.be

6 commentaires