Les Vikings naviguaient sans boussole grâce à la « pierre de soleil » [MàJ]

La fabuleuse « pierre de soleil » qui aurait permis, selon les sagas scandinaves, aux navigateurs vikings de s’orienter même par temps couvert n’est pas une simple légende, assurent des chercheurs qui démontrent son efficacité dans une étude publiée mercredi.

On sait que les Vikings ont parcouru des milliers de kilomètres en direction de l’Islande et du Groenland, découvrant sans doute l’Amérique du Nord vers l’an 1000, bien avant Christophe Colomb. Mais leur capacité à naviguer sans boussole sur d’aussi longues distances, et dans des conditions très défavorables (nuit polaire, neige, etc.), reste encore un mystère.

Outre leurs excellentes connaissances astronomiques et maritimes, ils auraient utilisé des « pierre de soleil« , regardant au travers pour détecter la position exacte de l’astre invisible à l’oeil nu et en déduire ainsi le cap de leur navire.Les légendes qui les mentionnent ne donnent toutefois aucune indication quant à la nature de ces pierres fabuleuses, dont aucune n’a jamais été formellement identifiée dans les vestiges archéologiques.

Un cristal aux vertus particulières ?

Selon Guy Ropars, chercheur au Laboratoire de physique des lasers de l’Université de Rennes-1, cette « pierre de soleil » ne serait autre qu’un « spath d’Islande« , un cristal de calcite transparent relativement courant en Scandinavie et qui est encore actuellement utilisé dans certains instruments optiques.

Ce cristal a en effet la propriété de « dépolariser » la lumière du Soleil, c’est-à-dire de la filtrer différemment selon la façon dont on oriente la pierre.

Concrètement, si on regarde la lumière au travers du cristal, il produit deux « faisceaux » différents, l’un « ordinaire » et l’autre « dépolarisé« . « Lorsque l’on tourne le cristal sur lui-même pour obtenir une position, si les intensités des deux images sont strictement égales, alors le cristal donne directement la direction du soleil« , assurent à l’AFP Guy Ropars et son collègue Albert Le Floch.

Les rayons du Soleil qui nous parviennent sont en effet partiellement « polarisés« , c’est-à-dire orientés dans un sens précis.

« Lorsqu’on regarde le ciel au zénith, la lumière du soleil, qui au départ est non polarisée, tombe sur les molécules de l’atmosphère. Ces molécules se comportent comme de petits réémetteurs qui ne ramènent dans notre oeil que la vibration horizontale, perpendiculaire à la direction du soleil« , expliquent les physiciens bretons.

A l’aide de calculs théoriques très poussés confortés par une longue batterie de tests effectués avec leurs collègues canadiens et américains, ils en concluent que « la direction du Soleil peut être facilement déterminée, grâce à une simple observation fondée sur la différenciation entre les deux images » produites par le spath d’Islande.

« Une précision de quelques degrés peut être atteinte, même dans des conditions de luminosité crépusculaires« , souligne l’étude, publiée dans la revue scientifique britannique Proceedings of the Royal Society A.

Même sans avoir aucune connaissance scientifique sur la polarisation, les Vikings ont donc facilement pu observer les propriétés de ce cristal et s’en servir pour trouver le Soleil à coup sûr.

Un cristal de calcite a été récemment trouvé à bord d’une épave britannique du XBIe siècle découverte au large de l’île anglo-normande d’Aurigny (Anderley en anglais). Une bizarrerie inutile étant donné que la boussole était connue des navigateurs européens depuis le XIIIe siècle ?

Source du texte : RTBF

Posté par S.G  pour Théatrum-Belli

 

Comment les Vikings, cinq siècles avant Christophe Colomb et sans boussole ont-ils traversé l’Atlantique ? Deux physiciens rennais ont trouvé la réponse, démonstration à l’appui. Passionnant.L’histoire

Devinette : quel est le rapport entre des Vikings ayant traversé l’Atlantique au Xe siècle et le laboratoire de physique des lasers de l’université de Rennes 1 ? A priori aucun si ce n’est l’étude de la lumière et une insatiable curiosité scientifique.

« On sait que des Vikings, cinq siècles avant Christophe Colomb, ont gagné le Canada et sans doute les États-Unis en longeant le Groënland », explique Albert Le Floch, ex-professeur de physique à l’université de Rennes 1. « Mais ils ne pouvaient pas s’aider des étoiles pour se diriger ni de la boussole qui n’a été inventée qu’au treizième siècle. Et même s’ils disposaient d’une boussole, la proximité du pôle magnétique l’aurait rendue quasi inutilisable. » Alors comment faisaient ces fiers navigateurs pour maintenir le cap sur d’aussi longues distances en faisant fi de conditions climatiques pouvant être désastreuses ?

Une légende

« Ça faisait près de dix ans que l’on se posait la question », affirme Guy Ropars, enseignant chercheur au laboratoire de physique des lasers. La curiosité des deux scientifiques a été attisée par la fameuse légende de la pierre de soleil (sunstone en anglais). « Dans les sagas scandinaves, récits relatant les expéditions maritimes, est évoquée une pierre mystérieuse qui aurait permis au capitaine, en la pointant au zénith devant lui, de trouver la direction du soleil et donc de déterminer la direction à suivre. »

Une hypothèse qui, pour certains, tenait de la légende et qui n’avait jamais pu être démontrée… Jusqu’à ces derniers jours.

Le Spath d’Islande

Les deux physiciens ont conjugué leurs connaissances mais aussi leur intuition. « Il y a un cristal de calcite transparent qui était très courant en Islande », précise Albert Le Floch. « D’où son nom de Spath d’Islande. Un cristal que les Vikings pouvaient donc se procurer très facilement. » Un cristal qui, outre sa forme géométrique très particulière, possède une caractéristique unique. « Elle dépolarise totalement la lumière. C’est-à-dire qu’en fonction de son orientation, elle filtre la lumière. » Une propriété physique très complexe mais à l’utilisation simplissime. Elle peut permettre d’indiquer la direction du soleil, même si ce dernier n’est pas visible, avec une grande précision.

Démonstration

Autre piste qui a renforcé l’hypothèse des deux physiciens : la découverte, en 2003, dans une épave d’un navire anglais gisant depuis quatre siècles près de l’île anglo-normande d’Anderley (Aurigny), d’un cristal à la configuration d’un Spath d’Islande. Mais que faisait-il sur un bateau anglais qui disposait déjà d’une boussole ? « Ce navire était équipé de lourds canons en fer. Or ces masses métalliques pouvaient dérégler la boussole. » Pour vous en convaincre, prenez une boussole et placez juste à côté une simple clé de voiture ! Elle perdra le nord vite fait ! Pas le cristal.

 

Cette boussole « maison » exploitant les propriétés du cristal permet à coup sûr et sans faille de déterminer la direction du soleil.

L’hypothèse des deux compères se concrétise. « Cet été, j’ai demandé à Alain Le Roy, un ami de Plozévet, de me construire un dispositif en bois dans lequel on a placé un de ces cristaux. » Un dispositif ingénieux. « Il suffit de le pointer vers le ciel, de faire tourner le cristal et on détermine la direction du soleil. » Une démonstration étonnante que même un enfant de 5 ans pourrait utiliser et comprendre. Une découverte qui a eu l’effet d’une bombe. « On croule sous les demandes d’interviews du monde entier. »

Auteur : Samuel NOHRA

Source : www.ouest-france.fr partagé avec sos-planète

 

28 commentaires

  • viking

    Le Chasse marée N° 229

    décrit le périple en 2007 du langskib d’env 30 m de long…. (Drakar en langue de bois des prêtres de l’époque) reconstruit au Danemark, iles Orcades, Dublin, puis retour par le Sud de l’Angleterre avec les accueils triomphales aux étapes (élue, foules, fanfares et bières….) 

    Le Langkisk fut reconstruit selon une épave d’époque trouvé pratiquement entière dans la vase, dont la construction originale a eu lieu au Nord de l’Irlande d’après l’étude du bois de l’épave….

    Au XXI siècle, on ne sait plus naviguer comme eux, on ne sait plus construire un bateau comme eux et surtout on ne supporte pas les conditions météo extrême comme eux…..  et ce périple était en été et alors l’hiver ?……

    voila en résumé l’homme d’aujourd’hui dans un périple estival avec ses vêtements polaires, cirées, gant, réchaud…..

    • Nobody

      Ouai,
      Ils vivaient jusqu’à 200 ans, leur médecine était plus développé que la notre, leur science inégalée …Ils avaient des Drakkar insubmersibles plus résistants que nos brise glace moderne, avec des voiles en fibre de carbone. Le tout se muait à 40 nœuds, plus rapide que l’hydroptère.
      Depuis nous avons perdu toute cette Science … pauvre de nous.
      A Viking, A chaque poste tu es là pour nous éclairer, avec la même recette, une dose de vérité, trois doses de venin. Quel cynisme !

      • viking

        Nobody

        Pour écrire cela, tu na pas grand chose a révéler, tu dois t’estimer supérieur…

        selon le dossier du Chasse Marée, les Danois ont mis 1 an a apprendre a s’en servir… avant de se lancer dans leur périple… ces marins chevronnés on bien vu dans une tempête qu’ils n’étaient pas à la hauteur et l’on humblement reconnue écrit….

        propose vite ta candidature, j’ai l’adresse Internet, tél, fax du Musée organisateur/constructeur

        Je ne suis pas a chaque poste = mensonge

        Rien ne t’empêche d’écrire, encore faut-il avoir des choses a dire….

      • Bouffon

        @Nobody,
        Il a raison à cette époque qu’entre la chute de Rome et le début de Venise même l’Éthiopie aurais été plus développer.
        Il aurais fallut aller dans l’empire Ottoman pour trouver des trucs intéressants. Mais depuis on les a tous copier et égaler.
        Sauf deux.
        Exploiter une route maritime entre la mer Baltique et la mer Noir et domestiquer une nouvelle race d’insectes.
        Tu ferras allégeance devant Thor trois fois pour ta peine. ;-)
         

      • breizhjoker breizhjoker

        « Il aurais fallut aller dans l’empire Ottoman pour trouver des trucs intéressants. Mais depuis on les a tous copier et égaler. »
        C’est ainsi que tu vois le Moyen Age en Europe ?
        Le Moyen Age est une période très riche en inventions, en développement de l’art, de l’architecture, de spiritualité, de l’enseignement par le biais des moines qui créent les premières universités pour y enseigner la médecine, et n’oublions pas l’alchimie …
        Le Moyen Age est une période passionnante pendant laquelle il s’est passé beaucoup de choses.

  • Art-tisan

    C’est magnifique j’adore  quand les anciens sont plus malins que nous…

  • Bonjour, cette pierre se trouve plus facilement dans las magasins spécialisés sous le non de « Calcite optique » pour ceux qui aimerait en avoir une …
     

  • Bouffon

    Il l’appelait pierre de lune (elle est blanche pas jaune) et il faut qu’elle soit dans sous la forme de tore aplati pour avoir un cap.

    • Bonjour Bouffon, Attention la pierre de lune n’est pas la meme chose que la calcite optique qui a une forme rhomboedrique alors que la pierre de lune et plutot d’une forme un peut anarchique voilà voilà @ tout bientot

    • Bouffon

      Ha bon, t’aimerais me faire croire que « Delamétherie » est né avant les Vikings peux-être ?  Tu vois mois aussi j’aime la précision, c’est dommage qu’on en sache pas plus sur la vie de cette homme, peux-être que nous trois cherchions la même chose.

  • Fantômette Fantômette

    hé bé, moi qui suis en train de passer mon permis hauturier… c’est plus simple avec cette pierre :cry: :silly: :-))

  • breizhjoker breizhjoker

    Il est également vraisemblable que les templiers soient allés régulièrement en Amérique, ce à quoi ils devaient une partie de leur fortune.
    Lors de leur séjour au moyen orient ils ont accès à une foule d’informations tel d’antiques et récits concernant l’Amérique.
    N’oublions pas non plus les traces de passages des Phéniciens laissées sur les côtes du Brésil.

    • Bouffon

      Pas sur, d’après mes recherches, il l’ont planquer en pays Valois et c’est surement pas une fortune dans le sens ou on l’entends aujourd’hui.
      Un peu comme le décryptage de la stèle de Renne-le-château, ce qui serrais intéressant c’est de savoir comment il ont réussi à savoir comment notre planète allait en direction du Trône du Christ.

      • breizhjoker breizhjoker

        Je n’ai pas dit « sûr » mais vraisemblable ;)
         

      • Bouffon

        Je vois difficilement pourquoi des gens aurais gravé des croix templier sur des parois rocheuses difficile d’accès dans une région ou il y avait rien à l’époque. Surement des gosses qui s’amusait…

      • breizhjoker breizhjoker

        Heu, je ne parlais pas de Renne le Château !!!
        Pourquoi auraient ils planqué leur fortune alors qu’il ont été accueillis au Portugal et y ont fondé l’ordre des Chevaliers du Christ. Rien ne les empêchait d’y emmener leur trésor en supposant qu’ils en aient eu un.
        Je ne crois pas à un trésor en pièces d’or bijoux etc car les Templiers étaient des bâtisseurs et ont financé des constructions de cathédrales qui coutaient une véritable fortune …
        Ce sont des merveilles d’architecture et d’art qui valent tous les trésors en pièce d’or du monde.
        C’est fou cette propension à chercher ce que l’on a sous les yeux… :)
         


      • Bouffon

        « C’est fou cette propension à chercher ce que l’on a sous les yeux… »
        Un clavier ? Un écran ?
        Non je pensais plutôt à une relique, c’est pour ça qu’il ont pas juger utile de l’emporter avec eux.

      • breizhjoker breizhjoker

        Quelle relique ? La tête de St Jean Baptiste ? le fameux Baphomet ?
         

      • Bouffon

        Non je pensait plutôt à un trucs qu’il aurais trouvé sur la route de Jérusalem ou sur place. Genre le guide Michelin des caravansérail ou un abonnement à vie sur Carpet airline des trucs qui ont du sens, Koi !

  • breizhjoker breizhjoker

    Une musique que n’aurait pas renié les Vikings
    http://www.youtube.com/watch?v=P3WJX1cIuY4&feature=relmfu
    \m/  \m/

  • jemaco

    Expliqué dans Thorgal !