De Victor Jara à Guantanamo : la même CIA (6)

Comprendre les évènements actuels, n’est pas toujours facile, on peut essayer avec un petit retour en arrière, et ce grâce à des professeurs d’histoire comme « morice » que je remercie. Il est évident que certains sont prêts à tout, même au pire, en nous faisant croire qu’ils sauvent le monde…………………

Après les hommes de main, le matériel. Il va sans dire que la prestation de Colin Powell à l’ONU restera comme exemple d’école de la manipulation d’opinion. Or des éléments retrouvés par hasard nous permettent de dire que ce qu’avait décrit comme matériel bactériologique le responsable des armées US comme étant un matériel irakien ne l’était aucunement. C’était point par point la description d’un matériel utilisé en plein désert de l’Utah par les américains eux-mêmes, qui ont testé pendant des années un nombre invraisemblable de virus ou de bactéries dangereuses, à l’air libre et sans même en avertir les populations locales. Parfois dans des endroits assez inattendus, mais toujours sous le regard de la CIA…

La CIA n’a donc visiblement pas changé de méthodes depuis 1975, et en a même donné l’idée à la concurrence : on songe à David Kelly en en Angleterre, lui aussi « suicidé » dans les mêmes conditions. Kelly (*1) avait décelé et conclu qu’il n’y avait aucune arme de destruction massive ni biologique en Irak… mais savait pertinemment qu’à Bâton Rouge, aux USA, l’armée américaine, comme par hasard, avait fabriqué un camion soi-disant similaire à celui de Saddam Hussein et capable de fabriquer des bombes bactériologiques. Le camion à plateau avait été abondamment décrit par Colin Powell lors de sa déposition Powerpoint à l’ONU. Les descriptions étaient toutes des vues 3D d’ordinateur, des reconstructions informatiques de ce qu’était susceptible de posséder Saddam Hussein. Les américains, ce jour-là, venaient de nous décrire leur propre arsenal en fait, celui où avait travaillé Atfill (*2) . Une « réplique » qui n’avait qu’un défaut : elle ne possédait pas d’original ! Les seuls camions comparables retrouvés en Irak étant des camions météo !
Lire la suite

Politiciens et journalistes, copains comme cochons

Quel crédit apporter à tout ce que diffuse la sacro-sainte « machine à laver les cerveaux »?
Si vous vous posez la question, ce billet va peut être éclairer votre lanterne.

Nous en sommes là!


Aujourd’hui, le pouvoir réel est détenu par les multinationales et les banques. Pour manipuler le « public », elles disposent de deux sortes de « chargés de com », les leaders politiques et les journalistes, les uns et les autres travaillant la main dans la main, en parfaite connivence, comme le montre cette série de vidéos…

Tout d’abord, « Pas vu, pas pris », un film réalisé par Pierre Carles pour Canal Plus mais finalement censuré par la chaine. Il commence par une séquence tournée à l’insu des protagonistes, entre le journaliste Etienne Mougeotte, à l’époque vice-président de TF1, et François Léotard, député de droite et ex-ministre de Jacques Chirac en train de discuter en toute amitié. Puis, Pierre Carles filme plusieurs journalistes politiques de premier plan à qui il fait visionner la séquence avant de les interroger sur les relations entre politiciens et journalistes. On assiste alors à un festival d’hypocrisie pour nier cette connivence montrée par le document et que les interviewés pratiquent également, ou pour nier le fait que ça puisse poser un problème… pour finalement mettre fin plutôt sèchement à l’interview.

Lire la suite

Des artistes Pop participant à une campagne étrange de mort numérique

Une vidéo qui s’adresse avant tout aux « fans », mais le message est dérangeant, plusieurs « stars » ont donné leur accord pour leur « sacrifice » et le « rachat de leur vie » !(numérique s’entend!), même si ça part d’un bon sentiment pour la lutte contre le sida, est ce que mettre un chiffre sur la vie est moralement acceptable ? Ca ressemble à du chantage!! « PAYEZ où vous ne nous verrez plus » « rachetez ma vie »………Le message est faussé, car de manière inconsciente (subliminale), le cerveau enregistrera le prix des produits proposés et non POURQUOI, ils sont proposés.
Code barre fonctionnel, N° d’appel étrange, tout est bourré de symboles! ça déshumanise l’être humain, mettant en exergue le sacrifice et la mort. Rituels que, ceux qui s’intéressent à
l’étrange, connaissent bien.

1 798 799 800