Dans quel état sommes nous ? Dans quel état j’erre ?

Par ARKEBI pour Les Mystères d’Arkébi

Nous sommes dans un état contradictoire;

Nous sommes dans un état de contradicteurs, de menteurs; de malins….

Nous sommes dans un état d’énervement; c’est certain,

mais on digère, naturellement, cet état en l’état….

Qu’est-ce que l’étagère?

Lire la suite

Fausse bonne idée et vraie mauvaise solution : le référendum pour ou contre le masque

Dans une vidéo de septembre 2020, monsieur François Asselineau, de l’Union Populaire Républicaine (UPR), propose que les Français se prononcent sur l’obligation de porter la muselière.

Un référendum sur l’obligation d’effectuer un service militaire, ou sur l’âge de la majorité, ou sur le type d’énergie à favoriser (nucléaire ou autre, par exemple), ou bien sur le droit ou l’interdiction d’arborer des signes religieux à l’école, un tel référendum aurait un sens.

En effet, dans un tel cas, la question posée relève plus de l’appréciation subjective de chacun et de critères nombreux qui ne revêtent pas le caractère de faits avérés et certains. On n’est pas, alors, dans le phénomène objectif ou scientifique.

Une vérité objective ou scientifique ne dépend pas d’un référendum

Lire la suite

Le Pétrole en négatif : un scénario possible pour l’Or ?

Chute du pétrole et hausse de l'or

 

​Que s’est-il passé lorsque le pétrole est passé en négatif le 21 avril dernier ?

Personne ne s’attendait à du pétrole brut négatif en avril dernier. L’impact économique du coronavirus a eu de fortes conséquences sur l’industrie pétrolière. Le Covid-19 a d’abord détruit la demande, car le confinement a fermé les usines, gardé les chauffeurs routiers chez eux et pénalisé les transports aériens. Le stockage a ensuite commencé à saturer et les tankers (navire-citerne) ont massivement stocké le brut dans l’espoir de le vendre à meilleur prix plus tard.

Ceux qui étaient investis sur le pétrole en bourse ont eu quelques surprises. Le pétrole se négocie particulièrement sur le marché à terme (aussi appelé futures).

Les futures sont des contrats à terme où un acheteur s’engage à acheter à échéance un baril à un prix fixé à l’avance. Il existe des futures à échéance d’un mois tous les mois de l’année et jusqu’à dix ans en avance. Vous pouvez regarder ici les différents prix des futures sur le pétrole.

Lire la suite

L’OR ET L’ARGENT SE CORRIGENT ? TANT MIEUX !!

https://www.youtube.com/watch?v=fsVFLbhB4CI

➡ Stratégie pour placer son épargne avec une sécurité (presque) absolue : https://bit.ly/3ktOCKm

Géopolitique Profonde

**La Tribune Libre est l’espace de libre expression des abonnés des ME. Son contenu n’engage pas le site des ME.**

Les commentaires publiés sont signés du nom des auteurs et engagent leur seule responsabilité sans que « lesmoutonsenrages » ne prennent en rien à leur compte leur orientation.

Les opinions exprimées par les analystes ne peuvent être considérées comme émanant des moutonsenragés. Elles n’engagent que la responsabilité des auteurs.

L’économie américaine va-t-elle tenir jusqu’à l’élection présidentielle de novembre 2020 ?

Photo

 

 
Mercredi 23 septembre, la place de Wall Street a clôturé en forte baisse, ce qui a tout de suite entraîné de nouvelles craintes sur d’éventuels risques d’effondrement de l’économie US.

La Bourse de New York a fini en baisse de 1,92% mercredi, en conséquence d’un regain d’inquiétudes sur l’état de l’économie américaine et par l’absence d’avancées au Congrès sur le renforcement du soutien à l’activité.

Ainsi, le Dow Jones a cédé 525,05 points à 26.763,13, l’indice S&P-500, plus large, a perdu 78,65 points, soit -2,37%, à 3.236,92. Et enfin le Nasdaq Composite a reculé de son côté de 330,65 points (-3,02%) à 10.632,99. points.

Lire la suite

Dictature sanitaire : qui manipule qui ?

Le nouveau festival en technicolor d’Olivier Véran, sinistre de la santé, bat son plein. Pas annulé celui-là… Dommage. Mettez vos lunettes noires, car explosion lumineuse intense. Des départements en gris – presque pas de virus, youpi -, rose bonbon – virus en goguette, attention, muselage en vue -, rouge écarlate – virus courroucé et invasif, houlà-là, dangereux, on ferme – et noir rayé de blanc style bagnard – alors là, mal barré… Tous consignés. Cayenne c’est pas fini chantait Higelin… (1)

Mal lotis les Marseillais. Déjà qu’une sardine leur avait bouché l’entrée du port dans un passé lointain, Olivier Véran vient de décider le couvre-feu pour ce département à « haut risques » selon ses dires. Fermeture des bars, restaurants et salles de sports. Le virus, toujours sélectif, sévit dans les restaurants, mais pas dans les écoles, ni au travail. Sacré virus…

Difficile de s’y retrouver dans ce maelström de nouvelles totalement disproportionnées, ineptes, mensongères et fumeuses. Et tout de monde en rajoute une couche. Même un philosophe, essayiste, gauche caviar répondant au nom de Raphaël Enthoven, se permet de traiter de fou le professeur Raoult. C’est vrai que l’opinion d’un philosophe gaucho est plus importante que le savoir d’un virologue reconnu comme l’un des top experts mondiaux. Enthoven est prêt à tout pour vendre son dernier bouquin… Fuyez-le ! (2) Lire la suite

L’Antisémitisme : son Histoire et ses Causes

juif prière mur

 
​​Les propos qui vont suivre sont issus du livre « L’antisémitisme, son histoire et ses causes » de Bernard Lazare (1865-1903). L’auteur était notamment juif sioniste libertaire et un des premiers dreyfusards.

L’antijudaïsme depuis la Réforme jusqu’à la Révolution française

Avec la Réforme protestante du XVIe siècle, les Juifs cessèrent d’être le bouc émissaire dans une bonne partie de l’Europe et jouissaient de la plus grande tranquillité, car ils n’étaient plus les uniques ennemis de l’Église.

Ils étaient prospères jusqu’au milieu du XVIIe siècle en Pologne, mais étant du côté des nobles dans leur oppression contre la population, ils furent les premiers massacrés quand les cosaques de l’Ukraine et de la Russie se soulevèrent contre la tyrannie polonaise. En dix ans, plus de cent mille en auraient été tués, autant que les catholiques et les jésuites. Mis à part le cas polonais, les juifs étaient prospères partout ailleurs.

Dans l’Empire ottoman, ils étaient simplement soumis à la taxe des étrangers et ne subissaient aucune réglementation restrictive. Ils étaient particulièrement à l’aise en Hollande et en Angleterre où leur sens commercial était utilisé dans l’enrichissement des pays. En France, les juifs portugais avaient été autorisés par Henri II à s’établir à Bordeaux, avec des privilèges confirmés par Henri III, Louis XIV, Louis XV et Louis XVI. Ils acquirent ainsi de grandes richesses dans le commerce maritime.

C’est ainsi que les objections économiques contre les juifs n’avaient plus du tout la même valeur qu’au Moyen Âge vu que le catholicisme était en perte de vitesse et que les juifs participaient à l’accroissement des richesses. Quant aux objections politiques, sur le fait que ce peuple formait un État dans l’État et que leur présence en qualité de citoyens ne pouvait être toléré dans une société chrétienne, elles restèrent valables jusqu’à la Révolution française où l’État chrétien fut abrogé.

Pendant ce temps, les juifs étaient toujours séparés des autres populations. L’illuminisme des kabbalistes (cf. cet article pour approfondir la question) contribuait à retenir les juifs à l’écart et ceux qui n’étaient pas séduits par leurs spéculations restaient sous l’autorité du Talmud qui s’était encore accrue depuis le XVIe siècle.

La littérature antijudaïque et les préjugés

À côté de l’antijudaïsme de l’Église et des monarchies, les théologiens, les philosophes, les poètes et les historiens se mirent à écrire sur le peuple juif en les accusant de vendre de faux bijoux, d’être des recéleurs, des faux monnayeurs, etc. Cela allait jusqu’à l’exagération des traits : on les représentait avec des difformités, des hémorroïdes, des plaies sanglantes, avec les coutumes les plus abjectes, responsables les crimes les plus odieux… Cette littérature provenait principalement du fait que les juifs se tenaient constamment à l’écart des autres peuples ce qui attisait l’imagination populaire.

Au XVIIe siècle, les érudits et les savants succèdent aux théologiens et l’antijudaïsme devint plus mesuré et plus scientifique et fut représenté par des hébraïsants comme Giulio Bartolocci ou Joseph de Voisin, qui étudiaient la littérature et les mœurs judaïques en les jugeant plus équitablement. À partir de ce siècle, le côté social prédominait peu à peu sur le côté religieux. On commençait à se demander, non pas si les juifs avaient tort d’être usuriers, commerçants ou déicides, mais s’ils devaient être tolérés dans l’État ou non.

Juifs othodoxes

 

L’antijudaïsme légal moderne

Après la Révolution française, le peuple juif fut émancipé légalement, mais pas moralement. Après tout, ils gardaient leurs coutumes, leurs mœurs, leur mentalité et restaient en majorité en dehors de la production économique pure, c’est-à-dire des brocanteurs, des prêteurs d’argent et des usuriers. Lors de l’émancipation, Napoléon fit une erreur en s’imaginant qu’un Sanhédrin était un concile. Ce n’était pas le cas, cette assemblée législative était en fait principalement administrative et son œuvre morale était inexistante.

Lire la suite

Covid 19 : La dictature En Marche. Partie 2 sur 7 : La stratégie du choc ou accélérer avant qu’il soit trop tard

Par Sébastien LEBLET

La récente montée des “populistes”

Comme chacun le sait, à compter de 2016 ont emergé dans les démocraties occidentales des mouvements appelés “populistes”. D’abord, le vote en faveur du Brexit en juin 2016 en Grande-Bretagne, puis l’élection surprise de Donald Trump aux USA en novembre 2016. Ensuite, on peut citer : l’élection de Matteo Salvini en 2018 en Italie, le mouvement des Gilets Jaunes en France en octobre 2018 ou l’élection de Jair Bolsonaro début 2019 au Brésil. Les médias et les commentateurs n’ont pu que constater la montée en puissance d’un réveil de l’idée de nation ou du souverainisme parmi les populations, et l’entrée du monde dans un cycle de “démondialisation”.

Lire la suite

La Face Cachée de l’Antisémitisme

Photo

 

 
En cette période où le délit d’opinion va de l’amende (Alain Soral et son avocat) à la prison ferme (Hervé Ryssen) au pays des Droits de l’Homme, il est temps de faire un point historique sur les causes de l’antisémitisme.
 
Pour ce faire, nous allons nous appuyer sur le livre de Bernard Lazare, «  L’antisémitisme, son histoire et ses causes  ». Bernard Lazare est un anarchiste et polémiste français de confession juive né en 1865 et mort en 1903. Il fait notamment partie des premiers dreyfusards et il a théorisé le sionisme libertaire.
 

Lire la suite

Covid 19 : La dictature En Marche. Partie 1 sur 7 : Le nouveau totalitarisme a plus de 70 ans

Proposé par Sébastien Leblet, l’analyse est à méditer. Tout y est dit sans fioriture et, il ne tient qu’à nous de ne pas accepter ce qui est entrain de se finaliser. Savoir pour comprendre et pouvoir résister, devient un impératif urgent. Partagez ! Volti

******

Img/123.RF

Par Sébastien LEBLET

Il faut vraiment avoir un goût très modéré pour la liberté pour ne pas s’apercevoir que, subrepticement, nos démocraties occidentales – en particulier la France – entrent en ce moment dans un épisode “autoritaire”, à la faveur d’un épisode sanitaire complètement instrumentalisé.

A titre d’exemple – mais ils pullulent en ce moment, toutes les polices nationales et municipales de France sont accaparées chaque jour, à traquer, en roulant au pas, à surveiller, en répétant trois fois la même boucle de pâté de maisons, le délinquant qui n’aurait pas mis son masque en marchant dans les rues – parfois complètement vides ! – des villes de banlieue ou de province. En France, un Etat policier se met en place lentement et sûrement, alors qu’en même temps, la France voit s’aggraver la vraie délinquance.

Lire la suite
1 2 3 4 25