La Russie vole-t-elle vraiment les céréales ukrainiennes?

Source Observateur-Continental

La chaîne CNN a publié la semaine dernière un reportage insinuant que la Russie « vole les céréales ukrainiennes ». 

« Des images satellites exclusives de la compagnie américaine Maxar Technologies montrent que des troupes russes volent les céréales des ports ukrainiens », rapporte le correspondant de CNN Alex Marquardt. 

Les images en question ne permettent pas de voir de quels navires il s’agit et où ils se trouvent. Cependant, le quotidien italien Corriere della Sera écrit: « Ces images ont été prises dans le port criméen de Sébastopol… On y voit deux cargos sous pavillon russe charger ce qui pourrait être des céréales ukrainiennes volées. » 

Le journal affirme (les images datent du 19 et du 21 mai) que les navires sont amarrés à une sorte de dépôt de céréales, et ces céréales sont chargées dans des conteneurs. Par ailleurs, selon les informations du site de suivi naval MarineTraffic.com, les deux navires avaient déjà quitté le port à ce moment. 

« La Crimée rattachée à la Russie apporte peu de céréales, contrairement aux régions ukrainiennes riches en récoltes de Kherson et de Zaporojie, situées au nord », écrit le quotidien italien affirmant que « les forces russes ont vidé plusieurs dépôts sur les territoires occupés ». 

Le reportage des Américains et les commentaires des Italiens semblent aberrants. Car, selon les médias occidentaux, la Russie a bloqué les ports ukrainiens et empêche l’évacuation de céréales d’Odessa. Dans ce cas, comment ces céréales se sont-elles retrouvées dans la ville russe de Sébastopol? Et comment la Russie aurait-elle pu les « voler » d’Odessa? 

Tandis que « l’Europe civilisée » se prépare déjà à voler les céréales ukrainiennes, déclarant que le monde « risque une famine mondiale » sans débloquer les ports ukrainiens bloqués par les Russes et sans faire sortir les céréales d’Ukraine. Alors que c’est l’Ukraine qui a bloqué les ports en minant leurs eaux. 

Lundi 23 mai, la ministre canadienne des Affaires étrangères Mélanie Joly a déclaré que l’Occident devait aider rapidement l’Ukraine à exporter ses réserves de céréales face à la crise alimentaire mondiale qui s’avance. « Nous devons libérer les céréales ukrainiennes et les envoyer dans les ports européens », a déclaré la chef de la diplomatie canadienne. 

L’Ukraine est qualifiée de grenier de l’Europe. Selon les estimations d’IHS Markit, en 2021 l’Ukraine occupait la deuxième place en termes de livraisons de céréales en UE (14% du total des exportations de céréales en UE). Afin d’assurer l’évacuation des céréales ukrainiennes, la Commission européenne a proclamé une stratégie de solidarité de l’UE avec l’Ukraine pour « débloquer les frontières et augmenter la capacité de transport des voies routières et ferroviaires pour exporter des céréales ukrainiennes ». 

Or le ministre lituanien des Affaires étrangères Gabrielius Landsbergis a proposé, pour évacuer les céréales via Odessa, d’utiliser une coalition maritime comprenant plusieurs membres de l’Otan et d’autres pays ayant besoin de céréales (par exemple, l’Égypte). 

L’idée de Gabrielius Landsbergis a été soutenue par la chef de la diplomatie britannique Liz Truss, qui a proposé d’envoyer des navires de guerre pour convoyer les navires de céréales d’Odessa. Selon The Times, il est également prévu de déployer en Ukraine des missiles de longue portée « pour endiguer toute tentative russe de saboter le couloir ». Alors que le chef du Pentagone Lloyd Austin a remercié le Danemark qui a promis de fournir à l’Ukraine des missiles antinavires de longue portée Harpoon afin de protéger les cargos transportant les céréales. 

Et pendant ce temps, l’Occident évacue déjà des céréales. Une accumulation notable de navires a été constatée près de l’entrée dans le port roumain de Sulina en mer Noire. 

Le ministère russe des Affaires étrangères souligne que les « discussions sur le prétendu blocage par la Russie des exportations de céréales ukrainiennes dans les ports de la mer Noire et le déficit que cela aurait provoqué sur le marché ne sont rien d’autre que des spéculations ». 

Il serait logique de supposer qu’en réduisant les réserves alimentaires dans le pays Kiev paye avec les céréales ukrainiennes pour les armes livrées à l’Ukraine par l’Occident.

Alexandre Lemoine

Observateur-Continental

Tous les articles, la tribune libre et commentaires sont sous la responsabilité de leurs auteurs. Les Moutons Enragés ne sauraient être tenus responsables de leur orientation.

23 Commentaires

  1. Chaque fois que les Occidentaux remarquent une faiblesse dans le dispositif militaire des Ukrainiens, ils envoient des armes pour faire disparaître cette faiblesse, et ce depuis le début du conflit. Les élites occidentales sont résolues à mener une guerre d ‘ usure contre la Russie par Ukraine interposé; au plus cette guerre dure au plus elles sont satisfaites. Ils ne faut pas compter sur eux pour une solution négociée.
    Aucun militaire occidental ne risque sa vie dans ce conflit. Il peut, pour les élites occidentales, durer le plus possible.
    Ci-dessous les derniers armements lourds fournis à l ‘ Ukraine :
    https://air-cosmos.com/article/augmentation-de-taille-pour-l-artillerie-ukrainienne-caesar-m270-himars-38102

  2. A priori le port Odessa est maritimement bloqué par les nombreuses mines déposées par les Ukrainiens pour empêcher un débarquement maritime de troupes Russes. Des mines ayant rompu leur orin dérivent en Mer noire
    et présentent un réel danger pour la navigation ! De leurs côtés les Russes déminent Marioupol pour le réactiver.

  3. Bonjour,

    Il me semble bon de rappeler qu’apparemment des sociétés tels monsanto and co auraient racheté la plupart des terres agricoles d’ukraine…

    Vu sur le lien d’un commentaire sur ce site il y’a quelques jours

  4. Vu que la Russie a de quoi en matière de céréales, je ne vois pas le but. Affamer la population européenne ? Il faudrait peut-être voir pourquoi est-ce que les USA exigent des agriculteurs de maintenir en silos leurs stocks de céréales justement, en échange d’un paiement supérieur au prix du marché.
    La Russie n’a jamais montré la moindre hostilité envers les peuples étrangers, quels qu’ils soient.

    • Le prix des céréales est mondialement coté à la bourse de Chicago. https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_whistle3.gif

      Même les petits cul-terreux Fnsea du coin y jouent allègrement.
      …Et se suicident quand ils perdent.

      • Je confirme.

        Pour avoir conversé il y a quelques années avec un collègue dont le beau frère est agriculteur, il me rapportait que feu son beau-père propriétaire de quelques 50 hectares de pré et éleveur bovin, lors de l’avènement du machinisme agricole, vendu le cheptel, arracha les haies et effectua une transition céréalière.

        Ceci lui permit de rembourser la banque et acquérir 50ha supplémentaire sans avoir recours au crédit.

        Aujourd’hui, son fils héritier détient quelques 700ha acquis encore une fois sans recours au crédit mais grâce à ses silos qui lui permettent de spéculer en visionnant les cours du jour en prenant son café.

        Il me rapporta aussi que celui-ci lui fit part être en vacances de fin octobre à mi février, se dorer la pilule au soleil ou encore partir chasser l’animal sauvage en Afrique.

        Juste une anecdote nuancée ne reflétant nullement la majorité laborieuse endetté auprès du crédit agricole…

  5. des prises de guerre , et les Russes aiment le blé , surtout en rouble !!

  6. S’il fallait perdre son temps à rectifier tous les mensonges de la propagande de guerre occidentale…
    Bien que je lise chaque jour les infos provenant du camp russe, à part certaines exagérations (parfois) et surtout un silence pudique sur certaines faiblesses, je n’ai pas encore remarqué un seul « mensonge » qui puisse rivaliser avec les tonnes de merde que l’occident (et particulièrement les Anglais, grands spécialistes) tente de nous mettre dans la tête.
    Et il suffit de lire la presse hors occident pour comprendre que cette immense entreprise de propagande n’est guère efficace, sauf dans les pays européens.
    Il n’y a qu’en Europe que les gens croient que Poutine est fou.
    Il n’y a qu’en Europe que les gens croient que la Russie sont entrain de perdre la guerre.
    Il n’y a qu’en Europe que les gens croient aux chiffres Ukrainiens sur les pertes russes.
    Il n’y a qu’en Europe que les gens croient aux « atrocités » soi-disant commises par les Russes.
    Il n’y a qu’en Europe que les gens ignorent que les nazis gouvernent l’Ukraine.

    Le reste du monde sait parfaitement ce qu’il en est réellement.
    Même en Amérique ! Un pays où les gens sont si couillons, mais du moins où la presse est encore libre…

  7. Que le peuple arête d’aller dans les centres commerciaux qu’ils retourne chez nos fermier tout le monde trouvera son conte quand ton voi ce qu’il vont aux produit méga transformé on mange de la merde purement et simplement agen x y z on contribue nous-mêmes à notre intoxication c’est personne ne nous veulent pas de bien aidé les fermiers qu’il peuvent faire face à ces salopards de traître envers qu’il vide les poches des fermier et les notre le peuple vive la France

    • Tu sais, je pense qu’il faudrait arrêter avec ces discours généralistes. Je n’habite pas le fin fond de la France profonde, et pourtant, il n’y a pas de fermier dans mon coin. Quelques producteurs à des dizaines de km, qui vendent très chers en magasins bio et un marché le samedi avec une seule vendeuse, pas productrice, et qui vend au prix du bio alors que ça ne l’est pas.
      Bref. Sans compter qu’on n’achète pas tout chez les fermiers, alors qu’en un magasin ou deux, tu fais ton plein.
      Alors oui, bien sûr, je suis d’accord sur le fait d’éviter la mal-bouffe, les plats tout prêts (même si ça dépanne parfois). Mais on trouve aussi des produits de base dans les magasins.
      Si vous avez, les uns et les autres, de quoi vivre sans avoir à faire des kms, c’est très bien. Autant en profiter. Par chez moi, ce n’est pas faisable. Il n’y a pas de producteur local. Et je ne suis certainement pas la seule ici.

  8. Acquis par Bayer en 2018 (après l’acquisition de Monsanto), le site d’Autry-Le Châtel est à la première place dans la production de semences de tomates et poivrons pour le Groupe en Europe-Afrique.

    https://www.bayer.fr/fr/autry-le-chatel-des-semences-hautement-securisees

    Qu’en penser ?

    Bayer et l’Allemagne nazie (pour rappel) :

    Gerhard Schrader, qui travaille pour Bayer, parvient à synthétiser en 1936 un liquide neurotoxique volatile, le tabun, en s’appuyant sur les travaux de Michaelis.
    Le tabun est intégré dans des bombes aériennes par l’armée allemande, parfois mélangé avec du gaz moutarde.
    Degesch, filiale d’IG Farben, produit en grandes quantités du Zyklon B (puissant insecticide qu’elle a inventé) sous forme de cristaux pour les nazis qui les utiliseront dans les chambres à gaz des camps d’extermination.

  9. Guerre en Ukraine. Les mots.

    L’Occident « communique », mais la Russie « répand sa propagande »

    la Russie a un « régime », les pays occidentaux des « gouvernements »

    L’Occident a un « discours, Poutine une »rhétorique«

    La Russie »interdit CNN« , la Commission Européenne »protège les citoyens de la désinformation russe«

    L’armée russe »est en débandade« , l’armée ukrainienne « se replie »

    On est en 1984.

    • Intéressants tes rapprochements https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gif

    • Eh, Paulau, à mon avis, si la Russie a un régime, le Peuple Exceptionnel n’a qu’une banane, et comme elle n’est pas mûre…. pas de dessin !

      Le même Peuple Exceptionnel a une com unique, tellement unique qu’elle est fausse !

      L’armée ukrainienne se replie tellement, que ça fait des plis qui éclatent !

      Monsieur Vladimir Poutine emploie des mots (particulièrement choisis), Zelenski souffre de plus en plus de maux qui vont au-delà des mots, il en est même tout démoli….https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_sad.gif

  10. Le soir même du Maidan, des avions de la CIA ont embarqué 250 tonnes d’or vidant les réserves d’or ukrainienne !
    cet or a servit à rembourser la Chine qui voulait recevoir de l’or-métal contre des obligations US qui ne valent plus rien ! https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_unsure.gif
    Et vu qu’il n’y a plus d’or à Fort Knox, il faut bien le trouver autre part ! https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_unsure.gif

Les commentaires sont clos.