Système financier mondial: la chute finale arrive…

Nous y sommes presque, cela va s’écrouler de manière rapide et catastrophique, plus rien ne pourra arrêter l’inéluctable! Maintenant, ce n’est pas une analyse qui vient de Voltigeur ou de moi bien que nous vous en parlions depuis plusieurs mois maintenant, ce n’est même pas une analyse qui vient de l’écrivain analyste-financier si cher à certains ici Pierre Jovanovic, cela vient encore d’ailleurs, du rédacteur du Daily telegraph.
Hier encore, nous avons abordé sur le forum le fait que Wall Street licencie 80 000 banquiers et traders, la situation est grave. Maintenant, voici un article ainsi qu’une déclaration de ce rédacteur que j’ai pu trouver sur l’excellent blog noxmail.us:

29 septembre 2010 (Nouvelle Solidarité) – Au début de l’été, Lyndon LaRouche anticipait que la phase terminale d’effondrement du système international se déclencherait entre juillet et septembre. Les mesures hyperinflationnistes annoncées depuis par la Réserve fédérale américaine confirment ses prévisions. Si vous doutez encore, ce n’est autre que Ambrose Evans-Pritchard, un des principaux porte-voix de la City de Londres qui reconnaît l’inéluctable.
Dans un article publié lundi sous le titre « Fermer la Fed », le rédacteur financier international du Daily Telegraph, a été contraint de reconnaître que la Fed est partie pour nous rejouer Weimar 1923 :
« Je m’excuse auprès de tous mes lecteurs dans le monde entier pour avoir défendu les politiques d’injection monétaire d’urgence de la Réserve fédérale américaine, et pour avoir maintenu comme un imbécile naïf qu’après ses premières mesures d’assouplissement quantitatif [QE], elle ne succomberait pas à l’addiction (tel un drogué), à l’abus politique et à la folle débauche.
« Ma supposition pathétique était que Bernanke déploierait des QE supplémentaires uniquement pour éviter la DEFLATION, et non pour créer de l’INFLATION. Si le comité de politique monétaire de la Fed ne peut voir la différence, que Dieu vienne en aide à l’Amérique. (…)
« Tous ceux (…) qui m’ont envoyé des courriels furieux en m’accusant de défendre une cabale de dirigeants nous amenant à l’hyperinflation, avaient raison depuis le début. En effet, la Fed est hors de contrôle. (…)
« Tôt ou tard, nous pourrions apprendre ce que la faction belliciste de la Fed constituée des directeurs régionaux Fisher, Lacker, Plosser, Hoening, Warsh et Kocherlakota pense réellement de cette embardée dans le la-la-land monétaire, avec tout ce que cela implique d’aléa moral et de contraction de dette. Si j’ai eu des mots durs contre ces résistants héroïques, je m’en excuse également. »
Pour être un peu plus explicite, l’article est publié avec deux grande photos contreposées du gouverneur de la Fed et de son homologue allemand de 1923 et une interrogation : « Objectifs d’inflation : est-ce que Bernanke est le nouveau Von Havenstein, président de la Reichsbank de Weimar ? »

Source et article complet noxmail.us
Le billet en question sur le daily telegraph.

Les entreprises de Wall street vont virer 80 000 personnes

La nouvelle est douloureuse, principalement pour les 80 000 personnes qui vont se retrouver au chômage suite à cette décision implacable! 80 000 personnes vont se retrouver sans salaire, autant de foyers qui vont s’enfoncer inexorablement dans la crise américaine qui officiellement n’existe pas, merci TF1 de m’informer aussi bien, merci France 2 de vous tenir à la pointe de l’actualité, et merci aux autres pour ces même raisons.
L’info a été diffusée sur Bloomberg qui s’est « amusée » à compiler les données concernant la « dernière crise », crise qui a fait 330000 chômeurs de plus uniquement au niveau des banques mondiales.

Suite à quelques recherches, j’ai pu voir que l’information circulait déjà début septembre mais elle a mit un certains temps à se répandre à première vue. Maintenant, je l’avoue, je suis très inquiet pour la suite des événements. Si les entreprises de Wall Street sont prêtes à licencier 80 000 personnes, c’est que la situation est très très grave et risque de se répercuté au reste de l’économie mondiale. N’oublions pas que nombre de pays ont investit aux États-Unis, et les banques françaises, où ont-elles placés leur argent pour s’enrichir encore plus? A votre avis? Bref, le pire est à venir!!!

Pour les anglophiles, l’article de Bloomberg est disponible ici.

Image

Le diabète peut se guérir

Ceci est un sujet que je ne maitrise pas du tout, mais je suis tombé sur celui-ci ce soir et vous le soumet. Vous avez bien vu que les laboratoires pharmaceutiques ont plus à coeur de nous faire payer n’importe quel traitement plutôt que de nous guérir, donc si une telle nouvelle est avérée, autant en profiter et tenter un tel régime!

Le diabète prélève une part toujours plus importante des budgets nationaux de la santé alors que le nombre de ceux qui en sont atteints augmente partout dans le monde. Or, en l’absence de prévention primaire, l’épidémie de diabète va continuer de s’étendre. Pire encore, d’après les projections, le diabète devrait devenir l’une des principales causes d’incapacités et de décès dans le monde d’ici les vingt-cinq prochaines années ! Il est donc Temps de rétablir la Vérité.
1 1 588 1 589 1 590