«Total savait dès 1971 pour le réchauffement climatique. Ils sont très méchants. » L’édito de Charles SANNAT

Il n’y a pas pire aveugle et sourd que celui qui ne veut pas voir, ni entendre… Cette dictature sanitaire est le prélude à une dictature « verte », qui n’aura rien à lui envier..

Par Charles Sannat pour Insolentiae

Mes chères impertinentes, chers impertinents,

Je ne peux m’empêcher de sourire lorsque je vois les propos scandalisés qui émergent suite à la « découverte » dans les archives de Total, que les grands dirigeants de Total savaient pertinemment dès 1971 que le pétrole, ce n’était pas bon pour la planète, la pollution et le réchauffement climatique.

Ils savaient.

Ils sont donc, très, très méchants.

En plus ils nous ont caché la vérité.

A nous. Les gentils.

Et c’est là que je me sens vieux face à autant de naïveté.

Bien évidemment que Total savait, et nous y reviendrons.

Mais ON, qui que soit le ON savait très bien.

On savait très bien que le nuage radioactif de Tchernobyl ne s’était pas arrêté en voyant le douanier à la frontière.

On savait très bien que fumer, ce n’était pas franchement bon pour la santé.

On savait très bien que picoler et faire de la pub pour les bibines ce n’est pas une bonne idée.

On savait très bien que certaines voitures étaient nettement plus mortelles que d’autres.

On savait très bien que certains avions étaient complètement moisis et qu’il ne fallait pas voler dedans.

On savait très bien que faire des essais nucléaires ce n’était pas très bon pour la santé des habitants autour.

On savait très bien que certains médicaments faisaient des morts, du médiator à la crise des opiacés aux Etats-Unis, la liste est longue.

On savait très bien que le virus ne resterait pas à Wuhan.

On savait très bien qu’il n’y avait plus de masque dans nos entrepôts.

On sait très bien aussi que le vaccin fait des morts et qu’il a des effets secondaires très graves aussi.

On découvrira donc que ON savait, et que le ON de demain, accepté comme aimable aujourd’hui, sera le méchant de demain jeté à la vindicte populaire de tous les naïfs du futur.

ON est aussi entouré de complices. NOUS.

Nous sommes les complices de ON.

Pas vous, pas moi, nous dénonçons en permanence tous les errements et les mensonges des ON. Je parle des autres. De ceux qui ne veulent ni voir, ni savoir, ni entendre. C’est plus confortable.

La liste est longue.

ON savait que Saddam Hussein n’avait pas d’arme de destruction massive mais qu’il avait du pétrole.

Vous en voulez encore ?

Total savait mais NOUS pouvions savoir que ON savait !

Et là je veux juste vous montrer que c’est trop facile de cracher sur Total alors que NOUS pouvions savoir, déjà, à l’époque.

On nous dit que Total savait depuis 1971.

Moi aussi je sais depuis 1971.

Comment je sais ?

Grâce à un rapport commandé à des chercheurs du Massachusetts Institute of Technology (MIT) en 1970, communiqué lors d’un colloque en 1971 avant d’être publié le 1er octobre 1972. Il est fondé sur un modèle informatiquement simulé. Quel est ce rapport ?

« Les Limites à la croissance (dans un monde fini) (The Limits to Growth) — connu sous le nom de « Rapport Meadows » — est un rapport appuyé par le Club de Rome et publié le 1er octobre 1972 qui est une des références des débats et critiques qui portent sur les liens entre conséquences écologiques de la croissance économique, limitation des ressources et évolution démographique ».

Ce rapport a été remis à jour d’ailleurs à partir 2004.

Bon en 1971 je n’étais pas né, mais j’aurais pu parfaitement savoir car l’information était parfaitement disponible.

Ce n’est pas à Total de faire le travail des journalistes.

ON pouvait savoir, mais ON ne voulait pas savoir !

ON a bien sauvé la Libye il y a 10 ans aussi. Il faut dire qu’ils avaient également du pétrole dont nous avions bien besoin.

On ne voulait pas savoir que ça polluait !

On ne voulait pas savoir que la voiture tue et pas que sur la route.

On ne voulait pas savoir que les pesticides nous tuent.

On ne voulait pas savoir que la pollution nous tue.

On ne voulait pas savoir que le diesel nous étouffe et nous rend malade.

On ne voulait pas savoir que tous les additifs que nous avalons nous tuent.

Là encore la liste est longue.

La réalité c’est que l’on tire sur Total comme on tire sur les bagnoles diesel juste parce que ON a décidé que maintenant on devait s’en passer et que c’est autorisé, mais tant que c’est interdit personne ne tire sans en recevoir l’ordre alors que l’on sait parfaitement ce qu’il se passe.

D’ailleurs quand certains disent ce qu’ils savent, au mieux ON les ignore. Parfois ON les traite de complotistes. Si cela ne suffit pas, ON les fait taire.

C’est vieux comme le monde et la raison d’Etat.

Alors Total est très méchant, mais nous sommes bien contents de rouler en diesel, de faire le plein de nos bagnoles de nos tracteurs, de bouffer à s’en faire éclater la panse de la bouffe de merde produite par l’agroalimentaire le tout reposant sur une chaîne de production et de logistique fonctionnant uniquement grâce aux carburants produits par Total et tous les autres pétroliers.

Bande de faux-cul choqués par de fausses révélations alors qu’ils vivent tous dans le confort de la société carbonée et polluée que leur procure Total.

Total devrait couper le carburant pendant 15 jours. Tout le monde confiné chez soi, sans boulot, mais cette fois sans bouffe et sans supermarchés alimentés.

A un moment il faut en terminer avec la transition écolo qui serait sans conséquences et uniquement poétique !

Les « choqués » sont une bande de faux-culs !

Il est déjà trop tard, mais tout n’est pas perdu.

Préparez-vous !

Charles SANNAT

Articles récents

17 commentaires

  • Lilith

    Il faut préciser que c’est une relecture et que cette version est une mise à jour du livre de 1972.

  • Radagast

    C’est pire que on savait.

    Parce que maintenant, il n’y a plus aucun doute, il n’y a plus personne qui ne sache pas ou qui puisse regarder ailleurs. Les voitures sont une catastrophe écologique, qu’elles soient à essence, diesel, gpl ou électrique.

    Et en fait, c’est même pas qu’on s’en fout, c’est pas qu’on ne veut pas le savoir, c’est que notre confort et notre plaisir immédiat compte infiniment plus que l’état de la planète. Ca compte infiniment plus que la terre qu’on va léguer à nos enfants.

    Toutes les excuses de merde qu’on sort pour justifier nos conduites inqualifiables, ce ne sont que des excuses. Tous les méchants désignés, ce ne sont que des boucs émissaires. On en a rien à battre du monde, de la santé des autres, qu’il y ait 100 morts ou un milliard, on s’en balance totalement. Ca ne compte pas à coté du plaisir de se payer une bagnole de luxe et de rouler comme une merde en se prenant pour un pilote et en affirmant que ce sont les autres les mauvais conducteurs. On s’indigne juste pour ne pas passer pour des monstres. On fait semblant d’être touchés, mais en vérité, on s’en fout éperdument. Ceux qui disent le contraire mentent aux autres ou se mentent à eux-mêmes.

    Et ce n’est même pas une question d’âge. Les boomers ne sont pas différents des jeunes de maintenant. Dites à ces jeunes qu’ils doivent renoncer aux smartphones, et même les plus prétendument engagés pour la planète, le bien être général et toutes les autres conneries qui leur donnent bonne conscience seront prêts à vous lyncher en place publique.

    En fait, c’est plutôt simple. On est dans un système d’offre et de demande. Certains diront qu’on crée la demande, mais ça aussi c’est des conneries. Coluche l’a bien résumé. « Quand on pense, qu’il suffirait que les gens ne les achètent plus pour que ça s’vende pas »… Alors qui est l’ordure, celui qui vend ou celui qui achète en sachant pertinemment quelles en sont les conséquences ? L’ordure, c’est pas Total, c’est Marcel Dugenou qui va faire son plein et qui met un gilet jaune pour bloquer les ronds points quand ça lui coûte trop cher. Total c’est seulement l’autre ordure qui assume d’être une ordure, et fait le sale boulot à la place de Marcel pour lui fournir ce qu’il veut.

    • pignoufou2

      Ok c’est vrai. Mais au premier plan, j’aurais dit la pub. Et en annexe tous les films de propagande comme « retour vers le futur » où la récompense à la fin, c’est le bon gros 4×4.

      https://m.soundcloud.com/user-829853564/consumerisme-tous-sous-dopamine

    • engel

      – Effectivement c’est pas parce que le pétrole est bio et que le résultat de sa distillation est aussi bio, que c’est bien de consommer bio.
      – En vérité il faut avoir le courage de le dire. Les véritables ordures depuis 1971, ce sont tous les égoïstes « Marcel Dugenou » qui ne roulent pas exclusivement à bicyclette.
      …Et qui de plus, vivent dans des appartements chauffés.
      Honte à eux !

      • Radagast

        Je sens bien l’ironie, et pourtant c’est une réalité.

        On pointe du doigt Total qui fait du pognon sur le pétrole, qui fait tout ce qui est nécessaire, peu importe à quel point c’est horrible, pour assurer son approvisionnement et sa distribution et pour s’enrichir.
        Mais si ils s’enrichissent avec ça, c’est bien parce que tout le monde veut ce pétrole.

        On pleure sur la pollution, mais on veut le pétrole.
        On pleure sur ceux qui se font spolier, exploiter, empoisonner par l’exploitation du pétrole, mais on veut quand même le pétrole.

        Et si demain on proposait de ne plus faire « de mal » avec le pétrole, mais que ça signifiait 10 fois moins de pétrole 10 fois plus cher, alors les gilets jaunes sortiraient par millions pour en réclamer davantage à pas cher.

        Et c’est valable pour à peu près tout. On exige des biens et des ressources qui détruisent la planète, la pollue, qui empoisonnent des gens et les tuent, et on accuse ceux qui exploitent ces ressources d’être responsables de tous les maux du monde.

        On est tous responsables. A un moment, faudra bien prendre conscience que ceux qui font « le mal » le font parce qu’on les enrichi pour qu’ils puissent le faire et nous fournir ce qu’on désire. Ils ne valent pas mieux que nous, mais ils ne sont pas pires non plus.

        Accuser Total, c’est seulement se voiler la face. C’est trouver un bouc émissaire, un Jésus. On lui met sur le dos tous les péchés du monde, mais ça ne nous empêche pas de continuer à pécher, et ce faisant, inciter quelqu’un d’autre à endosser le rôle du méchant pour nous donner ce qu’on veut en échange de richesses.

        Donc oui, honte à ceux qui ne roulent pas à bicyclette et qui veulent vivre dans des appartements chauffés. Honte à eux parce qu’ils savent très bien que ça détruit l’environnement, mais qu’ils rejettent la faute sur les autres et s’achètent une conscience par divers artifices (genre prendre des ampoules basse consommation, devenir végétarien/végan, ne pas laisser couler l’eau quand on se lave les mains, acheter un lave-vaisselle classé A…) aussi anecdotiques qu’inutiles. Mais qui à aucun moment n’envisagent de se passer de leur confort, même si ça implique de continuer à détruire le monde dans lequel on vit.

        (Au passage, quand je dit « eux », je veux dire « nous », je ne m’exclue pas de ceux qui devraient avoir honte d’eux-mêmes pour tout ça).

  • behappy

    C’est intéressant car tout va devoir régler des comptes de ce a quoi il a contribué dans le réel et sans aucun équivoquie tut est dit dans al réalité
    J’en ai parlé d’ailleurs il y a longtemps https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yes.gif

  • Elektra

    Grace au divertissement, nous laissons tout faire, car nous ne voyons pas/plus la racine des évènements
    Qui voit l’arriere plan économique du film qui veut la peau de Roger Rabbit (c’est explicité là https://www.pop-up-urbain.com/quel-urbaniste-veut-la-peau-de-roger-rabbit/)?
    C’est décrit paraboliquement dans le dessin animé Pinocchio, lequel après s’etre diverti dans l’ile aux plaisirs se retrouve affublé d’oreilles et de la queue d’un âne (petite erreur sur le symbole de l’âne, mais on n’est pas à cela près.
    Oui le cirque et les jeuxnous amoindrissent.

  • engel

    Toutes les civilisations se sont écroulées ou ont disparu. Pourquoi en serait-il différemment maintenant ? ….Les hommes seraient-ils devenus plus sages ?

  • Tout ça parce qu’on nous cache l’énergie libre depuis plus de 70 ans…
    Le réchauffement et un mythe, ou du moins une histoire passée, nous allons vers un minimum solaire et un refroidissement majeur. Profitons de la chaleur au lieu de nous en plaindre.
    La pollution, c’est un autre sujet, et là, oui il faut agir.
    Pourquoi on achète du CO2 en bombe pour mettre dans sa serre? La nature s’en gave.
    Dans les années 75 on nous disait qu’en 2000 les enfants ne connaîtraient plus la neige, etc.

  • davidnovit

    Un bon reportage a voir sur ces monstres multimilliardaire est  » le secret des sept soeurs  » trouvable sur Youtube si mes souvenirs sont exacts car sa fait longtemps que je l’ai vus beaucoup de choses se sont décidés sur l’île jeckyll en 1910.

  • kalon

    Oh, pas bientôt fini de culpabiliser à la place des vrais coupables ? https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_unsure.gif
    Qui a créer ce système dans lequel nous sommes obligés de vivre ? https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_whistle3.gif
    Nous ne profitons pas de ce système, nous le subissons !

Laisser un commentaire