2022 : L’année ou l’espoir réapparut.

Que voilà un titre curieux va se dire le lecteur.

2022 a été une année horrible !

Certes, certes.

Une guerre en Europe est en cours, nous risquons d’avoir très froid cet hiver, une nouvelle récession arrive un peu partout, le chômage monte, nos niveaux de vie baissent, la pandémie continue à rôder et que sais-je encore…

Le lecteur a sans doute du mal à comprendre cette brutale bouffée d’optimisme et va sans doute l’attribuer à quelque excès de boisson auquel je me serai laissé aller en cette fin d’année.

Je tiens à rassurer le lecteur.

Pour tout produit comestible, en bon Français que je suis, j’ai choisi la solution d’ Abraracourcix, chef du Village dans les aventures d’Astérix : « un bon produit ne peut pas faire de mal ».

L’hypothèse d’un raisonnement fait sous l’emprise d’une trop grande quantité de Châteauneuf du Pape peut donc être écartée d’un revers de main dédaigneux.

Venons-en à une meilleure explication.

Dans le fond, j’ai une vue assez simple de la façon dont fonctionne le monde : L’Etat est un mal nécessaire et tout fonctionne assez bien tant que des fous n’en prennent pas le commandement.

Quand les déments prennent le contrôle de l’asile ils ont accès alors  à ce qu’il est convenu d’appeler en sciences politiques le « monopole de la violence légale » (me mettre en tôle parce que je suis pas d’accord avec eux) , et le pire est donc à craindre si des nazis, des ayatollahs,  des communistes, des socialistes ou des énarques arrivent au pouvoir…

Arriver à prendre le contrôle de l’Etat reste en effet le rêve de tous les cinglés que leur maman n’a pas assez aimé, et chaque génération nous ramène une nouvelle série de malades mentaux qui ont une caractéristique commune, savoir mieux que moi ce qui fera mon bonheur.

En général, ils ont donc une très haute opinion d’eux-mêmes, idolâtrent l’Humanité, mais haïssent leurs voisins.  Comme le disait Frédéric Bastiat : « Il y a trop de grands hommes dans le monde ; il y a trop de législateurs, organisateurs, instituteurs de sociétés, conducteurs de peuples, pères des nations, etc. Trop de gens se placent au-dessus de l’humanité pour la régenter, trop de gens font métier de s’occuper d’elle »

Et donc la vie politique se résume en une éternelle bagarre entre les fous qui ne pensent qu’à prendre le contrôle de l’Etat et les gens normaux qui, en général, ont autre chose à foutre et se laissent perpétuellement avoir.

Et mon combat, depuis des lustres, se résume à identifier ces fous furieux et à me battre contre leurs idées dans la mesure de mes (faibles) moyens.

Et dans la catégorie des fous , notre époque a vu surgir deux nouvelles catégories de déments :

  1. Les Oints du Seigneur, du type Mélenchon, ou Piketty, qui ont comme objectif l’Égalité entre tous les hommes…eux étant cependant un peu plus égaux que les autres.
  2. Les Mondialistes , du type notre président actuel. Bill Gates, madame Van der Leyen dont le but est de créer un gouvernement mondial dont ils seraient les chefs, compte tenu de leur immense compétence.

J’ai longuement décrit dans des papiers précédents en quoi ils se ressemblent et en quoi ils divergent , mais je sais aujourd’hui qu’ils sont des alliés naturels pour nous mettre en esclavage.

Car, depuis la fin des années 90,  ils ont pris le pouvoir dans nos vieilles démocraties et se sont lancés dans une tentative de plus en plus évidente pour nous priver de nos libertés.

Citons sans aucun espoir d’être exhaustifs les réalités suivantes.

  1. La manie qui s’est instaurée aux USA d’envahir des pays qui n’avaient rien demandé a personne . Citons la Serbie et le Kosovo, l’Irak, la Lybie, la Syrie,  et toutes ces invasions se font toujours au nom des droits de l’homme, autre façon d’appeler le gouvernement mondial. Il faut citer Bastiat encore une fois :

« Et puis, comment se fait-il qu’il n’y ait pas assez d’impartialité, au fond de notre conscience nationale, pour comprendre combien nos prétentions à imposer une idée, par la force, blessent au cœur nos frères du dehors ? Quoi ! nous, le peuple le plus susceptible de l’Europe ; nous, qui, avec raison, ne souffririons pas l’intervention d’un régiment anglais, fût-ce pour venir ériger sur le sol de la patrie la statue de la liberté, et nous enseigner la perfection sociale elle-même ; quand tous, jusqu’aux vieux débris de Coblentz, nous sommes d’accord sur ce point qu’il faudrait nous unir pour briser la main étrangère qui viendrait, armée, s’immiscer dans nos tristes débats, c’est nous qui avons toujours sur les lèvres ce mot irritant : prépondérance (en langage moderne « droit d’ingérence) ; et nous ne savons montrer la liberté à nos frères, qu’une épée au poing tournée vers leur poitrine ! Comment en sommes-nous venus à nous imaginer que le cœur humain n’est pas partout le même ; qu’il n’a pas partout la même fierté, la même horreur de la dépendance ? »

Inutile de dire que voilà qui a donné de mauvaises idées à leurs frères en folie dans d’autres pays, qui ne voient pas pourquoi les USA devraient rester les seuls à pouvoir envahir d’autres pays .

  1. La volonté des États Unis de contrôler le monde financier en extra territorialisation leur droit sur toutes les transactions en dollar en dehors des USA, prenant comme prétexte les attentats sur les tours jumelles. Je ne vois pas au nom de quoi, la CIA devrait être prévenue chaque fois que je fais une transaction en dollar avec un non américain en dehors des USA.
  2. Les efforts pour instituer une dictature sanitaire.  Partout, avec quelques exceptions comme la Suède ou la Floride, le Droit à la libre disposition de mon corps, le Droit de propriété,  la liberté de voyager, la Liberté de réunion et d’association, le Droit de réunion, la Liberté de travailler, la Liberté du culte, la Liberté laissée à chaque médecin de diagnostiquer et de traiter ont été battus en brèche sans que les institutions bâties au cours des siècles pour préserver ces droits ne disent un mot.
  3. Les tentatives pour supprimer la Liberté de parole et la Liberté de la presse par les puissances d’argent alliés aux pouvoirs politiques. Il y aujourd’hui deux sortes de journalistes, ceux qui veulent faire leur métier honnêtement, et ceux qui ont un boulot. Il faut venir au secours des premiers.
  4. La nuit intellectuelle profonde qui est tombée sur nos écoles et nos universités d’où toute liberté de parole a disparu (au nom de l’Egalité), ce qui nous amène à un effondrement de la capacité à comprendre chez chaque citoyen.
  5. Le dévoiement de la Science, érigée en une nouvelle religion, Cette trahison n’a qu’un but : que les fous prennent le contrôle de l’énergie, c’est-à-dire de l’économie , ce qui va inéluctablement amener dans une misère noire les plus pauvres d’entre nous et tout cela se fera au nom d’un gouvernement mondial recherchant une égalité dans l’accès à  l’énergie pour tout un chacun.

Voilà une liste (non exhaustive) qui ne peut qu’amener à un grand pessimisme.

Et pourtant…

La raison pour laquelle je trouve que 2022 a été une très bonne année est simplement que tous les désastres qui nous arrivent actuellement ne sont que la manifestation des échecs invraisemblables amenés par les politiques suivies par les Oints du Seigneur et autres hommes de Davos.

Reprenons dans l’ordre.

  1. Aventures militaires américaines. Si la guerre en Ukraine venait à tourner mal pour les USA, on pourrait peut-être enfin se débarrasser de l’OTAN, et recommencer à discuter entre nations Européennes de ce dont le vieux continent a besoin ?
  2. Contrôle du monde financier par le dollar. Le retour de l’or dans les paiements internationaux et le paiement du pétrole en monnaies nationales ramènerait une saine dose de souveraineté nationale dans le commerce mondial. Voilà qui est bien parti.
  3. La dictature sanitaire. La chambre des représentants aux USA entend faire comparaître le docteur (Frankenstein) Fauci et le cas échéant demander à ce qu’il soit inculpé pour les millions de morts dont il serait la cause. La même chose pourrait se produire dans un certain nombre d’états, dont la France, en tout cas si l’on en croit le professeur Péronne.
  4. La liberté de parole et la liberté de la Presse. Pour moi, la prise de contrôle par Elon Musk de Twitter et les dossiers qui sont sortis montrant la collusion entre la direction de Twitter, le FBI, la CIA et le parti démocrate constitue un coup de maître qui devrait permettre aux journalistes de retrouver leurs libertés.
  5. La nuit qui est tombée sur les Universités semble s’atténuer avec l’émergence de personnalités comme Jordan Peterson, en ressuscitant la notion de maître à penser.
  6. Et enfin, peut-être le plus important : le dévoiement de la Science. Là aussi, la communauté scientifique, la vraie, commence à s’agiter et refuse de plus en plus de cautionner des politiques dont elle sait qu’elles sont condamnées à l’échec . Par exemple, le dernier livre de Stephan Koonin (La Part d’Incertitude, aux éditions l’Artilleur), que je ne saurai trop recommander aux lecteurs, est une condamnation en bonne et due forme d’une grande partie des calembredaines qui se présentent comme de la Science et ne sont que du Lyssenkisme.

Conclusion

Comme le disait Churchill en 1940 : « la situation est désespérée mais pas sérieuse ».

Par la, il voulait dire que les temps du renoncement et de l’aveuglement étant passés, la seule possibilité était la victoire de la Liberté.

  • Aujourd’hui , je sais, et tout le monde sait que toutes leurs politiques sont en train d’échouer.
  • Je sais qu’ils savent que nous savons qu’ils sont nuls et dangereux.
  • Ils savent qu’ils n’ont plus aucune légitimité démocratique.
  • Ils vont donc devenir de plus en plus dangereux, mais de moins en moins de gens les suivront.

2023 marquera le début du retournement comme 1943 le fut pour la lutte contre l’Allemagne Nazi. En 1942, les troupes anglaises dans le désert de Lybie se faisaient enfoncer. Le 1/1/1943, à 4 heures du matin, à l’aube, elles firent front et partirent en sens inverse.

Trois ans plus tard, elles s’arrêtèrent à Berlin.

Restent devant nous le sang et les larmes.

Mais cela n’est rien si le peuple a pris conscience du danger que représentent ces fous pour nos Libertés. Nous sommes en URSS au moment de la parution de l’archipel du Goulag.

L’espoir changea de camp, le combat changea d’âme…

Bon Noël et bonne année à tous les lecteurs.

N’ayez plus peur.

Charles Gave

Source: https://institutdeslibertes.org/2022-lannee-ou-lespoir-reapparut/

Commentaire sur ce site:

« Quand les ingrédients (Bastiat, Churchill, …) sont bons, le gâteau ne peut être que bon !

Vous faites bien de prendre le contre-pied à nos lamentations. A ce sujet la négativité érigée en principe est totalement ignorée et pourtant bien pratique.

Ainsi il faudrait se demander si envoyer des députés à l’assemblée nationale a pour but :
i) de soulager les hôpitaux psychiatriques,
ii) de débarrasser la banlieue ou les isolats de province des plus caractériels (de droite comme de gauche),
iii) de fatiguer ces fanatiques qui pensent à notre place en leur faisant à pondre en caquetant des lois qui ne servent à rien et de toute façon qui ne sont pas appliquées….,
iv) de permettre de mettre en lumière ces surhommes sans sur-moi et donc de sécher au soleil leurs racines pour les couper définitivement de leur origine ce qui diminuerait les mauvaises herbes locales les plus toxiques,
v) de comparer leur CV et l’opinion de leur entourage à leur idéologie abstraite et absolue qu’il tente d’imposer aux gueux qui les entourent!
Donc l’élection aux assemblées agirait en excellent processus de nettoyage et de lissage dont nous payons certes le prix mais elle coûterait moins cher qu’un dictateur pur à la Robespierre ! Aussi il ne faudrait surtout pas revoir une constitution mais s’assurer d’abord que tout fonctionnaire soit interdit d’accès à l’exécutif, au législatif et pour le système judiciaire introduire un processus électoral à la base. Bastiat l’a souvent réclamé sans succès. Ceci fait que La France n’est pas une république bananière, c’est depuis très longtemps une république de ronds de cuir qui s’améliorent dans l’entre soi avant tout non pas le pays mais leurs retraites. Beaucoup d’autres pays européens sont arrivés au même stade au point de nommer à la commission européenne quelqu’un qui n’a jamais connu une seule élection et se serait distinguer en copiant le travail des autres pour accéder à sa peau de lapin de docteur ! Convenons par négativité que Montesquieu est aussi un auteur absurde qui manie la négation de la négation ! »Ockham.

article source via: http://echelledejacob.blogspot.com/2022/12/2022-lannee-ou-lespoir-reapparut.html#more

 

Tous les articles, la tribune libre et commentaires sont sous la responsabilité de leurs auteurs. Les Moutons Enragés ne sauraient être tenus responsables de leur orientation.

13 Commentaires

  1. Ouch…. ne nous y trompons pas, Robespierre était justement un homme sensible, opposé à la peine de mort, ce qui n’était pas le cas par exemple de Danton. Robespierre ne siégeait pas au tribunal révolutionnaire.
    .
    Ceci dit, oui, je pense avec des chances raisonnable (mais pas la certitude) que enfin nous avons atteint le fond. Certains voudraient encore creuser, mais assez probablement n’y arriveront-ils pas. Que leur reste-t-il, à par des blindés pour mâter les patriotes ? Il faudra quelqu’un pour les conduire et faire feu, c’est une denrée qui pourrait bien devenir périssable. Entre le blanc de la farine dont nous avons besoin (eh oui, même les forces de sécurité), et le blanc qui tapisse joyeusement les narines de personnages qui oublient d’être respectables il faudra choisir. En opérations, les hommes en bleu sont nourris, certes, mais quid de leurs familles ?
    .
    D’ailleurs, une anecdote vue sur une vidéo. sur un montage très bien fait, une camera suit les acteurs de la chanson « Danser encore », version du port de La Rochelle que je connais si bien. A la fin, alors que les danseurs s’éloignent, tout en continuant à chanter, l’objectif suit un homme, avec des lunettes fumées, et le suit… je ne serais pas surpris (et le cameraman non plus, à mon avis, pour avoir continué à le cadrer) que cet homme-là soit un de ceux qui émargent sur le budget de la place Beauvau. Ils n’interviennent pas, ils rendent compte. Y en aura-t-il toujours, de ces personnes qui rendent possible plus tard des interventions brutales ? Si eux ne rendent pas compte, pléthore de cameras ou pas, l’opposition pourra se développer discrètement sans se voir TRÈS brutalement mise à mal. J’en ai connu tant de ces personnes, par exemple le 13 février 2011 à quelque 200 mètres de l’Élysée, au cours d’une manifestation très pacifique où nous étions une soixantaine…. Ils sont restés très discrets, les FdO officiels aussi. Mais ils étaient là.
    http://babalouest.eklablog.com/l-apero-des-pauv-cons-a155672454

  2. C’est d’un optimisme……résolu !

  3. Presque depuis le début de ces histoires, la panique passée, je garde au fond de moi un optimisme inébranlable. Je le retrouve ici dans ces propos. Oui, il faut passer par un effondrement, comme par les douleurs d’un accouchement. On aurait pu se l’éviter, bien sûr, mais ce n’est pas le cas, alors faisons avec.
    On voit donc maintenant cet effondrement que les lanceurs d’alerte avaient annoncé depuis 2 ans. Soit.

    Ces temps de tribulations amènent des prises de conscience de plus en plus nombreuses, des gens se réveillent. Parfois, certes, ils ne reconnaîtront pas qu’ils ont été des imbéciles, des pleutres, des lâches, et accuseront les médecins et les employeurs sans toutefois les mettre en cause juridiquement, ce qu’ils méritent pourtant. Il s’agit de co-responsabilité à assumer. Chaque situation personnelle a pu être dramatique, d’une extrême difficulté à gérer et beaucoup ont cédé par nécessité absolue.

    Une fois la chose faite, en leur for intérieur, ils pourront se débarrasser de leurs émotions de culpabilité, de honte, de colère ou de je ne sais quoi, et rejoindre le rang des réfractaires, des rebelles, des fondateurs de nouvelles cités. Soyez les bienvenus !

  4. « – Et la peur a changé de camp

    Quand la pression des actes et des paroles augmente,
    rapidement, en mentant très maladroitement,
    c’est que la peur a changé de camp….

    ça pique, ça s’accroche, ça chauffe, ça gonfle et ça disparait;
    c’est brutal, c’est incohérent, c’est mensonger, ça c’est factuel….

    MaPenLeCron nous l’a bien dit:
    «Nous sommes en guerre».

    Et les ordres viennent d’au dessus, du plus haut des pyramides,
    de ceux qui font couler et distribuent:
    – l’argent et les récompenses dans tout les camps et à tous ceux qui s’agenouillent, se musellent, se perdent,
    – les miettes pour «ceux d’en bas»,
    – les guerres contre «ceux d’en bas».

    N’en déplaise à ses majestés autoproclamés,
    vous avez vos révolutions colorées, organisées,
    mais il existe une évolution programmée, naturellement,
    cela fait parti du vivant….
    Mais vous êtes tellement omnipotents, si incohérents;
    c’est souvent lorsque l’on ment.
    En nous y obligeant, vous vous êtes démasqués,
    et la peur a changé de camp ….  »
    C.H.
    http://www.lesmysteresdarkebi.com/archives/2020/10/26/38612463.html

  5.  » Quand les ingrédients (Bastiat, Churchill, …) sont bons, le gâteau ne peut être que bon !  »

    Sauf si les imbeciles ne savent pas cuisiner…

  6. En ce monde devenu fou, faisons de la folie une vertu.

  7. Nous sommes loin d’avoir touché le fond. Restons réalistes, les plans mondialistes sont en cours avec des objectifs à atteindre prévus de longue date. Croyez-vous qu’ils vont baisser les bras avec leur orgueil démesuré ? Croyez-vous réellement que la guerre en Ukraine va finir par un accord de Paix et puis on oublie tout? Croyez-vous que le capitalisme va disparaître gentiment sans faire de bruit? Croyez-vous que l’État du monde va magiquement s’améliorer ? Croyez-vous que les prophéties pessimistes pour l’année 2023 (dès l’hiver) sont des fariboles? Tous les voyants sont dans le rouge depuis un certain temps… donc non je partage pas l’optimisme de l’auteur de cet article. Par contre je garde l’espérance qu’après bien des souffrances salutaires, le monde soit renouvelé en profondeur.

    • Croyez vous que …..
      Croyez vous que ….
      Non, je ne crois rien, à part en moi;
      Vous même croyez en un monde renouvelé en profondeur….
      Les faits et les images nous montre un monde en déliquescence; il est donc opposable de voir également un nouveau monde se mettre en place; et il ne tient qu’à nous, même uniquement au niveau local, d’y participer chacun à sa manière;
      L’hiver sera de plus en plus rude, certe, mais dans une guerre, il y a malheureusement toujours des morts.
      Et je ne veux plus m’apitoyer sur tous ces événements et scénarios sordides, auxquels je ne peux directement rien faire contre,
      mais indirectement, humainement, localement, oui !
      Et c’est pour cela que chaque jour, est un jour nouveau, en profondeur et en hauteur, et toujours plein d’espérance.
      Et peu importe le jour, le mois, l’année, le plus important est le moment où nous disons NON, STOP!

      • je suis tout à fait d’accord, il fait reconnaître sa petitesse dans des événements qui nous dépassent, mais aussi reconnaître les grandes choses que nous pouvons faire à notre échelle. Se positionner en refusant ce que d’autres veulent nous imposer et proposer une autre manière de vivre, en espérant que d’autres se joignent à nous.

Laisser un commentaire