Stefan Lanka conduit les expériences témoins réfutant la virologie

Précédemment, sur cv19.fr, étaient publiés les articles de Stefan Lanka traitant du coronavirus, critiquant les fondements scientifiques de ce qui nous a amenés à la crise que nous vivons actuellement.

Il était décrit en détail les procédés et méthodes utilisés par les virologues pour définir et caractériser un virus, l’histoire de cette science et la manière de la réfuter.

Stefan Lanka a commencé ces expériences et a déjà montré un aperçu de la première étape le 21 avril 2021 dans une conférence vidéo.

Ces expériences témoins consistent à appliquer les méthodes utilisées par les virologues sans utiliser de tissus infectieux, pour démontrer que les résultats obtenus avec ou sans tissus infectieux donnent les mêmes résultats pour l’isolation du virus, les images en microscopie électronique et le séquençage génétique.

https://odysee.com/@cv19:b/CPE-Control-Experiment-21-April-2021-VOSTFR:6

Il dévoile dans cette vidéo la première étape des expériences témoins destinées à réfuter la virologie concernant l’isolation du virus, démontrant que sans tissus infectieux, on observe une mort cellulaire due aux procédés utilisés et non par le fait d’un virus.

Ce n’est pas une surprise, car il avait déjà conduit ces expériences pour le virus de la rougeole au cours d’un procès en Allemagne, démontrant qu’il n’existait pas de preuves de l’existence d’un virus responsable de la rougeole, ce qui avait suffi à l’époque pour gagner l’affaire. Dans cette nouvelle expérience, Lanka va plus loin en ajoutant deux étapes, en utilisant le microscope électronique pour démontrer que les particules observées ne sont pas différentes entre un tissu infectieux et non-infectieux et en faisant un séquençage génétique des tissus pour démontrer qu’il est possible d’établir un génome complet de n’importe quel virus grâce aux logiciels et aux méthodes utilisées par les virologues pour construire un génome.

Stefan Lanka avait lancé un appel il y a quelques mois pour financer lui-même une telle expérience, il semble donc qu’une équipe à répondu à son appel, et que les résultats complets de ces expériences témoins seront bientôt publiés.

Source : https://cv19.fr/2021/05/13/stefan-lanka-conduit-les-experiences-temoins-refutant-la-virologie/

 

7 commentaires

  • criminalita

    Ce qui veut dire que les antibiotiques tuent les cellules infectieuses et le virus disparaît.
    Le généraliste parti à la retraite m’a surtout dit qu’il ne faut surtout pas d’antibiotique pour tuer le virus et il m’a laissé crever pendant 7 jours avec du Doliprane puis ses 2 remplaçants aussi ils continuaient sur la même théorie jusqu’à ce que je me fâche grave et avec 2 comprimés d’antibiotique je me suis rétabli.
    C’était en octobre 2017 et depuis je me soigne avec de l’argent colloidal, interdit en France mais autorisé en suisse et usa. J’en déduis qu’en France une mafia médicale est aux ordres d’un conseil de l’ordre pourri jusqu’à la moelle.
    Tous complices.

  • mat40

    «  » Ce n’est pas une surprise, car il avait déjà conduit ces expériences pour le virus de la rougeole au cours d’un procès en Allemagne, démontrant qu’il n’existait pas de preuves de l’existence d’un virus responsable de la rougeole, ce qui avait suffi à l’époque pour gagner l’affaire. «  »

    c’est totalement faux ,,,

    https://www.lexpress.fr/actualite/societe/sante/il-avait-parie-que-la-rougeole-n-existe-pas-il-a-du-payer-100-000-euros_1661092.html

    «  » Il avait parié que la rougeole n’existe pas, il a dû payer 100 000 euros.

    Un biologiste allemand avait promis de verser une coquette somme à celui ou celle qui prouverait l’existence du virus. Son rejet des preuves scientifiques qui lui ont été apportées et le refus de payer l’ont amené au tribunal.

    […]

    Tel est pris qui croyait prendre. Un biologiste a été condamné ce jeudi par un tribunal allemand à verser les 100 000 euros qu’il avait promis de payer à quiconque pourrait lui prouver scientifiquement que la rougeole est bien un virus.

    Cet homme originaire de la région du lac de Constance avait promis en 2011 sur son site internet de verser cette somme à la personne qui pourrait lui apporter les preuves scientifiques de l’existence de ce virus, alors qu’il assure lui-même que cette maladie est psychosomatique.

    Un médecin de la Sarre a rassemblé différentes publications scientifiques sur le sujet avant de réclamer les 100 000 euros. Mais le biologiste a contesté le caractère scientifique de ces preuves et l’affaire s’est retrouvée devant un tribunal de Ravensbourg. La Cour a estimé que le médecin avait apporté des preuves suffisantes et s’est dite persuadée de l’existence du virus de la rougeole. «  »

    • Mouton hardos

      Faux.

      Vous ne racontez que la première partie de l’histoire alors que vous semblez bien renseigné.

      Lanka a gagné en appel…

    • mat40

      https://www.dur-a-avaler.com/tribunal-allemand-virus-rougeole-existait-pas-stefan-lanka-david-bardens/

      Un tribunal allemand a-t-il dit que le virus de la rougeole n’existait pas ?

      On raconte sur internet qu’un tribunal allemand aurait définitivement statué que le virus de la rougeole n’existe pas. Voici le récit en trois actes d’une vaste campagne de désinformation sur le virus de la rougeole.

      • mat40

        https://africacheck.org/fact-checks/fbchecks/no-german-supreme-court-didnt-rule-measles-doesnt-exist

        Non, la «cour suprême» allemande n’a pas statué que «la rougeole n’existait pas»

        La décision d’un tribunal supérieur n’a pas remis en question l’existence du virus de la rougeole

        Mais l’article fait un certain nombre d’allégations mal informées. Le premier est que les tribunaux ont jugé que Lanka avait gagné le pari. Selon le journal pharmaceutique indépendant DAZonline, les juges du tribunal régional supérieur de Stuttgart, où Lanka a déposé son recours en 2016, n’ont pas mis en doute l’existence du virus.

        Mais ils ont dit que le défi de Lanka n’était ni un pari ni une compétition mais un prix. Et seul le promoteur du prix, Lanka, pouvait déterminer les règles et décider si ses critères avaient été remplis.

        […]

        Les juges ont déclaré que leur décision était purement un jugement juridique et n’ont fait aucune déclaration sur l’existence ou l’inexistence du virus de la rougeole.

        Les juges ont statué sur d’autres faits, tels que le libellé de l’offre de Lanka qui déclarait que le prix en argent ne serait payé que «lorsqu’une publication scientifique est présentée dans laquelle l’existence du virus de la rougeole est non seulement affirmée, mais également prouvée et, entre autres, sa taille est déterminée ».

        Le vainqueur potentiel, le Dr David Bardens, avait soumis six articles différents, dont aucun ne répondait à lui seul à toutes les exigences de Lanka.

        Selon DAZ en ligne, le président du tribunal a suggéré qu ‘«ils auraient également pu soumettre 600, il n’en aurait accepté aucun».

  • CryptoKrom

    https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gifhttps://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gifhttps://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gif

     » les images en microscopie électronique et le séquençage génétique. »…. pendant que la Police préfére Chasser l’Homme armés jusqu’aux Dents,
    avec des Lunettes de Visée …au lieu d’un Microscope…pour Chasser LE VIRUS !

    Sa montre bien que c’est une GUERRE contre le Peuple .

Laisser un commentaire