Un avion de chasse chinois menace un avion espion américain au-dessus des eaux régionales

Le commandement américain pour l’Indo-Pacifique a révélé jeudi un incident antérieur dangereux et rapproché entre des avions militaires américains et chinois

Plus précisément, la rencontre aérienne directe de la semaine dernière, maintenant confirmée pour la première fois, a perturbé les opérations d’un avion espion de l’US Air Force alors qu’il survolait les eaux internationales de la mer de Chine méridionale.

Une vidéo dramatique publiée par le Pentagone le même jour montre que le chasseur chinois J-11 s’est approché de façon terrifiante de l’avion américain, comme le montrent les images prises par un pilote américain directement depuis le cockpit du RC-135.

Le Pentagone a publié cette vidéo de « l’interception dangereuse » au-dessus de la mer de Chine méridionale…

Le communiqué de l’armée américaine indique qu’un avion RC-135 Rivet Joint a été intercepté par un avion de chasse J-11 de la marine chinoise de l’APL le 21 décembre.*

L’avion chinois s’est approché à seulement 6 mètres de l’avion de surveillance américain, obligeant ce dernier à effectuer des manœuvres d’évitement rapides.

La déclaration du Commandement Indo-Pacifique commence par décrire que « le 21 décembre, un pilote de chasse J-11 de l’Armée de libération du peuple et de la Marine a effectué une manœuvre dangereuse lors de l’interception d’un avion RC-135 de l’armée de l’air américaine, qui effectuait légalement des opérations de routine au-dessus de la mer de Chine méridionale dans l’espace aérien international ».

« Le pilote de la PLAN a effectué une manœuvre dangereuse en volant devant et à moins de 20 pieds du nez du RC-135, obligeant ce dernier à effectuer des manœuvres d’évitement pour éviter une collision », poursuit le document.

La déclaration américaine ajoute :

« La force conjointe indo-pacifique des États-Unis se consacre à une région indo-pacifique libre et ouverte et continuera à voler, naviguer et opérer en mer et dans l’espace aérien international en tenant dûment compte de la sécurité de tous les navires et aéronefs conformément au droit international.

Nous attendons de tous les pays de la région indo-pacifique qu’ils utilisent l’espace aérien international en toute sécurité et dans le respect du droit international. »

Ces types d’interceptions rapprochées se sont déjà produites au-dessus des eaux chinoises, mais elles restent très rares, et nous devrions ajouter qu’elles sont graves, étant donné le risque de collision ou d’incident aérien à un moment où les tensions entre les États-Unis et la Chine sont à fleur de peau, notamment en ce qui concerne le soutien de Washington à Taïwan en matière de défense.

Un incident antérieur de 2017 a même impliqué des chasseurs chinois qui auraient donné à un avion américain le « traitement Top Gun », ce à quoi le pilote américain dans ce dernier incident rapproché a au moins pensé…

Géopolitique-Profonde

Tous les articles, la tribune libre et commentaires sont sous la responsabilité de leurs auteurs. Les Moutons Enragés ne sauraient être tenus responsables de leur orientation.

5 Commentaires

  1. « … et continuera à voler, naviguer et opérer en mer et dans l’espace aérien international en tenant dûment compte de la sécurité de tous les navires et aéronefs conformément au droit international… »
    Laisse moi rire… le droit international quand ça les arrange.

  2. Qui a provoqué l’autre ?
    Comme tu le dis, Simsi, quand ça les arrange…

  3. Le débat n’est pas là mes enfants. C’est le « pourquoi » de le communication pour un type de fait qui n’a rien de banal certes mais qui non plus ne relève pas d’une gravité telle qu’on en fasse un plat.
    Pourquoi et maintenant ??
    J’ai encore en mémoire la comédie jouée par l’administration Trump avec le concours de l’administration Nord-Coréenne ==> du gros pipeau. Surtout quand on croit deviner que le régime en question représente un revolver sur la tempe de Pékin et que l’autorisation ou le prétexte de presser sur la gâchette ne soit pas forcément d’origine locale…..
    La dédollarisation de l’économie mondiale en cours avec le déplacement du centre de gravité de la finance mondiale qui l’accompagne vers l’Asie ne se passera pas sans accrocs certes, mais aux deux parties de trouver un terrain neutre. Comme le Moyen-Orient et/ou la Méditerranée avec un gros chouilla de l’Europe……
    Pour rappel de ce qu’il y a dans la panoplie des traquenards US, ce qui contraignit les japonais à attaquer Pearl-Harbor fut un embargo US/ sur les hydrocarbures / décrété sur toute la zone pacifique 15 jours avant….. Tant que l’énergie n’est pas encore autorisée sous des déclinaisons libres, certains en feront usage pour aliéner les rapports de force et des équilibres précaires sur cette planète. Dès l’instant où les populations humaines auront accès de façon complètement décentralisée, décarbonée et sans les carcans de masses technologiques à fortes inerties, toute idée d’empire s’effondrera toute seule. Nous vivons un peu la fin d’un Régime qui a commencé avec la fin de l’ère des cueilleurs-pêcheurs.

  4. Ces rencontres sont banales chez les militaires de nations rivales. Il y en a même eu une Russo Us avec de la tôle froissée et sous la mer des explications entre sous marins. A la fin de l’URSS un Boing 747 civil ne répondant pas aux injonctions de l’intercepteur avait aussi été abattu en extrême orient par un avion de chasse soviétique pour avoir dévié de sa route (espionnage pour les uns, défaut de recalage de la plate forme inertielle pour les autres).

  5. 21 decembre?
    toujours a la bourre le pengam. heureusement il n’est pas modo…….

Laisser un commentaire