L’OTAN sur les rives de la mer Caspienne

l’OTAN sur les rives de la mer Caspienne
La guerre Arménie-Azerbaïdjan de 2020 a pris fin le 10 novembre, fortement affectée par la négligence de l’OTAN. En conséquence, une paix instable s’est formée sur la base d’accords vagues et irréalistes. L’on a fait perdre à l’Arménie le Haut-Karabakh conformément à la résolution 62/243 de l’Assemblée générale des Nations Unies. Alors, l’ombre des troubles ethniques et de la guerre territoriale pèse toujours sur la Transcaucasie.

Avec l’expansion de la présence militaire de la Russie en Transcaucasie et l’établissement d’une nouvelle base militaire dans la région sous couvert de paix, l’équilibre de la sécurité dans la région a été rompu et l’influence de Poutine en Arménie et en Azerbaïdjan s’est considérablement accrue.

En tant que gardienne d’une paix internationale stable, l’OTAN a toujours été en désaccord avec la Russie ; D’autre part, l’Azerbaïdjan a coopéré avec l’OTAN dans le cadre du Partenariat pour la paix et la structure et l’équipement militaires de l’Azerbaïdjan ont été reconstruits conformément aux normes de l’OTAN au fil des ans. Bien que Bakou ne soit pas encore membre officiel de l’OTAN, en tant que l’un des alliés sérieux de l’OTAN dans la région, elle revêt une grande importance pour le bloc occidental. L’implication directe de la Russie, en particulier de l’armée et du renseignement russes, dans les affaires de la région serait gravement inacceptable par l’OTAN.

La Turquie a fait de grands efforts depuis 15 ans pour organiser l’armée azerbaïdjanaise sous la supervision de l’OTAN. La connexion terrestre de la Turquie à l’Azerbaïdjan se traduira par un accès terrestre direct de l’OTAN aux rives de la mer Caspienne, et le déploiement de l’OTAN sur la côte caspienne a toujours été l’une de ses stratégies de rêve.

Ces raisons sont suffisantes pour que l’OTAN soutienne toute politique de stabilisation dans la région ; elle soutient les négociations de l’Azerbaïdjan avec l’Arménie sur les échanges territoriaux (l’annexion de la République autonome de Nakhitchevan à l’Azerbaïdjan) et considère qu’il s’agit d’un pas en avant positif pour les stratégies de l’OTAN. Bien évidemment, la renonciation d’Erevan à sa frontière avec l’Iran sera très douloureuse et mortelle, ce qui nécessite des incitations prometteuses pour l’Arménie.
Si le Nakhitchevan doit être relié à l’Azerbaïdjan par voie terrestre de toutes les manières possibles, tout sera prêt pour que l’Azerbaïdjan devienne un État membre officiel de l’OTAN dès que possible. Le déploiement de l’OTAN sur les rives occidentales de la mer Caspienne conduira à l’accès de l’OTAN aux frontières iraniennes et à l’arrêt complet de l’influence de la Russie sur ses frontières méridionales. Avec ce développement, il ne resterait qu’un pas à l’OTAN pour atteindre les frontières chinoises, et cela sera complété par l’adhésion du Kazakhstan à l’OTAN.

La négligence stratégique des membres de l’OTAN dans le groupe de Minsk dans la guerre de 2020 entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan a amené la Russie à établir une barrière solide contre l’expansion de l’OTAN à l’est en s’installant dans le Haut-Karabakh. L’annexion du Nakhitchevan à l’Azerbaïdjan pourrait être l’atout de l’OTAN en ce qui concerne la concurrence stratégique avec Moscou en Transcaucasie.

Nicole Elgrissy

2 commentaires

  • Sully-Morlandimus

    Le IIIème Reich aurait disposé des réserves ou accès de pétrole dont disposait l’ex URSS, l’issue de la guerre en aurait été toute autre, c’est plus que certain.
    Bis-repetita ce coup-ci, ce que nous nous refusons de voir et qui est aussi clair que 1 et 1 font deux : Une union entre la Russie et ses énormes réserves d’hydrocarbures et de gaz et l’Iran, la Syrie plus le Maghreb et la Turquie également fournisseurs d’énergies carbonées et de nombreuses autres matières premières. Il n’y a pas photo. La question qui doit se poser QUI est derrière cette stratégie qui consiste à jeter cette pauvre Europe invertébrée dans un scénarios où elle va se faire dépecer à coup sûr ??? A qui profitera réellement le crime en question ?? ?? ??

    • Salut Sulli :)
      Ben oui, certains avaient depuis le début compris les réelles raisons de la guerre en Syrie ! Qui « bizarrement » coïncidait avec la volonté de Assad de coopérer avec la Russie pour un nouveau trajet du Nordstream mettant hors course Israël !

      Il y avait même eu il y a quelques années un fact cheking bancal qui disait en gros « non c’est pas ça » LOL

      Akasha.

Laisser un commentaire