Surmortalité covid 2020 en France, vraiment?

Si vous êtes intéressé à connaître les sources de données qui ont servi à l’élaboration de cet article, ou que vous souhaitez procéder à vos propres vérifications, tout figure dans cet article.

Tout comme moi sans doute, vous aurez remarqué que désormais on ne parle plus trop de la surmortalité spécifique due au covid sur l’année 2020.  La raison à ça est toute simple, elle n’a pas tué à hauteur des espérances des Cassandre de pacotille.  On parle d’une différence brute de 55.000 personnes par rapport à 2019 qui était une année exceptionnellement clémente en termes de mortalité des personnes âgées.

Et ce qu’il faut bien comprendre c’est qu’on parle bien de personnes très âgées, la moyenne d’âge des décès covid se situant autour de 84 ans.

Ainsi, regardons l’impact covid sur la mortalité des moins de 70 ans en comparaison des années précédentes.  Les données utilisées ne portent que sur la France métropolitaine, et les années sont ramenées à 365 jours pour être comparables :

On constate qu’à part 2019, la mortalité jusqu’à cet âge a été supérieure sur toutes les autres années considérées.   On parle en 2020 d’une population de 55.528.921 personnes de moins de 70 ans à comparer au total de 65.182.326, soit 85,19%.  Pour faire clair, on a incarcéré à domicile l’ensemble de la population et on a ruiné l’économie pour une maladie qui n’a eu pratiquement aucun impact pour 85,19% de la population totale.  Inutile de prétendre que les mesures de confinement auraient changé quoi que ce soit, on voit bien que la Suède a eu un nombre de morts parfaitement comparable sans avoir jamais confiné à aucun moment.

Comparons ce qui est comparable

C’est à dessein qu’au point précédent j’ai utilisé comme méthode de comptage celle qui nous est servie chaque jour par les médias dominants pour faire peur.  Mais en pratique, on ne peut pas simplement comparer des cumuls de décès d’une année sur l’autre, parce que la population est bien différente dans chaque tranche d’âge chaque année.  Cela revient à additionner des fractions sans les mettre préalablement au même dénominateur.  On mélange les pommes et les bananes.  Pour la suite, nous allons procéder à des projections des taux de mortalité des différentes années sur différentes populations de 2020, par tranches d’âge.

En pratique cela revient à examiner ce qui se serait passé pour ces tranches d’âge en 2020, si l’on avait connu la mortalité spécifique à chacune de ces années.

Mortalité de 70 à 85 ans en France métropolitaine

Nous observons une très légère surmortalité 2020 dans cette tranche d’âge en comparaison de la projection 2015, à hauteur de 867 unités.  On observe aussi une brutale hausse de la mortalité immédiatement après l’instauration de chacun des confinements, et aucun rebond après la fin du premier, au contraire, on observe l’habituel infléchissement en cette période.  Fichier Excel.

Mortalité des plus de 85 ans en France métropolitaine

Dans cette tranche, c’est 2015 qui repasse largement devant 2020 avec une surmortalité de 4.938 unités.  Et on est juste au dessus de 2017.  Fichier Excel.

Décès en France métropolitaine, tous âges confondus

Encore une fois, 2015 reste largement en tête en termes de mortalité tous âges confondus.  Cela signifie, en clair, qu’avec une mortalité parfaitement ordinaire (celle de 2015), et en l’absence du covid, on aurait eu à déplorer encore 1,40% de mortalité en plus sur 2020, soit environ 9.165 décès supplémentaires pour la seule France métropolitaine.  Fichier Excel.

Cette simple projection détruit totalement le mythe d’une pandémie mortelle, le covid n’a pas tué plus qu’une vulgaire grippe, il se trouve seulement que 2020 était une année moisson et que la population vieillit.  Eh oui, c’est ce que vous ne voyez pas dans les chiffres de mortalité, la proportion de la population dans chaque tranche d’âge.

À ce train-là, on peut garder la population confinée durant les 35 prochaines années puisque c’est seulement à ce moment-là qu’on atteindra la fin de l’effet du baby boom sur la démographie : pour le dire autrement, les boomers seront tous morts ou presque.

Il est grand temps d’en finir avec cette comédie qui n’a que trop duré.   Oui les anciens vont continuer à mourir, oui il y en aura considérablement plus dans les années qui viennent, c’est une simple conséquence de la démographie des années d’après-guerre, et non, on ne peut rien y faire.  Ce qui se passe aujourd’hui, sous le faux prétexte d’une épidémie qui n’a vraiment rien de particulier, c’est l’instauration d’une dictature sanitaire qui se transformera bientôt en dictature tout court.

Chaque jour les droits constitutionnels des citoyens sont bafoués, n’a-t-on pas été, en France, jusqu’à achever au Rivotril les malades dans les ehpad?  Depuis quand pareille action n’est plus constitutive d’un meurtre?  Un décret n’y change rien, sinon qu’il engage lourdement la responsabilité de son signataire pour complicité et incitation au crime.

De même pour l’entrave à la liberté de mouvement, la liberté de respirer, la liberté de manifester, de travailler,  de voyager.  Où sont passés nos droits, et où sont passés ceux qui étaient chargés de faire respecter nos constitutions?

Ah, on me souffle dans l’oreillette qu’en dernier ressort, l’ultime garant de la constitution c’est le peuple.  Peut-être temps de vous en souvenir?

 
 

**La Tribune Libre est l’espace de libre expression des abonnés des ME. Son contenu n’engage pas le site des ME.**

Les commentaires sont signés du nom des auteurs et engagent leur seule responsabilité sans que « lesmoutonsenrages » ne prennent en rien à leur compte leur orientation.

9 commentaires

  • Avatar Philippe30

    Ajoutons l’effet de moisson qui induit des années avec moins de décès et des années avec un rattrapage.
    Ceci tous les 2-3 ans

  • Avatar keg

    22/03/2021 – le poids des mots et le choc des analyses (découvrit la situation en matière du « vol d’atteints » ou des couvre-feux justifiés dans le tableau « France au goût du jour », inclus dans le lien à cliquer)
    https://wp.me/p4Im0Q-4KE
    – Il y a un a-pic, en France à date numérotée 89 dans le ratio « feux / Atteints » que l’on ne trouve pas ailleurs. Sauriez-vous l’expliquer et en tirer des conclusions ? Merci alors de les partager.

    • Avatar criminalita

      Facile pour cette bande..lette d’hurluberlus de créer des clusters. Les labos doivent créer de faux tests inexistants à la mode Chirac Jupette mairie de Par.is (ias). Dans cette France où tout est permis ils nous démontrent à quel point leur pouvoir ausculte est puissant.
      Tant que les moutons se laissent tondre sans se protéger ils autorisent le carnage sanitas des loups sur leur paturage devenu PÉDOLANDIA.

  • Bonjour Philippe,
    « Ah, on me souffle dans l’oreillette qu’en dernier ressort, l’ultime garant de la constitution c’est le peuple. Peut-être temps de vous en souvenir? »
    En l’état, il n’y a plus rien à sauver, il faut simplement réécrire la constitution. Une réécriture par le peuple évidemment, ce serait inédit et salvateur. Il y a de plus en plus de voix dissidentes qui s’en rendent compte.
    La politique est has-been, Un exemple parmi d’autres, Charles Henri Gallois (ex UPR), milite pour un referendum pour le frexit; il ne compte plus sur les politiques. En Grande Bretagne, le brexit n’est issu que d’un référendum proposé par un parti pro européen. La pression populiste portée par N Farage a été la plus forte. . Bon, les mauvaises langues diront que Farage était financé par la City de Londres qui voulait le Brexit et que ce que la City veut, la City l’obtient https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif
    Quoiqu’il en soit, le système politique actuel étant ce qu’il est, notre meilleur chance de renverser la vapeur c’est de faire pression pour un ric constitutionnel, l’heure d’Etienne Chouard a sonné. Il a d’ailleurs fait preuve d’une grande intelligence en changeant son fusil d’épaule. A présent, il milite surtout pour le RIC et laisse un peu de côté son discours sur le tirage au sort qui en refroidissait plus d’un. E.Chouard comme beaucoup d’autres, sent que le temps presse, il a peur.
    Cette farce covidienne aura au moins servi à démontrer que le peuple n’a aucun moyen de pression sur le pouvoir en place. Je pense que beaucoup de personnes ont pu enfin ouvrir les yeux sur les limites de la démocratie « représentative » française.
    On peut aussi remercier les gilets jaunes qui, avant cette farce, avaient déjà fait un gros boulot de ré information publique.

    https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif vilain petit canard bruxellois…..

    • Avatar Philippe_Huysmans

      Etienne a compris beaucoup de choses au fil des années, mais son modèle n’est pas viable politiquement parlant. Vous avez raison en disant que la démocratie en France (et dans tous les pays en fait) est une farce, un moyen de pérenniser la présence des parasites.

  • Avatar Sully-Morlandimus

    De confinement en confinement, les élections présidentielles vont arriver et………devinez le tour de magicien ?
    Celui du vote par correspondance type USA……
    Perso, je le vois venir gros comme un Titanic lancé à pleine vapeur !

  • Avatar criminalita

    https://twitter.com/TPMP/status/1374077919925010432?s=19
    Maître di Vizio dans ses questions qui dérangent.
    La France c’est bientôt vivre comme à Gaza selon un tweet.

Laisser un commentaire