LE MARCHÉ DU JEU VIDÉO PULVÉRISE LE CINÉMA ET LA MUSIQUE

Aujourd’hui, l’industrie mondiale du jeu vidéo pèse extrêmement lourd avec ses 2,7 milliards de joueurs et ses 300 milliards de dollars de recettes en 2021. Elle est désormais loin devant l’industrie du cinéma et de la musique.

Et forcément, elle n’échappe donc pas aux règles de bien séance : « le progrès est notre sauveur ».

Exemple : Dans le nouveau jeu vidéo « Call of Duty Vanguard », vous incarnerez dorénavant des métisses et des lesbiennes pour libérer l’Europe des Nazis !

Ou « Comment une équipe des Forces Spéciales internationale et top secrète s’unit pour stopper une résurgence Nazie alors que la Seconde Guerre Mondiale prend fin » (Source : Callofduty.com).

Aïe, aïe, aïe

En l’état actuel des choses, le cinéma, comme la presse papier, ne sont que des vecteurs d’idéologie : voter Macron ou alors superman transsexuel c’est génial.

Les médias survivent économiquement essentiellement grâce aux subventions leur permettant d’exister. C’est la même chose pour les productions hollywoodiennes, elles ne sont plus aussi rentables comme avant l’arrivée d’internet. Pourquoi ? Tout simplement parce que plus personne ou presque n’achète de DVD, tout est en streaming. Et les cinémas se vident.

« Et les jeux-vidéos dans tout ça alors ? »

Un jeu-vidéo coûte certes très cher, mais est bien plus rentable, car à la sortie de la FNAC ou en pré-commande chez votre fournisseur de jeu-vidéo préféré. Il coûte environ 70€ neuf, mais vous pouvez y jouer au moins une centaine d’heures avant d’être complètement lassé.

Le rapport argent/temps/plaisir est bien meilleur que face à un DVD que vous allez consommer que quelques fois (disons 10h pour 15€).

Pour un jeu vidéo consommé disons sur la console dans le salon, le ratio plaisir équivaut à quelque chose comme ceci : => 100h => 70€ => 70 cents de l’heure pour vous immerger dans un univers de divertissement ultra qualitatif dont vous êtes le héros. Il n’y a pas meilleur ratio tous divertissements confondus, pour la même qualité.

Alors forcément, les « idées modernes » deviennent prégnantes dans tous ces nouveaux gros blockbusters.

Cette industrie essentiellement convoitée par la gent masculine a souvent été le moyen d’expression de son imaginaire : culture un peu beauf, heroic fantasy, guerre, etc. Il fallait donc à tout prix que des féministes interviennent et saupoudrent cela d’extraits de wokisme dégénératif, car après tout, n’importe quel panneau publicitaire est bon à prendre.

Et bien entendu, s’il y a une guerre à mener c’est contre les méchants nazis, et s’il y a des sauveurs, ils sont métis ou femmes et/ou non binaire sous thérapie hormonale, etc.

Une industrie qui pèse des milliards ne joue pas, elle se politise, et les idées modernes y sont distillées.

J’ai eu ma période adolescente où j’ai « geeké », mais cela était ultra-chronophage et le game-play de la vraie vie est de bien meilleure facture je vous l’assure. Si vous aimez le virtuel, le côté technique des univers codés, faire partie d’un club ultra fermé, et SURTOUT gagner de l’argent en dehors du monde bancaire, alors placez-en dans la finance décentralisée.

Aucune gouine robotique transgenre dopée aux stéroïdes venue du futur ne vous donnera ce genre de conseils :

Note : Cet article est en tribune libre, en cliquant sur les liens, vous pouvez être soumis à des propositions commerciales, ce que ne cautionnent pas les moutons enragés. Cet article n’est pas sponsorisé

17 commentaires

  • Panem et circenses hier, malbouffe et civilisation ludique aujourd’hui, où la prolifération des jeux dans tous les secteurs de la vie sociale transforme progressivement notre univers en une immense cours de récréation, et où tout semble désormais programmé pour faire de tous des adolescents éternels, c’est-à-dire une société d’adultes infantiles.
    Un monde peuplé d’« enfant », à l’instar de l’Île enchantée de Pinocchio, Île des plaisirs, en réalité un piège dans lequel les « enfants » finissent par devenir des esclaves, corvéables à merci, après s’être fait « abêtir ». Aboutissement d’une Société dans laquelle l’immoralité le dispute au désespoir, et dans laquelle, suivant une expression d’Henri Martin, les riches s’étourdissent dans les orgies, pendant que les pauvres s’abrutissent dans la misère.
    Lien : https://livresdefemmeslivresdeverites.blogspot.com/2017/07/lebienetlemal.html

  • Panda

    Là encore Attali l’avait prédit !
    terrifié par ses propres pensées. Il sera implanté avec une puce.

    « Les prothèses bioniques directement connectées au cerveau nous aideront à construire des ponts entre les sphères de la connaissance, à produire des images mentales, à voyager, à apprendre, à fantasmer et à communiquer avec d’autres esprits. »… Alors, l’homme, enfin fabriqué comme un artefact, ne connaîtra plus la mort. Comme tous les objets industriels, il ne pourra plus mourir, puisqu’il ne sera jamais né.«

  • engel

    Les jeux vidéos sont la version moderne des jeux du cirques romains.
    Ils ont la même fonction en bien plus grand.

    « Même raisons, mêmes effets, mêmes conséquences. »
    Nous sommes dans l’ère du mondialisé, de l’instantané , du consommable.
    Eux ont mis deux siècles. Nous, nous allons mettre deux décennies pour clore le chapitre.

    • Wolf-Spirit

      Les jeux vidéos à conditions de les choisir et évidemment pas des jeux débillisant pour bourrins genre call of duty que cite cet abrutis n’en font pas partie… peuvent développer nombres de capacités … L’Homme apprend bien plus en jouant qu’assis sagement sur une chaise simplement car on enlève la contrainte.
      Le gros défaut des jeux actuels c’est qu’ils sont prévus pour jouer en ligne et sont donc créer pour être addictifs. Et du coups les scénarios en mode solo sont drastiquement réduits.
      Et ce ne sont pas les jeux qui coutent cher … ça se pirate comme le reste … par contre l’ordi pour jouer c’est entre 2 et 3000 € …. car les les jeux étant globalement coder à coups de masses non seulement ils prennent une place de stockage ubuesque mais faut aussi des cartes vidéos et des processeurs gonfler à bloques pour avoir un rendu correcte. Les cartes videos hautes gammes à elle seules c’est déjà 3000€ cette année

  • Wolf-Spirit

    Et c’est un mec qui passe son temps à faire du pute à click a seul fin de vider les poches des naïfs qui vient se la jouer père la morale … https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gif

  • Bonsoir,
    Personnellement je n’ai jamais été très jeu vidéo, même plus jeune.

    Quand mes potes voulaient faire des soirées consoles, je les trollaient tout le temps pour qu’ils arrêtent et qu’on fasse autre chose (rires).

    Mais je suis ouvert d’esprit, je peux comprendre dans une certaine mesure qu’on puissent aimer jouer. Mon frère joue de temps à autre, ou un de mes cousins que je fréquente joue aussi, le mec de ma sœur est un grand passionné.

    Personnellement en soirée de bons débats autour d’une table, avec de la bonne musique, ou aller danser est ce que je préfère.

    Orné

  • davidnovit

    Salut mon ti frère a beaucoup de consoles en double sous blister, je lui ai fais cadeau de mon vieux Amiga et de ma console Amiga CD 32 Bits qui existait bien avant la plays 1.
    Il a une pièce où il a des murs de cartons avec toutes ces collections, il a de tout, sa femme râle pour l’argent qu’il met dedans mais comme je lui dit s’est mieux que il dépense la dedans que comme moi le gros alcoolique qui dépense pour du vide.
    Une petite anecdote il y a des années je lui ai fais connaître docteur who et il m’avait demandé de l’accompagner à Londres juste pour allez chercher des tournevis Sonic, s’est un petit jouet qui fait de la lumière et du bruit, pour finir il se les ai fait envoyer par la poste.
    Bon s’est vrai qu’il dépense beaucoup d’argent la dedans, il reçoit en moyenne 10 colis par mois et sa coûte souvent plus de 100 euros.
    Avec les jeux vidéo j’ ai beaucoup de bon souvenirs comme space crusade sur Amiga ou doom en link sur plais 1 sans compter, bon là vous allez pas être comptant, résident evil 1 sous champignons hallucinogène.
    Mon frère est un collectionneur de collection.

  • behappy

    Et maintenant chaque jeux vidéo crée sa cryptomonaie
    Qui a une interaction avec le réel
    Comprennent qui peut (ou pas)
    Qui est largué le sera sur de multiples vies (logique et basiQUE°), a moins que ^^

Laisser un commentaire