A mille ans disparus

A mille ans disparus

En hommage à Nougaro

Que se passe-t-il ? Je n’y comprends rien

Y’avait une France, et y’a plus rien !

Des géants l’avaient faite quand chuta un empire

De Massilia la blonde au pays des Menhirs

Abélard, Héloïse, Charles VII, Henri IV

Et Louis le quatorzième, le soleil opiniâtre…

 

Maintenant se déroule, à l’infini brisée,

La ruine singulière des villes écrasées.

Les Lombards triomphants sur le rien font la fête

Alors que fument encore les ombres des poètes…

 

Il a suffi qu’un jour des financiers rapaces

Choisissent de changer l’or en simple paperasse

Le génie en faux-semblant, la fierté en gourdasse,

Les villes en lupanars, les quartiers en menaces !

 

Et tout cela s’est fait sans que bougent les fronts,

Que s’ébrouent tous les poings de nos ancien larrons,

Que de flétris enfants se lèvent en révolte,

Que la voix du pays mugisse, désinvolte !

 

Que se passe-t-il ? Je n’y comprends rien

Y’avait une France, et y’a plus rien !

Tous les articles, la tribune libre et commentaires sont sous la responsabilité de leurs auteurs. Les Moutons Enragés ne sauraient être tenus responsables de leur orientation.

A propos Jclaude

Tout châ p'tit va lin, le r'tournez-y est malin !

17 Commentaires

  1. Je ne connaissais pas. Une superbe chanson (ou poésie).
    Puisqu’on est dans la rubrique poésie, je vous propose ce qui suit, un hommage au franc:
    DERNIER ADIEU

    Toi qu’on appelait Franc, si fier et courageux,
    Maintes fois asservi, maintes fois affranchi,
    Qu’on disait versatile, et parfois réfléchi,
    Irréductible Franc, braillard et généreux,

    Toi dont le noble Prince a montré sa bravoure,
    Sur cette île étrangère, y retournant mourir,
    Rançon demandée, il n’a pu réunir,
    Dont la partie versée ne fit jamais retour,

    Tu as mis dans tes poches une drôle de monnaie,
    Au nom du modernisme, d’une belle ouverture,
    Du franc tu as signé l’ultime déconfiture,
    Il n’y aura plus personne pour venir le sauver.

    Tous nos hommes célèbres, Cézanne, Pascal, Voltaire,
    Et même la semeuse, sont condamnés au feu,
    Ou serviront d’engrais, et même dans le jeu,
    Déjà sont remplacés, déjà sont mis en terre.

    Sans frontière ni monnaie, il n’est plus de Nation.
    Ôtons de nos frontons le doux mot « Liberté ».
    Asservis nous voilà, nous l’avons mérité,
    Recevons tête basse notre condamnation.

    Attendons maintenant l’économie promise,
    Nous nous sommes endormis au grand nom de « progrès »,
    Nous nous sommes leurrés, de notre plein gré,
    Seuls les grands financiers pourront doubler la mise.

    Merci, fidèle franc, qui a servi la France,
    Tu garderas toujours en nos cœurs une place,
    Nous parlerons de toi à la nouvelle classe,
    Aux jeunes Européens , nés en région France.

  2. HiHi Biquette, très beau ton poème, il est de toi ? passsque l’autre est bien de moi, si, si….

  3. Biquette et JClaude , merci pour vos poèmes . On a bien besoin de poésie à cette époque où les rapaces sont au pouvoir . L’oncologue vient d’annoncer à mon ami , en le regardant droit dans les yeux, que le protocole d’accord avec la sécu , pour la coûteuse chimio qui le maintient en vie et en bonne santé ( une de ses tumeurs, très mal placée, est inopérable ) , s’arrêterait définitivement en mars , dans moins de deux mois . Bref, une condamnation à mort , un assassinat programmé par la sécu pour une simple question de fric . Pendant ce temps , la France envoie , sans compter et sans notre accord , des milliards d’euros pris sur nos impôts et cotisations à un Zelenski corrompu .

    • Mianne, je suis bien désolée pour cet ami. Peut-être peut-il se tourner vers d’autres thérapies ? Aucune n’excluant l’autre évidemment.
      – le décodage biologique
      – l’homéopathie pour aider le terrain
      – les régressions ou les constellations familiales
      – bien sûr la naturopathie
      https://instituthippocrates.com/ qui la pratique aussi
      … Bien sûr, tout cela a un coût. Mais … à voir…
      Bon courage en tout cas, ne baissez pas les bras.

      • à Biquette,
        Merci pour cette information qui est malheureusement inadéquate : les tarifs pour une semaine de séjour ( rien n’est dit sur le coût des soins) dans le luxe (on s’en fiche de savoir si les chambres sont équipées ou non de sèche-cheveux) sont malheureusement prohibitifs pour un retraité français au minimum vieillesse ( ASPA) et dépassent de loin le tarif déjà prohibitif ( après l’arrêt programmé en mars du remboursement de la sécu ) de sa chimio actuelle qui marche bien sur lui sans effets secondaires . Merci pour toutes les infos possibles .

  4. à Biquette,
    Merci pour cette information qui est malheureusement inadéquate : les tarifs pour une semaine de séjour ( rien n’est dit sur le coût des soins) dans le luxe (on s’en fiche de savoir si les chambres sont équipées ou non de sèche-cheveux) sont malheureusement prohibitifs pour un retraité français au minimum vieillesse ( ASPA) et dépassent de loin le tarif déjà prohibitif ( après l’arrêt programmé en mars du remboursement de la sécu ) de sa chimio actuelle qui marche bien sur lui sans effets secondaires . Merci pour toutes les infos possibles .

Laisser un commentaire