Le CICR (Comité international de la Croix-Rouge) arrête une aide d’urgence après confiscation de tentes par Israël

Le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) a annoncé jeudi la suspension de la fourniture de tentes aux Palestiniens déplacés par les démolitions israéliennes dans la vallée du Jourdain, à la suite de confiscations de matériel par Israël.

Nous avons suspendu la distribution de tentes et d’abris à cause d’une série d’obstacles et de confiscations depuis le début de 2013 par Israël dans la vallée du Jourdain en Cisjordanie occupée, a indiqué à l’AFP un porte-parole du CICR, Jon Martin Larsen.

Nous continuerons à distribuer de l’aide après les démolitions de maisons, y compris des nécessaires d’hygiène, de cuisine, et des matelas, a-t-il précisé.

Selon des sources humanitaires locales, une telle décision de la part du CICR est extrêmement rare.

Un collectif de 25 organisations humanitaires, dont Action contre la Faim (ACF), Oxfam et Handicap International a aussi dénoncé dans un communiqué conjoint la démolition en 2013 de 122 structures d’habitation et de vie fournies pas les donateurs internationaux, ainsi que la confiscation de 65 équipements de secours, dont des tentes.

La destruction et l’entrave à l’acheminement de l’aide est tellement extensive qu’elle a conduit le CICR à cette décision, ont-elles ajouté.

En 2013, les démolitions, dont plus de la moitié dans la vallée du Jourdain, ont atteint leur plus haut niveau en cinq ans, avec une nette aggravation depuis la reprise des négociations de paix fin juillet, caractérisée par une augmentation de 43% des démolitions et de 74% des déplacés, selon les ONG.

D’après les données du Bureau de coordination des Affaires humanitaires de l’ONU (Ocha) citées par les ONG, 286 structures palestiniennes ont été démolies entre le 28 juillet et le 31 décembre 2013, déplaçant 452 personnes, contre 200 démolitions et 260 déplacés à la même période en 2012.

Pour le seul mois de janvier 2014, Israël a détruit 27 habitations palestiniennes dans la vallée du Jourdain, faisant 147 sans-abri, selon l’organisation israélienne de défense des droits de l’Homme B’Tselem.

La vallée du Jourdain se trouve à 90% en zone sous contrôle total de l’armée israélienne, qui n’y délivre de permis de construire que de manière très restrictive, obligeant les habitants palestiniens à y bâtir sans autorisation, selon les Palestiniens et les organisations de défense des droits de l’Homme.

Source: Agence de presse via Romandie

9 commentaires

  • kalon kalon

    Ils veulent vaincre par l’épée, ils périront par l’épée !

  • Schtroumpf Schtroumpf

    De plus en plus d’entreprises boycottent Israël à cause de son attitude inqualifiable sur le plan des droits de l’homme vis à vis des Palestiniens.

    A à tel point que cela devient un point d’inquiétude pour les décideurs israéliens car cela risque d’avoir des conséquences économiques importantes.

    Tous les cultivateurs vous le diront : on récolte ce que l’on sème.

  • derdesders

    Nous subissons le même diktat sans vraiment voir émerger une prise de conscience  du fait de la mise en place d’une législation pénalisant lourdement toutes les formes de remise en question de la pensée unique !

    Alors , dans ces conditions , qui peut penser inverser le fascisme subit par une population à l’autre bout de la planète ?

     

  • engel

    Je ne commenterai pas.
    ..Je ne veux pas être traité d’antisémite,.. quand même!

    Et pui, à quoi ça sert des tentes? Il fait toujours beau là-bas. C’est un pays merveilleux, avec pleins de bisou-nounours gentils.

  • Thierry92 Thierry92

    Puis je rappeler que la waffen ss et la gestapo fournissaient des baraquements? Ils ne volaient pas les tentes, apres avoir volé les terres.

  • rouletabille rouletabille

    Ca fait longtemps qu’ils n’aident qu’eux même.
    Toutes ces organisations criminelles sont le résultat et l’apothéose du NOM…