GREAT RESET : APRÈS L’ÉTÉ VIENDRA LE FROID ET LA FAIM

Nous sommes en plein cœur de l’été et nos médias ne cessent de nous parler de canicule, sécheresse, incendies, changement/réchauffement climatique, pour justifier dans les semaines à venir, les différentes mesures de rationnements énergétiques qui vont nous être imposés à partir de la rentrée 2022.

Au moment où Mario Draghi fait ses valises en Italie, le « Green Pass », inauguré à l’occasion de la plandémie, pourrait bien s’installer durablement dans le « Grand Récit ».

En effet, l’Agenda Vert que les grands médias promeuvent depuis que le narratif covidien peine à maintenir les populations dans la peur (avec les ridicules 7ème8ème et 9ème vagues) va véritablement s’appliquer lorsque les vacances d’été et les espoirs de repos seront passés.

La rentrée dans un contexte d’hyperinflation et de tensions importantes dans le secteur énergétique, pourrait bien se révéler explosive pour les peuples et nos dirigeants mondialistes.

D’ailleurs certains grands valets du Forum Économique Mondial ont déjà été poussés vers la sortie à la conséquence du mécontentement des populations et de leurs patrons. Certes, bien évidemment les Johnson, Draghi seront remplacés à coup sûr par des individus de la même engeance (Young Global Leader, ou certifiés WEF).

Au Royaume-Uni, les candidats à la succession de Johnson, Liz Truss et Rishi Sunak apportent tous les deux les mêmes garanties pour l’Hyperclasse (pro-LGBT, pro Israël, etc)…

Cependant, il n’est pas anodin de constater que le programme de la grande réinitialisation a pris concrètement du retard sur certains aspects (vaccination obligatoire, acceptation de la propagande de guerre pour les populations, etc.).

Cet été 2022 est donc paradoxal. En France, en tout cas, mais aussi en Italie et dans d’autres pays, on ne peut nier qu’il y a sur le plan des mesures liberticides et de coercition, une pause relative depuis quelques semaines.

La chaleur et le soleil peuvent naturellement l’expliquer mais c’est surtout un contexte politique et un rapport de force qui semble avoir changé depuis le printemps 2022.

On le constate, avec la pandémie, la guerre, et désormais l’inflation officielle, il y a désormais un bon ¼ de la population qui semble souscrire au « Grand Réveil ». Aux Pays-Bas notamment, les agriculteurs ont montré la voie de le révolte aux autres membres productifs et délaissés des sociétés européennes face à ce programme de liquidation.

C’est pourquoi face à cette prise de conscience d’une partie de la population occidentale, l’hyperclasse est en train d’accélérer la propagande verte, outil de culpabilisation ultime, tout en la superposant aux autres narratifs destructeurs mais pour l’instant atténués du Great Reset.

Dans cette période ensoleillée de « calme » relatif, il est intéressant d’anticiper le thème qui va être activé dans les prochaines semaines pour « contrôler » encore et toujours plus les populations.

Et à vrai dire, si l’on écoute le dernier entretien de Larry Fink (PDG de BlackRock/ véritable main invisible du marché) au journal américain Financial Times, ses déclarations laissent, à vrai dire, peu de place à l’interprétation…

En effet, le 16 juillet 2022 Larry Fink a déclaré : « La seule chose dont je m’inquiète et dont nous ne parlons pas assez, c’est la nourriture.(…) Ce n’est pas seulement une question d’inflation. Il y a aussi des préoccupations géopolitiques qui en découlent.

Les prix du pétrole, de l’essence, des engrais et des produits agricoles ont grimpé plus tôt cette année lorsque les nations occidentales ont imposé des sanctions à la Russie après son invasion de l’Ukraine. Les coûts du blé et de l’huile de tournesol ont également été durement touchés car l’Ukraine est un exportateur majeur. Les prix du pétrole ont commencé à redescendre cette semaine aux niveaux d’avant l’invasion alors que les commerçants se préparent à une forte baisse de la demande, mais l’inflation des prix alimentaires reste élevée.

Les chiffres de l’indice des prix à la consommation aux États-Unis pour juin montrent que le prix du poulet et de la farine ont chacun augmenté de près de 20 % par rapport à l’année précédente et que la margarine a bondi de 34 %. Nous parlons beaucoup des prix de l’essence parce que c’est ce qui affecte les Américains, mais le plus gros problème est la nourriture ».

Et bien sûr le CEO de BlackRock n’est pas la seule voix parmi l’oligarchie à nous mettre en garde contre l’insécurité alimentaire qui vient.

Le célèbre Bill Gates (toujours lui) avait déjà indiqué lors d’un G8, il y a maintenant plus d’une décennie, que la sécurité alimentaire mondiale devait être une priorité (en 2009). Il a bien sûr, réitéré ses propos prophétiques à l’occasion de la guerre en Ukraine en déclarant que : «  la réduction des approvisionnements en blé, en huiles comestibles et en autres aliments causée par la guerre en Ukraine fait grimper les prix des denrées alimentaires, ce qui augmentera la malnutrition et l’instabilité dans les pays à faible revenu. »

La Banque Mondiale présidée par David Malpass, avait emboîté le pas des déclarations du milliardaire philanthrope, en expliquant elle aussi, qu’elle prévoyait que « les prix alimentaires mondiaux augmenteraient de 20 % cette année, dépassant de loin les matières premières à la conséquence du conflit Russo-Ukrainien ».

Enfin, la secrétaire au Trésor des États-Unis et ancienne présidente de la Réserve Fédérale américaine Janet Yellen, qui lutte actuellement pour masquer la terrible récession aux États-Unis et les dégâts colossaux causés par l’inflation, a également indiqué que : « le monde était confronté à une période extrêmement difficile pour la sécurité alimentaire mondiale et a exhorté les principaux pays du G-20 à mettre fin aux restrictions de stockage et d’exportation de produits alimentaires et à fournir une aide financière supplémentaire aux pays et personnes aux prises avec l’insécurité alimentaire. »

Ces demandes ont d’ailleurs été suivies à la lettre par la Fédération de Russie que s’est empressée de rassurer ses partenaires africains sur les fournitures de matières premières alimentaires…

Ainsi, comme on peut le voir, l’alimentation des populations, c’est-à-dire la sécurité alimentaire mondiale, pourrait bien devenir l’une des préoccupations majeures de nos dirigeants et surtout des peuples du monde dans les mois à venir.

Bizarrement en 2022, ce ne sont pas seulement les forêts qui brûlent d’une manière disproportionnée à travers le monde, mais aussi les entrepôts alimentaires, les exploitations agricoles, les usines agro-alimentaires

Mais évidemment, pour certains, tous ces faits divers sont très certainement le fruit du Hasard.

Lors de son discours du 14 juillet, le golem Macron, en répétant le terme « économie de guerre » (c’est-à-dire la prévision future de pénuries, des rationnements, réquisitions touchant les populations) a essayé de préparer les Français à rentrer définitivement dans ce Monde d’Après qui s’offre à nous depuis mars 2020.

Le président nous a prévenu : « L’été et le début de l’automne seront très durs ».

Et pour ceux (plus sérieux) qui veulent sortir de la propagande Davosienne et s’intéresser au « monopole » qui contrôle le système agroalimentaire mondial, ils peuvent toujours se pencher sur le comportement et les mouvements du « Rocher Noir » sur les marchés internationaux…

Ce qui est certain, c’est qu’il nous faut profiter du soleil de l’été car l’hiver vient.

Marc Gabriel Draghi

www.geopolitique-profonde.com

 

 

Tous les articles, la tribune libre et commentaires sont sous la responsabilité de leurs auteurs. Les Moutons Enragés ne sauraient être tenus responsables de leur orientation.

16 Commentaires

  1. L’écologie et la liberté d’orientation sexuelle c’est des « garanties pour l’Hyperclasse » ? (lol connaissais pas le terme) Messieurs dames les rebelles de la droite nationaliste, zavez pas encore compris que c’est des feux de paille pour amadouer la classe moyenne libertaire mais qu’en fait la droite mondialiste se torche le luc avec l’écologie et la liberté ? Vous êtes dans le même camp en fait, et si eux s’en rendent compte, pourquoi pas vous ?

    • « Gauche droite, gauche droite,… »
      Tu marches au pas de l’oie, camarade !

      – Vieux poncif aculé sans aucune réalité tangible dans le monde de tous les jours, tel un vieux grognard tu distribues ton fiel.

      Bonne journée à toi aussi.

      • en faite ici on ne fait que répéter les mêmes conneries de jour en jour ……on défend les éléveurs hollandais ,grands pollueurs, l emploi des engrais …..et comble de la connerie l augmentation du blé sachant qui y a quarante ans il vallait 210 euros la tonne et aujourd hui 300 euros quand le prix du pain a été au minimum multiplier par trois , et ça vaut également pour d autres productions comme lait ,qui , d ici cinq ans sera introuvable …..ce bon peuple n ayant plus l envie de travailler , mais plutôt attiré par les vacances ,pour ça budget illimité https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_cool.gif

        • Je suis entièrement d’accord avec toi pour tes dires et constatations.
          Mais par contre, nous ne sommes pas d’accords sur les causes et remèdes en ce qui concerne la gestion des terres et du vivant.

          Ps : Comme je te l’ai déjà dit par chez moi les industriels de la terre épandent sur leur champs, les boues de station qui viennent direct de Hollande par semi-remorques complets. Faut dire que la Hollande les paie, trop contente de s’en débarrasser.https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_cool.gif

        • Au fait,
          En France, dans les 1950/60 ,le budget alloué à l’alimentation pour un ménage représentait un tiers des dépenses totales et c’était le 1er poste des dépenses.https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wacko.gif
          Maintenant c’est dans les 20, voir moins….mais cela ne va pas durer.https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif

          Oui mais voilà, la révolution verte est venue. Les rendements ont explosé mais les prix on diminué, mais pas proportionnellement, mais bien plus.
          Et donc, seuls ceux qui pouvaient faire de gros rendement à faible cout ont pu survivre. Cette mutation c’est fait au détriment de la classe paysanne et de la qualité phyto et phytosanitaire en générale.

          • « seuls ceux qui pouvaient faire de gros rendement à faible cout ont pu survivre »
            ça tombait bien , c était un déhonneur d être enfants de paysans ,une bonne raison qu ils quittent les campagnes pour aller trouver du travail bien plus honorable dans les périphèries des grandes villes
            aujourd hui les enfants des classes bougeoises en agriculture ne veulent m^me plus vivre de la terre ,au mieux tout faire sous traiter par ETA et avoir un autre métier à côté

      • « le meilleur adage du diable est de faire croire qu’il n’a pas de queue. »

      • Heu non c’était « le meilleur adage du diable est de faire croire qu’il n’existe pas. »
        (je dis ça pour : « Vieux poncif aculé sans aucune réalité tangible dans le monde de tous les jours » – ceci dit c’était beau)

  2. La seule chose dont on peut être certains, c’est que ces pseudo-personnalités qui nous mettent en garde, sont aussi parmi ceux qui œuvrent activement à la pénurie. L’Ukraine est un prétexte ridicule, surtout quand on pense à la moutarde, dont seule la France remarque la brutale raréfaction, alors que le principal producteur est… le Canada.
    .
    Bien entendu ces massifs incendies cachent difficilement le caractère volontaire de leur dissémination. Surtout que, comme par hasard, les Canadair se révèlent le plus souvent…. en panne ! Bien entendu l’épidémie de grippe aviaire est un magnifique prétexte pour éliminer les petits producteurs, ceux chez qui justement il n’y a pas de risque. Certains pourraient crier « au complotisme », il suffit de lire les journaux.
    .
    Bien entendu, au moment le plus propice, à nouveau se déclencheront partout des avis de « pandémie » de covid 2035 ou 36, afin d’isoler à nouveau des populations résignées….
    .
    Résignées ? Petit à petit, le nombre de ceux qui « n’y croient plus » grandit. Quand viendra la bascule, car elle viendra, la réaction peut se révéler…. intéressante, surtout pour ceux qui ont toujours su résister. Certes, les monstres qui tiennent les rênes ont tenté d’anticiper, ne serait-ce qu’en achetant prioritairement des blindés plutôt que des avions anti-incendies, mais malgré leurs efforts ils peuvent être dépassés par un juste courroux général.
    .
    Quand (et non si) cela se met en route, tout peut être balayé des structures faites patiemment sur mesure pour ponctionner le fruit du travail des vrais humains. Le plus difficile sera, de la part des éveillés de longue date, de réussir à éviter que les humains ordinaires ne suivent la voie de la facilité, donc d’une nouvelle sujétion à d’autres Maîtres. Y compris d’une pseudo-“dictature du prolétariat”.

    • Vous avez vu les tout nouveaux nouveaux blindés de la gendarmerie et leur armement ?

    • « Les nouveaux instruments du dialogue social macroniste sont arrivés. Lance-grenades automatique 30 coups, caméra de vision nocturne à l’avant du véhicule, entre autres performances inquiétantes : l’engin laisse présager une répression toujours plus importante des éventuels mouvements sociaux du prochain quinquennat.
      Ces véhicules blindés de maintien de l’ordre remplaceront progressivement les véhicules blindés à roues de la gendarmerie (VBRG) . Depuis l’arrivée d’Emmanuel Macron au pouvoir, les VRBG ont été utilisés pour l’évacuation de la ZAD de Notre-Dame-des-Landes en 2018, et aussi contre le mouvement des Gilets Jaunes à partir de fin 2018. Plus récemment le gouvernement a mobilisé en novembre dernier ses blindés face à la révolte en Guadeloupe et en Martinique contre le pass sanitaire mais plus largement contre les mauvaises conditions de vie.
      Niveau équipement, le Centaure est déjà équipé d’une lame installée à l’avant du véhicule permettant de dégager des axes barrés ou bloqués par des véhicules et des barricades. Ce blindé a la capacité de pousser des voitures et objets pesant jusqu’à 3,5 tonnes, le tout à une vitesse de 30km/h.
      Au-delà de sa taille et de son poids imposant, ce véhicule blindé de maintien de l’ordre possède une caméra de vidéosurveillance longue portée sur le toit ainsi qu’un système de défense à base de lacrymogène sur chaque côté du véhicule avec une concentration de gaz CS très élevée. Le nouveau blindé de la gendarmerie est également équipé d’un lance-grenades automatique, télécommandé 30 coups avec une portée de 400 mètres en plus d’une caméra de vision nocturne intégrée sur l’avant de la carcasse.
      Outre ces nouveaux blindés impressionnants, une commande de 170.000 munitions de LBD, dont 10.000 avec produits marqueurs, a au demeurant été passée au printemps 2021. » https://qg.media/2022/06/19/maintien-de-lordre-les-nouveaux-blindes-de-la-gendarmerie-arrivent-par-luc-auffret/?fbclid=IwAR2mfNrNGeVoIFj3cC4qxFEtQrRk2Gvd_NLOX26tUlCKmhFsz4Msn3vqgC0

      « Il pèse 14 tonnes en ordre de bataille et possède un blindage intégral. Il coûte 500 000€ l’unité et dispose d’armes automatiques : un lance-grenades et/ou même une mitrailleuse type Mag58 selon les configurations choisies ! La présence d’armes lourdes sur ce genre d’engin ne donne vraiment pas envie de les croiser sur la route… » https://www.turbo.fr/actualite-automobile/les-nouveaux-blindes-de-la-gendarmerie-sont-equipes-de-mitrailleuses-automatiques-186561?fbclid=IwAR1AQhE2bC_ECMKLPlLzxHXrqRrAX9c64JQ1PJ7rhOS7mu5yb5ziY6IMiHg

      • Recette de grand père : un peu de savon de Marseille rapé,https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gif dans une quantité d’essence appropriée, la suite à deviner

    • Salut, dans notre beau pays il n’y aura pas certainement des révoltes de la faim , les prix augmenteront et les classes moyennes auront du mal à bien se nourrir…

      • énorme crise de l’agriculture à cause de la pénurie d’engrais, du déréglement climatique, et de l’extinction de la biologie des sols. C’est juste le tout début.

  3. Les forets sont essentielles à l’équilibre des courants thermiques d’où le déséquilibre climatique qui alterne inondations et sécheresses.

  4. francky c’est le gars qui se lève tout les matins en se demandant comment faire paniquer les gens en sculptant de l’aire chaud …. https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gif

Les commentaires sont clos.