Montebourg estime à 43.0000 le nombre d’emplois sauvés en 8 mois

Allez, juste pour montrer ce qui se dit officiellement à la télévision!

Arnaud Montebourg, invité sur France 2, le 24 janvier 2013.
Arnaud Montebourg, invité sur France 2, le 24 janvier 2013. / Crédits : FRANCE 2
Invité jeudi soir sur France 2, le ministre du Redressement productif Arnaud Montebourg a affirmé que l’action de son ministère avait permis de sauver près de 43.000 emplois depuis huit mois en France, sur les 51.000 menacés ».

Parfois critiqué pour le manque de visibilité de son action au sein du gouvernement, Arnaud Montebourg défend déjà son bilan. Invité jeudi soir de l’émission Des paroles et des actes sur France 2, le ministre du Redressement productif a tenu à mettre en avant les résultats qu’il avait obtenus depuis son entrée en fonction, soit sur « 312 dossiers traités par son ministère depuis huit mois. »

Et, selon les chiffres qu’il avance, les résultats sont positifs :  « Sur les 51.000 emplois qui étaient menacés, il y en a eu seulement, hélas, 42.747 préservés », a-t-il précisé. « Il y a des endroits où nous arrivons à sauver tout le monde, il y a des endroits où on n’y arrive pas », selon lui.  « C’est un travail très difficile, de bénédictin et qui concerne tous les territoires, tous les départements et nous ne laissons rien au hasard », a souligné M. Montebourg. Lire la suite

Pactes avec le diable (banking with Hitler)

Depuis longtemps, il est difficile d’être réellement tolérant avec les banques, les abus, magouilles et trahisons ont pour la plupart été listées et dénoncées sur internet. Les « affaires » se médiatisent plus ou moins, mais certains secrets ont la fâcheuse tendance à rester enfoui, au nom du tabou qui entoure ces secrets, au nom de la politique, au nom des victimes de la Shoah, entre autres motifs. Ce documentaire est quand à lui exceptionnel car il aborde un sujet trop peu connu, la conversion en dollar de l’argent confisqué aux juifs déportés durant la seconde guerre mondiale,  l’opération Rückwanderer Marks.

Parmi les grandes banques qui sont impliquées et qui ont engrangé d’énormes bénéfices, la banque Chase, celle qui a rejoint la JP Morgan en 2000 pour donner la JP Morgan Chase, une des banques les plus puissantes et les plus sulfureuses de la planète.

http://www.youtube.com/watch?v=xwHgUELhV3A

Et pour aller plus loin dans le sujet et enfoncer encore plus le clou, un article certes conséquent au niveau de la longueur mais très détaillé: Comment Londres et Wall Street ont mis Hitler au pouvoir.

La guerre économique et financière menée aujourd’hui par l’oligarchie peut se réclamer essentiellement de trois antécédents historiques : 1) l’empire vénitien au cours de la période précédant la guerre de Cent ans et l’âge des ténèbres du XIVème siècle ; 2) l’empire établi, sur le modèle vénitien, par la Compagnie des Indes orientales suite au traité de Paris qui mit fin à la guerre de Sept ans en 1763 ; et 3) les cartels anglo-américano-allemands mis en place dans les années 20. C’est ce dernier aspect que nous allons examiner ici, car il est l’incarnation la plus récente du danger que représente actuellement une oligarchie financière déterminée à dominer le monde sous couvert de « globalisation ».

Il s’agit ici de montrer que le système financier oligarchique d’après-guerre, décrit en partie par John Perkins dans son livre Confessions d’un tueur à gages économique [1], représente la continuation des accords de cartellisation des années 20, qui menèrent à la Deuxième Guerre mondiale. Ces accords, que le président Franklin Roosevelt comptait démanteler après la guerre, constituent en quelque sorte un précurseur de la globalisation actuelle. Lire la suite

La Grèce aurait gonflé son déficit public sous l’oeil de Bruxelles pour justifier l’austérité

Copyright Reuters

Copyright Reuters
Le patron et deux autres cadres de l’office des statistiques grecs ont fait l’objet mardi de l’ouverture d’une enquête judiciaire pour avoir gonflé artificiellement le déficit public de la Grèce pour l’année 2009. L’objectif: justifier auprès de l’opinion la cure d’austérité imposée par Bruxelles et le FMI en échange de l’aide pour faire face à la crise de la dette. L’Union européenne, via l’institut des statistiques Eurostat, pourrait être impliquée.
Sur le même sujet.
La Grèce, son port du Pirée, ses îles… et ses scandales politico-financiers. En tête mardi, l’ouverture de poursuites par la justice grecque contre trois cadres de l’office national des statistiques (Elstat) de la péninsule. Les trois sont soupçonnés d’avoir manipulé le déficit public du pays pour l’année 2009. Ni plus ni moins.

Manipuler les chiffres pour vendre l’austérité

Les faits reprochés sont graves. A l’origine du scandale, une ancienne cadre démissionnaire d’Elstat avait accusé l’office d’avoir artificiellement gonflé le déficit public de l’État grec en 2011 afin d’en faire un record en zone euro. La supercherie, si elle est avérée, aurait eu pour but de choquer l’opinion afin qu’elle accepte mieux la cure d’austérité imposée par l’Union européenne et le Fonds monétaire international en échange de leur aide financière. Lire la suite

Médias français sous contrôle

Voilà pourquoi finalement, nous ne sommes pas informés correctement, car chaque média appartient à un financier. Par contre, non signalé dans l’article mais un oubli est toujours possible, TF1 appartient à auteur de 10% à la sulfureuse banque Jp Morgan Chase. Les médias ne sont donc pas libres, pourtant, nous n’avons pas réellement d’autres choix que de les consulter pour être informés, sachant que la presse écrite délivrent nettement plus d’informations que les médias télévisés.

Voyons à qui appartiennent certains médias français…

Intéressons nous tout d’abord au Groupe Lagardère. Ce groupe contrôle « Europe1″ via Lagardère Active, « Le Monde » a hauteur de 17%, Le Journal du Dimanche via Hachette Filipacchi Médias. Arnaud Lagardère (parain de l’un des fils de Sarkozy) est l’un des deux présidents du directoire de EADS. EADS a signé le 3 décembre 2008 un contrat de 208 millions d’euros avec l’armée américaine… EADS est le principal soutien de la French Americain Foundation (Fondation Franco-Américaine). Cette fondation a depuis trente ans pour fonction de recruter des Young Leaders appelés à occuper des postes de dirigeants pour les former au soutien de la politique atlantiste et mondialiste dans le cadre du rapprochement transatlantique entre l’Union Européenne et la future Union Nord Américaine. Parmi les Young Leaders français de la fondation, on trouve: Alain Juppé, Valérie Pécresse, François Hollande, Arnaud Montebourg, Pierre Moscovici, ou Christine Ockrent. Le co-président de EADS, Thomas Enders est le président de groupe de réflexion Atlantic-Brücke qui a pour objectif de resserrer les liens transatlantiques. Ont bénéficié de son prix Eric M. Warburg: Henry Kissinger (1992), l’ancien chancelier Helmut Kohl (1996), Klaus Naumann (2000, ancien président du comité militaire de l’OTAN et membre du comité d’administration d’Atlantic-Brücke jusqu’en 2007) et George H. W. Bush senior (2002).

Pour continuer avec la French Americain Foundation, Denis Olivennes, le directeur de la publication du « Nouvel Observateur » est le Young Leader de la fondation pour l’année 1996. Lire la suite

‘Le monde vient d’adopter un nouvel étalon-or dans la plus grande discrétion’

Le monde vient de se doter d’un nouvel étalon or, et cela s’est fait sans réunion au G20 pour en débattre, affirme Ambrose Evans-Pritchard dans le Telegraph.

L’étude annuelle de la GFMS pour 2012, une société de recherches spécialisée sur les métaux précieux, avait déjà indiqué que les banques centrales à travers le monde avaient acheté plus d’or l’année dernière qu’elles ne l’avaient fait quasiment au cours des cinquante dernières années. Elles auraient ainsi acquis 536 tonnes d’or en 2012, qui ont été substituées aux réserves détenues dans les 4 devises les plus courantes : le dollar, l’euro, le yen et la livre sterling. Parallèlement, elles ont réduit de 26% leurs détentions en obligations souveraines européennes de la zone euro, leur faisant retrouver les niveaux qu’elles avaient atteints il y a une décennie. Lire la suite

Nicolas Sarkozy a prévu de s’installer à Londres pour lancer une hedge fund d’un milliard d’euros

Et après on a tous ces politiques faux-culs qui s’excitent autour du débat sur Depardieu!!! Mais il vous a envoyé vous faire voir, et il a raison quand on voit votre malhonnêteté, car quand cela concerne Sarkozy, il n’y a plus personne pour le traiter de minable ou pour critiquer! Allez, en direct du blog de Pierre Jovanovic:

Ouups… Il a fallu que je lise la presse anglaise pour tomber sur une info de Mediapart du 22 janvier. C’était tellement drôle que j’en ai ri pendant 5 minutes. Dans les ordinateurs de Rastignac-Sarkozy, la police a saisi ses plans de déménagement à Londres… pour ne pas tomber sous la loi fiscale des 75%. Enorme. Et même pas à la une de Mediapart. No comprendo. Clairement, quelqu’un au parquet a trouvé utile de donner les infos au journal en ligne…

Pour résumer l’information de base: Sarkozy veut lancer un hedge fund d’un milliard d’euros avec l’aide de, je vous le donne dans le mille, Alain Minc. On comprend maintenant pourquoi Sarko à gardé ce toquard comme conseiller aussi longtemps! Dingue… Le Daily Mail ajoute: « Mr Sarkozy has recently had meetings with numerous movers and shakers in the world of high finance during high-profile trips to places like Qatar and London. But today Mr Sarkozy played down the Mediapart reports through his aides, with one saying that they were the result of « intellectual constructs ». Like Mr Blair, the former head of state has always been extremely secretive about his financial dealings, and would be unlikely to discuss a wealth fund in public« . Lire la suite

A quoi servent les « agents antiémeutes toxiques » français au Bahreïn ?

Au royaume de Bahreïn, petite (mais riche) monarchie pétrolière du golfe persique, le printemps arabe n’est pas fini, et les policiers anti-émeutes dispersent les manifestants à coups de chevrotines, munitions létales censées « augmenter la probabilité de toucher une cible en mouvement« , en les criblant de plombs.

Interdite à la chasse dans la plupart des départements français (sauf dérogation), la chevrotine est généralement utilisée pour chasser le « gros gibier » (cerfs, sangliers…). Au Bahreïn, on ne compte plus le nombre de manifestants devenus borgnes après avoir été criblés de plombs.

Les policiers anti-émeutes bahreïnis utilisent aussi des gaz lacrymogènes, beaucoup, énormément, jusqu’à en lancer à l’intérieur même de maisons, ou de voitures… Sur les 85 morts recensés de février 2011 à novembre 2012 (on en compte d’autres, depuis), 17 auraient été tués à coups de chevrotines. 43, d’après le décompte effectué sur Wikipedia, seraient morts des suites de leur exposition aux gaz lacrymogènes -une majorité de personnes âgées de plus de 60 ans, mais également des bébés, enfants et adolescents-, 3 personnes au moins seraient mortes après avoir reçu une grenade lacrymogène dans la tête, 5 sous la torture.

L’ONG Bahrain Watch, qui s’est donnée pour mission de documenter la répression au Bahreïn, a commencé à identifier les marchands d’armes utilisées par les policiers anti-émeutes, à partir des photos prises par les Bahreïnis, et partagées sur Twitter ou Facebook. Et l’on y trouve un marchand d’armes français… Lire la suite

Nord Mali : le Qatar accusé de financer les groupes islamistes de l’Azawad

Le Qatar, ce petit pays qui rachète la France par petit morceaux et qui a les faveurs de la France joue double jeu, ce n’est pas une nouveauté mais le déni et l’attrait de politiques pour l’argent aident beaucoup dans le domaine…

D’après l’hebdomadaire français “Le Canard Enchaîné”, qui cite une source de la Direction du renseignement militaire français (DRM), le riche émirat gazier du Qatar financerait les groupes islamistes qui ont pris le contrôle du Nord-Mali.

Le prince al-Thani serait un soutien financier des groupes islamistes du nord-Mali.

Le Qatar, « ami » de la France, mais pas seulement… Dans son édition du mercredi 6 juin, le Canard Enchaîné, hebdomadaire satirique français, affirme que l’émirat du Qatar serait un soutien financier de poids pour les différents groupes islamistes qui ont pris le contrôle de l’Azawad au mois de mars dernier.

L’article, intitulé « “Notre ami du Qatar” finance les islamistes du Mali », indique que la Direction du renseignement militaire (DRM, qui dépend du chef d’état-major des armées françaises) a recueilli des renseignements selon lesquels « les insurgés du Mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA indépendantiste et laïc), les mouvements Ansar Eddine, Al-Qaïda au Maghreb Islamique (Aqmi) et le Mouvement pour l’unicité et le jihad en Afrique de l’ouest (Mujao) ont reçu une aide en dollars du Qatar ». Le montant de cette aide financière n’est toutefois pas précisée.

Dans son édition du 26 mars dernier, le Canard avait déjà cité des accusations semblables portées par des services de renseignement français contre le petit émirat gazier. Le journal satirique affirme aussi que

les responsables français, au premier rang desquels le nouveau ministre de la Défense, Jean-Yves le Drian, n’ignorent rien de la stratégie qatarie au Mali.

Au début de l’année, la Direction générale de la sécurité extérieure (DGSE) aurait transmis plusieurs notes à l’Élysée, informant la présidence des « activités internationales » du Qatar. Lire la suite

Gaz de schiste : un rapport censuré aux Etats-Unis sous la pression de l’industrie

L’Agence américaine de protection de l’environnement est sous le feu des critiques, accusée d’avoir censuré un rapport sur les dangers de la fracturation hydraulique. Cette technique, nécessaire à l’extraction des gaz et pétrole de schiste, constituerait bien une menace directe dans l’approvisionnement en eau potable. Les organisations écologistes reprochent à l’Agence américaine d’avoir plié sous la pression de l’industrie.

L’Agence de Protection Environnementale des Etats-Unis (EPA) a t-elle censuré un rapport mettant en cause la fracturation hydraulique, sous la pression de l’industrie gazière et pétrolière ? C’est ce qu’assure l’agence Associated Press qui s’est procuré le rapport de l’EPA révélant que la fracturation hydraulique, technique nécessaire à l’extraction des gaz et pétrole de schiste, constitue une menace directe dans l’approvisionnement en eau potable.

Des bulles dans l’eau, « comme du champagne »

L’affaire débute en 2010 à Weatherfod au Texas. La famille Lipsky constate que l’eau « potable » de la maison commence à « faire des bulles comme du champagne ». « Au début, l’EPA a estimé la situation si grave qu’elle a émis une ordonnance d’urgence fin 2010 établissant qu’au moins deux propriétaires étaient en danger immédiat du fait d’un puits saturé de méthane inflammable », écrit l’Associated Press (AP). La compagnie Range Resources, propriétaire de plusieurs puits de gaz au Texas, dont l’un situé à moins de deux kilomètres de la maison des Lipsky, est pointée du doigt.

L’agence environnementale ordonne à la société de prendre des mesures pour nettoyer leurs puits et fournir de l’eau sûre aux propriétaires affectés. Range Resources menace alors de ne pas prendre part à une étude menée par l’EPA concernant le lien entre la fracturation hydraulique et la contamination de l’eau, ni d’autoriser les scientifiques du gouvernement à accéder à ses sites de forage. Sans explication officielle, l’EPA opère en mars 2012 un revirement en retirant son ordonnance d’urgence et en décidant de mettre fin à la bataille judiciaire. Lire la suite

Lyon-Turin : comment Hollande s’apprête à dépenser 11 milliards pour que les businessmen prennent le train

Relier Lyon et Turin en deux heures, une belle idée… au coût pharaonique de 26 milliards d’euros ! C’est pourtant bien ce que comptent dépenser les gouvernements français et italien pour creuser une ligne à grande vitesse sous les Alpes. Prévisions de trafic marchandises à la baisse, conflits d’intérêts, perte de foncier agricole, absence de débats publics, pollutions de la vallée de l’Isère et de la Maurienne… Les opposants dénoncent un « grand projet d’inutilité publique ». Enquête.

C’est un projet d’infrastructure gigantesque, déjà vieux de vingt ans. La réalisation de la ligne ferroviaire à grande vitesse Lyon-Turin prévoit notamment de creuser sous les Alpes le plus long tunnel d’Europe (57 km). Initié au début des années 90 par François Mitterrand, le projet a été remis au goût du jour ces derniers mois par François Hollande. Le 3 décembre, aux côtés du président du conseil italien Mario Monti, il a réaffirmé l’intérêt du projet transalpin avec la signature d’une « déclaration commune relative au tunnel Lyon-Turin ». François Hollande vient ainsi d’engager l’État français à financer 42 % du projet. Soit 11 milliards d’euros ! Objectif de cette dépense : relier Lyon et Turin en 2h, Paris et Milan en 4h30.

Côté italien, le projet suscite une vaste opposition de la part des « No Tav » (pour Treno a alta velocità, train à haute vitesse). Entre occupations de chantier, batailles rangées contre les forces de l’ordre et manifestations de milliers de personnes, ils sont parvenus à retarder de plusieurs années le lancement des travaux. « Notre-Dame-des-Landes et No Tav sont deux luttes sœurs. On retrouve le même activisme des gouvernements à empêcher toute expression par la force militaire », estime Paolo Prieri, l’un des coordinateurs italiens de la lutte. En France, la contestation monte. Mais la militarisation de la répression va bon train. Lire la suite

1 604 605 606 607 608 646