Vidéo : Les agriculteurs européens ripostent contre le schéma mondialiste visant à détruire l’approvisionnement alimentaire mondial

Par Amy Meck pour RAIR via Global-Research

L’Union européenne se bat pour réduire ses émissions de carbone de 55 % d’ici 2030, un objectif nécessitant des politiques radicales qui détruiront les agriculteurs.

Pendant des semaines, il y a eu des protestations d’agriculteurs aux Pays-Bas contre les politiques de grande réinitialisation de leur gouvernement de gauche, le « Green Deal » de l’UE et la fermeture forcée des fermes qui y est associée. Les mesures radicales de « changement climatique » de leur gouvernement visent à réduire de 95 % les émissions dans certaines provinces. Cela signifierait la fin pour environ 30 pour cent des agriculteurs.

Le gouvernement néerlandais a récemment annoncé de nouvelles politiques qui limitent le nombre de bovins que les agriculteurs peuvent légalement posséder. Ces mesures radicales visent à aider l’Union européenne à atteindre ses objectifs d’émissions fixés dans le cadre des accords de Paris sur le climat. Le bloc vise à réduire les émissions de carbone de 55% d’ici 2030 , ce qui nécessitera une refonte radicale des économies des États membres et mettra fin à l’agriculture moderne, rapporte National File.

D’autres politiques imposées aux Néerlandais comprennent l’interdiction des engrais qui utilisent de l’azote et le démantèlement forcé de nombreux ranchs de bétail. Comme indiqué précédemment à la RAIR Foundation USA, les plans stipulent que les agriculteurs abandonneront volontairement leurs fermes et recevront une compensation pour cela – à condition qu’ils garantissent de ne jamais retourner à l’agriculture. S’ils ne sont pas d’accord , l’État reprendra leur ferme. La grande expropriation a donc commencé.

Les Pays-Bas sont l’un des plus grands exportateurs agricoles d’Europe, ce qui en a fait une cible des politiques de l’UE en matière de changement climatique. Comme le rapporte RAIR, « les socialistes qui poussent ces propositions scandaleuses se soucient beaucoup moins de l’environnement que de vous contrôler ».

Les agriculteurs d’autres pays, l’Espagne, l’Italie, la Pologne, l’Allemagne et la France, ont commencé leurs propres protestations alors que l’UE intensifie ses efforts pour réduire les émissions dans tous les États membres, ce qui nuit aux moyens de subsistance des citoyens et à l’approvisionnement alimentaire mondial.

Espagne

Les manifestations et blocages aux Pays-Bas affectent déjà certains supermarchés qui manquent de nourriture. De plus, les agriculteurs espagnols sont à nouveau descendus dans la rue à cause de l’inflation.

Surtout dans le sud de l’Espagne, en Andalousie, les agriculteurs protestent contre l’énorme augmentation des prix de l’énergie et des denrées alimentaires. En Espagne , l’inflation dépassait déjà la barre des 10% en juin.

Des agriculteurs bloquent l’autoroute A4 à Jaén, en Andalousie :

https://rumble.com/embed/v18xrrp/?pub=4
https://rumble.com/embed/v18xtnr/?pub=4

Manifestations de masse en mars


Et cette année n’est pas la première manifestation en Espagne en raison des augmentations massives des prix et de l’inaction du gouvernement. En mars, 150 000 agriculteurs ont manifesté à Madrid. Le Premier ministre socialiste espagnol, Pedro Sanchez, s’est alors engagé à agir et a déclaré qu’il ferait campagne au niveau de l’UE. Mais des mois plus tard, il devient évident que l’UE est incapable et probablement peu disposée à s’attaquer aux problèmes. Au lieu de cela, les problèmes se sont aggravés en raison des politiques de sanctions contre la Russie.

Pologne

Les agriculteurs polonais ont également organisé des manifestations à Varsovie, défilant dans les rues contre les politiques déstabilisatrices de leur gouvernement :

Italie
Les agriculteurs italiens ont depuis rejoint les manifestations de masse, en ayant assez des politiques climatiques de leur gouvernement de gauche et de la hausse des prix des denrées alimentaires.
Dans la vidéo suivante, on peut entendre un agriculteur encourager les autres à se mobiliser et à organiser leurs manifestations à Rome. 
« Nous ne sommes pas des esclaves ; nous sommes des agriculteurs ! cria un fermier depuis son tracteur.
Vous devriez tous venir avec nous ! Car dans ces conditions, on ne peut plus mettre de la nourriture sur la table ! Nous n’en pouvons plus ! Vous devriez nous rejoindre ! À Rome! Il faut aller à Rome ! Parce qu’on n’en peut plus !
https://rumble.com/embed/v18yhmj/?pub=4

Allemagne

Mercredi, des agriculteurs allemands et néerlandais se sont joints au poste frontière de Heerenberg et ont bloqué un rond-point. D’autres bordaient l’autoroute A7 le long de la route jeudi, où les drapeaux des deux nations étaient visibles.

Mercredi, des agriculteurs allemands et néerlandais se sont joints au poste frontière de Heerenberg et ont bloqué un rond-point. D’autres bordaient l’autoroute A7 le long de la route jeudi, où les drapeaux des deux nations étaient visibles.

Grèves d’avertissement en France

En France, pendant ce temps, le personnel au sol des aéroports a déclenché des grèves d’avertissement au début de la période des vacances, provoquant l’annulation de dizaines de vols. Les grèves portaient sur les mauvaises conditions de travail, les pénuries de personnel et les bas salaires. Le problème est que si les aéroports ont des taux d’occupation de 95 % comme avant la crise du Covid, selon le syndicat CGT, des milliers de salariés manquent à l’appel dans les aéroports.

Le FPÖ (Parti de la liberté d’Autriche) met en garde contre le « Green Deal » de l’UE

Le porte-parole libéral [autrichien] pour l’agriculture, Peter Schmiedlechner, a de nouveau critiqué sévèrement la politique agricole de l’UE. « A cause du soi-disant ‘Green Deal’, le gouvernement néerlandais a fait quelque chose de scandaleux, et il est à craindre que la même chose se produise en Autriche », a-t-il déclaré, attirant l’attention sur les problèmes existentiels des agriculteurs néerlandais. . En raison de la décision de réduction de l’azote, le gouvernement néerlandais a écrit aux agriculteurs qu’un tiers de leurs exploitations devaient être fermées. S’ils n’étaient pas d’accord, ils seraient tout simplement expropriés.

C’est pourquoi Schmiedlechner n’est pas surpris par les protestations des agriculteurs car, en fin de compte, il s’agit de leur survie. D’autant plus qu’à l’heure où se profile une véritable crise d’approvisionnement alimentaire et où les prix des denrées de base ne cessent d’atteindre de nouveaux records, il semble carrément aberrant de saboter ainsi la production agricole en Europe. « Dans le même temps, l’UE signe un accord commercial avec la Nouvelle-Zélande, créant de nouvelles dépendances. Dans quel monde cela a-t-il un sens ? explique Schmiedlechner en secouant la tête.

Amy Mek

Amy Mek est une journaliste d’investigation : interdite dans certaines parties de l’Europe, recherchée par les pays islamiques, menacée par des groupes terroristes, traquée par les médias de gauche, diffamée par les élites hollywoodiennes et les faux chefs religieux.

L’image en vedette provient de RAIR

La source originale de cet article est RAIR

Copyright © Amy Mek , RAIR , 2022

Tous les articles, la tribune libre et commentaires sont sous la responsabilité de leurs auteurs. Les Moutons Enragés ne sauraient être tenus responsables de leur orientation.

14 Commentaires

  1. Ce qui me dérange avec ce genre de mouvement assimilable aux GJ c’est que les demeurés bossent , obéissent , puis gueulent, et une fois qu’on leur dit calmez-vous je vous ai entendu, ils ne comprennent rien à rien et la TURPE est passée dans le TTIP et le prix de l’essence est encore plus cher que pendant la gronde et le pouvoir d’achat est encore plus laminé que pendant la gronde et le prix de l’énergie en général est encore pire que pendant la gronde et…les demeurés, on les entend plus.

    Je laisse à chacun la capacité qui lui est propre de réfléchir au fait qu’on puisse démonter au bobcat des portes de ministère pour l’essence à 1,8€ le litre mais qu’à 2€ on ne s’indigne plus.

  2. Je soutiens évidemment tous les agriculteurs non industriels, pauvres exploités des temps modernes, eux qui travaillent très dur pour nous fournir de la nourriture et qui finissent souvent par se suicider (2 suicides par jour en France!).
    Je me demande qui coordonne ces manifestations? Qui assure l’action sur la durée? Ces manifestations auront-elles un impact plus grand que les manifestations habituelles? Si eux font grève on va vite le savoir…mais je doute que l’Europe plie, car c’est vraiment leur intention de casser les petits agriculteurs, et tant mieux si cela apporte un peu plus de chaos. Tiens à propos, que devient le mouvement des camionneurs de la liberté au Canada?

  3. en ROUGE et Noir intense, les VRAIES zones a fermer et exproprier !
    https://www.windy.com/fr/-Concentration-CO-cosc?cosc,39.300,55.195,3

    USA !
    Chine !
    Afrique Central !

    Non non, c’est les Agriculteurs SURTOUT BIO aux Plantes qui RUINENT les « soins toxiques » Bigpharma qu’il faut fermer… !

  4. https://1scandal.com/lopium-du-peuple/

    Y a des trucs intérressant dans cette vidéo

    J’ai déjà écris ici et ailleurs un avis sur la situation des éléveurs de bestiaux ; comme ici ou j’habite il y a des eleveurs et je leur ai donné le mien d’avis et ceci même si ils savent que je ne mange pas les animaux donc il ne faut pas manger les insectes et faire des élévages industriels avec ce genre d’animaux ,j’ai rien à vous expliquer de plus sur ceci ! Par contre réduire la consomation de cadavre d’animaux et juste mais de toutes façon vous ne pouvez pas arrêter de manger ceci ,c’est ainsi et même si vous prennez toutes ces pillules débile de B12 ou autre……..Faudra passer par l’étude du Dentricilyum et autre joyeuseté pour piger comment ça fonctionne et p’tre pouvoir faire quelque chose ; toutes autres mesures sont inutile

    Concernant abe ……..Quand il a été élu ,il y avait dans son programe le renvoie d’une partie des soldats d’occupation stationné à Okinawa et Kangawa et son voyage chez trump n’était pas pour faire accélerer cette mesure ….ce qui aurait du être fait de depuis 1975 mais pour changer la constitution pour que l’armée japonaise puisse aller guerroyer avec l’otan ! Donc abe comme d’autre sont des trraites à leur nation et si ils se font buter ,pour moi c’est trés bien

    Comme je vous l’ai dit,ici et ailleurs j’ai accés à beaucoup de documents …….que vous autres ne pouvez pas lire car vos connaissances linguistiques sont proche du niveau zéro

    Concernant le Co2 ,j’ai expliqué en long en large et en travers que le Co 2 ou autre n’est pas le problème et même que mécaniquement ,réinjecter du Co ou autre dans le sol ou la mer ferait que aggraver le problème mais vous autres dans vos universités ou chez les super champion de davos êtes proches du niveau zéro dans le domaine de la géophysique et des mesures à prendre !
    J’espère que hier soir l’observatoire de Caussols à étudier puis compris le super phènomène atmosphérique qui leur permettrait de comprendre les phénomène optique liés à la condenssation et voir même piger la forme de l’astéroide sur lequel on vit ! Sauf si ils sont occuper à des activités toute autres comme celle de leur président avec ses travlauts !

    Une guerre qui sera gagné par ceux et celles qui ont les connaissances ou la possibiltés d’en acquerir dans le domaine géophysique et affilié…tout le reste : de la blague pour opiomiser la populasse qui se complait dans sa médiocrité

  5. commencez a pendre tous ces écolos bobos opportunistes et parasites; ces crétins sont une plaie pour nos libertés

  6. Je remarque que, à chaque problème, beaucoup d’entre nous visent à côté. Bien sûr, rien n’est parfait, les élevages sont industriels (pour ne citer qu’eux) et ce n’est pas bien du tout.
    Mais ne nous trompons pas de cibles. Pour le moment, il s’agit de lutter contre le NOM et les exigences débiles de l’UE/USA…
    Nous devons nous focaliser sur eux. Ensuite seulement, nous pourrons jouer les vierges effarouchées et faire la leçon aux uns et aux autres pour la façon dont ils élèvent leurs animaux, traitent leurs salades… Ok, ces problèmes sont réels. Mais nous ne les découvrons pas maintenant, et les politiques en cours prendraient un autre prétexte si elles n’avaient pas celui-là.
    Nous devons absolument nous rejoindre. Et défendre les agriculteurs « non vertueux » est pour le moment aussi valable que de défendre les agriculteurs « vertueux ». Unissons-nous, NOUS ferons le tri ensuite.
    Les élevages industriels me débectent autant que la plupart d’entre vous. Mais je le répète: CE N’EST PAS ICI LE PROBLÈME !

    • Tout à fait Biquette: le problème de l’agriculture est un symptôme de plus lié au mondialisme qu’ils veulent nous imposer! Ce mondialisme techno-capitaliste-communiste ne sera pas facile à abattre car il est déjà bien implanté dans tous les domaines, un peu comme un cancer en phase terminale. Je crois que ce monde devra en mourir avant de renaître de ses cendres…à moins d’un miracle! Cela n’empêche que les courageux ME que nous sommes lutterons jusqu’au bout pour défendre ce qui nous paraît juste.

  7. Biquette, tu as raison mais en même temps je pense que l’agriculture moderne est arrivé au bout du chemin sans compter que les français vont bien finir par comprendre que l’alimentation a un coût en fonction de la qualité des produits. Le retour au bon sens paysan s’impose.
    Chez moi, ils ont beau arroser avec 3 canons par champ, le maïs et le blé n’ont pas vraiment poussé.
    La paille moderne ne vaut rien mais les variétés anciennes donnent moins de rendement.
    D’après un paysan, ils sont obligés de faire des grosses balles rondes pour les vendre. Pour moi, elles représentent bien l’aberration de l’agriculture moderne.
    L’être humain a besoin de viandes, poissons, légumes,fruits,etc mais les élites ont décidé le contraire.

    • Sans aucun doute, Santé. Je veux juste dire que, pour le moment, on a plus grave encore à gérer: la guerre.
      Nous sommes nombreux à aspirer à une alimentation plus saine, et à une vie plus saine aussi. Là, nous allons entrer dans la période « survie » (bien que beaucoup y soient déjà). Il nous faut lutter contre le NOM.

  8. Retour PingPour « sauver la planète », l’UE détruit l’agriculture européenne ! – Résistance Républicaine

  9. Retour PingLes dégénérés : Pour « sauver la planète », l’UE détruit l’agriculture européenne ! | Espace détente, poésie, judaïsme et lutte contre la désinformation

Les commentaires sont clos.