« Draghi : pour sauver l’euro, il va falloir sacrifier vos salaires !! »..

C’est le moment de se poser la question qui fâche, sortir de ce piège à rats qu’est l’euro, l’OTAN et l’Europe, et pour cela écouter le seul parti qui le propose, même si ça ne se fera pas sans douleurs, François Asselineau  nous en explique le processus, Devant cette aberration institutionnalisée qui va nous mettre tous à la soupe populaire, les solutions ne sont pas évidentes. On peut être d’accord ou pas, mais il va falloir y penser sérieusement. Nous ne sommes sûrs de rien, et un peu de réflexion de fait pas de mal, si on prend en compte tous les paramètres qui nous enfoncent un peu plus chaque jours. Vos avis sont les bienvenus. Si nous restons dans ce m***r, quelles sont les solutions proposées, pour que les mensonges deviennent réalités?…….

Mes chères contrariennes, mes chers contrariens !

Vous pourrez me retrouver ce matin à 11h00 sur BFM Business où je serai l’invité de Guillaume Sommerer pour « Le Face à Face ». Pour vos réactions, n’hésitez pas à m’écrire à charles@lecontrarien.com ou pour réagir en direct, à BFM.

Alors que les deux économistes franco-allemands viennent de rendre leur rapport appelant à nouveau à l’idée de « dérégulation » au sens large, que Macron notre ministre de l’Économie va tenter de faire passer sa loi pour « plus de crôassance » en tentant de créer plus de postes de notaires, ce qui ne changera rien au problème du chômage de masse, je trouve que le coup de grâce a été porté par Mario Draghi, notre grand timonier monétaire à la barre de la BCE. Les propos de Draghi révèlent également la pensée réelle de ceux qui nous dirigent. Lui peut se permettre de le dire publiquement puisqu’il n’a pas été élu par les peuples mais désigné et nommé par les gouvernements.
Nos dirigeants, eux, ont besoin de l’onction populaire à travers les élections et les votes qui ne sont, hélas, plus qu’un alibi à la démocratie et sont obligés à une certaine forme d’hypocrisie. Difficile pour les socialistes (moins pour la droite) de dire qu’il va falloir baisser les salaires.

Pourtant, c’est bien de cela qu’il s’agit. Organiser une dévaluation compétitive géante non pas monétaire mais salariale.

Draghi appelle à pouvoir ajuster les salaires pour aider l’euro

Lire la suite

« SCOOP : Wall Street et l’attaque finale sur l’euro. Le plan de Noël … »

Charles Sannat du site le contrarien est généralement quelqu’un de fiable et de sérieux, rien à redire sur ses articles et analyses, pas même sur celui-ci qui vient d’être publié et qui annonce le pire! Une méga-attaque contre l’euro qui pourrait se faire fin décembre afin d’achever la monnaie unique qui a pourtant plus de valeur que n’en a réellement le dollar… Bref, l’escroquerie continue, et les politiques européens dans leur ensemble laissent faire. C’est pour nous que cela sera le plus dur si cela se réalise…

Mes chères contrariennes, mes chers contrariens !

Avant de vous parler du sujet du jour, je souhaitais y aller de mon petit couplet sur les Restos du Cœur. Je ne ferai la morale à personne mais sachez juste que l’association des Restos du Cœur est l’une des mieux gérées et des plus transparentes (je vérifie leurs comptes chaque année). On peut donc leur donner sans évidemment craindre que nos dons soient mal ou peu utilisés.

Je fais partie de ceux qui ont la chance de pouvoir bien manger et à chaque repas et mon dieu que la vie serait dure le ventre vide. Je pense que notre État est défaillant, et les Restos du Cœur ont été lancés par un gars du peuple qui nous manque sacrément (Coluche évidemment) pour le peuple.

Depuis le début de la crise de 2007, le nombre de repas servis a considérablement augmenté (cela a presque doublé en 7 ans), alors à vous tous, mes camarades contrariens, vous pouvez aider au PEBC (plan épargne boîtes de conserve) de nos concitoyens les plus en difficulté, vous pourrez aussi défiscaliser 75 % du don (vous recevrez un reçu fiscal par mail, en tout cas je vous conseille de le demander par mail car lors de la déclaration d’impôts au moins vous pourrez le retrouver dans votre messagerie !!)

Lire la suite

« Les signes incontestables de la faillite en cours de la France… »

lbf-game-over

Mes chères contrariennes, mes chers contrariens !

Il y a la réalité fantasmée, celle que l’on aimerait avoir, le doux rêve, et puis il y a la triste réalité des faits que l’immense majorité ne veut pas voir.

Il y a deux notions de psychologie humaine à avoir en tête lorsque l’on aborde ce type de sujet. La première c’est celle « d’aveuglement volontaire » ou le sujet rejette volontairement tous les faits qui le dérangent dans son confort quotidien. Penser que la France va faire faillite est tellement effrayant que l’on préfère ne pas voir, on fait « l’autruche » comme le dit si bien le langage populaire, la tête dans le sable et le derrière prêt à recevoir un bon coup de pied… Mais au moins, on ne le voit pas venir avec angoisse.
La deuxième notion dont je parlais dans l’article d’hier est le biais dit de « conformité », où l’on veut tous se ressembler pour se sentir accepté par le « groupe ». La pensée exprimée sera donc toujours la pensée consensuelle du groupe ou la pensée que l’on pense que le groupe peut entendre. C’est ce biais qui explique le « consensus » ou la « pensée unique » ou les propos lénifiants dont nous sommes abreuvés.

Lorsque vous prenez en compte ces deux éléments, vous obtenez une écrasante majorité de gens qui « font » le consensus et qui, pour ne pas voir la réalité froide et monstrueuse, vont s’aveugler volontairement et développer une pensée unique stérilisante et la défendre bec et ongle. Celui qui dit la réalité des faits devient l’ennemi du groupe que le groupe va chercher à abattre. Le message est inaudible.

C’est ce que nous vivons avec nos proches, notre familles, nos amis, nos collègues de travail.

Les signaux faibles d’une faillite déjà en cours sont désormais parfaitement visibles.

Il y a quelques années, on me demandait souvent quels seraient les signes avant-coureurs de l’effondrement et de la faillite de notre pays. J’ai toujours répondu que je ne savais pas mais qu’on les reconnaîtrait d’une façon évidente. Avec une certitude absolue. Un peu comme la fille qui va devenir votre épouse. Le choix est une évidence tellement l’amour est grand et tout aussi évident… Bon, la suite va être nettement moins romantique.

Lire la suite

« Ce n’est pas cher, c’est l’État qui paye… »

Un petit retour sur la prestation ratée du représentant (très content de lui) de ce qui reste de la France. J’avoue n’avoir pas tenu plus de 10mn pour écouter le bafouilleur. Donc je ne peux décemment pas me permettre de juger. Mais Charles Sannat  a écouté, et nous donne son avis…. Si ce n’était pas aussi grave, le pathétique DE service,( qui devrait être AU service de la France), nous ferait presque rire, tant il est déconnecté de la réalité…

Mes chères contrariennes, mes chers contrariens !

Je souhaitais revenir sur l’allocution présidentielle de mi-mandat de la fin de la semaine dernière une fois la poussière retombée et les commentaires à chaud et bien souvent inutiles, dissipés.

Un président profondément pathétique dans un exercice l’étant tout autant…

TF1, qui sait exceller dans l’art de la télé-réalité, a donc fait un casting pour sélectionner quelques français. Pas trop quand même. 4, c’est bien 4. Ils ont posé des questions au président qui a répondu systématiquement à côté.

Le chômage ? Pas bien, il faut lutter contre le chômage et il s’y emploie blablablablablabla.
Les jeunes. C’est bien d’être jeune et blablablablablabla.
Les vieux ? C’est triste d’être vieux, alors blablablablablabla.

Les annonces… et la besace du Père Noël !

Tous les journalistes, gentils et plutôt braves gars, nous avaient prévenus. Le président viendra avec des annonces, il n’aura pas les mains vides, pensez donc, c’est une allocution de mi-mandat… et quel mandat ! Lire la suite

Les analystes qui ont prévu les crises de 1929 et de 2008 voient noir pour 2015

Rassurez-vous, on ne parle pas des mêmes « zexperts » que ceux qui parlaient egeluck_krachn 1929 mais du même petit cabinet d’analyse qui, à travers les décennies, a perduré… Leçon à retenir ? Préparez-vous et mettez le temps dont nous disposons à profit pour débancariser au mieux, migrer vers les actifs tangibles et stocker de quoi tenir en cas de coup dur (pâtes, riz), et de façon générale tout ce qui peut rentrer dans un PEBC au sens large (Plan Épargne Boîtes de Conserve).

Charles SANNAT

« 1929, c’était il y a bientôt un siècle… et pourtant dans le monde de la finance le jeudi noir de cette année-là reste un fantôme, une ombre, une menace. À l’époque, un petit cabinet d’analystes avait prévu que tout allait s’effondrer… et c’est arrivé. Ce même cabinet a prévu en 2007 la crise des subprimes… et c’est arrivé.

Alors quand ils prévoient une crise en 2015, tout le monde tremble.

Jerome Levy Forecasting Center : la firme qui prédit le pire

La petite firme Jerome Levy Forecasting Center est loin d’être un géant comme Deloitte ou d’autres cabinets d’analyse. Mais elle est reconnue dans le monde entier comme étant particulièrement douée pour prédire les pires événements.

En premier lieu, en 1929, le fondateur Jerome Levy avait prédit le krach boursier qui a frappé Wall Street… et avait vendu toutes ses actions avant le mois d’octobre de la même année, évitant ainsi une faillite.

En 2007 également le cabinet d’analyse avait vu venir avant tout le monde la crise des subprimes, les prêts toxiques américains, qui ont donné lieu à la crise économique mondiale de 2008… dans laquelle nous sommes encore aujourd’hui.

2015 : la récession frappera les États-Unis

Dernièrement, c’est 2015 qui inquiète le petit cabinet. Les États-Unis sont en train d’investir de plus en plus dans les marchés extérieurs, notamment les pays en voie de développement, où la croissance ralentit.

Lire la suite

« Ils s’empiffrent et nous emmerdent… »…

Il est en colère notre ami Charles Sannat… Sans commentaire…

Mes chères contrariennes, mes chers contrariens !

Ils s’empiffrent et nous emmerdent, et c’est exactement la formule qui vient à l’esprit des Français d’en bas avec ou sans dents voyageant en car ou pas, de banlieue ou de province. La déconnexion entre des zélites au pouvoir, à la compétence plus que douteuse et au niveau calamiteux, et le peuple de France n’a jamais été aussi forte.

Il en est de même pour le degrés d’indécence des mamamouchis de droite comme de gauche. De l’affaire « big-millions » à nos 60 députés en délicatesse avec l’administration fiscale et pourtant tous bien prompts à nous faire aussi bien la morale que les poches, en passant par notre illustre dépité Thévenoud pour qui j’ai chaque jour en bas de page une pensée affectueuse (c’est une formule de style permettant d’éviter les noms d’oiseaux et les procès qui volent avec), sans oublier le paon qui fait la roue avec ses 130 000 euros de travaux (mais vous comprendrez bien ma brave dame que, lorsque l’on est le patron d’une centrale syndicale ouvrière, on ne peut pas se contenter d’un logement de fonction à Montreuil, non, Vincennes c’est mieux et puis il faut que la déco soit belle tout de même, c’est ça le sens du bien commun), ou encore les conseillers ministériels qui, avec leurs salaires misérabilistes, ont tout de même décidé de s’augmenter d’en moyenne 7 % avec le pognon des pauvres cons que nous sommes. Lire la suite

Les rémunérations des conseillers ministériels explosent !….

Serrons nous la ceinture, payons, et râlons,  pendant que ceux qui nous demandent des efforts, n’en font pas du tout bien au contraire. On savait que le malheur des uns faisait le bonheur des autres mais là, si ça n’est pas de l’abus qu’est ce donc? Puisqu’un sans dent peut vivre avec la misère de 460€ et encore. (que ferait ces nantis avec cette somme?) Regardez un flasback sur les conditions de logements de fonction de certains « zélus »(Pour T.Lepaon et la récente polémique, ça ressemble à de la continuité dans le changement) .

Alors que le gouvernement n’a que le mot « économies » à la bouche, les rémunérations et les primes accordées aux conseillers ministériels se portent bien.

Évidemment, ça fait mauvais effet. Le gouvernement serre la vis, réduit les dépenses, augmente les impôts, taille dans les aides sociales, et voilà que René Dosière met son nez dans les documents budgétaires pour s’apercevoir que, ô stupeur, la rémunération des conseillers ministériels a augmenté en moyenne de… 7, 1 % entre 2013 et 2014. Les primes, appelées indemnités sujétions particulières, ont quant à elles subi un coup de pouce plus modeste (4, 3 % tout de même). Au total, en comptant la rémunération et les primes, chaque conseiller (1) gagne en moyenne 6, 5 % de plus cette année que l’an passé. L’inflation, pour mémoire, est passée de 0, 6 % en septembre 2013 à 0, 3 % aujourd’hui. Lire la suite

Comme prévu, la baisse des retraites est enclenchée….

Évidemment devant un tel désastre économique, il faut bien s’attendre, en plus de tous les prélèvements obligatoires, à ce que ce soit encore plus virulent, puisqu’il s’agit là, de la réduction des retraites. On ne peut pas y échapper. Comment la situation va t-elle être gérée? C’est aux « comptables gestionnaires » du tonneau des Danaïdes de l’état, de prendre leurs responsabilités. Ils cherchent par tous les moyens à faire des économies, mais en affamant la population, ça ne va pas être évident. Toujours les plus fragiles qui seront impactés, Martin Hirch nous explique qu’il est question pour les titulaires du RSA (sous conditions) qu’ils paient la taxe d’habitation et la redevance audiovisuelle « Pour les anciens Rmistes qui n’ont pas d’autre revenu que le RSA, rien ne change: non-imposables, « ils ne paient ni la taxe d’habitation ni la redevance audiovisuelle ». Quant à ceux qui touchent le RSA en complément d’un petit salaire, ils sont « imposés au titre de la taxe d’habitation et de la redevance audiovisuelle ». Face à la phobie ambiante de nos « chers » élus vis à vis du fisc, on devrait peut être attraper cette épidémie d’allergie fiscale qui sévit en ce moment, si ça fonctionne pour eux, il n’y a pas de raison que nous soyons les mougeons de la farce………….

Cela n’est pas drôle d’avoir raison, même si c’est « intellectuellement » satisfaisant, pour la simple et bonne raison qu’encore une fois, derrière ces problèmes de versements des retraites, il y a des gens, nos anciens. Et nos anciens, qu’ils soient de jeunes anciens ou plus âgés, les ont évidemment mérités ces retraites, là n’est pas la question mais l’évidence doit s’imposer. Où que vous regardiez, il n’y a plus d’argent pour faire face à l’afflux de retraités et aux pensions à verser.

Lorsqu’il n’y a plus d’argent, vous avez deux possibilités et pas une de plus (la fiscalité ne pouvant pas aller au-delà d’un certain seuil sans casser toute activité économique). Soit vous augmentez la dette, et la dette étant déjà ce qu’elle est, cela va être difficile de le faire encore très longtemps et certainement pas aussi longtemps que l’espérance de vie de nos jeunes retraités, soit vous payez ces pensions en monnaie de singe en faisant fonctionner la planche à billets, ce qui se termine généralement par une belle période d’hyperinflation. Or si l’inflation augmente de 30 % et que vos pensions ne sont pas revalorisées, cela revient à baisser les retraites de 30 %! Lire la suite

25 banques, dont Dexia et Axa, ont échoué aux « stress tests » européens, oui mais….

Mise à jour: Ajout de l’analyse de Charles Sannat

Bonne nouvelle, nos économies seraient à l’abri, seulement 25 banques ont échoué aux stress-tests sur les 130 testées. Mais si les médias et les politiques se réjouissent, il ne faut pas crier victoire trop vite non plus! Car il ne faut pas oublier les articles publiés ces derniers jours sur le sujet, non seulement les banques qui ont échoué vont devoir se recapitaliser, et donc être sauvées avec nos sous (pourquoi ne pas les laisser s’effondrer au fait?), mais les résultats qui nous ont été présentés aujourd’hui sont ceux qui arrangent la BCE, je vous rappelle cette phrase qui a circulé dans plusieurs articles de la presse mainstream: « Les résultats donnés par EFE ne seraient pas définitifs et pourraient dès lors encore être adaptés. » Adaptés, comprenez par là que les résultats ne correspondent pas complètement à la réalité.

Les grandes banques ayant un « effet levier » (leverage) important et n’étant pas réellement en mesure d’affronter un bankrun s’il devait y en avoir un, ne sont pas signalées, comme la Deutshe Bank ou la Société Générale par exemple

Donc tout va bien ou presque officiellement? L’avenir risque de nous en apporter rapidement la réponse…

how-banksters-roam-free-remain-unpunished

Dexia et Axa Bank Europe n’ont pas satisfait aux exigences fixées par la Banque centrale européenne (BCE) dans le cadre de son analyse de la santé financière des banques de la zone euro. Les quatre autres grandes banques belges ont elles réussi le « stress test », a annoncé la BCE dimanche. Au total, 25 banques échoué aux tests de résistance européens. Selon la Banque nationale de Belgique, Axa Banque Europe et Dexia présentent une situation en capital inférieure à la limité fixée de 5,5 pc.

« Depuis fin décembre 2013, AXA Bank Europe a toutefois poursuivi ses ventes d’actifs liés à des activités non stratégiques pour diminuer son profil de risque et a procédé à des augmentations de capital de telle sorte qu’elle satisfait dès à présent aux exigences fixées par l’ECB et ne doit plus prendre de mesure complémentaire de renforcement de la solvabilité suite au Comprehensive Assessment », souligne la BNB dans un communiqué.

Le groupe Axa rappelle également, dans un communiqué, avoir anticipé le résultat du scénario « pessimiste » de la BCE en renforçant le capital d’Axa Bank Europe pour se conformer aux exigences de la BCE. « A la suite d’une augmentation de capital ‘Tier 1’ de 225 millions d’euros en septembre 2014, AXA Bank Europe répond aux exigences du Comprehensive Assessment de la BCE », insiste le groupe.

« Notre portefeuille d’obligations structurées est en liquidation depuis 2008 et nos activités de crédits en Hongrie sont à l’arrêt depuis 2011 », explique le CEO d’Axa Bank Europe Jef Van In. « En 2013, nous avons fermé nos succursales d’Europe de l’Est, en République Tchèque et en Slovaquie. La transformation d’AXA Bank Europe a atteint son paroxysme avec le lancement du repositionnement des activités de détail en Belgique annoncé en février 2014.

Lire la suite

Vos infos, news, liens (et autre…) des 25-26 Octobre 2014

Après une journée très chargée en travail et une recherche intensive des solutions pour me permettre de continuer à travailler décemment sur le blog, et après avoir relayé quelques articles qui je l’espèrent vous intéresseront, je peux enfin rajouter un nouvel opus à la section « vos infos, news, liens etc… » et commencer mon week-end de presque-repos, et je l’espère, pour vous aussi!

Donc, maintenant, à vous de relayer vos infos, cette chronique est la votre. Sont les bienvenus ici tous vos liens, vos actus, vos sites, bref, tout ce que vous souhaitez partager et qui peut faire avancer notre connaissance du monde, de l’actu, de la situation, voire même de votre état d’esprit. Il y a actuellement une avalanche d’infos importantes, de nouvelles plus ou moins bonnes, et il est réellement impossible de tout mettre sur un site (je sais je me répète…), voilà pourquoi cette opportunité vous est offerte, sachez en faire bon usage!

bannière-moutons_enragés22

Et maintenant, la revue de presse par Marie D. qui se donne sûrement beaucoup de mal car la tâche est généralement colossale!

Culture
L’Histoire par l’image : Rencontre entre Hitler, Ribbentrop et Pétain
Le 24 octobre 1940, le maréchal Pétain rencontre pour la première fois Hitler et son Ministre des Affaires étrangères dans la gare de Montoire-sur-le-Loir (Loir et Cher). Après une poignée de main échangée entre les deux hommes sur le quai, la discussion se déroule dans le wagon personnel du Führer.

La prédiction (heureuse ?) de Jeremy Rifkin
L’économiste américain JeremyRifkin dans son dernier opus « La Nouvelle société au coût marginal zéro » (Ed. Les Liens qui Libèrent) prédit que la troisième révolution industrielle sera avant tout digitale. Nous passerions d’une économie de la production à une économie du partage. Le coût marginal ou autrement dit ce qu’il nous en coûtera de produire un bien ou un service sera proche de zéro.

25 000 Comic Books en téléchargement gratuit
Si vous aimez les Comic Books, alors vous allez être servi avec ComicBookPlus, un site web qui rassemble plus de 25 000 comics téléchargeables au format CBR ou CBZ, ou consultables en ligne.

Le Premier consul franchissant les Alpes
Peinture d’histoire ou portrait ? Un événement historique ou le début d’une légende ? Lire la suite

1 68 69 70 71 72 79