L’amarante pourrit la vie des OGM de Monsanto..

YOUPIIII!! enfin!!,  ne soyons pas trop crédules sur le suivi de cette insurrection végétale, les sbires de Monsanto doivent concocter un poison bien violent pour que l’amaranthe ne leur fasse plus faire de cauchemars. Néanmoins, c’est un pied de nez à ces empoisonneurs qui pensent être maitres du vivant. Bien fait pour eux!!

Amaranthe à racine rouge résistante aux herbicides dans un champ de carottes

Cette plante est en train de faire tourner les beaux rêves de Monsanto en cauchemars.

Les OGM, pour Monsanto, c’est la réponse absolue à la prédation des insectes.

Pour les écologistes, et pour beaucoup de citoyens responsables, les OGM sont une menace pour l’environnement.

Mais là où tous les militants du monde se cassent les dents contre le puissant loybby OGM, une petite plante fait de la résistance.

L’amarante est une plante bien connue de nos ancêtres, puisque les Incas la considéraient comme une plante sacrée.

Mais pour le lobby OGM, c’est plutôt une « sacrée » plante.

Chaque plante produit environ 12.000 graines par an, et les feuilles contiennent des vitamines A, C et des sels minéraux.

Elle est même plus riche en protéine que le soja, pourtant considéré comme champion en la matière.

Les diététiciens affirment que la protéine de l’amarante est de qualité supérieure à celle du lait de vache.

Ils conseillent d’utiliser les graines moulues d’amarante, mélangées à celle du blé pour faire du pain à qui elles donnent un délicieux goût de noisette.

Mais revenons aux OGM.

La scène du « drame » s’est tenue aux USA, à Macon, en Géorgie.

Un agriculteur remarqua en 2004 que certaines pousses d’amarantes résistaient au Roundup dont il arrosait généreusement ses plants de soja.

Les champs victimes de cette amarante comportaient une semence qui avait reçu un gène de résistance Roundup.

Depuis cette date, le phénomène s’est étendu à d’autres états : la Caroline du Sud, et du Nord, l’Arkansas, le Tenesse et le Missouri.

Le 25 juillet 2005, the Guardian publiait un article de Paul Brown qui révélait que des gènes modifiés avaient transité vers les plantes naturelles, créant ainsi une graine résistante aux herbicides.

Ce que confirment les experts du CEH (centre for ecology and hydrology), et ce qui contredit les affirmations des pro-OGM qui ont toujours prétendu qu’une hybridation entre une plante génétiquement modifiée, et une plante naturelle était impossible.

 

Pour le généticien britannique, Brian Johnson, spécialisé dans les problèmes liés à l’agriculture : « il suffit d’un seul croisement réussi sur plusieurs millions de possibilités. Dès qu’elle est créée, la nouvelle plante possède un avantage sélectif énorme et elle se multiplie rapidement. L’herbicide puissant utilisé ici, à base de glyphosphate et d’ammonium a exercé sur les plantes une pression énorme qui a encore accru la vitesse d’adaptation ».

La seule solution qu’il restait aux agriculteurs était d’arracher les plants d’amarante à la main.

Sauf que cette plante s’enracine très profondément, rendant cette solution quasi impossible à réaliser.

Du coup, les agriculteurs ont renoncé à cet arrachage.

5000 hectares ont été à ce jour purement et simplement abandonnés, et 50.000 autres hectares sont menacés.

Depuis, ils sont de plus en plus nombreux ces agriculteurs américains qui renoncent à utiliser les plants OGM, d’abord parce qu’ils coûtent de plus en plus chers, et que la rentabilité est de mise en agriculture comme ailleurs, et enfin parce que l’efficacité des OGM est contestable au vu de ce qui est en train de se passer.

Pour Alan Rowland, producteur et marchand de semences de soja, à Dudley, Missouri, personne ne demande plus de graines Monsanto, au point que les graines OGM ont purement et simplement disparu de son catalogue.

Pourtant, cela représentait il y a peu 80% de son catalogue.

Il constate que les agriculteurs retournent aujourd’hui à l’agriculture traditionnelle.

Comme le dit Sylvie Simon dans un article à paraître dans la revue « votre santé ».

L’amarante est en quelque sorte un boomerang renvoyé par la nature à Monsanto.

« Elle neutralise le prédateur, et s’installe dans des lieux ou elle pourra nourrir l’humanité en cas de famine. Elle supporte la plupart des climats, aussi bien les régions sèches que les zones de mousson, et les hautes terres tropicales et n’a pas de problèmes ni avec les insectes, ni avec les maladies, donc n’aura jamais besoin de produits chimique ».

Les plantes vont-elles réussir là où tous les militants anti OGM du monde ont jusqu’à présent échoué ?

 

Auteur : lespacearcenciel

Source : archives-lepost.huffingtonpost.fr via TerreSacrée

29 commentaires

  • Clocel Clocel

    La Némésis de Dame Nature!?
    Pas de stocks d’Agent orange qui traînent?

  • Delaude

    Génial, cette histoire ! Vive l’amarante !

    • Mouton du 83

      Ouais !!! Ben quand je vois que les plantes font mieux que les humains question révolution… Je suis content que l’amarante nous montre le chemin mais tout de même ma fierté en prend un coup ^^ lol

  • Massimo

    L’amarante n’a pas perdu son humour !!!

  • KD.2-mésou-6

    Génial! Merci Dame Nature!!

  • Salut à toi !

    L’info date de 2009, j’aimerais bien savoir ce qu’il en est aujourd’hui en 2012… Malheureusement, ça n’a pas l’air d’avoir empêché Monsanto d’avancer à grands pas dans sa conquête du vivant (même si il y a eu des revers en Inde et au Brésil).
    Sinon il y avait aussi ça sur l’amaranthe : http://www.futura-sciences.com/fr/news/t/botanique-1/d/ogm-la-menace-des-super-mauvaises-herbes-samplifie_19036/

    En tout cas, j’en profite pour vous remercier (benji et voltigeur) pour ce site que je suis depuis un bout de temps déjà, même si je n’interviens jamais dans les com’.

  • den

    Je pose juste une question: Tous les ans, des graines de colza ogm s’essaimeraient sur les bas fossés des champs, des routes etc..serait il dès lors possible de déposer un recours pour troubles contre les fabriquant d’ogm, car, me semble t il, ces plantes modifiées leurs appartiennent ? Si quelqu’un à des connaissances sur ce sujet, je suis prenant. Merci par avance.

  • Tex

    Marrante c’t’amarante!

    Bien fait pour eux, vivement que les chardons orties et cie deviennent aussi « roundup-resistant »

    Faudrait que les consommateurs deviennent eux aussi « roundup resistant » et n’en achètent plus!!
    Et ce serait un énorme problème de réglé!!

  • Natacha Natacha

    L’amarante est là pour ré-équilibrer les sols et elle y parviendra très bien en pourrissant la vie des semeurs d’OGM.
    Des entomologistes nord-américains ont remis au gouvernement un rapport de preuves accablantes indiquant que la chrysomèle des racines (insecte ravageur) devient résistante aux toxines émises par le maïs bt. Ils préconisent, de façon urgente, de diminuer les surfaces semées de maïs bt.
    En Argentine l’amarante est extrêmement envahissante aussi.
    Par contre elle se mange : les feuilles (comme les épinards, riches en vitamines), les graines ( minéraux, acides aminés). Fin du fin, elle est exempte de gluten.

    Notons comme la Nature est généreuse toujours. Amarante : amarantos : qui ne flétrit jamais.

  • J’ai eu comme client le directeur du site de Monsanto de Trèbes ( proche de Carcassonne ).
    J’ai tout fait pour me contrôler afin de ne pas mettre sur le tapis le sujet qui fâche…
    Mon contrôle a des limites…
    Ce cher Monsieur m’a expliqué avec son air de bourge militant des années 68 !??? que grâce aux cultures OGM le monde est plus écolo, car grâce aux établissements Monsanto l’homme qui sème des graines génétiquement modifiés demande beaucoup moins de pesticides et d’engrais.
    Finalité : j’ai perdu mon client, mais c’est pas une grosse perte.

  • Gas

    C’est bien beau tout ca mais un peu naïf tout de même…

    Les Ogm actuellements dévelloppés ne sont pas des solutions miracles et éternelles, tant pour les producteurs que pour les agriculteurs qui les utilisent en le sachant bien. Ces Ogm ont permis aux uns et aux autres de faire leur business pendant quelques années et si aujourd’hui cela ne fonctionne plus a cause de l’amarante et bien ce n’est pas grave, ils reviendront bien vite avec une nouvelle solution qui fera de noveaux heureux et adeptes… la perte de quelques milliers d’hectares n’est pas une grosse affaire pour des gens de ce genre… ils ont grassement fait leur beurre pendant des années avec cet Ogm et continueront a le faire lorsque la nouvelle soulution sera prête (si elle ne l’est pas déja…), un petit incident de parcours n’est pas pour eux un probléme, il n’y a que les écolos pour en faire toute une affaire!

    • Salut à toi !

      « Pourtant, un communiqué émanant directement de la firme annonce que les vendeurs incitent les agriculteurs à alterner Roundup et un autre herbicide comme le 2-4-D (acide 2,4-dichlorophénoxyacétique). »

      Dans l’article que j’ai posté précédemment.

      L’amaranthe résiste à une molécule ? On l’arrose avec une autre, problème réglé. D’où ma question, en a-t-on entendu reparler depuis 2009 ?

  • Frane

    Oui, l’amarante est une excellente plante nutritionnelle dont voici un petit aperçu
    http://suite101.fr/article/lamarante-graine-de-star-a2643
    Je ne connais pas la taille de ses racines mais si elle a la particularité de la prêle des champs, i.e qu’elle détache ses parties nécrosées, on peut dire que l’amarante est le calvaire de tout agriculteur ! Pourtant avec ses graines on fait de la farine, entre autre.

    • Clocel Clocel

      J’ai longtemps eu des amarantes queue de renard chez moi, c’est prolifique mais contrôlable, on travaille le sol après la germination et c’est fini…
      C’est une plante magnifique.

  • Boono Boono

    Tu l´ a échappé belle…

  • Damocles

    L’ article source a 3 ans , il date de 2009, ce n’est pas une news, il est toujours bon de republier mais il est important de signaler que c’ est une vieille publication.

  • Tex

    Que cette « ancienne nouvelle » ne nous fasse pas baisser la garde, la guerre continue!