USA : 14 millions de doses d’iodure de potassium pour lutter contre les effets de la pollution radioactive due à Fukushima

Un avis d’appel d’offres du gouvernement fédéral révèle qu’une agence du Pentagone a commencé à stocker de l’iodure de potassium dés 2012 en raison de ses inquiétudes sur la crise nucléaire de Fukushima. Maintenant c’est 14 millions de doses d’iodure que le département de la Santé et des Services sociaux vient de commander

L’agence  » Defense Logistics « a publié un appel d’offres sur FedBizOpps en 2012  pour 75 000 paquets de comprimés d’iodure de potassium , car le  » récent tremblement de terre au Japon en Mars 2011 et la crise nucléaire qui en résulte fournit un regain d’intérêt pour cet article .  »

«L’Agence pour le matériel médical de l’armée américaine  a déposé un bulletin militaire de réquisition pour cet article afin que les forces opérationnelles critiques soient protégées en cas de retombées nucléaires ,  » la demande précise :

« L’iodure de potassium empéche l’iode radioactif d’être absorbé par la glande thyroïde et il doit donc être pris en cas d’urgence nucléaire grave comme la crise actuelle de Fukushima »

Comme Paul Joseph Watson l’a rapporté le 1 er janvier, le département de la santé  (HHS) a fait une commande sans précédent de 14 millions de doses d’iodure de potassium pour être livrée le mois suivant.

Une source gouvernementale a affirmé plus tard à Anthony Gucciardi que cet achat était bizarre étant donné l’énorme quantité demandée pour un délai aussi court.

Bien que le HHS n’ait pas indiqué le motif de cet ordre d’achat, une source du DLA (Defense Logistics Agency ) révèle qu’il est fort probable que le département de la santé soit également en train de faire des stocks de iodure de potassium à cause de Fukushima .

Mais pourquoi le HHS a attendu jusqu’à maintenant ?

Plusieurs océanographes ont conclu en Août dernier que la pollution radioactive de la catastrophe de Fukushima atteindrait la côte américaine au début de cette année.

Traduit par Rorschach à partir de: infowars.com

Trouvé sur leschroniquesderorschach.blogspot.fr

8 commentaires

  • Natacha Natacha

    Un peu tard pour la thyroïde des bébés californiens !!

  • Maverick Maverick

    Ca ou du placebo, c’est tout comme. Les comprimés d’iode ne protègent en rien contre les « particules chaudes ». On dirait que les camps et autres stocks de crecueils de la FEMA vont finir par servir ?

  • switch

    salut
    ma copine n’a plus de thyroide depuis une dizaine d’annees.
    je me demande ce qui se passera pour les personnes comme elle en cas de contamination. avez vous une idee ?

  • laspirateur

    Et oui ne pas oublier que bons nombres d’espèces marines (animales et végétales) du Pacifique subissent les effets de la catastrophe (lésions, disfonctionnement, extinction). Les nucléides se propagent et contre cela il n’ y a rien à faire. On ne fait que commencer à voir l’ampleur des dégâts mais quand le Pacifique sera totalement contaminé d’ici 2018 on se rabattra sur les océans plus propres s’il en est! Ainsi des gens mangerons et mangent déjà sans le savoir du poisson contaminé, car qui en Europe fait ses courses avec un conteur Geiger?

  • spipfx

    C’est vraiment tragique cette situation, d’autant plus qu’en France les conditions de sécurité dans les centrales frôlent souvent les catastrophes..

    Il faut 1 an à peu près pour qu’une goutte fasse le tour des océans pour revenir à son point de départ, donc l’océan atlantique est aussi contaminé. :(