Biosécurité : les experts craignent une attaque aux nanoparticules..

Un pathologiste italien a indiqué que les microscopiques morceaux de métal qui flottent dans les airs à la suite d’une attaque terroriste pourraient être une menace pour la sécurité nationale.

Image/http://www.ps3gen.fr

Les nanoparticules sont des agents pathogènes physiques qui pourraient être utilisées comme une nouvelle forme de terrorisme à coût moindre“, a annoncé Antonietta Gatti, chercheur au sein du projet de la nano-écotoxicologie à l’Institut Italien de Technologie, dans le cadre de la conférence sur la biosécurité de Washington en 2011.

 

On trouve ces particules dans les produits commerciaux comme les T-shirts de course de fond qui emploient de l’argent pour contrôler l’odeur. De tels minuscules morceaux de métal brûlant à de très hautes températures peuvent propager des fumées dangereuses, explique-t-elle. Elle ajoute que les bombes et munitions perforantes à haute-vélocité qui dispersent des particules dans l’air sont des exemples de ce phénomène.
Ces particules sont inhalées par les soldats et les civils ou ingérées lorsque les animaux se nourrissent des plantes qui y sont exposées. Les particules métalliques non-biodégradables sont plus petites que des cellules sanguines et font rapidement leur chemin à travers le flot sanguin, s’installent dans les organes et provoquent une pléiade d’effets néfastes, dit-elle. Lire la suite

Virus Duqu : Microsoft publie un patch…

Attention aux fichiers Word reçus par courriel, si vous ne voulez pas perdre le contrôle de votre ordinateur. :doctor:

Image/http://mcetv.fr/news-express

Duqu est un virus apparu la semaine dernière qui exploite une faille de type 0-Day. Microsoft a toutefois trouvé la parade et propose un correctif.

Le virus Duqu se propage via des fichies Word infectés, notamment par l’envoi d’une pièce jointe dans un e-mail. Si l’utilisateur ouvre le fichier, il permet alors aux pirates de prendre le contrôle du PC et d’avoir accès aux identifiants, codes confidentiels et informations personnelles de l’utilisateur mais aussi d’installer des programmes ou de créer des comptes.

Cette attaque exploite une vulnérabilité dans le moteur d’analyse de la police TrueType Win32k présente sous Windows.
Dans l’attente d’une solution plus pérenne, Microsoft propose un patch qui supprime Duqu des fichiers Word infectés mais ne comble pas la faille. La firme de Redmond précise toutefois que son application peut entrainer une altération de l’affichage lorsque la police TrueType Win32k est utilisée.

Demain, la firme doit livrer sa fournée mensuelle de correctifs en tout genre pour ses systèmes et logiciels. Il n’est toutefois pas certain que celle-ci contienne une solution qui corrige la vulnérabilité en question.

Vous pouvez en tous les cas télécharger le patch mis à disposition de Microsoft contre Duqu via cette page.

[Source : LaptopSpirit]

Installer le correctif de Microsoft : http://support.microsoft.com/kb/2639658

 

Fichage ADN : nouveau procès pour refus de prélèvement

Big brother, fichage et totalitarisme en France….

Un nouveau procès pour refus de prélèvement ADN s’ouvre ce lundi 7 novembre à Senlis (60). Xavier Renou, fondateur du collectif des Désobéissants, risque un an de prison et 15 000 euros d’amende pour avoir refusé de donner son ADN aux gendarmes qui le lui demandaient. Depuis 2003, plus de 700 000 Français ont fait l’objet d’un prélèvement ADN, durant la garde-à-vue ou au terme d’une condamnation, même bénigne ou liée à une action de désobéissance civile. En 2007, Christian Estrosi se déclarait même favorable au fichage de l’ensemble de la population, en prélevant le code génétique de tous les nouveau-nés. Dans un communiqué, le collectif des Désobéissants rappelle que le Fichier des empreintes génétiques (FNAEG) permet de collecter des informations personnelles sur 30 000 nouvelles personnes par mois. Une profonde atteinte aux libertés qui n’a jamais fait l’objet d’un débat public.

Source: Bastamag

Le site du Mossad en panne

Les Anonymous se seraient surpassés…. Naaaaan, mais il y a quelque chose là non?

http://identitejuive.com/wp-content/uploads/2010/12/mossad.jpg

Ainsi que celui de l’armée israélienne et du service de la sécurité intérieure. La presse israélienne évoque les Anonymous.

Les sites internet de l’armée israélienne, du service de renseignements (Mossad) et du service de la sécurité intérieure (Shin Beth) étaient en panne dimanche.Les porte-parole de l’armée et du Shin Beth ont confirmé à l’AFP une “coupure de plusieurs heures” et indiqué “qu’une enquête était en cours pour déterminer l’origine” de cette panne.

Le quotidien israélien Haaretz a lié cette triple panne au groupe de pirates informatiques Anonymous, qui avait annoncé une riposte à l’arraisonnement de deux bateaux vendredi alors qu’ils tentaient de briser le blocus israélien de la bande de Gaza. Lire la suite

Bientôt 1000 sites bloqués en France sans contrôle judiciaire

En Angleterre, pour “protéger les enfants” (qui à l’âge de 12 ans en savent parfois plus que nous :shock: …) l’accès aux sites pornographiques vont devenir payants, il faudra souscrire à un forfait spécial. Dans d’autres pays, c’est libre-service comme en Allemagne ou aux Pays-Bas, quand à la France…. 1000 sites vont être bloqués sans aucun contrôle judiciaire, ce qui veut dire que les abus et erreurs seront possibles et que cela risque de fermer des sites à tout va! Heureusement, le blog est hébergé en Allemagne… On ne sait jamais… La subversion des fois…

La Loppsi va bientôt pouvoir agir contre les sites pédopornographiques. Le décret d’application de l’article 4 de la loi doit arriver avant la fin de l’année. Pas moins d’un millier de sites web sont dans le collimateur du gouvernement et seront bloqués d’ici janvier 2012. Sans aucun contrôle judiciaire.

Promulguée en mars au terme d’une longue gestation au parlement, la loi d’orientation et de programmation pour la performance de la sécurité intérieure, plus connue sous l’acronyme Loppsi 2, va bientôt produire ses premiers effets en matière de lutte contre la pédopornographie sur Internet. Le décret d’application de l’article 4 de la loi doit être publié avant la fin de l’année. Un millier de sites sont d’ores et déjà dans le collimateur du gouvernement.

Selon une information du Figaro, les fournisseurs d’accès à Internet et les opérateurs de téléphonie mobile devront bloquer d’ici janvier 2012 une liste noire contenant un millier de domaines accusés d’héberger des contenus pédopornographiques. Ce blocage s’effectuera sur simple décision administrative. À aucun moment l’ordre judiciaire ne sera impliqué pour contrôler la proportionnalité du blocage.

Une obligation de résultat pour les FAI

Le Conseil constitutionnel lui-même n’avait pas estimé que le blocage des sites web sans contrôle judiciaire préalable était contraire à la Constitution. Dès lors, il n’y aura aucun filtre pour encadrer les demandes des pouvoirs publics en matière de filtrage, d’autant que les FAI et les opérateurs seront soumis à une obligation de résultat. L’administration veut que le blocage fonctionne sans délai, qu’importe les difficultés techniques. Lire la suite

Le serveur de l’Église catholique de France piraté

Piraté le matin, le site n’existe maintenant plus! Plus rien, que dalle, nada! L’église catholique n’a plus de serveur en France et donc plus de site.

Le serveur principal de l’Église catholique de France a été piraté mardi matin par un hacker algérien extrémiste, selon une information d’Europe 1 recueillie grâce au téléphone rouge. La page www.nd-nazareth-paris.cef.fr apparaît piratée, le hacker publiant une liste de 475 liens qui sont, selon lui, sous son contrôle.

“Les Algériens n’oublient jamais la vengeance”, peut-on lire en lettres capitales rouges, au-dessus d’une référence au 1er novembre 1954, date marquant le début de l’insurrection en Algérie.

Source: Europe1.fr

Big brother: la répression utilise maintenant deux nouvelles technologies

Deux technologies pour une meilleure répression, la première un drone qui sera utilisé par la police américaine, avec en prime sur celui-ci armes à balles réelles et taser, la seconde étant un radar pouvant flasher une dizaine de voitures simultanément! Faut bien remplir les caisses…

A Conroe, au Texas, la police a reçu un beau joujou.

Mais sous ses airs d’hélicoptère RC, cet appareil est en réalité un drone de surveillance qui à terme pourrait être armé d’un taser notamment.

Dans le comté de Montgomery, au Texas, les policiers vont continuer à manger des donuts tranquillement. En effet, grâce à leur nouveau drone, ils pourront désormais surveiller la ville depuis leur bureau et appréhender les malfrats derrière un écran. Il faudra cependant venir rammaser les morceaux après avoir ouvert le feu ou lancé une décharge de taser.

Conçu par Vanguard Defense, cet hélicoptère peut être piloté à distance puisqu’une caméra est installée à l’avant de l’appareil. Par ailleurs, il est équipé d’un détecteur de chaleur infrarouge, d’un GPS mais il est aussi capable d’embarquer des armes. Le Sheriff s’en réjouit puisque cela devrait permettre à ses officiers de courir moins de risques et de moins courir tout court. Lire la suite

La loi anti-piratage américaine se durcit considérablement (et en devient carrément débile…)

C’est de la débilité profonde qui ressort de tout cela car non seulement la loi se durcit, mais comme vous pourrez le lire dans le second article proposé ici, même l’internaute lambda qui veut pousser la chansonnette devant sa webcam va entrer dans l’illégalité et pourra finir en prison!!!Imaginez, vous êtes américains, vous voulez parodier Madonna ou Lady Gaga devant votre webcam et balancer le résultat sur youtube? Pas de bol, si vous n’avez pas payé les droits d’auteurs pour avoir le droit de chanter cette chanson sur internet, vous êtes dans l’illégalité!

Version durcie de la loi anti-piratage PROTECT IP Act, la proposition de loi E-PARASITES ACT propose d’aller encore plus loin. Les dispositions limitant la responsabilité des hébergeurs, le contournement du blocage et le streaming des contenus illicites sont autant de points ciblés par le texte.

Si les États-Unis peuvent se permettre de mettre en place une riposte graduée “light” sans aucune suspension de l’accès à Internet, c’est peut-être parce que la loi américaine offrira bientôt des moyens considérables aux autorités et aux ayants droit pour lutter contre le piratage à travers le monde. C’est en tout cas l’objectif de la proposition de loi PROTECT IP Act, désormais renommée en E-PARASITES Act. Tout un programme.

L’E-PARASITES ACT, version durcie de la PROTECT IP ACT

Validée en mai dernier par le comité judiciaire du Sénat américain, la loi est examinée par la Chambre des représentants. Les premiers retours sont catastrophiques. Techdirt rapporte que la version du texte discutée par les représentants est encore pire que celle débattue par les sénateurs. En l’état, la proposition de loi va tout simplement instaurer une “grande muraille numérique” autour des États-Unis. Comme en Chine. Lire la suite

Quand Siemens et Nokia vendent des logiciels espions aux pays totalitaires

Nous sommes tous surveillés et le marché est juteux, suffisamment juteux pour qu’il y ait de la concurrence, seulement, rien de bien étonnant…

Alors qu’une plainte a été déposée concernant la livraison de logiciels espions par la société française Amesys à Kadhafi, le Parlement européen a décidé fin septembre de règles plus strictes pour l’export de systèmes de surveillance du Web et des communications. Il était temps. Les entreprises allemandes – dont Siemens – exportent un peu partout leurs technologies, dans une absence totale de transparence, alors que les scandales de surveillance abusive se multiplient également dans le pays.

  • Deux associations de défense des droits de l’homme (FIDH et LDH) ont déposé le 19 octobre à Paris une plainte contre X. Elle vise la société d’ingénierie informatique Amesys, qui a fourni à Kadhafi, à partir de 2007, un système de surveillance des communications destiné à surveiller la population libyenne. En Allemagne aussi, les scandales de surveillance abusive se succèdent. En février dernier, la police du Land de Saxe a espionné et mémorisé les données des téléphones mobiles de milliers de manifestants antinazis à Dresde.

Début octobre, le groupe de hackers du Chaos Computer Club a révélé les abus d’un cheval de Troie informatique utilisé par la police allemande dans plusieurs régions : le logiciel peut aller bien plus loin que ce que permet la Cour constitutionnelle : non seulement écouter les conversations sur Skype, lire les mails envoyés, mais aussi enregistrer des milliers de capture d’écran et pénétrer dans les données du PC, voire les modifier. Déjà mal contrôlées sur le territoire du pays, les utilisations des technologies allemandes de surveillance digitale sont d’autant moins contrôlables à l’étranger. Pourtant, le champion de l’exportation en vend beaucoup, sans grande considération de la situation des droits de l’homme dans les pays acheteurs. Lire la suite

Big brother France: entre délation et record du monde…

La France championne du monde quand à la surveillance des internautes? Nous aurions même dépassé les américains, ce qui est très loin d’être évident puisqu’ils ont montré la voie dans tous les domaines, surtout les plus discutables. Et si la technologie ne suffit plus, si la surveillance n’est pas suffisante, les élites comptent sur votre bienveillance et votre bonne volonté, soyez délateurs! Ça sent le “Vichy” et je ne parle pas des pastilles…..

La France, championne du monde de la surveillance du Web

Un rapport de Google montre que Paris est largement en tête des demandes d’informations sur ses internautes.

La France, championne du monde de la surveillance du Web

La France est le pays au monde qui demande le plus d’informations sur ses internautes, selon l’enquête de Google qui ne prend pas en compte la Chine. © Sebastian Widmann / Dpa / Maxppp

Google prend bien garde de ne pas l’écrire en toutes lettres, mais l’analyse de son dernier “Transparency Report” (rapport de transparence) est sans appel. La France est le pays au monde qui demande le plus d’informations sur ses citoyens à Google, par rapport à son nombre d’internautes. Sur les six premiers mois de 2011, les autorités françaises ont formulé 1 300 requêtes, soit une pour 34 500 internautes*. Attention, toutefois, car les statistiques de Google n’incluent pas certains pays, comme la Chine, qui arriverait probablement en tête.

Placés juste devant la France en nombre total de requêtes, les États-Unis (5 950 demandes) et l’Inde (1 739 demandes) restent largement derrière l’Hexagone si l’on rapporte ces chiffres à leur population internaute : une requête pour 41 000 internautes aux États-Unis et une pour 57 500 en Inde. Les requêtes d’informations sont des demandes, formulées auprès de Google par les autorités des États, afin d’identifier un internaute ou de surveiller son activité sur le réseau. Le rapport concerne les requêtes des États avec Google uniquement, et non l’ensemble de leurs demandes concernant Internet. Lire la suite

1 159 160 161 162 163 176