⛔ POUR NE PAS DEVENIR DES COBAYES, ÉCOUTEZ DUPOND-MORETTI ET DEVENEZ « DIGNES » !

Alors que les citoyens respectent ou subissent – question de point de vue – les règles sanitaires et toutes ses dérives liberticides, notre « Acquittator » préféré nous donne une vraie leçon d’humanisme : nos détenus ne sont pas des cobayes et peuvent même évidemment refuser la vaccination car ils ont une dignité ! Tous les retraités ainsi que le personnel soignant applaudissent et préfèrent même aller en première ligne pour lutter contre cette pandémie ! Quoique…

Pour Dupond-Moretti les detenus ne sont pas des cobayes

On me dit dans l’oreillette que finalement certains citoyens, qui ne sont pas en prison, n’apprécient pas forcément l’idée de la vaccination forcée. Un lien avec la suspension progressive dans le monde de tous les vaccins commercialisés ? Le mélange « salade-tomate-oignon » avec une première injection d’un laboratoire, une deuxième d’un autre et la troisième terminée avec un mélange libre de vinaigre blanc croisé javel ? Ou les effets secondaires enfin reconnus ? Écœurant ce manque de dignité de la part du personnel soignant… Heureusement, nous avons de meilleurs volontaires qui arrivent !

Le personnel soignant ne veut pas servir de cobayes pour les vaccins

Ah les voilà ! Nos chères têtes blondes devront tôt ou tard rejoindre la file, car évidemment, attendre dans un carré dessiné à la craie dans la cour de récré avec un masque en continu ne suffit pas. Protégeons nos aïeux ! Après tout, vous voulez sortir de cette pandémie un jour non ? Alors continuez à accepter l’éternelle étape supérieure.

Les enfants bientôt vaccinés pour sortir de l'épidémie

Mais reprenons. Notre ministre de la Justice nous montre son soutien à la délinquance, et comme il est important de suivre l’aventure d’un détenu au pays du Covid, revenons quelques mois en arrière… Vous vous souvenez ?

Libération massive de détenus à cause du Covid

Hé oui, gérer une pandémie c’est bien, mais lire le casier de la personne que l’on libère, même lors d’une crise sanitaire qui ravage nos contrées d’octogénaires, c’est mieux ! Donc que se passe-t-il quand on libère massivement des détenus qui sont supposés être mis pendant un certain temps à l’écart de la société pour méditer sur leurs crimes ? Réponse en image…

Un détenu libéré pour covid qui viol et récidive

Que faut-il retenir de ce genre d’intervention donc ? La racaille d’en haut, aimant le crime et l’impunité aura toujours plus de sympathie envers la racaille d’en bas, que le bon citoyen. C’est compris ? Il faudra encore combien de temps et de pions placés contre les Français pour se réveiller ? Affaire à suivre…

Raphaël Besliu

 
 
 

**La Tribune Libre est l’espace de libre expression des abonnés des ME. Son contenu n’engage pas le site des ME.**

Les commentaires et les articles sont signés du nom des auteurs et engagent leur seule responsabilité sans que « lesmoutonsenrages » ne prennent en rien à leur compte leur orientation.

6 commentaires

  • KromoZom Y KromoZom Y

    Ducon-moisi est une fiotte, ce type n’a strictement rien à faire là.

  • Avatar CryptoKrom

    Il est interdit d’utiliser des enfants comme cobayes !

    Ils ont absolument besoin d’avoir des enfants-cobayes
    afin de tester les expérimentations génétiques sur les futures générations.

    Entre publications du MIT, (les chercheurs…donc implication des Labos)
    citant le « besoin » d’avoir des enfants-cobayes, l’Education Nationale imposant par chantage les Tests PCR aux enfants,
    donc partenaire CRIMINELLE…
    il n’y a qu’un pas.

    https://autonomes.blogspot.com/2021/02/enorme-victoire-sous-la-pression-new.html

    https://autonomes.blogspot.com/2021/02/robert-f-kennedy-jr-vous-devez-tout.html

    « Pour la première fois dans l’histoire de la vaccination, les vaccins dits à ARNm de la dernière génération interviennent directement dans le matériel génétique du patient et modifient donc son propre matériel génétique, ce qui équivaut à une manipulation génétique, déjà interdite et considérée jusqu’à présent comme criminelle.  »

    Bref, education Nationale, partenaire criminelle…

    Protegez vos enfants.

    • Avatar Demeter

      Juste un commentaire sur les vaccins genetiques, le vaccin pfizer et ses erzatz d’autres marques ne sont pas les premiers dans le genre:
      – INGERIX, un vaccin ADN lancé il y a quelques annees contre l’hepatite
      – pour les chats, un vaccin contre la PIF (FCoV) qui tuait plus de chats que la maladie a ete stoppé en urgence, car la PIF est due a une mutation d’un coronavirus du chat…
      – REVAXIX ET REPEVAX possèdent aussi une partie génétique sur la section hepatite du mix vaccinal…

      Ingerix B20
      1 dose (1 ml) contient :
      Antigène de surface de l’hépatite B 1,2………………………………………………………….. 20 microgrammes
      * adsorbé sur de l’hydroxyde d’aluminium hydraté Total : 0,50 milligramme Al3+
      * produit dans des cellules de levures (Saccharomyces cerevisiae) par la technique de l’ADN recombinant
      Pour la liste complète des excipients, voir rubrique 6.1.

      Et pour imposer les vaccins genetiques, sachez que le vaccin du tetanos n’est plus commercialisé SEUL, on doit utiliser 4 ou 5 vaccins dans le mix… Donc si vous voulez un vaccin tetanique uniquement, vous ne pourrez plus le trouver…

  • Avatar Demeter

    Et qui disait que le code de nuremberg interdit l’experimentation??? Cette aberration l’autorise meme….

    Voici le code moderne trouvé ici: https://fr.wikipedia.org/wiki/Code_de_Nuremberg

    La traduction moderne de référence du code de Nuremberg, faite depuis le texte du jugement, est la suivante pour les 10 articles :
    1 – Le consentement volontaire du sujet humain est absolument essentiel. Cela veut dire que la personne concernée doit avoir la capacité légale de consentir ; qu’elle doit être placée en situation d’exercer un libre pouvoir de choix, sans intervention de quelque élément de force, de fraude, de contrainte, de supercherie, de duperie ou d’autres formes sournoises de contrainte ou de coercition ; et qu’elle doit avoir une connaissance et une compréhension suffisantes de ce que cela implique, de façon à lui permettre de prendre une décision éclairée. Ce dernier point demande que, avant d’accepter une décision positive par le sujet d’expérience, il lui soit fait connaître : la nature, la durée, et le but de l’expérience ; les méthodes et moyens par lesquels elle sera conduite ; tous les désagréments et risques qui peuvent être raisonnablement envisagés ; et les conséquences pour sa santé ou sa personne, qui pourraient possiblement advenir du fait de sa participation à l’expérience. L’obligation et la responsabilité d’apprécier la qualité du consentement incombent à chaque personne qui prend l’initiative de, dirige ou travaille à l’expérience. Il s’agit d’une obligation et d’une responsabilité personnelles qui ne peuvent pas être déléguées impunément ;
    2 – L’expérience doit être telle qu’elle produise des résultats avantageux pour le bien de la société, impossibles à obtenir par d’autres méthodes ou moyens d’étude, et pas aléatoires ou superflus par nature ;
    3 – L’expérience doit être construite et fondée de façon telle sur les résultats de l’expérimentation animale et de la connaissance de l’histoire naturelle de la maladie ou autre problème à l’étude, que les résultats attendus justifient la réalisation de l’expérience ;
    4 – L’expérience doit être conduite de façon telle que soient évitées toute souffrance et toute atteinte, physiques et mentales, non nécessaires ;
    5 – Aucune expérience ne doit être conduite lorsqu’il y a une raison a priori de croire que la mort ou des blessures invalidantes surviendront ; sauf, peut-être, dans ces expériences où les médecins expérimentateurs servent aussi de sujets ;
    6 – Le niveau des risques devant être pris ne doit jamais excéder celui de l’importance humanitaire du problème que doit résoudre l’expérience ;
    7 – Les dispositions doivent être prises et les moyens fournis pour protéger le sujet d’expérience contre les éventualités, même ténues, de blessure, infirmité ou décès ;
    8 – Les expériences ne doivent être pratiquées que par des personnes scientifiquement qualifiées. Le plus haut degré de compétence professionnelle doit être exigé tout au long de l’expérience, de tous ceux qui la dirigent ou y participent ;
    9 – Dans le déroulement de l’expérience, le sujet humain doit être libre de mettre un terme à l’expérience s’il a atteint l’état physique ou mental dans lequel la continuation de l’expérience lui semble impossible ;
    10 – Dans le déroulement de l’expérience, le scientifique qui en a la charge doit être prêt à l’interrompre à tout moment, s’il a été conduit à croire — dans l’exercice de la bonne foi, de la compétence du plus haut niveau et du jugement prudent qui sont requis de lui — qu’une continuation de l’expérience pourrait entraîner des blessures, l’invalidité ou la mort pour le sujet d’expérience.

    On parle bien d’experiences non?

  • Avatar caillou14

    Ministre de SA justice nuance, au service des loubards…what else en macronie ?

  • Avatar keg

    21/04/2021 – le poids des mots et le choc des analyses (découvrir la situation en matière du « vol d’atteints » ou des couvre-feux justifiés dans le tableau « France au goût du jour », inclus dans le lien à cliquer).
    https://wp.me/p4Im0Q-4SQ
    – Oyé, oyé, gens de peu….. Le bon prince qu’on sort daigne se panser sur votre sort (triste par définition du pouvoir). Il sera accordé une prime à tous ceux qui se seront fait vacciner et qui dans les 9 mois suivants seront toujours en vie. Le Trésor a défini une enveloppe de 10 millions à se répartir entre survivants de l’holocauste vaccinal (et en plus vous aurez la bénédiction or bite et sur … du curé du Latran, en prime et cela n’a pas de prix, tant elle est exceptionnelle). Le montant sera la surprise sur le gâteau !

Laisser un commentaire