Japon,le réacteur n°2 n'est plus refroidit!

Avec les nouvelles qui nous parviennent du Japon, je suis très intriguée que l’on nous rassure.
J’estime la situation très alarmante, si on nous dit que la double explosion  près du réacteur n°3, n’a pas endommagé l’enceinte de confinement du réacteur, que l’on nous dise alors ce qui a explosé, si ce n’est pas le réacteur.

Je pense que si on trouve des traces de césium, c’est que le réacteur à « partiellement » fondu, je ne comprends pas pourquoi, on prend des gants pour le dire!

Le système de refroidissement du réacteur n°2 à cessé de fonctionner, le niveau d’eau baisse, encore une amplification des risques dont on se serait bien passé, va t-il lui aussi fondre?

Bravo à tout les Japonais pour le calme dont ils font preuves devant ce désastre.

Nous sommes devant une situation critique, nous restons à l’écoute pour vous donner toutes les infos. C’est toute la filière nucléaire qui est remise en cause.

Si parmi nos lecteurs, il y a un ou des spécialiste(s) du nucléaire, ses « lumières » seront les bienvenues, car d’après notre compteur de visite, la peur est présente pour tout le monde.
Lire la suite

Japon! L'inquiétude grandit face à la menace nucléaire

Aux dernières nouvelles, une double explosion dans le réacteur n°3 a eu lieu, mais pas de dégâts sur le réacteur (?) (source audio RMC/INFO), la terre à de nouveau tremblé, et il y aurait un nouveau risque de tsunami.
Le pire séisme jamais enregistré, puisqu’il est de 9 sur l’échelle ouverte de Richter, l’axe de la terre c’est déplacé de 10 cm, ce qui fait 17 en ajoutant le déplacement dû au tremblement de terre qui a eu lieu au Chili. Une pensée pour les Japonais, qui vivent de bien tristes moments

Deux centrales sont au centre de toutes les préoccupations…

La menace d’un nouvel accident nucléaire continuait dimanche de planer sur le Japon, confronté à sa «plus grave crise» depuis la Seconde guerre mondiale après le puissant séisme qui a probablement fait plus de 10.000 morts. «Je considère que la situation actuelle, avec le séisme, le tsunami et les centrales nucléaires, est d’une certaine manière, la plus grave crise en 65 ans, depuis la Seconde Guerre mondiale», a déclaré le Premier ministre Naoto Kan.
Lire la suite

Les dernières nouvelles du Japon en bref…(mis à jour)

Cela va de plus en plus mal mais c’était à prévoir:

L’économie s’effondre avec le Nikkei qui dévisse de -634,26 point, cela implique un effondrement complet du système japonais. Le pays déjà endetté à 200% risque de ne pas pouvoir affronter les conséquences du séisme et donc de ne pas pouvoir reconstruire le pays. Le Nikkei n’est pas aidé avec l’économie mondiale au plus mal, l’once d’argent ayant atteint les 50$, bien pire que toutes les prévisions (hormis celles de Pierre Jovanovic…), je vous conseille d’ailleurs la lecture d’un très bon article sur le sujet disponible ici.
Un second réacteur de la centrale de Fukushima vient d’exploser, les images étant bien pires que pour le premier réacteur. Nous sommes réellement face à un second Tchernobyl, quand aux premières mesures de radio-activité qui ont été réalisées, elles sont alarmantes

Le Réseau « Sortir du nucléaire » révèle que six journalistes indépendants de l’association JVJA (Japan Visual Journalist Association), dont le directeur du magazine Days Japan, Ryuichi HIROKAWA, se sont rendus près de la mairie de Futaba, à 2 km de la centrale de Fukushima Daiichi, pour mesurer la radioactivité avec trois compteurs Geiger, ce dimanche 13 mars à 10h20. Il s’agit à notre connaissance de la première mesure faite de façon indépendante des autorités, par des journalistes japonais que nous saluons pour leur courage et les risques qu’ils ont pris pour faire leur métier. Photo de mesure de radioactivité par des journalistes indépendants japonais

À la mairie de Futaba, située à 2km de la centrale de Fukushima Daiichi, la radioactivité dépasse la capacité de mesure de certains des compteurs Geiger (BEIGER COUNTR DZX2, VICTOREEN 209-SI, et MYRate PRD-10) employés par les journalistes japonais.

À l’aide d’un compteur VICTOREEN 209-SI, le débit de dose a été mesuré à 10 milli-Röntgen/h (soit 0,1 mSv/h, ce qui signifie qu’un citoyen japonais reçoit la dose annuelle tolérée en France en l’espace de 10 heures). Le journaliste ayant effectué la mesure, Ryuichi Hirokawa, déclare : « Quand j’ai fait un reportage fin février 2011 à Tchernobyl, le taux de radioactivité était de 4 milli-Röntgen/h (0,04 mSv/h) à 200 m du réacteur accidenté. Dans la ville de Pripyat, à 4 km du réacteur de Tchernobyl, le niveau était de 0,4 milli-Röntgen/h. » (1)

Lire la suite

Situation des réacteurs nucléaires au Japon suite au séisme majeur survenu le 11 mars 2011 Point de situation du 13 mars 2011 à 19 heure

On fait le point sur la journée du 13 mars 2011!

Les informations obtenues depuis le dernier point du 13 mars 2011 à 7 heures par le centre de crise
de l’IRSN, informations transmises par l’ambassade de France à Tokyo, permettent d’établir l’état suivant de la situation :

Centrale de Fukushima I (Daiichi)

Réacteur n°1
Au vu de l’ensemble des informations dont il dispose maintenant, l’IRSN craint que des rejets très
importants se soient produits simultanément à l’explosion qui a affecté le bâtiment du réacteur
samedi 12 mars 2011. Ceci reste à préciser sur la base de mesures de la radioactivité dans
l’environnement ; seules quelques mesures sont actuellement disponibles. Lors de l’explosion, le
débit de dose à la limite du site aurait atteint 1 millisievert par heure (mSv/h) ; 12 heures plus tard,
le débit de dose aurait encore été de 0,040 mSv/h. Ces valeurs sont à comparer à 0,0001 mSv/h qui correspond à l’ordre de grandeur de la radioactivité naturelle. La valeur de 1 mSv/h correspond à un rejet très important dans l’environnement.

Réacteur n°2
L’inventaire en eau du coeur du réacteur serait maintenu par injection d’eau dans la cuve.
Lire la suite

Possible fusion de deux réacteurs au Japon [MAJ]

Eric Besson nous dit que c’est grave, mais que ça n’a rien à voir avec Tchernobyl! J’estime qu’il est inconscient de minimiser les risques, tant que nous n’en saurons pas d’avantage;un deuxième réacteur est en risque de fusion, l’eau qui recouvre les barres de combustible, a baissée de 3 mètres, ce qui accentue le risque du processus de fusion! Les autorités distribuent des comprimés d’iode à la population. J’espère que les autorités concernées en France, ont compris que les frontières n’arrêtent pas les nuages………Même si c’est loin, nous devons savoir! évidemment, ça ne contribuera pas à faire accepter ces centrales par tous, mais du moment qu’elles sont là, nous sommes tous concernés.

(A part ça ce n’est pas grave!) Source audio RMC/INFO

La centrale d'Onagawa au Japon a été touchée par un incendie après le passage du séisme le 11 mars 2011 NEWSCOM/SIPA

Après l’explosion dans la matinée au sein d’un bâtiment qui abrite un réacteur nucléaire, l’inquiétude grandit…

Le Japon doit-il craindre ses centrales nucléaires après le séisme qui l’a touché vendredi 11 mars? Une explosion a eu lieu samedi 12 mars dans la matinée (15H30 heure locale) près du réacteur numéro un de la centrale de Fukushima Daiichi.
Lire la suite

Explosion d'un réacteur nucléaire au Japon (Mis à jour)

Cette fois c’est officiel, il y a eu un gros problème, cela a explosé, un nuage de vapeur s’est échappé, laissé au gré du vent! Voltigeur avait parlé d’un risque éventuel, l’éventualité est donc devenue réalité!

http://planetwaves.net/pagetwo/wp-content/uploads/2011/03/375+web-nuclear.jpg

Une explosion s’est produite vers 7h30, heure de Paris, dans la centrale de Fukushima à Daiichi, sur la côte nord-est du Japon. Selon l’agence chargée de la sécurité nucléaire, la déflagration ne provenait pas du réacteur de la centrale.

La télévision publique NHK, qui a diffusé des images montrant ce qui semble être un nuage de vapeur s’élevant au dessus de la centrale, fait état de plusieurs blessés. La centrale est située à 240 km au nord de Tokyo. A 9h25, le toit de la centrale nucléaire s’est effondré.

Lire la suite

Japon : 6 000 personnes évacuées près d'une centrale nucléaire

Et on nous rabat les oreilles avec la sécurité nucléaire, en cas de tremblement de terre. Voilà de quoi méditer sur le sujet……….édit: une violente réplique a eut lieu ce matin! explosion à la centrale Fukushima 1, un nuage de « fumée » blanche filmée par la TV japonnaise! Un second Tchernobyl menace……..

Alerte nucléaire

La centrale nucléaire de Daiichi, dans la préfecture de Fukushima, au nord-est du Japon, est en état d’alerte renforcé à la suite du séisme qui frappé le pays ce matin. L’Agence internationale de l’énergie atomique (AEIA) craint une possible fuite radioactive si le niveau de l’eau dans un réacteur continue de descendre. 6 000 personnes, habitant à 3km autour de la centrale Fukushima n°1, ont reçu l’ordre d’évacuer les lieux. Des troupes des forces d’auto-défence (armée japonaise) en tenue de protection nucléaire (NBC) ont été dépêchées sur les lieux.

Plus tôt dans la matinée, c’est un bâtiment abritant une turbine dans la centrale nucléaire d’Onagawa qui a été victime d’un départ d’incendie. Le feu a été maîtrisé dans la journée.
Lire la suite

Eruption volcanique au Japon

Une catastrophe n’arrive jamais seule, l’activité sismique au Japon a atteint des sommets et plusieurs éruptions ont eu lieu comme vous pouvez le constater sur la vidéo dessous:

http://www.youtube.com/watch?v=3ilZF3rjCpY

Autre mauvaise nouvelle, l’axe de la planète s’est déplacé de 10cm suivant suivant l’institut national de géophysique et de vulcanologie italien, bien plus que lors du séisme de Sumatra en 2004.

Le tremblement de terre au Japon a également eu un impact plus important du séisme de Sumatra de 2004

Il est le cinquième plus grand tremblement de terre depuis la prise de sondages sismiques

Lire la suite

Séisme au Japon 8.9 suivi d'un tsunami….

Encore une grosse colère de Gaia. Un tremblement de terre 8.9 sur l’échelle ouverte de Richter, suivi d’un tsunami avec des vagues de 4m, suivi par une deuxième vague de 10 m, qui a tout emporté. Les dégâts sont considérables. Une alerte a été lancée pour Hawaï, l’Indonésie, les Philippines, les Îles Marianne ….
De gigantesques incendies incontrôlables vu la situation, touchent des raffineries
….

Deux très violents séismes se sont produits, vendredi 11 mars, au large des côtes nord-est du Japon, faisant violemment tanguer les immeubles de Tokyo et déclenchant une alerte contre un risque de tsunami jusqu’à six mètres de haut, selon l’Agence météorologique japonaise et l’USGS. Un premier séisme de magnitude 8,9 a eu lieu à 2 h 46 locales selon l’USGS. Une deuxième secousse, de 6,4, a eu lieu à 3 h 06 (locales), selon l’USGS.
Lire la suite

1 100 101 102