Grèce : de la crise financière à la crise sanitaire

Papandréou qui démissionne, ce n’est pas la plus mauvaise nouvelle pour la Grèce même si celle-ci est déjà en elle-même béton, une crise sanitaire à commencé, l »hécatombe a commencé. Donc pour résumer, uniquement pour la Grèce, plus de traitements chimiothérapiques ni d’insulines pour les hôpitaux, et à cela, on rajoute l’horreur décrit par cet article! La crise nous fait payer cher, les grecs sont en train de payer de leur vie!!!

La crise financière grecque risque de déboucher sur une crise sanitaire. Une étude publiée au mois d’octobre par le journal britannique The Lancet soulignait déjà une remarquable dégradation de la santé des Grecs. Et lors d’une conférence de presse tenue il y a quelques jours à Athènes, l’association Médecins du monde a confirmé l’impact dramatique de la crise sur l’état sanitaire de la population. Les activités de soins de santé réalisées par les équipes de Médecins du monde Grèce, normalement réservées aux sans-abris et aux clandestins, ont augmenté de façon exponentielle entre 2007 et 2010. 30 % des Grecs y auraient aujourd’hui recours contre 4 % avant la crise.

Le nombre de suicides a crû de plus de 20 % entre 2010 et 2011, alors qu’il était jusque-là l’un des plus bas d’Europe. La prostitution enregistre également une hausse importante, y compris parmi des groupes sociaux qui, jusque récemment, n’avaient pas de problèmes économiques. Et, alors que les admissions à l’hôpital public ont bondi de 24 % par rapport à 2009, 3 000 salariés doivent quitter leurs postes dans des hôpitaux ou autres organismes de la santé publique d’ici à la mi-décembre. Ceux qui restent verront leurs salaires de nouveaux amputés, jusqu’à 40 % !

Source: Bastamag.net

11 commentaires

  • moutondu22

    voilà qui fera moins de bouches à nourrir …mais on est loin du compte .

  • il faut absolument se révolter avant que tous les peuples d’Europe (y compris la France) ne subissent le même sort..car c’est dans les cartons, c’est prévu, c’est leur programme pour nous tous. Nous faire payer LEUR crise jusqu’au bout, jusqu’à l’esclavage.

  • pm

    a moutondu22

    je trouve t’on commentaire plus que leger, un peu de respect pour le peuple grec, c’est pas eux qui ont demander cette merde d’europe

  • DELAUDE

    Comment ne pas avoir de compassion pour ces gens qui sont dans la misère et sans soins ??? Une fois encore, peut-on, -compte-tenu qu’ils ont subi comme nous la manipulation incessante des médias,- en vouloir à un peuple trompé?
    Ils sont victimes comme nous risquons de le devenir également, des voyous auxquels ils ont naïvement confié le pouvoir… Après les colonels, le socialisme leur a sans doute paru être le remède à tous les maux… Ils se sont fait avoir, gravement…
    Préparons-nous au pire nous aussi, l’Italie est entrain de trembler sur ses bases et il n’est pas sûr du tout qu’elle ne s’écroule pas comme la Grèce… Et là, l’Europe est finie. Certains diront que c’est plutôt une bonne chose.
    Ce qui ne faut pas oublier, c’est qu’avant que d’autres structures économiques soient mises en place, ça va être très difficile…
    N’oublions pas que les situations économiques désespérées ouvrent une porte royale à la guerre….

  • moutondu22

    franchement ,et pour être clair avec certains,je ne me réjoui pas de cette monstruosité ,qui se déroule ,là, sous nos yeux ébahis …
    faut pas faire ds les bons sentiments …il faut choquer pour réveiller …
    il est vrai que je suis ds la provoc …mais c’est biensûr délibéré …
    alors vous êtes bien gentil les mecs(?)mais pleurer sur le sort des » victimes » ou même sur votre propre sort ne vous rendra pas votre dignité …
    messieurs dames ,il est facile de s’indigner …
    moi c’est tous les jours que je dénonce cet état de fait …à mon échelle ..localement ..relayer  les idées, les infos ….
    jusqu’à m’en rendre malade …pour un résultat mitigé car les hommes ont la mémoire courte …
    et la manipulation commence à porter ses fruits tous pourris ….
     
    un chien enragé .