Chronique d’une mort annoncée des vaccins antiCovid 19 : résultats au 11 avril 2021

Source Nouveau Monde Auteur Gérard Delépine

Un espoir devenu mirage s’évanouit un peu plus chaque jour

Depuis le début de la crise, le gouvernement et les médias entretiennent l’espoir qu’un médicament nouveau ou des vaccins miracles viennent résoudre la crise sanitaire et nous libérer.

Mais l’échec des vaccins précédents contre les Coronavirus humains, depuis 2003, et animaliers, la mise en évidence d’anticorps facilitants susceptibles d’aggraver la maladie, les résultats précoces très inquiétants des campagnes de vaccination et l’apparition de variants résistants font disparaître chaque jour un peu plus cet espoir, comme s’évanouissent les mirages dans le désert au fur et à mesure qu’on s’approche d’eux.

Lire la suite

Ils osent tout… C’est même à ça qu’on les reconnait

Merci à mon correspondant.

Source Nouveau Monde

Par Jean

Second communiqué des Gilets Jaunes de la Victoire[1]

[Illustration : De haut en bas et de gauche à droite quelques participants du complot avec le badge de l’Agenda 2030 de l’ONU :
►Enrico Giovannini, Ministre de l’Infrastructure, Italie.
►Boris Johnson, Premier ministre du Royaume-Uni.
►Tédros Addhamon Ghebreyesus, Directeur général de l’OMS.
►Bill Gates, Fondation Bill et Mélinda Gates.
►Emmanuel Macron, Président de la République française.
Merci à Maurizio Blondet, https://www.maurizioblondet.it] Lire la suite

Alors, les vaccinés contre le COVID risquent-ils davantage de mourir ? Oui, selon deux documents officiels.

S’il y a des inquiets qui se sont fait vacciner, le titre ne va pas les rassurer.. Merci à Sully Morlandimus.

Source Le Blog à Lupus

Il s’agit de la citation d’un mémoire, auquel Europe 1 a eu accès, produit par le ministre de la santé pour contester la demande d’un octogénaire qui prétendait obtenir en référé du Conseil d’Etat le droit de ne pas se soumettre aux nouvelles restrictions COVID en mars, du fait qu’il avait reçu ses deux doses du vaccin Pfizer en janvier.

Relisez bien les propos de Véran : il reconnaît qu’être vacciné entraîne un risque plus grand de faire un COVID grave et d’en mourir pendant (suppose-t-on) la période où ledit vaccin n’a pas atteint sa pleine efficacité. Combien de temps ? Pour le requérant, cela faisait entre 6 et 8 semaines. Et puis il y a les ratés. Les cas où le vaccin n’est pas efficace du tout, et ils existent puisqu’aucun vaccin COVID n’affiche une efficacité à 100 %, et par ailleurs on sait que les défenses immunitaires des personnes très âgées – celles qui ne faisaient pas partis des essais initiaux de ces vaccins qui en sont encore à la phase expérimentale – ne répondent pas aussi bien que celles des jeunes.

Lire la suite

Crise COVID-19 – Quand la solution devient le problème

Par Dominique Muselet pour Mondialisation.ca

Moins ça marche, plus notre monarque s’acharne… Et c’est normal ! Nous avons tous tendance à faire toujours plus de la même chose. C’est un des travers humains les mieux partagés. Paul Watzlawick nous a mis en garde contre ses conséquences souvent tragiques dès les années 1980, dans des ouvrages aux titres évocateurs : Faites vous-mêmes votre malheur ou Comment réussir à échouer.

Mais, soit notre président, trop occupé à se faire des amis dans la Finance, n’a pas eu le temps de les lire, soit il a préféré les ignorer pour des raisons supérieures, comme de nous terroriser pour nous administrer un vaccin qui ne profite qu’à Big Pharma qui, en échange, aura à cœur, nous l’espérons pour lui, de financer sa prochaine réélection. A moins que les élections ne soient finalement reportées sine die, comme l’insinuent quelques complotistes et autres double-penseurs, recherchés par toutes les polices, la vraie et celle de la pensée.

Lire la suite

1984 en 2021 : tout se met en place pour l’enfer d’Orwell

Par H16

Même quand on le sait, cela fait toujours du bien de le rappeler : déclencher la peur chez les foules est une méthode efficace pour accélérer la mise en place d’une dictature de moins en moins douce à l’échelle d’un continent. C’est exactement ce qui se passe actuellement.

Toutes les peurs ne se valent pas. Il est ainsi évident que la peur climatique, agitée depuis plusieurs décennies, n’a pas réussi à réellement mobiliser les foules ; certes, les uns et les autres sont parfois prêts à quelques menus sacrifices comme renoncer aux sacs plastiques et prendre le vélo un peu plus souvent pour aller travailler, mais pas vraiment au-delà (n’exagérons rien).

Lire la suite

Comment un discours pervers a-t-il, en un an, établi son emprise sur le peuple français

Auteur Catherine Avice pour FranceSoir

Depuis les premières mesures sanitaires mises en place pour lutter contre l’épidémie de Covid19, la communication officielle du gouvernement est organisée par un discours pervers, qui s’est progressivement déployé en quatre étapes essentielles jusqu’à établir une véritable emprise sur une grande partie de la population. Quelles ont été ces étapes, avec quelles conséquences ? C’est ce que les lignes qui suivent vont chercher à éclairer.


Première étape : sadisme et culpabilisation pour frapper un grand coup

Il y a bientôt un an, le président de la République, afin de lutter contre un virus nouveau, a pris deux décisions inédites en proclamant un état d’urgence sanitaire et en confinant le pays tout entier. Du jamais vu ! Les dernières interdictions de circuler en métropole remontaient à la deuxième guerre mondiale, mais justement le Président nous annonça que nous étions en guerre contre le SARS- COV2 ! « Nous sommes en guerre » répéta-t-il sept fois dans son intervention télévisée. Intervention inaugurale d’une communication anxiogène, avec pour la première fois, l’usage fait d’une métaphore guerrière. Pour la première fois, car nous le verrons, il y en aura d’autres.

Lire la suite

Vaccination et business avancent main dans la main, et dictent le tempo au monde politique. LHK

Source Liliane Held Khawam

Ngozi Okonjo-Iweala, directrice de l’Alliance Gavi, à Davos en janvier 2020 s’inquiétait des conséquences de la pandémie. «À l’heure actuelle, la prédiction est une contraction sur le continent d’environ 2%. Cela ne s’est pas produit depuis 25 ans. J’ai donc cette crainte que les deux ou trois décennies de croissance que nous avons eues et notre développement soient perdus , nous pourrions régresser à moins que nous n’agissions massivement pour inverser cette tendance et nous assurer que cela ne se produira pas, pendant la période de récupération. « 

Le bénéfice net du groupe AstraZeneca a doublé en 2020 et s’élève à 3,2 milliards de dollars (2,85 milliards de francs), lors d’une année marquée par la crise contre lequel le groupe pharmaceutique a mis au point un vaccin avec l’université d’Oxford. Et ces bénéfices vertigineux à l’heure de la faillite des populations et de l’économie locale ne sont pas près de baisser.

https://www.rtn.ch/rtn/Actualite/economie/AstraZeneca-benefice-2020-plus-que-double-pendant-la-pandemie.html
Lire la suite

Bill Gates prédit que la prochaine pandémie sera bien pire que Covid-19

Rien de bien nouveau dans les déclarations de Bill Gates, des prédictions qui incitent à la préparation en cas d’épidémies. Nous n’en avons pas fini avec le Covid19, qu’il pense à la prochaine épidémie. Il a créé une coalition avec les gouvernements qui se propose d’inclure des « innovations » (?) en matière de préparation. Il n’en dit pas plus sur ces innovations (?), mais gageons que c’est pour « le bien de tous »… Volti

******

Source Observateur-Continental

Le risque d’une nouvelle pandémie doit être pris tout aussi au sérieux que le risque d’une guerre mondiale, estime Bill Gates. Il faut dépenser des milliards de dollars aujourd’hui afin d’économiser des milliers de milliards à termes et sauver des millions de vie, écrit-il. 

Le fondateur de Microsoft, le milliardaire Bill Gates, a déclaré que la prochaine pandémie pourrait être des dizaines de fois pire que celle causée par le virus SARS-CoV-2. C’est ce qu’il a déclaré dans une interview au quotidien allemand Süddeutsche Zeitung

« Nous ne sommes pas préparés pour la prochaine pandémie. J’espère que dans deux ans cela ne sera plus le cas. […] Cette pandémie est terrible, mais la prochaine pourrait être des dizaines de fois pire », estime Bill Gates. 

Lire la suite

Vos infos, news ( et autres ) du 30 janvier 2021..

POLITIQUE/SOCIÉTÉ

Merci pour l’image

Covid-19 : variants, reconfinement… Week-end à haut risque pour Emmanuel Macron. Le chef de l’État attend les résultats définitifs de deux études pour prendre sa décision. Ses proches le poussent à prendre la parole dimanche soir.

Guillaume Tabard: «Face au confinement, un passage redouté de la résilience à la désobéissance». Emmanuel Macron pressent que toute annonce trop brutale serait susceptible de mettre le feu au pays.

Présidentielle: Jean-Luc Mélenchon ne cache pas son inquiétude. Le leader des Insoumis est inquiet de l’abstention possible en 2022 et surtout des conditions dans lesquelles se déroule la campagne.

Lire la suite

Il existe au moins 10 variants du coronavirus en circulation

Variants anglais, sud africain, brésilien, japonais…
Après avoir utilisé tout le lexique de la virologie et de l’infectiologie, on en arrive à parler des variants comme dans les années 80 avec le VIH-2.

Il n’y a pas qu’un seul coronavirus, il y en a des milliers, et chaque personne fait un covid différent.

Nextstrain répertorie tous les variants et mutations séquencés à travers le monde, pour la période du 21 décembre 2020 au 21 janvier 2021, 10 variants sont identifiés avec des centaines de mutations à travers le monde :

https://nextstrain.org/ncov/global?dmin=2020-12-21

On remarque sur cette carte que les variants sont grandement dépendants de zones géographiques distinctes. Comment, pourquoi ? Mystère…

Lire la suite

1 2 3 4 5 16