Du porno SM aurait été illégalement téléchargé au Vatican

On ne se pose finalement plus la question de savoir si le film est légal ou non à ce niveau là! Autant la vierge Marie dans une de ses apparition a parlé de « repères d’Asmodée » pour définir les couvents, autant elle a oublié de préciser que le Vatican n’est pas non plus très fréquentable… D’ailleurs, la plus grande bibliothèque érotique de la planète ne se trouve-t-elle pas en son sein (sans jeu de mot). Bref, du porno SM au Vatican, voilà qui fait mauvais genre, à se demander qui s’permet (sans mauvais jeu de mot là aussi…).

TorrentFreak a analysé le trafic sur certaines adresses IP dépendant du Vatican. Il semblerait qu’on pirate au Saint Siège et qu’on télécharge même des films pornographiques d’un certain genre.

« Tu ne déroberas point ». Un peu moins impressionnant que « tu ne tueras point », cet appel au respect de la propriété, qui est le vol, selon d’autres écrits, n’en est pas moins un des dix commandements.

Télécharger n’est pas voler…

agrandir la photo
Un commandement que visiblement on ne respecte pas toujours au sein du Vatican, maison mère de la pensée catholique. C’est en tout cas ce qu’a découvert TorrentFreak en surveillant les adresses IP attribuées à Holy See – Cité du Vatican. Le site spécialisé a en effet constaté quelques usages surprenants au sein siège.

« Si les niveaux de téléchargement sont assez bas » puisque le Vatican est assez petit, TorrentFreak a relevé des téléchargements réguliers de séries, comme Chicago Fire, Lightfields ou encore The Neighbours, initiés depuis plusieurs adresses IP.

Les effets addictifs des séries américaines ne semblent pas épargner le Vatican. En revanche, assez peu de films sont téléchargés. Seuls trois films hollywoodiens figurent dans toute la liste obtenues par TorrentFreak lors de sa surveillance : Love Actually, Snitch et The Last Stand.

Des téléchargements surprenants

Si on passera sur la musique, assez peu présente dans les téléchargements et les quelques jeux récupérés de manière illégale via BitTorrent, on ne peut, comme TorrentFreak qu’être « surpris » des titres téléchargés. On constate ainsi que dans les coulisses de la Curie romaine la pornographie sado masochiste semble avoir son lot de fervents amateurs. C’est en tout cas ce que laissent entendre certains titres figurant dans la liste affichée : BDSM Sklavin Züchtigung… par exemple.

Source: 01net.com

20 commentaires