Enquête «Génération quoi?» : Pourquoi la colère des jeunes ne donne pas lieu à une révolte..

Peut on se fier à une enquête d’opinion, quand diviser pour régner est le maitre mot? Nos jeunes sont en colère, mais ne savent pas sur qui la diriger, avant il y avait Sarko, maintenant plus personne…. Non mais!! si ça ce n’est pas de l’enfumage qu’est ce que c’est?…. A force de prendre les jeunes pour des neuneus, ils vont finir par s’énerver grave..

Img/PROD France 2

Selon les résultats de cette enquête publiée mardi, la révolte gronde chez les 18-34 ans, mais cette exaspération croissante ne se traduit pas pour autant par une révolte ou un mouvement de masse. Comment l’expliquer?

Génération «perdue», «désabusée», sentiment d’être «abandonné par la société»… Les 215.000 participants de l’enquête «Génération quoi?» de France Télévisions menée auprès des 18-34 ans livrent un portrait particulièrement sombre de leur génération. Majoritairement optimistes sur leur avenir individuel (à 60%), ils sont pourtant 47% à penser que leur vie sera pire que celle de leurs parents. A la question «demain ou dans les prochains mois, participerais-tu à un mouvement de grande ampleur ?», ils sont même 61% à avoir répondu oui malgré la diversité de leurs situations (intérim, chômeur, CDD, stage, étudiant et CDI).

«Ce résultat sur le potentiel de révolte m’a surpris, confie Camille Peugny, sociologue à l’Université Paris 8, qui a analysé les résultats avec Cécile Van de Velde, sociologue à l’EHEES. «Même si répondre  « oui » à ce type de question ne coûte pas cher, cela montre une vraie colère. Les jeunes ont le sentiment de piétiner au seuil de la société, et que les deux principales voies de mobilité sociale – l’école et le travail – ne récompensent pas leurs efforts. Le couvercle de la cocotte-minute commence à se soulever. Il suffit d’un déclencheur». Jusqu’à présent, cette exaspération ne s’est pourtant jamais traduite par un mouvement d’ampleur. Comment l’expliquer?

Imprévisibilité   Lire la suite

Accident nucléaire au Nouveau-Mexique …

En attendant d’en savoir plus, merci à Spread-the-truth777.La vidéo est en Anglais, merci à ceux qui voudront bien, nous faire un résumé.

AUCUN DANGER selon le gouvernement… hey c’est un entrepot de plutonium!! LA PIRE SUBSTANCE JAMAIS ÉLABORÉE par l’industrie! Respirer une poussière d’un centième de milligrame de cette matière vous donnes presqu’assurément le cancer du poumon.On a relevé des traces à 500 mètres de là donc il y a bien eu une fuite.

Sa durée de vie est divisée par 2 tous les 24 000 ans. Faites le calcul, après 240 000 ans ( 10 demis vies) le nombre d’atome de plutonium n’a été divisé que par 1024. Une tonne de plutonium au départ et il en reste 1 kilo après 240 000. Assez pour tuer PAS MAL DE GENS…

C’est une nouvelle catastrophique !

http://www.youtube.com/watch?v=xLEOEz-bvN4#t=24

Source spread-the-truth777. via le pouvoir de la connaissance

La fin est proche pour Windows XP: Les Anti-Virus Software Products continueront à protéger XP après la Fin du support

Pour ceux qui s’inquiètent de la fin du support de Microsoft pour XP, certains fournisseurs de logiciels de sécurité, ont décidé d’assurer la mise à jour de leurs produits, après l date fatidique du 8 avril. L’article qui suit est une traduction Google, partiellement « arrangée »pour la syntaxe.

Le 8 Avril 2014, le temps sera enfin venu pour Microsoft d’arrêter ses services de soutien pour Windows XP et cesser de fournir des mises à jour de sécurité et autres formes d’assistance pour le système d’exploitation. Néanmoins, un grand nombre de fournisseurs de logiciels de sécurité continuera à soutenir Windows XP après cette date. L’article suivant vous indique les produits qui continueront à fournir un appui, combien de temps ils prévoient de le faire, et ce que vous avez besoin de faire pour protéger votre système XP!

Le 8 Avril 2014, Microsoft enverra son système d’exploitation Windows XP, qui est maintenant âgé de 12 ans, à la retraite. A partir de ce moment, il n’y aura aucune mise à jour de sécurité disponibles pour Windows XP, ce qui signifie que le système deviendra de plus en plus sensible aux attaques en ligne au fil du temps. Si vous souhaitez continuer à utiliser votre système de XP après la fin du soutien et de la possibilité de passer à Windows 7, 8, 8.1 ou Linux est hors de question pour vous, il y a encore un certain nombre de voies et moyens pour vous de protéger votre système.

Des programmes anti-virus continueront de fournir un appui

Les meilleures nouvelles où cette question concerne provient des fabricants de logiciels de sécurité: avec des suites de sécurité pour continuer à fournir des mises à jour de leur logiciel sur les systèmes XP après le 8 Avril pour au moins un an ou même plus selon le fabricant en question. Certaines entreprises ont même promis de continuer à fournir des mises à jour pendant deux ans et d’autres doivent encore planifier une date limite pour la fin de support. A la fin de cet article, vous trouverez une liste de toutes les déclarations faites par les fabricants de logiciels de sécurité à l’égard de cette question que nous avons compilé pour votre information.

Il y a, cependant, plusieurs autres conseils importants que vous devez garder à l’esprit afin de vous assurer que votre système Windows XP reste en sécurité dans l’avenir.

Utilisation d’un logiciel alternatif Lire la suite

Les députés UMP comptent boycotter les questions au gouvernement ce mercredi après l’attaque de Valls..

Un ministre de l’intérieur qui perd son sang froid, des questions légitimes sans réponse, et des accusations fondées ou pas, tel est le spectacle que nous donnent ce gouvernement. M. Valls accusé de complaisance envers les casseurs, on pourrait se poser la question vu le nombre d’interpellations (14) et les moyens mis en œuvre pour éviter les débordements…

Img/20Minutes.fr

Ils n’ont pas apprécié la sortie de Manuel Valls mardi concernant le passé de Claude Goasguen…Une telle protestation est rarissime à l’Assemblée. Les députés UMP boycotteront ce mercredi la séance des questions au gouvernement après une petite phrase de Manuel Valls sur le passé d’«extrême droite» de Claude Goasguen, qui leur avait déjà fait quitter l’hémicycle mardi.

«Faute d’excuses formelles, les députés UMP boycotteront la séance de questions au gouvernement de demain» (mercredi), a annoncé en début de soirée leur chef de file Christian Jacob dans un communiqué, dénonçant des «insultes inacceptables» et une «perte de sang-froid» du ministre de l’Intérieur.

«M. Goasguen, vous en venez, vous, de l’extrême droite», avait lancé Manuel Valls à l’élu parisien, en réponse à une question d’un autre député UMP sur les violences de samedi à Nantes (Loire-Atlantique) lors de la manifestation des opposants au projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes.

Les députés vident les lieux

En toile de fond: un supposé laxisme des forces de l’ordre face aux casseurs quand la manifestation a dégénéré. Déjà ce week-end plusieurs ténors de l’UMP avaient mis en cause la responsabilité de Manuel Valls, le FN fustigeant même sa «complaisance avec l’extrême gauche antifasciste».

«Contrairement à vous, nous ne sommes complaisants avec personne, vous, vous avez été complaisants avec ceux qui s’en prenaient aux valeurs de la République», a répondu à la droite le locataire de la Place Beauvau, dans une allusion aux manifestations récentes en janvier contre la loi famille.

Ses propos, surtout sa phrase contre Goasguen, ont déclenché une bronca sur les bancs de l’UMP. La quasi-totalité des députés du groupe a alors quitté l’hémicycle en pleine séance.

«Propos inadmissibles»   Lire la suite

« La zone euro est rentrée en pleine déflation structurelle »..

Charles Sannat, nous explique la vision d’Ambrose Evans Pritchard, sur la situation de notre pauvre France. Ce n’est ni optimiste,  ni rassurant. La question est de savoir quand aura lieu le grand « boom » annoncé.

Img/Lecontrarien

Mes chères contrariennes, mes chers contrariens !

Le débat est toujours très vif sur la situation économique et savoir si nous sommes dans une période d’inflation ou de déflation. Ambrose Evans-Pritchard, l’un des meilleurs journalistes économiques européens actuels, revient dans son dernier article sur le cas spécifique de la France qui, pour lui, est en train de sombrer sans hésitation dans un fort mouvement déflationniste.

Attention encore une fois sur le moment économique que nous traversons où il est indéniable que nous vivons aussi bien des mouvements inflationnistes sur certains actifs et des mouvements déflationnistes sur d’autres. Nous avons actuellement la coexistence de ces deux phénomènes mais à un moment ou à un autre, l’un des deux prendra le pas sur l’autre et l’emportera. Il serait logique, tant la situation économique est défavorable et structurellement mauvaise, que la déflation l’emporte. Pour la contrer, seules des politiques hyperinflationnistes pourraient la vaincre en ouvrant la boîte de Pandore de l’hyperinflation. En attendant, l’euro bloque toute politique massive de monétisation nationale, ce qui condamne la France à une déflation du type pays du sud de l’Europe. La France est bien en voie de « grècification ».

Dans tous les cas, l’État français (comme beaucoup) vivra une insolvabilité soit par hyperinflation soit par déflation. Dans tous les cas, les contribuables seront amenés à renflouer des caisses désespérément vides.  Lire la suite

Le bouclier antimissile américain débarque en Europe ..

Merci à Nicolas…

RIB-Fidèle à ce qu’avait annoncé le secrétaire américain à la Défense Chuck Hagel de façon provocatrice à Munich lors du forum sur la sécurité début février, le destroyer américain USS Donald Cook, équipé du système Aegis de défense anti-balistique, un élément central du bouclier anti-missile, est arrivé la semaine dernière à la base espagnole de Rota. Il sera intégré dans le bouclier antimissile UE-OTAN dès le mois prochain, selon le journal américain Stars & Stripes.

Le Donald Cook est le premier d’une série de quatre navires devant faire partie du système de défense antimissile UE-OTAN en Europe, avec d’autres sites d’interception terrestres en construction en Roumanie et en Pologne, ainsi qu’un site radar en Turquie.

Selon Stars & Stripes, le calendrier opérationnel des quatre navires sera chargé – quatre mois en mission et quatre mois au repos – et ceux-ci seront également mobilisés, en dehors des tâches associées au bouclier antimissile, pour des opérations effectuées par la 6e flotte navale américaine ainsi que par l’OTAN. Lire la suite

L’Allemagne s’est créé un «avantage déloyal» avec les bas salaires..

Voilà le bel exemple, que nos politiques nous martèlent chaque fois qu’il est question d’emploi, et qu’ils aimeraient bien pouvoir appliquer……

Berlin – L’Allemagne s’est créé un avantage compétitif «déloyal» envers ses partenaires avec l’essor des bas salaires, a reconnu le secrétaire d’Etat allemand aux Affaires européennes Michael Roth, promettant une correction, dans un entretien à l’AFP.

M. Roth, un social-démocrate comme le chef de la diplomatie allemande Frank-Walter Steinmeier, était interrogé sur les excédents commerciaux records enregistrés par l’Allemagne (près de 200 milliards d’euros en 2013) qui font l’objet d’une procédure d’examen à Bruxelles.

«Des déséquilibres sont apparus dans l’Union européenne et nous avons le devoir de les corriger. Ce n’est pas seulement le devoir des pays en déficit mais aussi celui de l’Allemagne», a-t-il déclaré jeudi lors d’une rencontre avec des journalistes de l’AFP à Berlin.

Ces propos tranchent avec ceux des conservateurs et de la chancelière Angela Merkel elle-même, qui ont toujours contesté que l’Allemagne avait un problème d’excédent commercial, malgré le seuil limite de 6% du PIB fixé par l’Union européenne et systématiquement dépassé par Berlin depuis 2007.

«Avec l’essor des bas salaires et de l’emploi précaire en Allemagne, nous nous sommes dotés d’un avantage (compétitif) déloyal envers nos partenaires. Il devra être progressivement corrigé», a affirmé M. Roth. Il a jugé que le nouveau gouvernement de coalition associant les conservateurs aux sociaux-démocrates avait déjà «lancé un signal clair» avec l’introduction d’un salaire minimum universel de 8,50 euros de l’heure qui doit être mis en oeuvre au plus tard d’ici 2017. Lire la suite

Washington peut-il renverser trois gouvernements à la fois ?…..

La puissance d’un État se mesure à sa capacité à se défendre et à celle d’attaquer sur un ou plusieurs fronts. Dans cette optique, Washington tente pour la première fois de montrer qu’il peut renverser trois gouvernements simultanément, en Syrie, en Ukraine et au Venezuela. S’il y parvenait personne ne serait plus en mesure de lui résister.

Washington, qui a échoué en 2011 à bombarder simultanément la Libye et la Syrie, est en train de tenter une nouvelle démonstration de sa force : organiser des changements de régime dans trois États à la fois, dans des régions du monde différentes : la Syrie (CentCom), l’Ukraine (EuCom) et le Venezuela (SouthCom).

Pour ce faire, le président Obama a mobilisé presque toute l’équipe de son Conseil de sécurité nationale.

D’abord la conseillère Susan Rice et l’ambassadrice à l’ONU, Samatha Power. Ces deux femmes sont des championnes du parler « démocratique ». Elles se sont faites une spécialité, depuis de nombreuses années, de préconiser l’ingérence dans les affaires intérieures des autres États sous prétexte de prévenir des génocides. Mais derrière ce discours généreux, elles se moquent des vies non-états-uniennes comme l’a montré Mme Power lors de la crise des armes chimiques de la ghoutta. L’ambassadrice, qui connaissait parfaitement l’innocence des autorités syriennes, était partie avec son époux assister en Europe à un festival de cinéma consacré à Charlie Chaplin, tandis que son gouvernement dénonçait un crime contre l’humanité dont il rendait responsable le président el-Assad.

Puis, les trois responsables régionaux : Philip Gordon (Proche-Orient et Afrique du Nord), Karen Donfried (Europe et Eurasie) et Ricardo Zuñiga (Amérique latine).

– Phil Gordon (ami personnel et traducteur de Nicolas Sarkozy) a organisé le sabotage de la Conférence de paix de Genève 2, tant que le dossier palestinien ne serait pas réglé à la manière US. Lire la suite

La prochaine guerre ? La Crimée, enjeu entre la Russie et l’Ukraine…

Vers quoi nous dirigeons nous?

Carte de la population de l’Ukraine : la Crimée est la seule région majoritairement russe (« Atlas des peuples d’Europe centrale » de J. Sellier et A. Sellier, éd. La Découverte, 2002) /img/rue89

Il est temps de réviser votre histoire et votre géographie avant le prochain conflit. La Crimée, ça vous dit quelque chose ? La « guerre de Crimée », un vague souvenir scolaire ? Yalta, un peu plus ? Sébastopol, autre chose qu’une station de métro parisien ?

La Crimée et ses 2 millions d’habitants ont tout pour devenir le nouveau point chaud de la crise ukrainienne, après l’euphorie qui a suivi l’issue du carnage de Kiev ces derniers jours.

Vous avez aimé l’Ossétie du Sud, voici le tour de la Crimée. L’Ossétie du Sud, c’est cette région de Géorgie dont la majorité des habitants sont russes, et qui, après avoir unilatéralement fait sécession, a été l’enjeu de la brève guerre russo-géorgienne de 2008. Elle reste aujourd’hui séparée de la Géorgie et occupée par l’armée russe.

La Crimée peut potentiellement suivre la même voie. C’est la seule partie de l’Ukraine à avoir une population majoritairement russe, et la flotte russe de la Mer noire y est basée. C’est peu dire que les développements politiques à Kiev sont vécus de manière particulièrement dramatique en Crimée.

Des milices russes en formation    Lire la suite

Pour Arnaud Montebourg, « l’immigration rapporte plus qu’elle ne coûte »..

Le sujet est d’importance, est ce que l’immigration pèse sur notre économie, ou est elle le garant du paiement des retraites pour le futur ?? Il sait compter le ministre ?  60 milliards moins 47.5 milliards égale 12.5  milliards, pour aider les immigrés. Où est le bénéfice, pour le cas où ces chiffres soient réels ?

GRAND JURY – Arnaud Montebourg a vanté les bénéfices de l’immigration en France, Marine Le Pen a elle dénoncé ses conséquences à « la baisse sur les salaires », ce dimanche 23 février.

« Il y a des rapports très sérieux qui montrent que l’immigration rapporte plus qu’elle ne coûte » a défendu Arnaud Montebourg invité du Grand Jury RTL / Le Figaro / LCI pour un débat inédit face à Marine Le Pen. « Ce que je sais c’est que l’immigration coûte 47,5 milliards et qu’elle rapporte 60 milliards« , a avancé le ministre du Redressement productif.

« Même le conseil d’orientation des retraites parvient à la conclusion que les immigrés pèsent d’un poids positif dans la sauvegarde de notre système social », a expliqué le ministre. Il s’en est ensuite prit aux positions du Front national sur le sujet : « Il n’y pas de corrélation, nulle part dans le monde, sauf dans l’esprit fantasmé de Mme Le Pen, entre le taux de chômage et le taux d’immigration ». Lire la suite

1 926 927 928 929 930 1 235