Nous avons eu la « sodomacronite », préparez-vous à connaître la suite qui s’annonce mémorable!

Cela pourrait être le nom d’une maladie, c’est pourtant un mal nettement pire, il ne s’attaque pas directement à vous ou vos enfants, il s’attaque au système dans lequel nous vivons chaque jour, et ses protections disparaissent les unes après les autres. La « sodomacronite » est une loi imposée grâce à l’article 49.3 de la constitution, cette même constitution qu’ils ne respectent pas lorsque cela la plupart du temps. Cet article bien pratique ressorti 3 fois pour faire passer la-dite loi scélérate est ici comparable à une plaquette de beurre dans son intégralité, et c’est passé sans-même que l’ensemble des français en soient réellement informés.

Cette sodomacronite est expliquée plus en détail ici, elle permet de faire sauter nombre de verrous protégeant les travailleurs français, grâce aux 1000 amendements contenus dans cette loi fourre-tout, et sur les 1000, il y a de tout, il y en a pour les notaires, il y en a pour les petits ouvriers, il y en a même pour les fêtes religieuses, certains fêtes chrétiennes devraient disparaître pour laisser place à des fêtes issues d’autres religions. Bien sûr, il y a de bonnes idées comme la réduction des délais d’attente pour le permis de conduire, en transformant les postiers en examinateurs par exemple, mais les bonnes nouvelles sur cette loi sont relativement peu nombreuses…

poids-du-code-du-travailSource de l’image: Je-suis-stupide-j-ai-vote-hollande.fr

Ce qu’il faut surtout retenir, c’est que cette loi Macron fait partie de la mise en place du TAFTA, afin qu’au final la France puisse être totalement intégrée et digérée par l’Union Européenne. Les protections ayant sauté, la réforme du code du travail peut maintenant commencer, quitte à détruire l’emploi dans le pays, autant le faire à fond

Lire la suite

« Adieu Le Contrarien Matin ! »…

Vive « Insolentiae »! Les explications ci-dessous:

Mes chères contrariennes, mes chers contrariens !

Nous sommes aujourd’hui vendredi et vous lisez le dernier numéro du Contrarien Matin après 709 éditions. 710 en comptant celle d’aujourd’hui.

Peut-être vous souvenez-vous de l’interview exclusive que Yanis Varoufakis, ministre des Finances grec, nous avait accordé. Nous avons découvert avec surprise que cette publication n’était pas du goût de tout le monde.

Vous allez me dire : quel est le problème ?

Le problème est simple. Officiellement, l’éditeur du Contrarien Matin est une société commerciale, en l’occurrence AuCOFFRE.com – et d’ailleurs, à l’origine et au tout début, le Contrarien n’était qu’une feuille de chou à usage interne d’abord destinée à informer nos collaborateurs, puis nos membres. Par la suite, le Contrarien a été ouvert à tous.

Une société commerciale a des impératifs qui ne sont pas du tous les mêmes qu’un simple éditeur de textes. C’est la raison pour laquelle nous avons décidé avec Jean-François Faure de mettre fin à l’aventure du Contrarien Matin sous sa forme actuelle parce que la priorité d’AuCOFFRE.com c’est évidemment la sécurisation des avoirs de ses membres dans la durée. Or Le Contrarien, par sa liberté de ton, sa liberté de penser et sa liberté d’informer, fait peser un risque sur les activités commerciales de la société AuCOFFRE.com que nous n’avions pas forcément mesuré.

Adieu Le Contrarien, vive insolentiae.com

Lire la suite

« Ce n’est pas le peuple grec votre ennemi… mais la finance!!! »….

Au moins c’est clair!!

Mes chères contrariennes, mes chers contrariens !

J’ai écouté attentivement le Premier ministre grec Alexis Tsipras ce matin lors de son allocution devant le Parlement européen.

J’y ai entendu un dirigeant sûr de lui et de la politique menée dans l’intérêt de son peuple mais également des peuples européens.

Je suis effaré par certaines réactions de nos camarades lecteurs qui pensent vraiment que nous avons aidé les Grecs. Encore une fois, et Tsipras l’a d’ailleurs dit sous les applaudissements de certains euro-députés, nous n’avons pas versé d’argent aux Grecs, nous avons sauvé les banques commerciales en particulier allemandes (mais françaises aussi) en rachetant les dettes grecques détenues par ces établissements, pour un montant de plus de 300 milliards d’euros désormais transférés aux contribuables.

D’ailleurs, si je vous dis depuis plusieurs semaines que le coût pour la France serait d’environ 68 milliards d’euros, c’est un rapport de la Commission des finances qui affirme désormais (à la surprise générale n’est-ce pas) que le coût finalement pour la France d’un défaut grec serait vraisemblablement de 65 milliards d’euros. On y arrive, doucement mais sûrement et je peux vous annoncer que l’on finira à 100 milliards.

Ce n’est pas être communiste que de dire que les Grecs ne sont pas aidés…

Lire la suite

Grèce « Les teutons flingueurs… »

L’avis de Charles Sannat, qui ne nous annonce pas le meilleur pour la suite, mais ça!!  il y a un bon moment que nous le savons…

Mes chères contrariennes, mes chers contrariens !

Au moment où j’écris ces lignes, le « NON » est donné vainqueur en Grèce à hauteur de plus de 60 %, ce qui n’est pas rien.

La victoire de la démocratie et du courage d’un peuple !

C’est sûr qu’une semaine, c’est court, trop court pour organiser une campagne de propagande efficace pour « inciter » les gens à bien voter… Remarquez, même avec un peu de temps parfois cela ne fonctionne pas. Souvenez-vous du référendum en France sur la Constitution européenne. Le « non » l’emporta aussi car finalement, les citoyens ne veulent pas de cette Europe-là.

Alors malgré les menaces, malgré des banques fermées, malgré les promesses d’apocalypse pour l’ensemble du peuple grec, ces derniers massivement ont voté non.

Le grand déni européen a été de croire ou de vouloir croire que l’on pouvait cacher indéfiniment la poussière sous le tapis. L’heure des comptes et des décisions a enfin sonné et ce sont les Grecs qui viennent de remettre les pendules à l’heure. Lire la suite

Dette : la Grèce a besoin d’une nouvelle aide européenne d’au moins 36 milliards d’euros

Au niveau de la Grèce, cela ne risque pas de s’améliorer, quel que soit le discours, quelles que soient les décisions, ou les aides, le pays ne peux que s’enfoncer suivant les analyses sérieuses.

Rien ne va plus pour la Grèce… Plus elle paie, plus elle en doit plus… Et c’est justement bien tout le fond du ob_851019_15-06-21-fmi-greceproblème car la dette perpétuelle impayable, c’est l’asservissement perpétuel de tout un peuple et sa mise en esclavage au profit des créanciers.

Ainsi, on apprend que « la Grèce aura besoin d’une nouvelle aide de 36 milliards d’euros des Européens dans les trois prochaines années même si elle accepte dimanche le plan des créanciers soumis à référendum, estime le FMI dans un rapport publié jeudi.

Les besoins de financement globaux du pays ont été aggravés par d’importants changements politiques à Athènes et sont estimés au total à au moins 50 milliards d’euros d’ici à fin 2018, sur fond de croissance revue drastiquement à la baisse en 2015 à 0 % contre 2,5 % attendus en avril, assure le Fonds monétaire international (FMI) ».

Nous faisons face à une opération d’enfumage et de propagande de très grande échelle. Il faut donc prendre tout cela avec beaucoup de circonspection. Les prévisions de croissance du FMI étaient une absurdité et jamais la Grèce n’aurait renoué avec la croissance ni cette année ni l’année prochaine. D’ailleurs, les Européens et le FMI ont coupé toutes les aides à la Grèce depuis le mois d’août dernier et Tsipras n’a été élu qu’en janvier 2015… mais il est rendu responsable de la « déroute » grecque qui ne viendrait de se produire que maintenant…

Lire la suite

Création du premier fonds d’investissement franco-saoudien

La France, pays des droits de l’homme, « modèle » de démocratie (soit-disant), fricote depuis trop longtemps déjà avec des pays pour lesquels l’idée-même de tolérance est inexistante, alors ne soyons pas étonnés, cela ne fait que continuer… Peut-être comprenez-vous pourquoi pour le coup l’Islam radical ne sera jamais réellement combattu en France, on ne met pas en danger des millions de profit en disant non de l’autre côté à quelques financements religieux dans le pays.

Voilà une information qui va plaire et faire jaser ceux qui sont opposés au rapprochement entre la France et les pays du Golfe pouvant avoir des rôles plus que troubles dans l’existence de l’État islamique par exemple.

Charles SANNAT

1014578129

Un accord établissant le premier fonds d’investissement conjoint a été signé entre la France et l’Arabie saoudite. Il a pour but de soutenir le développement des entreprises françaises dans la région du Golfe persique. Son objectif est d’atteindre 400 millions d’euros d’investissements.

Le prince Al Waleed, président de la Kingdom Holding Company (KHC), et Laurent Vigier, PDG de CDC International Capital (CDC IC), filiale de la Caisse des dépôts et consignations, ont signé un accord d’intentions, vendredi à Paris.

Selon le ministre français des Affaires étrangères, Laurent Fabius, cité par l’AFP, le Fonds d’investissement franco-saoudien (FSIF) va « permettre d’accompagner les projets de nos entreprises, en particulier des petites et moyennes entreprises et des entreprises de taille intermédiaire en Arabie saoudite ».

Lire la suite

« Laura, 24 ans, en pleine santé, sera euthanasiée cet été… ! »…

Merci à Galadriel pour la présentation de cet article, qui interpelle sur les dérives de notre société.

Img/src.ca

Je vous transmets tel que, le cri de désespoir de notre ami Charles Sannat devant ce fait de société qui montre jusqu’à quelle dérive nous conduit notre asservissement à cette liberté bidon du jouir, et maintenant, mourir sans entraves. Jouir de nos instincts les plus primitifs jusqu’à la décomposition de ce qu’il y a de plus humain en nous, mourir en confiant à une organisation cet ultime que nous ne voulons pas ou ne pouvons pas assumer.   Mort estampillée, mort labellisée, mort mise en scène comme un scénario de mauvais soap. Aurons-nous bientôt sur Facebook un concours du suicide assisté le plus réussi ?

Ne vous découragez pas, mes amis.. Tout ceci n’est que le ballet superficiel d’éphémères éblouies par un projecteur, l’écume sale et bouillonnante d’une société qui s’effondre. Tous les jours, nous voyons apparaître de nouveaux scandales, ne nouvelles tricheries, de nouvelles aberrations..

Tout cela participe à une prise de conscience qui emmène l’humanité vers des constats qui la conduiront petit à petit vers des choix plus élevés.  

Pour évoluer, nous devons être conscient de ce que nous voulons abandonner et la lucidité est un chemin ardu, pour une société aussi.

Nous sommes dedans, cela nous paraît envahir nos vie et fermer l’avenir. Mais ce n’est pas la réalité :  nous ne sommes pas cela. Nous le savons, intimement. Quand le projecteur n’aura plus de jus, il s’éteindra et les éphémères étourdies d’avoir trop dansé mourront.

Le soleil, lui, brille en nous et dehors pour longtemps encore.

Et ne l’oublions pas : ensemble nous sommes forts.

Paix à cette pauvre enfant.

Galadriel

 

« Laura, 24 ans, en pleine santé, sera euthanasiée cet été… ! »

Mes chères contrariennes, mes chers contrariens ! Lire la suite

Les Américains ils sont gentils parce qu’ils nous ont libérés en 1945… !

Un petit billet de Charles Sannat, qui résume un peu la situation de notre pays, sous la gouvernance des quatre derniers présidents. Il paraît que les français ont la mémoire courte. On ne tardera pas à s’en rendre compte en 2017.

Mes chères contrariennes, mes chers contrariens !

Qui n’a pas entendu cette ritournelle au ras des pâquerettes dans son entourage pour clore tout débat définitivement avant même qu’il ne commence sur nos « amis » les Américains.

« Si les Américains n’étaient pas venus en 1945, nous parlerions allemand »…

C’est à la fois vrai et faux. Peut-être que nous parlerions plus vraisemblablement russe, car si je ne remets aucunement en cause le débarquement allié en Normandie, dont les Normands d’ailleurs se souviennent encore, dont les villes normandes ont d’ailleurs gardé le souvenir, sans oublier les femmes normandes violées (et celles des autres régions aussi) par nos très aimables libérateurs qui avaient déjà préparé une nouvelle monnaie pour la France et à laquelle nous avons échappé uniquement par le courage d’un Charles de Gaulle, bref, je ne remets pas en cause le débarquement car sinon je serais immédiatement taxé d’antiaméricaniste primaire (ce que je ne suis pas, je le précise).

Donc les gentils GI nous ont libérés (en faisant comme à chaque fois qu’ils apportent la démocratie quelque part) en bombardant, en pillant et en violant, et les viols furent particulièrement terribles en Allemagne. Lire la suite

Les Grecs retirent leur argent des banques

Mises à jour importantes

Inquiétez-vous, l’imminence d’un très gros problème avec la Grèce ne fait plus aucun doute, les négociations entre les créanciers-vautours malhonnêtes et le gouvernement grec ne peuvent aboutir, et es grecs vident en masse leurs comptes en banques, pour ceux qui y ont encore des économies vu le nombre de pauvres… Vu que tout est lié, ce qu’il se passe là-bas aura un impact sur le reste de l’Europe, et je parle au niveau économique, pas de l’éclatement de la zone euro qui elle aussi arrive à grands pas!

Ne laissez pas votre argent à la banque, videz tous les placements, les assurances, fonds divers et variés.  Et pour ceux qui souhaiteraient retirer un maximum et recompter ensuite les billets (on est jamais trop prudents avec ces banquiers), je vous propose en fin d’article la « méthode à 5 doigts », c’est juste une question d’entrainement.

65f0eef7-cb13-4cd6-91f5-983041479fbf-460x307

Alors que le gouvernement tarde à trouver un terrain d’entente avec ses créanciers, les Grecs sont de plus en plus nombreux à vider leurs comptes en banque.

400 millions, c’est le montant des retraits qui ont eu lieu dans les banques du pays lundi 15 juin après l’échec des dernières négociations entre le gouvernement et la zone euro. Les deux camps doivent s’entendre sur un plan d’aide de 7,2 milliards à verser avant la fin du mois de juin, sans quoi le pays entrerait en défaut de paiement.

Selon les témoignages recueillis par le Guardian, le climat économique délétère encourage les contribuables à vider leur compte, quitte à garder leur argent chez eux. C’est le cas de Sofia, responsable d’une boutique dans un des beaux quartiers d’Athènes, qui a retiré 15.000 euros pour le placer dans un coffre-fort dans son garage. Lire la suite

« Le retour du choc de simplification… et le scandale écologique caché ! »

On en est plus à un enfumage près, on commence à être habitués à ces annonces sensées faciliter notre quotidien, mais qui en définitive le complique sacrément, quand elles ne cachent pas sournoisement, par une utilisation de « grands mots », la complète inertie de ce gouvernement, à agir pour le peuple, qu’il est sensé représenter. Faire les affaires des entreprises, au nom d’une croissance et des emplois, que nous attendons toujours. Promettre de combattre en priorité la finance et le chômage (et beaucoup d’autres choses), pour se faire élire, il ne doutait pas du niveau de confiance des moutons édentés, le futur locataire de l’Elysée.

Mes chères contrariennes, mes chers contrariens !

Eh oui mes amis, c’est une nouvelle séquence de communication qui s’amorce. Exit le pacte de responsabilité responsabilisant que vous n’avez jamais vu à l’œuvre. Après les dépêches de 2013 qui annonçaient que le « choc de simplification » serait terminé en juillet 2014… voilà qu’il revient en 2015. D’un autre côté, il est essentiel de faire croire que l’on s’occupe de nous… et de quelle façon !!

Vous ne me croyez pas ? Tenez, j’ai des preuves (magie d’Internet qui a une fâcheuse tendance à tout archiver y compris nos bêtises). Vous avez en lien ci-dessous un article du contrarien de 2013 justement sur la fin de la simplification et un article de Capital qui disait justement : « Le « choc de simplification administrative » appelé à alléger les démarches des particuliers et des entreprises, avec à la clé des dizaines de milliards d’économies potentielles, devrait être achevé en juillet 2014, a annoncé mercredi l’Élysée. »

Alors je vous passe le fait que l’on nous présente comme de nouvelles simplifications des simplifications déjà annoncées que l’on nous annonce à nouveau… Et rien ne dit que la simplification concernée rentrera en vigueur. Il faut dire tout de même que simplification et administration c’est déjà, en terme linguistique, un choc en soi. En rhétorique, c’est limite un oxymore ce concept.

Lire la suite

1 77 78 79 80 81 93