1 millions de signatures contre les OGM: la pétition fut inutile!

C’est le genre de nouvelle qui me met en grogne! Les européens ont signé, ils ont été 1 million à signer une pétition contre les OGM, une saloperie industrielle qui fait que vous consommez l’insecticide intégré au fruit et non plus vaporisé sur celui-ci. Au passage si jamais vous avez la possibilité de regarder l’excellent et indispensable reportage « le monde selon Monsanto », faite-le!!! C’est à voir absolument. Bref, revenons-en à nos moutons (je devais bien la faire un jour celle-là!), la signature a été apportée àla commission européenne, et Manuel Barroso n’en a pas voulu! A savoir si ce sont les lobbys ou les européens qui ont le plus la possibilité à se faire entendre…Bref, on peut penser que cette pétition n’a servi à rien en fait…

Aavaz et Greenpeace ont présenté le 9 décembre à la Commission Européenne une pétition signée par un million de citoyens européens, qui réclament un durcissement de la législation sur les OGM.

La pétition a été lancée en mars pour dénoncer, au plus fort de la polémique sur les OGM après l’autorisation de culture donnée à l’Amflora, une pomme de terre génétiquement modifiée développée par le groupe allemand BASF.

Les signataires appellent José Manuel Barroso a « décréter un moratoire sur l’introduction des plantes génétiquement modifiées en Europe et à mettre en place un organisme éthique et scientifique indépendant chargé de mener à bien la recherche sur l’impact des OGM et déterminer leur régulation ».

José Manuel Barroso, le président de la Commission européenne, a refusé de la recevoir en main propre, expliquant que cette procédure n’était pas encore en vigueur.

Greenpeace comptait sur une nouvelle disposition prévue par le traité de Lisbonne : le « droit d’initiative » permet en effet à un million d’Européens ou plus de réclamer un changement de la politique communautaire. Un droit d’initiative qui n’avait jamais encore été saisi.

Les associations se sont donc rendues à Bruxelles remettre la pétition au président de la Commission Européenne. Mais José Manuel Barroso n’a pas souhaité la recevoir, déléguant son commissaire à la Santé John Dalli. Ce dernier a reçu le million de signatures, tout en affirmant ne pas pouvoir « s’engager sur les suites » qui seront données à la pétition. « L’initiative citoyenne n’est pas encore en vigueur » argumente John Dalli. « Le Parlement européen, la Commission et le Conseil doivent encore se mettre d’accord » sur les procédures pour sa mise en œuvre.

Faux, répond Greenpeace, qui accuse la Commission Européenne de ne pas vouloir se saisir du dossier sensible des OGM. « Un accord a été trouvé lundi entre le Parlement européen, la Commission et le Conseil et le Parlement doit se prononcer la semaine prochaine. Mais ça, Monsieur Dalli l’ignore », ironise Alice Jay, l’une des militantes à l’initiative de la pétition.

La Commission ne veut pas céder. Quinze OGM, pour la plupart des maïs, sont en attente d’une autorisation.
Deux OGM sont actuellement cultivés dans l’UE: le maïs MON810 de l’Américain Monsanto et l’Amflora.

« La question est: qui Barroso va-t-il écouter: un million de citoyens européens ou l’industrie? », a demandé Ricken Patel, directrice d’Avaaz.

Sources :
France info. Le Monde.

Et bien sûr…

Article publié sur: centpourcentnaturel.fr

Un commentaire