Quand la Banque de France tente de se justifier !

Les Gilets jaunes, qui dans les médias suggèrent un retour à une Banque Nationale, obligent les Loups de Wall Street et de la City à sortir du bois notamment par la voix du communiqué de la Banque de France (BdF) du 23 janvier 2019.

La BdF y indique, avec raison, que ce n’est pas la loi de 1973 mais celle de 1993 qui interdit l’Etat (via les « avances au Trésor ») de lui emprunter à faible coût sans s’endetter auprès des banques privées, grâce à « la planche à billets ». Mais elle omet de préciser, comme évoqué dans la pétition, que c’est par choix idéologique que les politiques dans les années 80 abandonnent les « avances au Trésor » pour emprunter sur les marchés financiers. Lire la suite

Une Banque Nationale suffirait-elle à nous libérer de la dette ?

Hôpitaux, recherche, sécurité, agriculture, écoles… auraient bien besoin d’argent pour répondre à nos besoins, sans comptes à rendre à la finance et à ceux qui contrôlent la dette.

Dans le contexte actuel, où une bonne partie du peuple depuis deux mois recouvre sa dignité et son estime de soi, donnons-nous les moyens de changer la donne !

Ne soyons pas dupes. Nos élus ont-ils aujourd’hui le pouvoir pour y changer quoi que ce soit, quand la planche à billets n’est plus sous contrôle public, quand l’Etat est obligé d’emprunter aux banques privées, quand nous devrions rembourser 2300 milliards d’euros de dettes ? Bref, quand c’est la finance qui gouverne  ? Ceux qui remplaceraient Macron, quel pouvoir auraient-ils s’ils ne contrôle par l’argent ? Si un RIC était mis en place, où trouver les moyens pour financer les mesures choisies par le peuple ? Lire la suite