Une guerre en Ukraine pour sortir du COVID ?

Par Éric Verhaeghe pour Le Courrier des Stratèges

Depuis plusieurs semaines, la situation se tend en Ukraine, entre la Russie et l’OTAN, sans véritablement inquiéter les opinions publiques, engluées dans la crise (bien dérisoire, somme toute, du COVID). Mais, au fur et à mesure que les Etats-Unis refusent d’abandonner leur projet d’intégrer l’Ukraine dans l’OTAN, les menaces de guerre se multiplient. Attention : tout peut dégénérer très vite, et les pays mitoyens envoient des troupes aux frontières consciencieusement. Et le bruit de la guerre retentit désormais dans les campagnes ukrainiennes. Ne serait-ce pas, pour un hyper-capitalisme épuisé par les hyper-profits anglo-saxons, une façon commode de relancer la machine à produire ?

Une bonne guerre en Ukraine pour sortir de la crise du COVID ! Quelle idée fulgurante ! Après avoir envoyé (prétendument) 90% de sa population au casse-pipe d’une vaccination obligatoire mais avec un produit sous autorisation conditionnelle tant on manque de recul pour l’évaluer, la caste mondialisée qui tient l’Union Européenne se sent d’envoyer les survivants du vaccin au casse-pipe de la guerre avec la Russie. 

Cela tombe bien ! C’est dans les pays d’Europe de l’Est que le taux de vaccination est le plus faible. C’est là que les réserves de chair à canon se trouvent….

La guerre pour sortir de la crise, une vieille ficelle

On connaît cela depuis des siècles ! 

Quand la situation intérieure se bloque, une bonne crise extérieure permet d’appeler à l’unité nationale, à l’élan patriotique, à l’effort de guerre qui nourrit les marchands d’armes et les profiteurs en tous genres. 

On a connu ça depuis trente ans, à des degrés divers. Tout le monde se souvient de l’énorme bobard inventé par la CIA sur les armes de destruction massive en Irak pour justifier une guerre destructrice, dévastatrice, qui a enrichi le Deep State américain. 

À l’époque, les médias détenus par les oligarques proches de la CIA nous sommaient d’admettre sans aucun esprit critique que n’importe quel tuyau d’arrosage dans un jardin était un canon de longue portée dressé par Saddam Hussein vers Israël ou vers l’Europe. 

Les temps changent, mais les méthodes restent, et la connerie profonde du bourgeois français moyen n’a pas pris une ride. Les mêmes ont gobé la mise en scène du COVID qui a permis aux laboratoires pharmaceutiques de s’enrichir avec l’argent des contribuables. Les mêmes vomiront Poutine demain, en expliquant qu’il est le pire des dictateurs, que l’Ukraine doit être un pays libre, et que la guerre est une bonne chose. 

La guerre… une bonne chose… à condition bien entendu qu’elle ne tue aucun des enfants de la bourgeoisie qui en fait l’éloge, et qu’elle n’empêche pas de partir en vacances sur la Côte d’Azur, valeur suprême d’une caste dirigeante décadente. 

Moyennant cette limite et cette réserve, on ne trouvera aucun bien-pensant en France pour regretter que l’OTAN emboîte le pas des va-t’en-guerre ukrainiens pour qui le combat contre Poutine est sacré. 

Après vingt-quatre mois d’épuisement coronaviral, quoi de mieux qu’une bonne guerre loin de nos frontières pour se changer les idées ?

Les apprentis sorciers vont encore frapper

On le sentait bien, depuis quelques semaines, que la farce coronavirale touchait à sa fin. Les amis de Mc Kinsey et d’Accenture ont pressé le citron jusqu’au bout pour lui ôter ses derniers zestes et vendre les derniers contrats de conseils. Mais les faits sont têtus, et la perspective d’une troisième dose de poison sème le doute même dans les rangs des plus fanatiques. 

Alors il faut changer de joujou pour continuer à gagner de l’argent en hypnotisant les opinions publiques et les résistances. 

Un temps, la caste a pensé agiter “l’urgence climatique” pour passer d’une dictature à l’autre. Mais, hélas, l’hiver n’a pas vraiment secrété les catastrophes climatiques qui permettraient de donner du crédit à la mise en scène, et l’économie chinoise risque le pire en respectant les normes environnementales édictées par les experts du salut planétaire. 

Alors, il faut trouver autre chose.

Et pourquoi pas, au fond, une bonne guerre contre ce dictateur de Poutine pour se distraire, pour se souder à nouveau après les déchirements du passe sanitaire, puis du passe vaccinal ? On pourrait “faire Nation”, “faire République”, “faire peuple”, et autres balivernes en inventant un autre bouc-émissaire que le non-vacciné pour se rassurer sur notre identité. 

Comme si nous avions encore quelque chose à partager avec ces scélérats qui vivent du denier public en inventant des ennemis imaginaires parmi lesquels nous avons figurés.

Mais eux le croient. Jusqu’au bout, ils nous mépriseront et penseront que nous serons dupes chaque fois de leurs ficelles à trois balles. Alors ils nous proposent de détester Poutine et de redonner notre consentement à l’impôt pour le combattre.

Problème : Poutine n’est pas un acteur de leur pièce de théâtre, et il défendra ses intérêts fondamentaux avec la même virilité (mot dont le sens est inconnu dans la caste) que les non-vaccinés ont refusé le vaccin. L’Occident, qui est dirigé par des incompétents arrogants qui sous-estiment totalement la capacité de nuisance de l’axe sino-soviétique, s’en repentira longuement.

La société du Métaverse jusqu’au bout

Cette folie s’explique de façon assez simple, en réalité. 

La caste au pouvoir en Occident a basculé dans le monde zuckerbergien du Métaverse, c’est-à-dire de l’illusion. Ici, tout est “narration”, “communication”, apparence. On ne regarde as les choses en face, on se les raconte. 

De l’autre côté de l’ancien rideau de fer, dont on a désormais la conviction intime qu’il n’est pas vraiment tombé, la réalité est restée crampée sur ses deux jambes et ses deux pieds. 

La Chine et la Russie sont prêtes à la guerre, quand nous nous préparons au spectacle de la guerre.

La confrontation sera douloureuse. 

Nous ne donnons pas six mois pour que les opinions publiques en Europe sortent de leur torpeur et comprennent combien leurs dirigeants leur ont menti. Combien la cupidité de quelques apprentis sorciers les a mis en danger sans songer au lendemain. 

D’ici là, il faut se préparer, mettre à l’abri ce qui peut encore l’être, et surtout s’attendre au pire, s’il doit survenir. 

Par le pire, nous entendons une destruction massive de la population occidentale avec un immense collapse, qui fait ricaner dans les beaux quartiers aujourd’hui. Comme l’effondrement de la France les avait faits ricaner en 1870 ou en 1940.

N’oubliez jamais que le bourgeois des villes françaises est un habitué de la loose… Depuis deux cents ans, il se trompe toujours, et n’hésite jamais à chercher de la chair à canon pour réparer ses erreurs, en expliquant qu’il n’y est pour rien. 

Ne tombez plus dans ce panneau. 

Éric Verhaeghe

Voir :

En France, la République est-elle prisonnière de Mc Kinsey ?


Tous les articles, la tribune libre et commentaires sont sous la responsabilité de leurs auteurs. Les Moutons Enragés ne sauraient être tenus responsables de leur orientation.

44 commentaires

  • Ananar

    Il est une constante dans l’histoire, particulièrement dans les agissements de la canaille anglo-saxonne, c’est d’aller chercher « l’aventure » à l’extérieur lorsque la canaille en place ne maitrise plus la situation intérieure.

    Si vous étudiez l’origine de la seconde guerre mondiale, au delà de l’histoire officielle, c’est bien l’Angleterre qui a manipulé ce gouvernement imbécile de polonais ivre de haine anti-allemande ( avec quelques raisons, néanmoins ) en créant les conditions d’intervention de cet imbécile de Hitler, qui est tombé dans le panneau.

    Inutile de remonter à la « surprise » de Pear Harbor en 1941; ou au Lusitania* en 1915 pour se poser des questiuons sur la situation actuelle créée de toutes pièces contre la Russie.

    * Paquebot de passagers civils, mais aux cales bourrées d’armes à destination de l’Angleterre alors en guerre contre l’Allemagne.

    NB : les armes des destructions massives en fiole à la tribune de L’ONU, les couveuses au Koweit aux nouveaux nés  » assassinés » par les barbares irakiens, l’attaque des navires américains par les vedettes du Nord Vietanam, tout n’est que mensonge

    • engel

      https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gif https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gif https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gif
      Mais aussi, en parlant de cette époque, l’assassinat de l’archiduc d’Autriche à Sarajevo en 1914…

    • Demeter

      Ce qui est vrai, c’est la aussi une trahison des ju.i.fs qui avaient eu la promesse d’avoir madagascar comme nouvelle isra hell contre d’autres choses interessants mais qui ont poignardé tonton adolf avec les retours de batons qu’on connait…
      Les guerres modernes ont toutes la meme source, le capitalisme exacerbé de certains… La prochaine guerre sera aussi le fait de la manipulation des ju.i.fs pour obtenir au final encore plus de richesses qu’ils n’en ont deja….

    • Marsi

      Quoi! Vous voulez dire que des gens dont c’est leurs intérêts sont capables de mentir et d’ourdir des complots tarabiscotés pour arriver à leurs fins? Shocking! 😱

  • engel

    Il y a deux jours je répondais à une internaute :

    Bonjour L,
    ils vont laisser le passe vaccinal, mais le rendront temporairement sans fonction première. Puis ils le réactiveront plus tard.
    Et là, bon gré malgré les français étant habitués à l’idée même du passe dit « vaccinal »(…que, pour l’instant !), ils accepteront*.

    *) A l’instar du 80km/h, qui pour le moment est une mesure assouplie, mais toujours actée malgré la réprobation unanime des français.

    En conclusion, il faut que la loi instituant ce passe dit vaccinal soit totalement abrogée.
    Faute de quoi, il nous sera imposé à moyen terme par d’autres contraintes. Et la pire de ces contraintes pourrait bien être une guerre.
    —————–

    – Une guerre qui permettrait une décroissance démographique rapide(…comme ils disent). Mais aussi, masquerait leurs responsabilités aussi bien économiques que sanitaires.
    Tel un furoncle qui explose, cette crise économique, déclenchera morts, ruines, famines, le tout agrémenté de graves pénuries en tous genres.
    Ce qui ne manquera pas d’entrainer de graves chaos sanitaires, sociales, induites par les terribles privations et autres désagréments. Tel que le manque de moyens pour gérer malades/blessés, crèves la faim, ruinés sans-abri, migrants…

    Dés lors, la pertinence et la réactivation de « Ausweis, Bitte !!! » aurait tout son sens. Et cela sera non discutable. Loi martiale oblige !

    – « Nous sommes en guerre » avait-il dit !
    Mais nous n’avions pas compris…

    • Demeter

      la guerre menee contre les non vaxx avec la contribution tres active des vaxxinés du monde entier en parfaits collabos sert a masquer en fait la tentative de se debarrasser des non vaxxinés car ce groupe temoin (terme medical de sujets non altérés medicalement) devient un groupe de temoins genants, de l’escroquerie de la vaccination et surtout pour empecher tout retour genetique vers un etat anterieur… Etat anterieur dont nos dirigeants ne veulent pas, car le nouvel etat de l’homme en fait un premisce a toutes les saloperies deja annoncées envers l’espece humaine par une poignee de savants fous aux doigts crochus…

  • engel

    Excellent article.

  • engel

    Ah au fait,
    « Une bonne » guerre suspend tout calendrier électoral…

  • engel

    Ahh au fait,
    « Une bonne » guerre constitue une excellente diversion quand on a des casseroles maritales au cul…

  • engel

    Ahhh au fait,
    « Une bonne » guerre est un excellent moyen pour imposer l’union sacrée et l’extinction de la dissidence devenue « ennemi du peuple »…https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_whistle3.gif

    • Demeter

      L’union sacrée, en effet… La boucle est bouclée!!!! Evidemment que trop de gens savent les saloperies de certains au nombre d’or de 6 000 000… Ces temoins doivent perir pour empecher que la cocote minute n’explose a la gueule des 6 000 000!!!!!

  • Elektra

    L’Europe peine à émerger comme respectable (c’est à dire puissance impérialiste) comparée aux autres blocs en présence US, Russie, Chine.
    Les principaux talons d’Achille de l’Europe sont
    1/ la dépendance énergétique de tous ses membres (y compris la France pour ses approvisionnements en uranium) et la mauvaise géopolitique de la sécurisation de ces appros.
    2/ les rivalités économiques entre les différents pays de l’Europe, du moins les capitalistes qui les pilotent, permettant à de puissants tiers (dont USA, Russie, Chine) de nous diviser durablement
    3/ nos représentants au parlement européens si peu visionnaires ou assez bien asservis aux lobbies (taxation tardive et faiblarde des GAFAMs et autres multinationales, fiscalités trop attractives de certains pays d’Europe, …)
    4/ le troc intra-européen qui fait que, par exemple, la désindustrialisation de la France vers les pays d’Europe de l’Est est une contrepartie à l’implantation dans ces mêmes pays de majors « françaises » dans les secteurs bancaires, assurantiels, agro-alimentaires …
    5/ pas de puissance militaire

    Cela se traduit par les situations suivantes :
    – Les USA n’ont aucun intérêt à ce que l’Europe et la Russie intensifient leurs échanges commerciaux (y compris gazoduc NS2).
    – L’Allemagne facilite l’entrée des importations Chine vers les autres pays d’Europe grâce au point d’entrée qu’est la Grèce qui a du « vendre » ses infrastructures comme la concession du port du Pirée. Il y a de nombreuses nouvelles voies ferroviaires de fret.
    – L’épisode COVID permet d’enrichir considérablement quelques commerces de la santé et d’instituer le contrôle social (quasi consenti) dans les démocraties.

    Pour conclure, difficile de savoir si tous ces « satans » peuvent se passer du modèle de la croissance basé sur le ponzi humain (la croissance démographique).

    • engel

      – Le « ponzi humain » fut favorisé uniquement pour assurer le transfert de richesse vers une castre « élitienne ». Ca y est, c’est fait.
      – Maintenant avec la venue de la I.A/robotique, le « ponzi humain » est devenu totalement obsolète.
      Il est temps de dégraisser…

    • FichenChip

      L’Europe n’a pas vocation à devenir une puissance autonome et respectée.
      Je vous conseille de visionner les premières conférences de François ASSELINEAU traitant de la genèse de l’Europe.
      L’Europe est un agrégat multipolaire maintenu par une bureaucratie parasite au service de la destruction des nations européennes.
      Elle est la création des USA pour garantir de la pérennité de son hyper-puissance.

      Il ne faut donc pas se faire d’illusion sur cette entité, elle n’est pas issue de la volonté des peuples d’Europe.
      « L’Europe » c’est la tiers-mondisation des nations la composant.
      Voici pourquoi nos « alliés » d’outre atlantique nous interdisent la cordialité avec nos proches voisins russes.

  • engel

    Là, l’occident met frontalement le paquet.

    Jusqu’à maintenant* Poutine a eu la sagesse et l’intelligence d’éviter tous les pièges des va t’en guerre anglosionaux.
    …Mais là, le pourra-t-il ?
    Esperons le !

    *) Depuis « l’accident » du Koursk, 22 années de provocations incessantes.

    • Demeter

      N’oublions pas que Poutine a comme ennemi les neo nazis et les ju.i.fs qui noyautent l’ukraine… Quand le menage va commencer, les corbeaux noirs vont vite rentrer dans le nid d’isra hell, si le nid existe encore, ce qui est tout sauf certain!!!!

    • J’ai écouté un reportage très intéressant sur Poutine mais je n’arrive pas à remettre la main dessus. En gros, ça disait que Poutine pouvait accepter beaucoup de choses mais il ne faut pas toucher à Nordstream 2. Il est prêt à tout pour défendre ce projet. Le gaz russe arrive et c’est bingo pour nous européens. Merkel l’avait bien compris; Le nouveau gouvernement allemand est beaucoup plus dangereux. Ne parlons pas des démocrates américains qui veulent la peau de Poutine et feront tout pour empêcher une alliance gazifière entre la Russie et l’UE. Et cerise sur le gâteau, il y a la fuite en avant covidienne qui commence à atteindre ses limites. Il y a tant de raisons de faire une bonne vieille guerre que je m’étonne qu’elle ne soit pas déjà déclarée.
      Je mets ci-dessous une analyse de Berruyer sur le nouveau gouvernement allemand et le risque de guerre.
      Berruyer qui retrouve ses esprits dans cette analyse, pas comme pour ses analyses covid :
      2022 : VERS UNE « BONNE GROSSE » GUERRE ?
      https://www.youtube.com/watch?v=vwy7lvC7iFk

  • donarmando

    L’article est intéressant mais je ne crois absolument pas à une guerre en Ukraine. Jamais Biden ou les USA n’enverront des militaires se faire massacrer par la force russe. Je ne vois pas du tout l’Europe faire face à la russie. La France qui a tout de même l’armée la plus construite en Europe ne ferait pas le poids 5 minutes …

    Et même si les usa intervenait, se serait la première fois de leur histoire que le peuple américain risquerait de se recevoir des missiles sur leur tête … Ca change la donne puisque jusqu’à maintenant, faire la guerre à l’extérieur de leurs frontières les protégeaient facilement. Aujourd’hui ce n’est plus le cas. Comment réagirait la population qui verrait des quartiers détruits pour un pays qu’ils ne connaissent pas et ne sauraient même pas positionner sur une carte ?

    Je ne suis pas certains d’ailleurs que les peuples soutiendrait une telle démarche. Tout cela n’est peut-être qu’un brassage d’air pour détourner le regard du désastre économique, financier et humain dans lequel leur idéologie a fait tomber tout le monde…

    • engel

      Il y a une donnée qui semble t’échapper.
      As tu l’impression que les gouvernements occidentaux se soucient du bien de leurs peuples ?

      – Nous ne sommes plus dans un schéma « d’élites » protégeant leurs peuples par profit.
      Maintenant de leur point de vue, nous ne leurs sommes plus utiles.

      – Avant « l’élite » s’appuyait sur son peuple, sa puissance, sa « force vive ».
      Ce n’est plus le cas ! Nous sommes devenus collectivement une frein dangereux, pour eux.

      – C’est la première fois que l’humanité est confronté à ce type de scénario inversé.
      …Et c’est bien pour cela que vous avez tant de peine à l’accepter.

  • bidulbuc

    n oublions jamais qu l europe c est l otan et l otan c est la guerre…

  • laspirateur

    ça sera au printemps disait Alois Irlmaier!
    ça ne fût pas 2020, ni 2021https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yes.gifhttps://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_cool.gif, mais à l’allocution du Macreu « la France est-elle en mesure de se défendre contre la Russie » aujourd’hui même, donc cela approche à grands pas!