« SCOOP : La Chine réduit massivement son stock de dette US… et la Belgique compense ! »

Capture13-480x330Mes chères contrariennes, mes chers contrariens !

De la désaméricanisation théorique à la mise en pratique. Voilà l’un des phénomènes financiers majeurs auquel nous assistons sans que, pour le moment, ses conséquences ne soient encore trop visibles. Pourtant, tout semble se mettre en place et encore une fois, l’arrêt des QE (les quantitative easing, c’est-à-dire les injections de liquidités de la Banque centrale américaine, la FED, via des rachats de dettes soit bancaires soit du Trésor américain) est assez surprenant pour ne pas dire totalement incroyable.

Souvenez-vous. Il y a quelques mois, au plus fort du psychodrame sur le relèvement du plafond de la dette US et sur les blocages politiques au Congrès américain, alors que les États-Unis connaissaient un « shutdown », la Chine mettait en garde presque officiellement les USA et indiquait d’une manière forte qu’elle allait passer à l’étape de désaméricanisation de sa propre économie en essayant de réduire son exposition à la dette américaine et au dollar américain.

La Chine, premier détenteur mondial de dette US, a pour le moment utilisé 3 leviers pour concrétiser sa politique de désaméricanisation.

Le 1er est basé sur des achats massifs d’or métal livré physiquement en Chine qui est devenu en moins de 3 ans ni plus ni moins que le premier consommateur d’or mondial devant l’Inde. C’est la Chine et ses achats massifs qui ont soutenu les cours de l’or durant la phase de correction importante de l’année 2013 et qui, désormais, depuis le début de l’année 2014, pousse à nouveau les cours à la hausse. Lire la suite

« La zone euro est rentrée en pleine déflation structurelle »..

Charles Sannat, nous explique la vision d’Ambrose Evans Pritchard, sur la situation de notre pauvre France. Ce n’est ni optimiste,  ni rassurant. La question est de savoir quand aura lieu le grand « boom » annoncé.

Img/Lecontrarien

Mes chères contrariennes, mes chers contrariens !

Le débat est toujours très vif sur la situation économique et savoir si nous sommes dans une période d’inflation ou de déflation. Ambrose Evans-Pritchard, l’un des meilleurs journalistes économiques européens actuels, revient dans son dernier article sur le cas spécifique de la France qui, pour lui, est en train de sombrer sans hésitation dans un fort mouvement déflationniste.

Attention encore une fois sur le moment économique que nous traversons où il est indéniable que nous vivons aussi bien des mouvements inflationnistes sur certains actifs et des mouvements déflationnistes sur d’autres. Nous avons actuellement la coexistence de ces deux phénomènes mais à un moment ou à un autre, l’un des deux prendra le pas sur l’autre et l’emportera. Il serait logique, tant la situation économique est défavorable et structurellement mauvaise, que la déflation l’emporte. Pour la contrer, seules des politiques hyperinflationnistes pourraient la vaincre en ouvrant la boîte de Pandore de l’hyperinflation. En attendant, l’euro bloque toute politique massive de monétisation nationale, ce qui condamne la France à une déflation du type pays du sud de l’Europe. La France est bien en voie de « grècification ».

Dans tous les cas, l’État français (comme beaucoup) vivra une insolvabilité soit par hyperinflation soit par déflation. Dans tous les cas, les contribuables seront amenés à renflouer des caisses désespérément vides.  Lire la suite

Scandaleux ! Le régime des auto-entrepreneurs vient d’être supprimé !!

L’entreprise de démolition de la France continue……

Img/Lecontrarien.com

 

C’est une honte et un véritable scandale totalement passé sous silence par nos gentils médias béni-oui-oui!

Le projet de loi Pinel sur l’artisanat et les PME qui vient d’être adopté par l’Assemblée supprime ni plus ni moins le régime des auto-entrepreneurs qui était bien la seule chose qui fonctionnait à peu près facilement dans ce pays.

En effet, le gouvernement a finalement décidé de fusionner leur régime avec celui de la micro-entreprise.

Désormais, il n’y a plus aucun régime de l’auto-entreprise mais bien un alignement sur le statut de la micro-entreprise qui, entre autres joyeusetés, va permettre à tous les auto-entrepreneurs d’être taxés très fortement puisqu’ils vont être assujettis au RSI, un organisme avec lequel tout le monde passe de très agréables moments administratifs, puis à la CFE qui est le nouveau nom de la taxe professionnelle mais en plus cher et en plus coûteux, puis ils devront tenir un livre de comptes, puis une comptabilité, puis justifier de diplômes et de qualifications, puis également auront l’obligation de souscrire à une assurance professionnelle dont les montants en fonction de l’activité peuvent être très élevés. Lire la suite

Le mythe du surhomme est de retour !

Un article de Charles Sannat que je conseille à tous et toutes de lire. Il y a des avancées qui ne paient pas de mine, mais qui seront des mines à problèmes dans l’avenir. La citation « l’Enfer est pavé de bonnes intentions »  prend ici tout son sens…Bonne lecture!!

Img/http://agentssanssecret.blogspot.fr

Le surhomme ou le surhumain, comme vous le souhaitez, est une idée qui est posée par le philosophe Nietzsche et qui servira de pilier à la rhétorique nazie et à son premier représentant le dénommé Adolf H., ce qui me permet dès la première phrase du premier paragraphe de cet édito d’atteindre le célèbre point de Godwin. Pourquoi commencer cet édito comme cela ? Évidemment, même si cela va sans dire, disons-le quand même tant notre climat intellectuel est délétère, ce n’est pas pour faire l’apologie d’une doctrine qui a mené le monde dans l’horreur mais bien pour dénoncer le retour de cette idée du surhomme qui revient parmi nous sous des atours nettement plus séduisants, au nom de la science et du prôôgrès, mais qui se résume, j’en ai bien peur, ni plus ni moins à un nazisme de masse, mondialisé, constituant la poursuite du « rêve » hitlérien par d’autres moyens. 

 

Inferno

Dans le dernier roman de Dan Brown intitulé Inferno, qui doit se traduire vraisemblablement en français par le mot « enfer », un super méga méchant qui est un super génial docteur en biologie décide par idéologie de fomenter un attentat biologique dans l’un des endroits les plus touristiques afin de contaminer le plus vite possible la terre entière avec un nouveau type de virus rendant l’ensemble de l’humanité stérile. Face aux problèmes engendrés par la surpopulation humaine et de façon très pragmatique, ce chercheur arrive à la conclusion logique qu’il faut impérativement réduire de façon drastique le nombre d’êtres humains vivant sur terre.
Pour y arriver, la façon la plus élégante à laquelle sa réflexion aboutit est d’une part l’utilisation d’un virus qui a pour immense avantage de toucher le vivant mais pas les structures et permet d’éviter les destructions matérielles des guerres, et l’infertilité comme manière d’éviter un génocide généralisé. En une génération, son virus étant imparfait, certains pourront tout de même se reproduire avec un taux de l’ordre de 20 %, ce qui permettra la survie de l’espèce et la réduction de la population à moins de 4 milliards d’habitants, ce qui est nettement plus supportable pour notre environnement.  Lire la suite

« SCOOP, le danger allemand. La Cour constitutionnelle veut rejeter les plans d’aides actuels ! »

Pas de soucis pour l’€uro, on fera marcher la planche à billet comme les zuniens, spécialistes en la matière…

« SCOOP, le danger allemand. La Cour constitutionnelle veut rejeter les plans d’aides actuels ! »

 

Mes chères contrariennes, mes chers contrariens !

C’est un article d’Ambrose Evans-Pritchard, l’un des meilleurs journalistes européens actuels, du Telegraph à Londres qui revient sur un sujet essentiel pour appréhender la crise de l’euro et de l’Europe à savoir la décision attendue avec fébrilité par l’ensemble des autorités économiques et politiques européennes de la Cour constitutionnelle allemande de Karlsruhe.

En effet, la Cour peut forcer les institutions allemandes à retirer leur soutien aux opérations de l’UE, détruisant la crédibilité du marché pour les politiques de sauvetage de la BCE, ce qui précipiterait l’Europe dans une nouvelle phase de la crise.

Un délai supplémentaire pour rendre leur décision… ou pour la revoir ?

Le journal Frankfurter Rundschau a rapporté fin janvier que le verdict a été retardé jusqu’à avril 2014 en raison de la complexité de l’affaire et des « différences d’opinion intenses » entre les huit juges…

Comprenez par là qu’au moment où vous lisez ces lignes, en réalité les juges sont défavorables aux plans de sauvetages européens tels qu’ils sont conçus et ils ont juridiquement raison puisqu’il y a bien de multiples violations de la souveraineté nationale (qu’elle soit allemande ou française soit dit en passant), et il y a bien une forme de mutualisation des dettes qui ne dit pas son nom, ce qui ne l’empêche pas d’être réelle au bout du compte lorsqu’il faut payer… Lire la suite

Le nouvel ordre mondial pourrait s’appeler Globalia ! …

On y va ?? Non! on y est…..presque…

Img/.okeanews.fr

 

AVERTISSEMENT : Attention, cet article est très subversif. Si vous souhaitez continuer à vivre tranquillement dans votre société de Bisounours ou toutlemondeylestgentil et où les mamamouchis vous veulent que du bien, ne poursuivez surtout pas votre lecture.

Beaucoup s’interrogent sur cette idée souvent évoquée et assez sulfureuse de nouvel ordre mondial. Pour la très grande majorité de nos concitoyens, cela fleure bon la théorie du complot, cela manque de sérieux, puisque Claire Chazal ou David Pujadas n’en ont pas parlé. N’oubliez jamais que ce dont on ne nous parle pas, n’existe pas.

C’est l’absence de traitement dans nos grands médias de certains sujets qui devrait nous rendre encore plus vigilants sur ces thèmes. Vous avez actuellement un exemple assez flagrant de cette théorie du silence avec les négociations en cours sur le traité transatlantique. Il est rare que nous ayons atteint un tel degré d’opacité. Personne n’en parle. Ce sujet est donc absent. Il ne peut être par définition une préoccupation et donc une source de mobilisation citoyenne. Aucune force ne peut s’opposer à quelque chose qui n’existe pas.

Le nouvel ordre mondial c’est quoi ? Lire la suite

HSBC en faillite ? Il manque 70 milliards d’euros de fonds propres à HSBC

6078562-les-secrets-de-la-liste-hsbc
Il manque 70 milliards d’euros de fonds propres à HSBCC’est un pavé dans la marre qu’a jeté une société d’analyse financière asiatique basée à Hong Kong en indiquant dans une note que dévoile Le Telegraph de Londres que la banques HSBC aurait surestimé ses actifs de plus de 50 milliards de livres et, finalement, aurait besoin d’une injection de capital de près de 70 milliards d’euros.

Dans le rapport, les analystes (qui ne sont pas vraiment des débutants, le CV étant épais comme le bras et Le Telegraph donne les détails) appliquent ce qu’ils décrivent comme un « test de stress modéré » pour les bilans des principales filiales de HSBC. Lire la suite

L’or de retour en Allemagne… n’est pas l’or que l’Allemagne avait confié !!

Je vous conseille la lecture de cet article en provenanceGold Bars du GATA et qui révèle que l’or reçu (les 37 tonnes) récemment en Allemagne et représentant la première des livraisons de l’or allemand en provenance des États-Unis n’est en aucun cas l’or qui avait été confié il y a bien longtemps de cela à la garde des Américains.

Chaque lingot étant numéroté, disons que les Allemands viennent de recevoir des lingots qui ne leur appartenaient pas.

Si cela n’a aucune conséquence en terme de valeur (à condition qu’ils ne soient pas fourrés au tungstène), cela aurait tendance à prouver qu’effectivement les États-Unis ont utilisé les réserves d’or à leur disposition y compris l’or qu’ils avaient en dépôt…

Si cette information est confirmée, alors ce sera la preuve irréfutable de la plus grande manipulation monétaire de tous les temps.

Charles SANNAT. Source ici. Trouvé sur Le contrarien

« Exclusivité ! 5 voyants vous font part de leur prédictions économiques 2014 !… »

On vous fait le coup de « Madame Soleil » pour cette fin d’année, avec des voyants comme ce fut la mode à la télévision passé un moment. Bien sur, 2014 ne s’annonce pas vraiment bien et nous ne risquons pas de rigoler, et là, pas besoin d’être voyant, c’est de la logique pure vu l’évolution des événements ces derniers temps, mais des détails seraient intéressants non? Donc, allez savoir, peut être vont-ils tomber juste, et au pire, on se retrouve fin 2014 pour leur prouver qu’ils ont eut tort… :)

Trelawney

Mes chères contrariennes, mes chers contrariens !

Voici le dernier numéro du Contrarien Matin avant la pause des fêtes de fin d’année. Je reviendrai tout plein d’énergie (enfin j’espère) ainsi que frais et dispo pour commenter avec vous et pour vous l’actualité économique qui sera vraisemblablement chargée en 2014. Je souhaite à chacune et chacun d’entre vous, de passer d’excellentes fêtes et de beaux réveillons. J’en profite pour vous remercier vous tous, fidèles lecteurs du Contrarien. Merci également pour tous vos messages et vos partages d’informations, mais aussi pour vos réflexions. Je n’ai pas le temps, hélas, de répondre à tous, en revanche sachez que je lis avec attention tous vos messages (et ma femme aussi).

Pour ce dernier édito de l’année, je vous ai réservé une petite surprise. En effet, le président de la République, François Normal 1er, estime que « deux exigences attendent le gouvernement en 2014 : faire reculer durablement le chômage et renouer durablement avec la croissance ». Évidemment, il n’y arrivera pas mais après tout, l’espoir fait vivre… Il faut bien occuper l’espace médiatique et gérer l’opinion publique. Il n’y arrivera pas, quoique, car d’après certains voyants, l’année 2014 ne serait pas aussi apocalyptique que prévue.

Vous vous demandez sans doute ce que viennent faire les voyants là-dedans ! Eh bien justement, c’est ma petite surprise de fin d’année.

Un contrarien doit être ouvert à tous les sujets… et puis franchement, de vous à moi, les prévisions des mamamouchis et autres « zexperts » en tous poils sont tellement mauvaises que les voyants ne sont pas les pires des prévisionnistes.
Certains se souviennent sans doute de l’expérience menée en 1988 par le Wall Street Journal. Pour ceux qui étaient trop jeunes, ou pour ceux qui ne connaissent pas les résultats de cette expérience, le célèbre quotidien financier américain avait entraîné un singe à jeter des fléchettes sur sa cote boursière, punaisée au mur. Les flèches tombaient au hasard sur des valeurs, que les journalistes relevaient scrupuleusement et que le journal achetait. Lire la suite

« J-3 avant la ruine générale ? »(Mise à jour: l’Amérique est déjà en faillite!)

apocalypse

Mes chères contrariées, mes chers contrariens !

Demain, lorsque vous lirez cet édito, il ne restera plus que 3 jours ouvrés aux politiciens américains avant le jeudi 17 octobre, date programmée du défaut de paiement de la plus importante économie mondiale.
Je ne vous parlerai pas de la fâcheuse tendance de l’histoire humaine à vivre des krachs monumentaux en octobre, avec une prédilection pour le jeudi, jour sombre resté dans la mémoire collective comme LE « jeudi noir ». C’était le 24 octobre 1929. L’histoire ne se répète pas toujours même si parfois elle bégaie et aime bien faire quelques pieds de nez à nous autres, pauvres mortels.

Évidemment, tous les gens sérieux parient sur un accord de dernière minute. Rassurez-vous braves gens, cette fois-ci encore, la raison l’emportera et il est évident qu’à minuit moins une… le plafond de la dette sera relevé, évitant ainsi au monde de devoir affronter la chronique d’un chaos annoncé.

Oui mes chers amis, je vous parle des gens sérieux. Les gens sérieux, je n’en fais pas partie comme vous pouvez vous en douter. Vous non plus d’ailleurs, sinon vous ne perdriez pas votre temps précieux à lire mes inepties ! Retournez donc au JT de Claire Chazal s’il vous plaît ! Là on vous explique lors de votre séance de lobotomie cérébrale collective que tout va bien, la situation est sous contrôle, voilà, ouvrez votre portefeuille, c’est juste pour payer un peu plus d’impôts justes, justes car le gouvernement a besoin de vous. Non, pour être plus exact, il s’en fiche de vous, ce dont il a besoin c’est de votre argent. Lire la suite

1 68 69 70 71