Les Etats-Unis piratent les SMS chinois

sms

Le gouvernement américain pirate les compagnies de téléphones portables chinoises pour recueillir des millions de messages textuels, a affirmé l’ex-agent de la CIA Edward Snowden dans un article publié samedi par le quotidien de Hong Kong South China Morning Post.

Les Etats-Unis ont également piraté la prestigieuse université Tsinghua à Pékin et l’opérateur de fibres optiques pour l’Asie-Pacifique Pacnet, selon M. Snowden cité par le journal.

L’ex-agent de la CIA et ex-consultant de l’Agence de sécurité nationale (NSA) américaine s’est réfugié à Hong Kong depuis qu’il a divulgué des programmes américains de surveillance des communications, ce qui lui a valu d’être inculpé vendredi pour espionnage aux Etats-Unis.

La NSA fait toutes sortes de choses, comme pirater des compagnies de téléphones portables chinoises pour voler tous vos SMS, a déclaré M. Snowden dans un passage d’une interview datant du 12 juin, passage figurant dans un article du South China Morning Post publié samedi par ce quotidien sur son site internet.

M. Snowden affirme avoir des preuves de ce qu’il avance, indique le quotidien, sans citer de document étayant ces accusations.

Selon des statistiques officielles citées par le journal, les Chinois ont échangé près de 900 milliards de messages textuels en 2012, soit 2,1% de plus qu’en 2011.

L’article ne divulgue pas comment le piratage présumé a eu lieu, mais il indique que les experts chinois de la cybersécurité se sont inquiétés depuis longtemps déjà d’attaques clandestines menées avec des équipements étrangers.

Dans le même article, M. Snowden affirme aussi que l’université Tsinghua de Pékin, établissement prestigieux qui compte parmi ses diplômés l’actuel président chinois Xi Jinping et l’ancien président Hu Jintao, a été la cible d’un piratage massif de la part des Etats-Unis.

Cette université abrite les six principaux réseaux sur lesquels on peut accéder aux données internet de millions de Chinois. Selon M. Snowden cité par le quotidien, le piratage de cet établissement était encore en cours en janvier dernier.

Par ailleurs, toujours d’après les informations fournies par M. Snowden au quotidien de Hong Kong, la NSA a attaqué en 2009 la firme Pacnet, propriétaire de l’un des plus grands réseaux de fibres optiques dans la région Asie-Pacifique.

Pacnet, installé à Hong Kong et à Singapour, possède 46.000 kilomètres de fibres optiques et travaille dans treize pays, selon le site internet de cette firme.

Source: Agence de presse via Romandie

2 commentaires