Lanceur d’alerte : IdFM // marché public câble A

Illustration

L’autrichien Doppelmayr a été retenu par Ile-de-France Mobilités pour le marché du câble A (94).

Doppelmayr France n’est qu’une représentation commerciale du groupe autrichien Doppelmayr. Elle représente moins de 50 salariés. Cependant l’ensemble de la conception, de la gestion de projet et de la production de Doppelmayr est basé en Autriche et en Europe centrale où l’essentiel des prestations pour le projet y seront réalisées. Le capital, la R&D ainsi que l’ensemble du management décisionnel sont situés en Autriche. Il semblerait que ce soit cette filiale de représentation commerciale qui ne réalise qu’en moyenne que 20 millions d’euros de chiffre d’affaires annuel qui soit mandataire solidaire (ce qui était demandé par IDFM dans le cadre du marché) du groupement pour la réalisation de ce projet à plus de 100 millions d’euros.

UNE ENTREPRISE CONNUE POUR DES METHODES PLUS QUE DOUTEUSES

Au Mexique, Doppelmayr fait l’objet d’une enquête du Secrétariat de la fonction publique (SFP) en raison de l’accaparement de contrats par des réseaux de corruption. Selon les rapports de l’Office supérieur d’audit de la Fédération (ASF), la réalisation de la ligne de transport par câble à Mexico a connu des dépassements de coûts, des défauts de matériaux et de possibles détournements d’argent.

https://lasillarota.com/metropoli/empresas-delcablebus-cdmx-con-fallas-y-sobreprecios-detectadas-por-la-asf/330982

En Bolivie, l’attribution et la construction de la télécabine de La Paz est lourdement entachée de soupçons de corruption, de fraudes ainsi que de mensonges des principaux protagonistes du projet. Les prix exorbitants de l’entreprise Doppelmayr pour la réalisation sont notamment au centre d’une affaire devenue publique et dont les représentants locaux de l’entreprise sont visés.

https://www.paginasiete.bo/opinion/2020/1/9/mentiras-dockweiler-242844.html

DES PROBLEMES DE REALISATIONS ET DES INCIDENTS MAJEURS SUR DES INSTALLATIONS NEUVES

De nombreux cas de défaillances ou d’accidents ont eu lieu ces dernières années sur des appareils Doppelmayr. Des installations phares du constructeur ont ainsi connu des dysfonctionnements majeurs ayant entrainé des incidents en ligne, notamment lié à la fermeture de pince ou à des problématiques de maintenance. C’est notamment le cas dans le parc Walt Disney World en 2019 (https://www.youtube.com/watch?v=prd08OaQl88,

https://www.cinemablend.com/news/2563805/walt-disney-worlds-skyliner-gets-stuck-again-leaving-guests-hanging), en Bolivie en 2018 (https://eju.tv/2018/07/teleferico-de-la-paz-errores-de-funcionarios-causaron-la-aglomeracion-decabinas/), en Géorgie (https://www.youtube.com/watch?v=8-EMJKa74W8), au Canada dans la célèbre station du Mont Saint Anne (https://liftblog.com/2020/02/21/gondola-riders-injured-in-incident-at-mont-sainte-anne/#more-79847), en Suisse (https://en.wikinews.org/wiki/One_dead_in_ski_chairlift_accident_in_Switzerlandhttps://www.remonteesmecaniques.net/forums/index.php?showtopic=3838https://www.rts.ch/info/suisse/1078761-rougemont-vd-unecabine-vide-se-decroche.html), aux Etats-Unis en Mars 2021 (https://liftblog.com/category/incidents-accidents/), en France (https://www.letemps.ch/suisse/accident-telepherique-laiguille-midi-responsablehttps://c.ledauphine.com/savoie/2011/12/04/45-skieurs-bloques-dans-le-telepherique-de-la-grande-motte).

UNE DECISION PRECIPITEE POUR LE CABLE-A QUI POSE QUESTION

Paru dans les Echos du mardi 30 mars 2021 (https://www.lesechos.fr/pme-regions/ile-de-france/val-de-marnedoppelmayr-construira-le-premier-telepherique-francilien-1302761de manière précipitée et sans même que le Conseil d’Administration ne se soit encore prononcé, l’annonce de l’attribution de ce projet emblématique à l’autrichien Doppelmayr pose question et alerte quant à la solidité de cette décision, non sans rappeler des précédents (https://www.lepoint.fr/culture/financement-de-la-cite-du-cinema-amendes-requises-contre-5-hauts-fonctionnaires-12-05-2017-2126893_3.php).

La Commission d’Appel d’Offre n’a semblé d’ailleurs réunir que 4 élus dont un seul de l’opposition.

Le positionnement du groupe Caisse des Dépôts sur ce dossier questionne, puisqu’à la fois présent sur l’analyse des offres au travers de ses filiales Ingélo et Transamo agissant en qualité d’experts techniques clés de la commission d’appel d’offre (https://www.linkedin.com/posts/ingelo-cda-908691133_c%C3%A2ble-a-d%C3%A9couvrez-lam%C3%A9nagement-duprojet-activity-6638011444312977408-WkDM et https://www.linkedin.com/posts/ingelo-cda-908691133_ingelogroupe-compagnie-des-alpes-activity-6666009071742656512-_yrc) et également présent dans le groupement retenu au travers d’Egis, une autre de ses filiales détenu à 75% (https://www.banquedesterritoires.fr/egis).

 

**La Tribune Libre est l’espace de libre expression des abonnés des ME. Son contenu n’engage pas le site des ME.**

Les commentaires et les articles sont signés du nom des auteurs et engagent leur seule responsabilité sans que « lesmoutonsenrages » ne prennent en rien à leur compte leur orientation.

Laisser un commentaire