UE: le coût du cancer évalué à 126 milliards d’euros par an

Une étude intéressante, certes, mais qui au final ne va que dans un seul sens, car on nous parle ici de ce que coute le cancer, une manière de nous reprocher d’être confrontés d’une manière ou d’une autre à cette maladie, alors que les causes sont multiples et souvent indépendantes de notre volonté, ce qui est un autre débat. Bref, on nous explique combien cela coute chaque année, mais il serait intéressant de savoir également combien cela rapporte, car le cancer est également une grosse manne financière pour certains! Pour les associations qui luttent ou font de la recherche dans le domaine, les hôpitaux spécialisés ou non, les laboratoires pharmaceutiques, les cancérologues eux-même ainsi que leurs équipes, tout ce qui est dépistage et prévention, etc… Le cancer fait également vivre beaucoup de monde, mais là, il n’est pas forcément utile de nous le rappeler…

medicine_money

Le cancer a coûté quelque 126 milliards d’euros aux 27 pays de l’Union européenne en 2009, indique lundi une étude britannique. Les chercheurs ont pris en compte non seulement le poids économique des dépenses de santé, mais aussi les coûts liés aux absences, aux invalidités et au temps consacré par les proches.

Des chercheurs de l’Université d’Oxford ont cherché pour la première fois à quantifier « l’ensemble du fardeau économique du cancer dans l’Union européenne ».

Or « la quantification du poids économique du cancer dans l’UE nécessite non seulement une évaluation des coûts pour le système de santé mais aussi une estimation du manque à gagner lié à l’incapacité de travailler (invalidité ou mort prématurée) et aux soins fournis gratuitement par les proches aux malades », expliquent ces chercheurs dans un article publié dans la revue britannique « The Lancet ».

Leur estimation a porté sur 2009, année la plus récente où des chiffres complets étaient disponibles. Elle place à 126 milliards d’euros le coût global du cancer pour l’Europe des 27, dont seulement 51 milliards pour les coûts de santé au sens strict.

60% pour les dépenses hors santé

« 60% du fardeau économique concerne des dépenses hors santé, avec presque 43 milliards d’euros de pertes en productivité attribuées aux décès prématurés » selon l’article. L’étude a évalué à 9,43 milliards d’euros les 83 millions de journées de travail perdues dans l’UE en raison de congés maladie ou d’incapacités au travail entraînés par les cancers.

Disparités d’un pays à l’autre

Si l’UE dépense en moyenne l’équivalent de 102 euros par citoyen pour ses dépenses de santé sur le cancer, les disparités sont fortes d’un pays à l’autre avec 52 euros par personne en Roumanie, 97 euros en France et 171 en Allemagne.

Les dépenses liées au cancer sont nettement plus importantes aux Etats-Unis, souligne l’étude, avec un total de 157 milliards d’euros pour 2008.

A titre de comparaison, les maladies cardiovasculaires auraient un coût global plus élevé en Europe avec 195 milliards d’euros (selon un autre étude).

Source: Agence de presse via Romandie

Le cancer rapporte donc beaucoup à certains,et nous pouvons toujours suivre les pistes disponibles sur le sujet pour en apprendre un peu plus sur ce qui reste un scandale trop souvent étouffé…

«Combien vaut une vie?», demandaient en juin 2009, dans le Journal of National Cancer Institute deux cancérologues américains, les Drs Titi Fojo et Christine Grady. Ces deux spécialistes citaient le cas d’un médicament contre le cancer du poumon, qui, administré pendant dix-huit semaines, permet de prolonger la vie des patients de 1,2 mois en moyenne pour un coût de 56.000 euros. Les nouvelles thérapies ciblées contre le cancer ont en effet un prix de vente qui oscille entre 2500 et 4500 euros la boîte. Ce qui situe le coût du traitement entre 35.000 et 50.000 euros par an.

sic…

La lutte contre le cancer est en France – aux États-Unis et dans bien d’autres pays – une priorité de santé publique. Un peu moins de 150.000 Français décèdent chaque année de cette maladie et «on estime que 1,2 million de personnes vivent avec un cancer ou après avoir eu un cancer, a déclaré récemment le Pr Agnès Buzyn, présidente de l’Inca (Institut national du cancer).

Article complet sur sante.lefigaro.fr

Pour la suite, no comment…

Soit soit en passant, il s’agit ici du Docteur Delépine qui a rencontré beaucoup de problèmes professionnellement parlant car elle soignait trop bien ses patients, et ses résultats étaient trop positifs car éloignés des protocoles en place. Je vous conseille également de visionner d’autres vidéos de ce docteur hors-normes:

Et de vous intéresser de près à cette femme formidable!

Nicole Delépine, pédiatre et cancérologue, est au coeur d’une vive polémique qui l’oppose à tous les spécialistes français de l’oncopédiatrie, spécialité du cancer chez l’enfant. Procès, audit, rapport, courriers incendiaires. Autour d’elle, les esprits s’affolent, les langues s’emportent et les plus raisonnables mandarins de l’institution en perdent leur sang-froid.

Nicole Delépine traite des enfants atteints de cancers de l’os – les ostéosarcomes – en appliquant une chimiothérapie fondée sur une molécule, découverte dans les années 70, le méthotrexate. Un protocole thérapeutique qu’elle est la seule à appliquer en France.

Une « formidable » méthode ?

Nicole Delépine ne se contente pas de faire cavalier seul, elle affirme guérir mieux que les autres, sauver plus, et accuse les trente-quatre autres centres d’oncologie pédiatrique de mal soigner les enfants. De ne pas se battre assez pour les arracher à la mort. De préférer tester sur eux, lors de ce qu’on appelle des essais cliniques, de nouveaux médicaments plutôt que de s’attacher à soigner singulièrement le mal qui ronge leurs os. Nicole Delépine est une plaie dans l’institution hospitalière française. Une plaie ouverte depuis vingt ans.

sic…

Dans les autres centres où l’on soigne ces très rares cancers de l’enfant (1 200 cas par an de tumeurs cancéreuses solides chez les enfants en France), le méthotrexate est certes inclus dans des protocoles, mais à des doses bien moindres. « Le méthotrexate est fort toxique, il était un produit phare voilà trente ans. Cela date. Alors, c’est vrai qu’il guérit, mais à quel prix ? », attaque Thomas Tursz, professeur en cancérologie et directeur de l’éminent Institut Gustave-Roussy, à Villejuif. « Moi, j’obtiens, grâce à ces traitements très vigoureux mais très personnalisés, 90 % de rémission complète sur mes malades », rétorque la pédiatre.

Article complet sur Le Point

Et enfin, au travers de son blog, vous pouvez acquérir ses livres.

Ne vous limitez pas à ce court article, faites vos propres recherches, intéressez-vous au sujet, fouillez, approfondissez chaque piste dès que vous en avez le temps, et vous trouverez des réponses qui sont souvent très éloignées de ce qui nous est dit en général, une piste étant cette femme qui a pris le parti de soigner sans passer par les protocoles « classiques » qui rapportent plus qu’ils ne soignent réellement.

21 commentaires

  • Lilith Lilith

    effectivement il serait certainement plus intéressant de connaitre ce que ce buisiness rapporte mais cela paraiterait tellment indécent que je crois qu’ils ne veulent pas en parler.

    surtout qu’il existe des alternative, par exemple la therapie par le jeune qui donne d’ecellent résultat combiné avec une chimio thérapie elle permet d’éradiquer plus rapidement les cellule cancereuse mais attention uniquement a faire pendant les seances de chimio, pendant 2 trois jours paradoxalement cela rend moin malade et le patien a moin d’éffet secondaire quand le corps est à jeun.

    http://www.arte.tv/guide/fr/043980-000/le-jeune-une-nouvelle-therapie#arte-header

    http://www.youtube.com/watch?v=hF36BgntIXc

  • La plupart des remèdes naturels ou globaux sont décriés par les hommes de main du complexe pharmaceutique, toutes nouvelles expérimentations de produits naturels sont entravées !
    Un des produits, l’extrait de pépins de raisin contre le cancer :
    http://changera.blogspot.fr/2013/10/extraits-de-pepins-de-raisin-contre.html

  • k.oan

    Il est clair que de toute façon le but n’est plus depuis bien longtemps de soigner les gens mais de faire du business…le cancer est sans doute l’un des plus gros pactoles….
    que ceux qui veulent se soigner aillent plutôt chercher du coté de la Bromélaïne, des cures gerson et Breuss, des travaux du Dr Hamer….
    Pour info, avec mon frangin on a guéri ma mère en moins d’un mois avec …. (bon ok cancer à ses débuts mais quand même, la médecine officielle l’avait fait rentrée dans le cursus donc son cas était à minima sérieux…)

  • patrickdesbos

    Oui, du côté du Docteur Hamer qui lui seul a découvert l’origine du cancer, ce qui lui a valu la prison et les tentatives d’homicides !
    J’ai moi même eu deux cancers et je me suis soigné et guéri grâce à ses découvertes et sans aucun médicaments lourds.
    Les piqures de gui, les pépins de raisins, etc, tout ça c’est du pipeau !!! La cause du cancer est « un choc psychologique qui vous prend à contre-pied et que vous vivez dans l’isolement » d’où conflit et bien sûr développement du cancer jusqu’à la résolution du dit conflit (si c’est possible), d’où l’importance du lâcher prise biologique et non pas intellectuel …

  • Passetec Passetec

    Dans les 2 premiers articles, la seule et unique chose qui les intéressent c’est le FRIC, et rien d’autre !!!!

    La médecine actuelle ne prends pas en compte l’humain, ne travaille que sur la matière (le corps) en ignorant le subtil et le vécu de la personne. Et cette sotte société se permet de mettre en prison un toubib qui s’intéresse à l’humain, le Docteur Hamer !!! parce qu’il avait trouvé l’origine des mal-êtres et que ça allait faire perdre du pognon !!!

    Ah!! si j’avais un marteau !!! (if I had a Hammer)

  • http://sentinellededieu.blogspot.fr/2013/10/sofiproteol-se-lance-dans-le-diesel-de.html

    Qu’est ce que vous en pensez ?

    Je propose une question: Comment créer des cancers ?

    On sait que beaucoup de maladie viennent uniquement de la fabrication dite humaine !

  • Wolf-Spirit Wolf-Spirit

    Sinon j’ai bien une idée pour que la sécu ne perde pas d’argent.
    Condamner ces multinationales de l’industrie, de l’agroalimentaire…… pour empoisonnement et crime contre l’humanité
    ça serait un bon début ….non….

    On rigole on rigole mais c’est bien de ça dont il s’agit….A Nuremberg on a condamné des gens pour bien moin que ça….Forcement vu qu’on à garder les apprentis sorcier pour former les labos d’aujourd’hui. Sans doute l’après guerre connaissait-elle un problème de surpopulation carcéral…

  • Yanne Hamar

    Regardons du côté de ce qui est interdit ?
    Faire un copier coller si le lien est inactif
    http://www.dailymotion.com/video/x1345zq_et-si-le-cannabis-guerissait-le-cancer-vf_news

    • Grand marabout 3.0.1 Grand marabout 3.0.1

      il est consommé par des malades pour stimuler leur appétit,sur certaines pathologies entre autres du sida et cancer…en suisse,de mémoire.
      il était utiliser pour soulager la douleur,ils s’enfumaient la pièce pour les futures maman dans les salles d’accouchements,dès l’antiquité.

  • Grand marabout 3.0.1 Grand marabout 3.0.1

    le cancer du bras droit,vous êtes sur docteur?

  • derdesders

    [….]
    Le Dr Maurice Fox, professeur émérite de biologie au MIT (Massachusetts Institute of Technology)[3] a constaté, comme nombre de ses pairs, que les cancéreux qui refusaient les soins médicaux avaient un taux de mortalité inférieur à ceux qui les acceptaient.

    Le Centre du Cancer de l’université McGill au Canada a envoyé un questionnaire à 118 médecins spécialisés dans le cancer des poumons afin de déterminer le degré de confiance qu’ils accordaient aux produits que les scientifiques de l’université étaient en train d’évaluer. On leur demandait d’imaginer qu’ils avaient un cancer et de dire quel médicament ils choisiraient parmi six autres en cours d’essais. Il y eut 79 réponses des médecins, parmi lesquelles 64, soit 81 % n’accepteraient pas de participer aux essais de la chimiothérapie à base de Cisplatine qu’ils étaient en train de tester et 58 autres médecins parmi les mêmes 79, soit 73 %, estimaient que les essais en question étaient inacceptables, étant donne l’inefficacité des produits et leur degré élevé de toxicité[4].
    [….]


    La vérité très indésirable sur la chimiothérapie

    .

    • derdesders

      […]
      Hardin B Jones, alors professeur de Physique médicale et de Physiologie à Berkeley, avait déjà communiqué en 1956 à la presse les résultats alarmants d’une étude sur le cancer qu’il venait de mener durant vingt-trois ans auprès de cancéreux et qui l’avait conduit à conclure que les patients non traités ne mourraient guère plus vite que ceux qui recevaient la chimiothérapie, bien au contraire. « Les patients qui ont refusé tout traitement ont vécu en moyenne douze ans et demi. Ceux qui se sont soumis à l’intervention chirurgicale et aux autres traitements traditionnels ont vécu en moyenne trois ans seulement[1]. » Et le Dr Jones soulevait aussi la question des sommes fabuleuses engendrées par le « Cancer business ». Les conclusions déstabilisantes du Dr Jones n’ont jamais été réfutées. (Walter Last, The Ecologist, vol. 28, n°2, Mars-avril 1998.) [….]


      La vérité très indésirable sur la chimiothérapie

      .

  • Nrico Nrico

    bref, en clair, et comme d’habitude je dirai, ils prennent le beurre, l’argent du beurre, ils fidélisent et ils enfilent…
    Encore un de ces « mouvements financiers douteux obligatoires » qu’on pourrai comparer à du détournement de fond « légal ». Comme quoi, Al Capone il avait tout comprit, tout le monde fait pareil de nos jours… (ne connaissant pas le nom de l’initiateur du détournement de fond, je mets al capone).
    Seule différence, c’est légal.

    Si Dieudo était là et qu’il prenait son air de spécialiste du cancer, ça pourrai donner un truc du genre: « Et toi? tu payes, toi aussi, toi aussi, tout le monde, vous payez tous… même si t’es pas malade, tu payes quand même… Quoi? Ben ouai mon pov’ vieux, on anticipe… un jour ou l’autre ca sera pour ta gueule, tu l’sais ça… t’es fouttu, lui aussi et lui encore plus. Allez dégage maintenant. »
    Petite pause humour, histoire de redétendre l’atmosphère, ça fait jamais d’mal.