Réflexions sur la construction médiatique de l'islamophobie

Où comment pour un sondage, les médias vous dictent les réponses, sans que vous en ayez conscience! Quand on vous parle de manipulation et des techniques employées, les preuves sont sous vos yeux!
Voilà un bon sujet de réflexion,


Messages subliminaux véhiculés contre les Musulmans,

pointés comme les boucs-émissaires

d’une société en pleine décomposition (eva)

Pour 42% des Français, la « présence musulmane » est « plutôt une menace » : c’est ce que vient de nous apprendre un sondage réalisé par l’IFOP pour le journal Le Monde. On a raison de s’en alarmer, mais pas d’être étonné-e : l’islamophobie progresse, ou plus précisément elle s’épanouit, se lâche, s’exprime en toute bonne conscience. Par voix de sondage pour les 340 personnes (42% des 809 sondés) qui ont accepté de répondre aux questions bêtes et méchantes de l’IFOP et de choisir la plus violente des réponses proposées, mais aussi de mille autres manières, au quotidien : regards hostiles, propos injurieux, discriminations… Sans parler des formes les plus haut-de-gamme, celles qui précèdent, préparent et légitiment toutes les autres : la stigmatisation politique, éditocratique, journalistique… et sondagière.

Lire la suite

Monsanto : outil du NWO

Sommes nous devenus de tristes moutons de Panurge, incapables de diriger nos vies, laissant ce soin, en bons assistés que nous sommes, à des marchands de mort plus soucieux de leurs gigantesques profits, que du bien être animal, végétal et humains??

Pour atteindre leurs buts, les mondialistes usent de toutes sortes de stratégies. Ils se servent des politiciens bien en place et bien obéissants, mais aussi de multinationales dans des domaines spécifiques qui servent à étendre et à répandre leurs maux. En outre, ces méga-entreprises sont privées. Elles ont donc l’immense avantage de pouvoir plus facilement cacher des agissements répréhensibles que des élus qui ne peuvent se le permettre au risque d’être découvert par une quelconque commission démocratique que l’on ne pourrait acheter. Ces hommes sont tellement imprévisibles !

De ces multinationales, il en est une qui défraie régulièrement la chronique, qui est condamnée une multitude de fois et qui, malgré cela, continue tranquillement son bonhomme de chemin c’est Monsanto.

Localisation du Missouri aux Etats-Unis, d'après http://www.ibtpartners.fr/international/Etatsunis

Fondée en 1901 à Saint Louis (MS) par John Francis Queeny, elle commence par introduire la fabrication allemande de la saccharine aux USA. Avec l’achat, en 1929, de la Swan Chemical Company, elle va commercialiser le célèbre PCB (liquide réfrigérant) qu’elle va étendre à toute une série de produits qui vont des lubrifiants au DDT. Or, dès 1930, les preuves de la grande toxicité du PCB ont été établies. Dans des travaux menés dans les années 60 et 70, on a même démontré que le PCB était responsable de nombreux désordres immunitaires, de malformations lors du développement fœtal et de troubles de la reproduction. Interdit de fabrication aux États-Unis, ses effets toxiques se perpétuent néanmoins dans le monde entier encore aujourd’hui. Lire la suite

La France dans l'embarras face aux troubles en Tunisie et Algérie

image ©AFP

Pas d’appel à la libération de blogueurs en Tunisie, pas ou peu de réaction face aux émeutes qui secouent l’Algérie… La France, souvent prompte à appeler à la liberté d’expression dans le monde et à la retenue lors de manifestations, est dans l’embarras avec ses voisins du sud.

 

«Le silence des alliés de Tunis n’est pas sain. On laisse à Zine El Abidine Ben Ali (président de la Tunisie) le temps de se retourner (…) On le soutient, on fera comme d’habitude», déplore Souhayr Belhassen, de nationalité tunisienne, présidente de la La Fédération internationale des ligues des droits de l’Homme (FIDH) basée à Paris.

Lire la suite

La France saisit 36 milliards d’euros en actifs des fonds de pension


Les gestionnaires d’actifs auront la chance de mettre la main sur 36 milliards d’euros des Fonds de Réserve pour les Retraites (FRR), le fonds de réserve Français pour les pensions, après que le parlement français ait adopté une loi la semaine dernière afin d’utiliser ses actifs pour rembourser les dettes du système de Sécurité Sociale de la France.

Les actifs ont été transférés au CADES, la caisse d’amortissement de la dette sociale. Le FRR va continuer à contrôler les actifs, mais en tant que gestionnaire de tierce-parti et pour le compte de la CADES.

Le changement est inclus dans la loi sur la sécurité sociale annuelle qui a été adoptée la semaine dernière et qui sera publiée d’ici la fin décembre après une approbation anticipée par le Conseil constitutionnel. Lire la suite

Nous servons tous de cobayes

Un article paru dans VAnity Fair la semaine dernière. C’est gentil de nous prévenir.


C’est la prochaine étape de la mondialisation, et il y a de bonnes raisons de ne pas vouloir que ça soit le cas », constate Vanity Fair. Les laboratoires pharmaceutiques américains testent de plus en plus leurs médicaments à l’étranger, sur des personnes qui ne bénéficient pas de toutes les garanties de sécurité. Cette tendance concerne les pays du Tiers-Monde mais aussi l’Europe, précise le mensuel new-yorkais. De 2004 à 2007, la part des essais cliniques effectués aux Etats-Unis a baissé de 5,2%, tandis qu’elle augmentait de 16% en Europe de l’Est, de 12% en Asie et de 10% en Amérique latine.

L’avantage pour les laboratoires, explique Vanity Fair, est de conduire les tests dans des conditions moins strictes et moins coûteuses, obtenir des résultats positifs et « ainsi convaincre la Food and Drug Administration américaine que les médicaments sont sûrs et efficaces pour les Américains ». En 2008, 80% des produits soumis à la FDA ont été testés hors des Etats-Unis, soit 58 788 tests. Quelque 876 d’entre eux ont eu lieu en Roumanie, 589 en Ukraine et 716 en Turquie. L’Estonie, la Pologne, la Russie, la Lituanie, la Slovaquie ou la Croatie sont des pays également appréciés des laboratoires.

Hors de tout contrôle sérieux, ces tests sont souvent mortels. Le magazine cite l’exemple d’un test de vaccin contre la grippe effectué dans un refuge pour sans-abris de Grudziadz, en Pologne. Rémunérés 2 dollars, « les cobayes pensaient recevoir une vaccination normale. Ce n’en était pas une. Au moins vingt d’entre eux sont morts ».

http://www.presseurop.eu/fr/content/news-brief/441561-quand-les-europeens-servent-de-cobayes

Ingénierie sociale et menaces cybernétiques

Les sujets sur la cyber-guerre sont d’actualité. Par exemple la circulation d’un virus mystérieux « Stuxnet » fait actuellement beaucoup parler de lui. On lui attribue le pouvoir de perturber le fonctionnement des centrifugeuses iraniennes et le pilotage de processus industriels complexes comme une centrale électrique ou une chaine robotisée utilisant des codes Windows (WinCC).

Dans un communiqué de septembre 2010, Siemens concluait que Stuxnet était le produit « d’experts en informatique doués de connaissances en ingénierie des contrôles industriels ». Les commentaires sur le fait d’avoir utilisé un OS de type Windows, considéré comme une passoire par les hackers, n’auront pas manqué à l’occasion de la publication de l’affaire.

Lire la suite

"Economie" Début des hostilités sur la France!

Un information de Pierre Jovanovic!

LE CREDIT DEFAULT SWAP SUR LA FRANCE A ENCORE MONTE


Dans la suite logique de la Picardie… Philippe de Toulouse nous a écrit à propos des credits default swaps qui montent pour la France: « On comprend désormais pourquoi David Pujadas passe autant de temps à nous parler de la neige et des difficultés de circulation. Cela pourrait bien être le sapin qui cache la forêt… Car l’avenir est loin d’être réjouissant pour la France … Les Credit Default Swap sur la France ayant atteint lundi un niveau record. Pire encore, leur prix atteignent désormais un niveau supérieur à celui de pays pointés du doigt par les agences de notation. Vers 16H15, les CDS de la France s’affichaient ainsi à 106,83 points de base. En clair, cela signifie que pour s’assurer contre le non remboursement de 10 millions de dollars par les Français à un horizon de cinq ans, l’acheteur devra payer 106.830 dollars par an d’ici à l’échéance. Or, ce montant se révèle être supérieur à celui qui permet de s’assurer contre le non remboursement de la dette … Du Panama. Position guère brillante pour la France, alors que la note panaméenne se situe à hauteur de « BBB-« , soit 9 crans de moins que la France … laquelle bénéficie – actuellement – de la meilleure note, AAA ». Eh oui, il importe de flinguer la France pour préserver l’Angleterre et les Etats-Unis dans une situation bien pire que nous! C’est ce que j’appelle la guerre de l’information. PUBLIEZ, ENVOYEZ CETTE INFO A TOUS VOS CONTACTS, C’EST LE DEBUT DES HOSTILITES…
Revue de Presse par Pierre Jovanovic © www.jovanovic.com
http://www.jovanovic.com/blog.htm

"Médiator" Servier a tenté de neutraliser des experts trop critiques!

Les méthodes mafieuses du laboratoire du Médiator mises en lumière…

"Médiator" tentative d'intimidation....

«La Corée du nord de l’industrie pharmaceutique». C’est comme cela qu’un ancien salarié des laboratoires Servier décrit son ex-employeur. Celui-ci, qui commercialisait l’Isoméride et le Médiator, avant leur interdiction, ont tenté d’utiliser l’intimidation pour «neutraliser» des experts médicaux trop critiques, selon Libération qui publie ce jeudi un «fax confidentiel» de la société.

Dans ce fax daté du 22 mars 1996 que le journal s’est procuré, Madeleine Derôme-Tremblay, présidente de Servier Amérique (et actuelle épouse de Jacques Servier), demande à la société Wyeth, qui commercialise l’Isoméride aux Etats-Unis, de «préparer et de nous soumettre plusieurs plans qui pourraient neutraliser ces messieurs, sans paraître comme agressifs envers eux».

Des petits cercueils à domicile

Lire la suite

Un mystérieux négociant détient 80 à 90% du cuivre coté à Londres

Cela représente la moitié du cuivre échangé sur les marchés réglementés du monde et vaut environ trois milliards de dollars

Une mine de cuivre à 1.000 km au nord de Santiago, le 25 octobre 2005 (© AFP Martin Bernetti)

Un seul négociant détient entre 80 et 90% du cuivre coté au London Metal Exchange (LME), a affirmé mardi le Wall Street Journal sur son site internet.

Le stock détenu par ce négociant «représente la moitié du cuivre échangé sur les marchés réglementés du monde et vaut environ trois milliards de dollars», a précisé le quotidien, qui n’a pas cité ses sources.

Sans affirmer qu’il s’agissait de la banque d’affaires américaine JPMorgan, le Wall Street Journal a rappelé que celle-ci «avait récemment une position importante dans le cuivre».

Le cours de ce métal a battu mardi un nouveau historique à Londres, à 9.353,50 dollars la tonne.

Lire la suite

Le FMI a vendu plus de 400 tonnes d'or

Le Fonds monétaire international (FMI) a annoncé, mardi 21 décembre, avoir achevé en un peu plus d’un an la vente d’un huitième de son stock d’or, soit 403,3 tonnes. Le FMI a annoncé dans un communiqué « la conclusion » de ce programme, sans préciser quels avaient été les derniers acheteurs ni le profit réalisé.

 

Le processus avait été lancé par les Etats membres en avril 2008, à une époque où les finances de l’organisation paraissaient fragiles, face au déclin de son activité de prêts. Les ventes avaient démarré en octobre 2009, avec la cession de 200 tonnes à l’Inde. Puis le FMI avait vendu 2 tonnes à l’île Maurice, 10 tonnes au Sri Lanka et 10 tonnes au Bangladesh. Ces transactions avaient rapporté quelque 7,6 milliards de dollars.Les autres transactions n’ont pas été rendues publiques.

Le produit de ces ventes doit être réinvesti dans des actifs financiers sûrs, principalement des obligations d’Etat, qui doivent permettre au Fonds d’en tirer des revenus réguliers. « Ces ventes sont un élément central du nouveau modèle de revenus pour le FMI qui a été approuvé par le conseil d’administration en avril 2008. Elles accroîtront également la capacité du Fonds à soutenir les pays à bas revenu », a rappelé le Fonds.

Le quotidien britannique The Guardian affirmait dimanche que le FMI souhaitait consacrer une partie de cet argent à la rénovation de son siège, à Washington, bâti il y a une quarantaine d’années.

Le FMI vend plus de 400 Tonnes d’or

1 974 975 976 977 978