Une application pour mobiles va permettre d’identifier les gens dans la rue

Big Brother

Une application mobile insolite devrait faire son apparition prochainement et elle risque de soulever pas mal de questions : il s’agit d’une application qui permettra d’identifier à leur insu des gens dans la rue.

C’est l’application à la fois la plus utile et la plus effrayante à laquelle on puisse rêver. Une application qui permet de reconnaître et d’identifier automatiquement les personnes que l’on rencontre. Cela s’appelle NameTag et ça a été mis au point par une start up californienne du nom de FacialNetwork.

Imaginez… Si vous êtes du genre peu physionomiste et que vous avez un trou de mémoire en rencontrant quelqu’un : hop, il suffit de prendre en photo la personne pour savoir immédiatement de qui il s’agit. Cesera encore plus discret si l’application est intégrée aux Google Glass, comme le souhaite la société FacialNetwork. Mais, à l’inverse, si l’on est soi-même surpris dans la rue au mépris de notre anonymat cela semble évidemment détestable.

Pour identifier les criminels

L’application fait simplement appel à la reconnaissance de visage, qui est une technologie parfaitement au point, couplée à une base de données constituée à partir des réseaux sociaux. Il suffit de comparer la photo prise avec tout ce qui traine sur Facebook, Instagram, etc.

En fait, FacialNetwork explique que c’est surtout pour identifier les prédateurs sexuels, notamment sur les sites de rencontre. Pour cela l’application interroge la base de données américaine des personnes condamnées.

Cette appli, NameTag, devrait être disponible prochainement pour les smartphones iOS et Android. Mais surtout à une version pour les lunettes connectées de Google que travaille FacialNetwork.

Sauf que… problème : Google a toujours dit qu’il n’était pas question de laisser passer ce genre de programme sur ses lunettes tant qu’il n’y aurait pas de garantie suffisante en matière de vie privée.

De son côté, FacialNetwork explique que si l’on ne veut pas être reconnu il suffit d’aller se désinscrire. Sauf qu’on ne trouve aucun lien pour cela sur le site.

Une appli qui vous reconnaît dans la rue : est-ce bien raisonnable ? © FranceInfo

Source: Franceinfo.fr via Sott.net

 

12 commentaires

  • yann

    Bonsoir ,

    Un petit soucis avec le titre , a rectifier ;)

  • spipfx

    Des applications à fuir

    • affichage de la vie priver sur la place publique + les drones + camera dans les rues + Facebook = des problèmes en perspective (une solution la cabane au canada au fond des bois )

  • Fenrir

    Le port de la burka et du Bonnet Rouge étant interdit, je vous recommande celles des copains savoyards et surtout la version des cousins canadiens.

    http://www.youtube.com/watch?v=Ud_-AuBmp6Q

    Rien n’est mieux lors d’hiver rigoureux, avec un froid tyrannique qui vous prive du plaisir de descendre dans la rue pour réclamer la Convocation d’une Assemblée Constituante issue du Tirage au Sort, et pour vous rencontrer lors de samedi d’hiver sympas comme celui là :

    http://www.transitioncitoyenne.org/

    Avec un Bouton Rouge…
    ;0D

  • ConscienceU12 ConscienceU12

    Avec ce truc et leur politique de division et d’opposition des uns envers les autres qu’ils mènent déjà ; …ils n’auront même plus à bouger, il leur suffira juste d’avoir de bonnes fiches sur chacun (rien de bien difficile au vu du fichage de chacun déjà effectif sur le net) et le grand nettoyage réductif de population mondiale se fera tout seul ; …il leur faudra juste encore prévoir des bennes de ramassage et de bons incinérateurs.

    Imaginez-vous fiché avec vos convictions, orientations et étiquettes du genre : de gauche, de droite, d’extrême gauche ou droite, sioniste, franc-maçon, musulman, catholique, juif, athée, israélien, rom, russe, homosexuel, homophobe, féministe, conspirationiste, révisionniste, antisioniste, antisémite, capitaliste, banquier, terroriste, violeur, pédophile, fan de Justin Bieber… etc…; …ce serait la porte ouverte à l’auto-carnage total non !

    • mouton 664656 mouton 664656

      Non je ne pense pas Conscience, il faudra que la personne qui soit photographier dispose du même logiciel.

      Dailleurs les photos qu’on a sur le net, (genre Faceb ou TW), sont Personnel et ils n’ont pas ces informations^^

      Dernière phrase de l’article.
      De son côté, FacialNetwork explique que si l’on ne veut pas être reconnu il suffit d’aller se désinscrire.

      Donc les informations dont disposeront les utilisateurs du logiciel. Seront au bon vouloir du photographier qui ferait mieux d’être prudent.

      • Zugzwang

        Je ne suis pas inscrit sur FB mais il me semble qu’une mention du contrat d’utilisation FB (les 15 pages en petits caractères, que vous lisez avant de cliquez sur « Accepter ») précise que toutes les données publiées sur FB deviennent automatiquement propriété de FB. A vérifier mais il me semble que cette info avait fait un buzz il y a quelques années. S’il est certe possible d’enlever une photo de FB, cette dernière est conservée en archive par FB qui pourrait la réutiliser…

  • dbleue

    chez les homos , ils ont une application du nom de grandrr, quelque chose de ce genre, qui permet aux zomos qui se complètent de se rencontrer dans le Marais ou autre, c’est ahurissant !

  • Maverick Maverick

    Le site de la start-up est à :

    http://facialnetwork.com/

    http://www.nametag.ws/

    J’avais vu passer une info à propos d’une appli qui reconnaissait les monuments (pour afficher les infos, un genre de guide touristique) … Mais là, c’est le pompon.

    1 ) Le fait de se désinscire ne sert à rien; si c’est comme avec Facebook, ils restent propriétaires des données …
    2 ) Le fait de ne jamais avoir été inscrit n’est pas une protection.
    – Si quelqu’un injecte mes données dans la base (quoi de plus facile avec une photo et une adresse mail, plus quelques infos inventées ou non), c’est plié. Ca peut être Big Brother, ou un hacker payé par une « ex- » ou un collègue pour me coller une étiquette de prédateur sexuel … Et ça peut aussi être fait sur mandat officiel, comme un avis de recherche.
    – Si NameTag garde ma tronche en mémoire pendant quelques heures, Big Brother peut avoir le temps de me retrouver;

    En plus, avec cette application, si un flic vous scanne la frimousse il saura tout de suite un paquet de choses sur vous. Et réciproquement, à partir d’un pseudo, d’une adresse mail, il obtiendra rapidement votre photo, votre adresse, la dernière IP à partir de laquelle vous avez relevé vos mails, …

    Mais bon. Pourquoi s’inquiéter ? « Ils » ont déjà des algorithmes qui calculent avec quasiment 100 % de certitude ce que vous ferez dans les prochaines 24 heures.