Conférence de presse du capitaine Juving-Brunet : « Une mafia politique a pris le contrôle du pays »

Un candidat de plus aux présidentielles, avec un programme à étudier. Merci Jo 735

Pour illustration

Tous les articles, la tribune libre et commentaires sont sous la responsabilité de leurs auteurs. Les Moutons Enragés ne sauraient être tenus responsables de leur orientation.

Le mercredi 5 janvier 2022, le capitaine Alexandre Juving-Brunet a tenu une conférence de presse à Paris dans le cadre de sa candidature à l’élection présidentielle.

Il était accompagné de deux des membres de son équipe de campagne : Mme Véronique Bouzou – diplômée de Lettes modernes, professeur de français et essayiste – et M. Patrick Jaulent – Docteur en électronique, spécialiste des questions liées à la cybercriminalité et au renseignement.

Lors de cette conférence de presse, le capitaine Juving-Brunet a présenté les « dix référendums portant sur les notions vitales de vérité, de liberté et de souveraineté » qu’il compte soumettre aux Français en cas de victoire à l’élection présidentielle.

Alexandre Juving-Brunet demandera notamment aux Français s’ils souhaitent « la déclassification complète de tous les documents et décisions établis dans le cadre du Conseil de défense sanitaire », ainsi que « l’établissement d’un tribunal d’exception pour juger des crimes et délits perpétrés par les responsables civils et militaires dans le cadre de la crise sanitaire. »

Il compte également demander aux Français s’ils souhaitent « activer l’article 50 du traité de fonctionnement de l’Union européenne afin de sortir de l’UE » et s’ils souhaitent « retrouver une souveraineté financière autour d’une monnaie nationale ».

Parmi les autres questions référendaires que le capitaine Juving-Brunet entend soumettre aux Français figurent également la sortie de l’Otan, le rétablissement de la peine de mort « pour les crimes pédophiles et associations de malfaiteurs pratiquant la traite d’enfants », la nationalisation des « entreprises d’intérêts fondamentaux », l’inventaire de la politique d’immigration ainsi que la réforme de la Ve République et de ses institutions.

Outre ces dix grandes questions référendaires, le capitaine Alexandre Juving-Brunet a également présenté plusieurs points clés du programme qu’il appliquera si les Français décident de lui confier la magistrature suprême.

Découvrez l’allocution du capitaine Juving-Brunet et ses propositions dans la vidéo. Retrouvez le programme d’Alexandre Juving-Brunet sur son site de campagne : https://alexandre-juving-brunet-2022.fr/

Tous les articles, la tribune libre et commentaires sont sous la responsabilité de leurs auteurs. Les Moutons Enragés ne sauraient être tenus responsables de leur orientation.

17 commentaires

  • seb

    aucune confiance dans un capitaine…. ils visent tous le grade de major (officier supérieur) avec la prime.
    c’est la voie qu’on leur dit durant leur cursus… »…. vous êtes les leaders de la nation ».
    ceux qui reste capitaine, ou capitaine-commandant sont les losers qui ont raté.. ou rarement par choix

  • Radagast

    « demandera notamment aux Français s’ils souhaitent la déclassification complète de tous les documents et décisions établis dans le cadre du Conseil de défense sanitaire  »

    Nan mais y’a rien à demander. La vérité n’est pas un choix.

    Il faut dire la vérité sans fard. C’est la base pour permettre aux français de faire des choix. Un exemple simpliste et ridicule, mais illustratif :

    Si on dit, il faut plus de nucléaire, on dira probablement non.
    Si on dit, oui mais, si pas plus de nucléaire, il y aura des pénuries, et un retour aux énergies fossiles pour produire de l’électricité. Là le choix sera plus difficile.
    Si on ajoute, pour le nucléaire, il faudra se procurer du combustible dans des pays étrangers, ce qui impliquera un risque de guerre, davantage d’immigration, et soutenir tel ou tel dictateur qui accepte de nous fournir. Le choix devient cornélien.
    Si on dit que sans le nucléaire, outre la pénurie d’électricité, ça va nous conduire à une perte de performance et à une récession qui vont déclasser le pays entier et nous faire perdre le statut de pays développé. Le vote penche en faveur du nucléaire du coup.
    Mais si en plus, on apprend que le risque de survenue d’un accident nucléaire majeur qui provoquerait une contamination d’une partie du pays est de 100% sur les 30 prochaines années… etc.

    On voit qu’il n’y a pas de bonne réponse. Chaque option est merdique, mais c’est tout ce qu’on a. La décision, c’est de choisir dans quelle merde on va se mettre.

    Si on est en démocratie, le peuple doit pouvoir choisir en son âme et conscience la merde qui l’attend dans le futur. Et pour pouvoir choisir, il faut connaitre la vérité, aussi moche et désagréable soit-elle. Le simple fait de proposer un référendum sur le thème « est-ce que vous voulez savoir » est un déni de démocratie. C’est le fameux discours du « il faut cacher la vérité au peuple pour qu’il soit heureux ».

    En tant que citoyen dans une démocratie, le 1er devoir est d’être capable d’accepter la réalité et d’y faire face. Si le peuple ne peut pas connaitre la vérité, si il faut lui cacher des choses, alors c’est qu’il est manipulé, ce n’est pas la démocratie.

    • Lechatbleu

      Avant ( il y a qq années j’étais totalement contre le Nucléaire  » Maintenant je suis plus nuancé, quel autre le choix ?
      Voir les vidéos de jean marc jancovici

      • Wolf-Spirit

        jancovici est pour le nucléaire mais surtout pour une énergie onéreuses… dont le prix n’est absolument pas en relation avec les couts de production.

      • mianne

        Les financiers au pouvoir ont vendu nos barrages hydro-électriques pour construire à grand frais des centrales nucléaires suivant une politique énergétique , le nez dans le guidon, qui ne peut que nous mener à un découpage et à une vente au privé d’EDF avec des économies d’entretien , une prolongation à outrance de ces centrales ( les 30 ans de vie prévus pour certaines centrales nucléaires sont bien dépassés ) donc à des catastrophes de type Tchernobyl et à une contamination des sols et des nappes phréatiques pour des millénaires . De plus, ce choix calamiteux de l’électricité nucléaire nous fait dépendre d’un approvisionnement étranger en uranium ( au départ ils osaient nous parler de l’indépendance énergétique de la France comme si le Niger était un département français https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_sad.gif) . Avec une vision à long terme pour le bien du peuple et dénuée d’intérêts financiers personnels , nos décideurs auraient pu utiliser depuis longtemps l’ atout géographique de nos milliers de kilomètres de côte atlantique pour consacrer ce lourd budget à construire des dizaines de centrales marémotrices qui nous fourniraient pour longtemps une énergie gratuite , non polluante, indépendante de la politique étrangère et bien plus constante que l’éolien . Il n’est jamais trop tard pour éviter une catastrophe .

        • grandid

          Déclassifier des documents « confidetiel-defense » ne se fait pas d’un claquement de doigts, loin s’en faut. Même pour un nouveau président de la République, les prédécesseurs se sont bordés au maximum.
          La solution la plus rapide pour forcer le coffre fort administratif, c’est la demande populaire via le référendum

    • grandid

      Le pourcentage de l’uranium extrait en France utilisé dans les centrales nucléaires Françaises est aujourd’hui de 0%, il provient en grande partie de dictatures…

  • Marsi

    Tout à fait d’accord, la vérité n’est vraiment pas facile à admettre quand on est déjà dans la merde jusqu’au cou.

    Une autre vérité: ce n’est pas la politique qui résoudra les problèmes. Je veux dire que l’origine de nos ennuis est en l’Homme et on a beau appliquer toutes sortes d’idées et de politiques, cela ne change pas le cœur de l’homme. L’histoire me donne raison, c’est un fait. La question est donc: comment changer l’attitude de l’Homme face à la Vie, pour qu’ensuite une politique puisse être acceptée, respectée et durable pour tous? Curieusement, on n’en débat pas souvent. L’égo n’aime pas être mis en danger.

  • Wolf-Spirit

    harrr dé la discipline !
    le gars a bien fait ses devoirs faut l’admettre…. à voire s’il obtient ses signatures.
    J’vais pinailler mais je crois qu’il a pas évoqué l’histoire de parent a et b

    • Lechatbleu

      Ce qu’il présente va quand même dans l’aspiration de beaucoup. Moi je ne suis pas contre surtout qu’il donnera ses voix a celui qui pourra se présenter; Or qui le fait actuellement ? surtout pas Macron ou son clone pécresse. Attendons un peu de voir

      • Radagast

        C’est justement ça le problème.

        Soit c’est un politicien qui veut être élu ou avoir le plus de voix possible (histoire de se faire rembourser ses frais et avoir un petit bonus si possible), et il va dire aux gens ce qu’ils ont envie d’entendre (ça s’appelle de la démagogie)

        Soit il est droit et honnête, et il n’aura d’autre choix que de dire des choses qui ne plairont à personne, et comme les gens du peuple sont des gros abrutis, ils ne voteront pas pour lui.

        Le simple fait qu’il se base sur des référendums montre qu’il veut surfer sur la vague gilets jaunes (qui sont majoritairement un troupeau de connards aisés venus pour chialer principalement sur le prix de l’essence).

        Les militaires n’ont rien a faire en politique. Soit ils considèrent que le gouvernement est une menace pour la démocratie, le peuple et le pays et ils le renversent, prennent le pouvoir de force, purgent le milieu politique rapidement et organisent des élections aussitôt après, soit ils la ferment.

        Je n’ai été commandé par des militaires que pendant 10 mois, ça a été largement suffisant pour me rendre compte qu’il ne surtout pas donner le pouvoir à ce genre de types. Genre le remède pire que le mal. Ils sont un joker indispensable en cas de catastrophe, mais sitôt la catastrophe à peu près passée, il faut les remettre dans leur rôle.

  • Simsi

    J’ai du mal à comprendre comment on passe de leader révolutionnaire à candidat à la présidentielle par l’élection populaire.

Laisser un commentaire