La France continue à livrer du mox au Japon

Dingue, tout simplement dingue, la France qui livre (ou souhaitait livrer) du mox au Japon malgré les problèmes actuels! Ils ne sont pas assez irradiés, faut en rajouter une couche? C’est ça? Chapeau Areva! Quand à la raison pour laquelle le convoi a été annulé, on tombe dans le pathétique, comme explication, peut mieux faire! La raison serait un défaut de sécurité du convoi, pas même l’apocalypse nucléaire nippon du moment avec toutes les conséquences que cela entraine! Dingue!

http://www.memoclic.com/14-3705-600x450/fond-ecran-radioactif.jpg

Il devait quitter le site nucléaire de La Hague dans la semainedu 4 avril. Les clients japonais repoussent sa livraison.

En avril 2010, Areva avait envoyé un convoi de Mox – un combustible mélange d’uranium et de plutonium – au Japon. Avant le tsunami et l’accident de la centrale nucléaire de Fukushima, il avait été décidé qu’un autre convoi quitte le site industriel de La Hague, dans le Cotentin. Le 15 mars, après la catastrophe, Areva avait cependant annoncé qu’elle suspendait ses expéditions.

Lire la suite

Japon, après Fukuchima, Onagawa?

Rien ne va plus pour le Japon, de la fumée s’échappe d’une deuxième centrale… celle d’Onagawa….

crédit photo AFP

Le Japon n’est pas au bout de ses peines: tandis que les efforts se poursuivent pour stabiliser Fukushima 1, une autre centrale nucléaire inquiète des citoyens.
Située à 120 kilomètres de Fukushima, la centrale d’Onagawa a également été frappée coup sur coup par un séisme et un tsunami, dont elle s’est sortie avec des dommages mineurs et un faible incendie rapidement contrôlé. Elle est fermée depuis.
Lire la suite

L'hôpital public en danger…….

En faisant des recherches sur les hôpitaux publics en mauvaises postures, je me suis retrouvée sur le blog de J.L.Mélanchon, je ne l’apprécie pas plus que ça, mais l’article que j’y ai trouvé est complet, et explique en profondeur, les manœuvres du gouvernement pour priver la France d’en bas, du droit le plus élémentaire à l’accès aux soins. Avec toutes les suppressions diverses et variées, qui alourdissent le porte monnaies de ceux qui sont malades, et avec ce qui est prévu ça ne va pas s’arranger! ça va être l’Amérique, pour ceux qui n’ont pas les moyens
Pendant ce temps, on nous sature l’esprit avec la guéguerre des partis, les petites phrases assassines des uns et des autres, la pseudo guerre humanitaire en Lybie, le nuage radioactif Japonais qui n’est pas dangereux, les frasques de Berlusconi qui invite G. Clooney à son procès, et un projet visant à faire payer les clients des prostituées, et la liste est longue…….

Avec l’accélération des suppressions d’emplois dans les hôpitaux publics et les avantages croissants accordés par la droite aux cliniques privées, le service public hospitalier est à l’agonie. Face à cette destruction programmée, les luttes se multiplient, avec non seulement les personnels mais aussi les élus et la population. Une journée nationale de mobilisation est ainsi prévue le 2 avril prochain.

Plan hôpital 2012 : des suppressions d’emplois inédites

Nicolas Sarkozy a fixé en avril 2008 l’impératif d’un retour des hôpitaux publics à l’équilibre financier pour 2012, sans nouveaux financements possibles.
Pourtant, la droite a délibérément organisé la faillite financière des hôpitaux publics, en laissant filer leurs déficits pour cause de sous financement : 189 millions en 2006, 479 millions en 2007, environ 1 milliard en 2008, soit des déficits multipliés par 5 en 2 ans. Conséquence logique, la dette des hôpitaux grimpe aussi en flèche : 201 milliards en 2008 contre à peine 8,2 milliards il y a 10 ans.
Lire la suite

Deux centrales nucléaires arrêtées en Europe suite à des pannes de courant

Bien beau le Japon, mais ici aussi il y a des risques non négligeables, deux arrêts d’une centrale en Slovénie faute de courant, doit-on s’inquiéter outre mesure en apprenant cela? Vu que certains points de l’article ne sont pas des plus rassurants et que de plus la centrale est située en zone sismique, nous pourrions donc avoir un remake de Fukushima en version européenne…

La centrale nucléaire de Krško en Slovénie a été arrêté pour la deuxième fois en 48 heures le 25 Mars 2011, selon un communiqué publié de  la société d’exploitation de l’usine, Nuklearna Elektrarna Krško (NEK). Le dernier arrêt était dû à un arrêt automatique après une station de 380 kV qui alimente la Croatie voisine sortit de fonctionnement.

Tepco: contenu de son dernier communiqué de presse

La société Tepco ne reste pas muette face à la catastrophe ainsi qu’à ses répercutions malgré tout, malgré les scandales, malgré les manipulations et tout ce qui a été dit, leur position mérite également d’être écoutée, donc voici leur dernier communiqué de presse voici traduite via google translate (rhétorique non rectifiée):

Communiqué de presse (Mar 26,2011) État de la centrale de Fukushima Daiichi centrale nucléaire (à partir de 10 heures 30 le 26 mars)

*de nouveaux éléments sont soulignés

Tous les 6 unités de Fukushima Daiichi centrale nucléaire ont été fermés.

Unité 1 (Arrêter)
-Réacteur a été arrêté. Toutefois, le son explosif et la fumée blanche
ont été confirmées après le séisme s’est produit à grande 15h36 le 12 mars Il a été
supposé être une explosion d’hydrogène.
-Vers 02h30 le 23 Mars, l’eau de mer a commencé à être
injectée dans le réacteur nucléaire à travers le système d’eau d’alimentation.
-Vers 10h50 le 24 Mars, à vapeur-brouillard blanc comme découlant
de la partie du toit du bâtiment réacteur a été observée.
-Vers 11h30 le 24 Mars, les lumières dans la salle de contrôle principale
a été restauré.
-Nous avions été l’injection d’eau de mer dans le réacteur, mais à partir de 15 heures 37 sur
25 mars, nous avons commencé à injecter de l’eau douce en elle.

Lire la suite

Japon, Nuage radioactif, la situation ne s'améliore pas……..

Comme nous nous en doutions, au gré des communiqués tantôt rassurants, tantôt alarmistes la situation est vraiment inquiétante. Le réacteur N°3 qui fonctionne au MOX,  pourrait avoir sa cuve fissurée. Doit on redouter l’explosion de ce réacteur??, quoi qu’il en soit, il est vraisemblablement trop tard pour éviter une contamination à long terme. Le panache radioactif qui continue de s’échapper de la centrale de Fukushima, à l’instar de tout les nuages, va gentiment se propager un peu partout, au gré des vents et des pluies. Nous n’avons pas la science infuse, et encore moins la capacité d’augurer de l’avenir. Mais il serait grand temps que, nos autorités fassent une simulation sur les conséquences d’une éventuelle explosion, de dire ce qu’il adviendra des autres réacteurs au cas où, et surtout les risques encourus par les populations et les mesures de protections pour les millions d’habitants d’Europe et d’ailleurs.

Des employés tentent de rétablir le courant électrique dans les réacteurs 3 et 4 de la centrale nucléaire de Fukushima au Japon, le 20 mars 2011. kyodowc068454.JPG k/NEWSCOM/SIPA

La situation ne s’améliore pas…

Deux semaines après le terrible séisme  et le tsunami qui ont touché le Japon, la bataille de la centrale de Fukushima continue. Les techniciens, malgré l’irradiation de trois d’entre  eux, tentent toujours d’empêcher une aggravation de la situation dans la centrale nucléaire. Deux de ses réacteurs semblaient stabilisés vendredi.  Mais la situation restait inquiétante dans le réacteur 3, où l’on craint une rupture dans l’enceinte de confinement des combustibles.

Surtout, en l’absence d’informations claires sur les effets des rayonnements, l’inquiétude croît au Japon.  Naoto Kan, le Premier ministre, a pris la parole vendredi pour la première fois depuis une semaine pour dire que les problèmes n’étaient «absolument pas sur le point» d’être réglés. «Nous faisons des efforts pour empêcher que cela empire mais j’ai le sentiment que nous ne pouvons pas nous permettre la moindre suffisance», a dit le chef du gouvernement. «Nous devons rester sur nos gardes.»
Lire la suite

Nuage radioactif, Communiqué de la CRIIRAD!

La CRIIRAD communique les informations disponibles sur son réseau, et explique sa manière de procéder concernant les taux de radioactivité ambiants en France!

ARRIVEE DE LA CONTAMINATION EN FRANCE METROPOLITAINE
L’air restera anormalement radioactif aussi longtemps que les rejets massifs de radioactivité se poursuivront à la centrale nucléaire de FUKUSHIMA DAIICHI (avec bien sûr un décalage d’une dizaine de jours du fait du déplacement de la contamination sur quelques 15 000 km).
D’après les modélisations, les masses d’air contaminé seraient parvenues hier 23 mars en France métropolitaine. Les analyses du laboratoire de la CRIIRAD pour ce même jour démontrent que, si c’est le cas, la contamination est pour le moment très faible, inférieure aux capacités de détection de son laboratoire de spectrométrie gamma.
La CRIIRAD sera particulièrement attentive aux dépôts de radioactivité sur les sols car ils vont progressivement s’accumuler, en particulier dans les zones où les précipitations seront abondantes et augmenteront les retombées radioactives en lessivant les masses d’air.

Premiers résultats du contrôle de la radioactivité de l’air
Lire la suite

MOX combustible dangereux !

Suggéré par une fidèle (Merci Coldroom) un petit tour d’horizon sur le MOX, (acronyme pour Mélange d’OXydes) une espèce de mixture issue de déchets radioactifs déjà utilisés, particulièrement toxiques et cancérigènes! Evidemment comme c’est moins cher, car ne nécessitant pas d’ajout d’uranium naturel, on préfère cette option (quoi que….) Un micro gramme de Plutonium respiré, et ça déclenche un cancer du poumon. Le Plutonium n’existe pas à l’état naturel, c’est un radio élément issu de la fission de l’Uranium…..(encore une fabrication de %@#§$)

Le combustible MOX est un   combustible nucléaire fabriqué à partir de plutonium et d’uranium appauvri. Le terme MOX est l’abréviation de : « Mélange d’OXydes ». Le combustible MOX contient du dioxyde d’uranium (UO2) et du dioxyde de plutonium (PuO2).

Le combustible MOX est fabriqué à partir du plutonium créé par capture neutronique de l’uranium 238 dans les réacteurs nucléaires et isolé lors du processus de traitement des combustibles irradiés. Ce plutonium est mélangé avec de l’uranium appauvri issu de l’étape d’enrichissement du combustible.

Le MOX est apparu vers les années 1960 dans les centres de recherche (la première irradiation connue est celle du réacteur BR3 de Mol (Belgique) en 1964) et fut même testé par les États-Unis qui le rejetèrent le considérant dangereux et peu rentable.
Lire la suite

CRIIRAD colère! indignation! et appel citoyen!

Nous sommes nombreux à ne pas faire confiance aux autorités, qui multiplient les annonces rassurantes deux fois par jour! J’ai tenté depuis, de réunir tout ce que pouvais trouver. Tout va bien nous dit on! alors pourquoi la CRIIRAD, organisme indépendant rue t-elle dans les brancards??

Une pétition devrait être en ligne prochainement! il est scandaleux que les VRAIES mesures ne nous soient pas données, alors qu’elles sont financées avec notre argent! SIGNONS TOUTES ET TOUS, IL EN VA DE LA VIE DE NOS ENFANTS,  Nous sommes en droit de nous poser la question…. »sont elles si dangereuses, qu’ils les gardent secrètes?? »


Réponse ci-dessous:

combustible MOX image scienceetnature.org

Les chiffres relatifs à la contamination de l’air existent
mais ils sont confisqués par les Etats !

La publication des données du réseau CTBTO1 ainsi que des installations nucléaires nord américaines nous aurait renseigné précisément sur les niveaux de contamination de l’air et nous aurait permis d’évaluer de façon fiable les niveaux de risque bien avant que les masses d’air contaminé n’arrivent sur l’Europe.
La CRIIRAD lance un appel international, invitant citoyens, associations, scientifiques, élus de tous pays à se mobiliser à ses côtés afin d’exiger que les résultats relatifs à la contamination radioactive de l’air, obtenus grâce à l’argent public, soient mis à disposition du public ET SERVENT A SA PROTECTION.

Pas de données interprétables pour l’Amérique du nord !
Lire la suite

La situation nucléaire actuelle (MàJ)

Petite revue de presse des articles du moment sur Fukushima, le nucléaire, les magouilles, les scandales, etc… Beaucoup de choses se passent et il n’est ni possible ni utile de détailler chaque fait avec des articles distincts les uns des autres, l’actu « fast-food » est donc utile, vite lue, vite comprise, vite digérée!

Nous avons eu Tchernobyl, la « catastrophe du pauvre », c’était un peu limité au niveau moyens, le Japon a fait mieux avec Fukushima, 6 réacteurs, qui dit mieux? Tout ce qu’on espère c’est que les USA n’aient pas envie de nous faire un remake hollywoodien même s’il y a toujours des risques, centrales en mauvais état, risques sismiques, etc… Nous pouvons quand même voir quelles sont les dernières infos dans le domaine:

Lire la suite

1 100 101 102 103 104 106