Le Sénat veut limiter la niche fiscale des journalistes

Le gouvernement va réellement finir par se mettre tout le monde à dos, un jeu très très dangereux auquel ils jouent, sauf si c’est là une volonté pour que les choses bougent en France, après tout, ne dit-on pas « ordo ab chaos »? Mais c’est là un autre sujet… Bref, les politiques qui ne savent plus où trouver de l’argent pour faire tourner encore un peu le pays exploitent toutes les pistes possibles. Ils se sont mis une grande partie des français à dos, des militaires, des policiers, il manquait les journalistes, voilà chose faite! Et pourtant, quand ils doivent trouver de l’argent, ils y arrivent bien

Le Sénat a voté, dans la nuit de vendredi à samedi, la suppression de l’exonération d’impôt dont bénéficient les journalistes. Seraient concernés ceux qui gagnent plus de 4 000 euros nets par mois, soit un revenu brut annuel supérieur à 62 340 euros.
La niche fiscale, dont bénéficient les détenteurs de la carte de presse, a été créé en 1934.

Présentée comme une «allocation pour frais d’emploi», elle permettait initialement aux journalistes professionnels de déduire 30% supplémentaires de leurs revenus imposables lors de la déclaration annuelle. Toutefois ce privilège a été raboté depuis : les journalistes ne peuvent désormais déduire qu’une somme forfaitaire de 7650 euros du revenu imposable au nom de frais professionnels non remboursés par les employeurs.


10 millions d’euros d’économies

«Le gouvernement s’attaque, à juste raison, aux niches fiscales et sociales qui bénéficient aux plus privilégiés», a fait valoir le sénateur Yvon Collin, membre du groupe RDSE (à majorité Radicaux de gauche) qui a défendu cet amendement à l’occasion du débat en première lecture sur le budget 2014.
La mesure pourrait rapporter «10 millions d’euros sur un coût global de 70 millions» pour l’Etat, selon le rapporteur de la commission des Finances, François Marc (PS). Dans un rapport daté du 18 septembre sur les aides de l’Etat à la presse écrite, la Cour des comptes préconisait elle de supprimer intégralement cette exonération.

Peu de chance d’être définitivement adopté
«L’UMP votera cet amendement» a annoncé le sénateur Francis Delattre, estimant que «les aides (à la presse) coûtent des dizaines de millions d’euros. On a, de ce côté, des économies faciles à faire». Mais cette position ne fait pas l’unanimité dans son camp. Son collègue UMP Yann Gaillard a indiqué lui qu’il allait s’abstenir.

Suite de l’article sur le Parisien

 

 

14 commentaires

  • lumpenproletariat

    C’est bien ça, on va pas pleurer pour les petits privilèges de ceux qui abrutissent les gens.
    Allez François, s’il te plait liquide le statut des abrutisseurs de masse que sont les intermittents du spectacle.

  • domi

    bien fait pour les chiens de garde

  • Fenrir

    Héhéhé !!!

    Sont quand même dans leurs petits souliers les sénateurs, ils y vont en douceur pour ne pas se les mettre tous à dos.

    Faut-il donc croire qu’ils ont bien fini de verrouiller la Presse pour pouvoir faire fi des journalistes !

    Cet avantage qui avait pour but initial de permettre l’indépendance des journalistes a été complétement perverti pour devenir un privilège.

    Qui se plaindra de voir son abolition, hormis les concernés ?

    Les subventions d’état à la presse, tout comme pour les partis politiques ou les syndicats, sont une véritable honte et un scandale.

    Il faut nous débarrasser de tout cela…

  • vanvoght

    je me mare , c’est quand même flamby qui leur avait rétablis ces niches ; et maintenant il vas revenir sur sa décision . decidement ce mec est complètement débile .

    • ROL39

      AH BON ? Ou vas tu chercher tes Infos ?

      • vanvoght

        ben renseigne toi , sarko les avait supprimés et flamby leur avait promis de leur retablir sur proposition de sa ***** .raison pour laquelle la presstitué avait si bien fais sa promo pour la présidentiel .

      • ROL39

        C’est un avantage qui date de 1934 et qui n’a jamais été remis en cause ni par Sarko ni par d’autres depuis cette date en tout cas pas pour les journalistes… Uniquement à titre informatif….

      • engel

        Et oui, qu’il se renseigne!

        Ceci dit, c’est aussi la meilleur manière de rappeler aux journalopes « que rien n’est acquis définitivement ».
        Et que leur soumission, en ces temps de crises, doit être parfaite.

        …Sinon, grooossssssse punition!!!

  • ROL39

    Niches fiscales, Privilèges ces mots me font gerber, qui sont ces personnages qui peuvent prétendre mériter d’être des privilégiés ou que font ils de si particulier ou de si important pour l’humanité pour avoir droit à des avantages fiscaux ?

  • carlusmagnus carlusmagnus

    Peu de chance d’être adopté quand même. Ou alors, effet d’annonce, comme d’habitude, qui agira à la marge.
    Et puis ça veut dire que ceux qui touchent 3900 euros net par mois ne paient pas d’impôt sur le revenu…
    Le quidam moyen, qui a la chance de gagner 3900 euros net, s’il est célibataire sans enfant c’est plus de 8000 euros par an qu’il laisse à l’impôt sur le revenu.

  • rouletabille rouletabille

    et la niche fiscale des SÉNATEURS (l’article n’est pas complet)