[ MàJ] Ce que l’on sait de l’hospitalisation en psychiatrie du militant anti-vaccin Jean-Bernard Fourtillan, apparu dans « Hold-up » (FranceInfo)

Apparemment, ça n’a rien à voir avec sa plainte contre l’Institut Pasteur. Inutile d’encombrer le standard de la clinique, ce qui nuit aux proches de malades. Merci Françoise G. Partagez ! Volti

******

Mise à jour. Merci à Alain N et Jacques D.

Source AGORA TVNEWS

Dernières nouvelles de Jean-Bernard Fourtillan : Disparition inquietante de sa femme Marianne

Depuis vendredi dernier, nous n’avons plus de nouvelles de Jean-Bernard Fourtillan et de sa famille.

Sa femme qui est proche de lui a également disparue, elle ne répond plus et c’est très inquiétant car ils étaient ensemble avec leurs amis depuis 5 mois.

Il n’est pas concevable qu’elle soit partie sans en informer ses amis sur place.

En France, un Préfet peut décider de l’internement en psychiatrie de n’importe qui. Une fois hospitalisée, la personne internée a le droit de faire une demande de libération auprès d’un juge des libertés dans les 12 jours.

Cependant si la personne internée est sous l’effet des médicaments, un psychiatre peut facilement décider d’une prolongation. La France a malheureusement une très mauvaise réputation pour interner des personnes saines d’esprit pour des raisons politiques.

L’équipe d’Agora TV s’est rendue au centre hospitalier psychiatrique fermé d’Uzes pour tenter de le voir. Même son médecin n’a aucun droit. La situation est pire que la prison.

Si vous voulez aider le Professeur Fourtillan, recherchez sa femme qui semble être la seule qui peut agir pour ses intérêts.

Source Sud Radio

Le Pr Fourtillan interné contre son gré – « En tant qu’avocat, je suis inquiet de ce qu’il se passe »

Le Pr Jean-Bernard Fourtillon, particulièrement critique à l’encontre de l’Institut Pasteur notamment, dans le documentaire Hold-Up, a été interné à l’hôpital psychiatrique d’Uzès : que dit le droit ? André Bercoff en parle avec maître Raphaël Mayet, avocat à Versailles et spécialiste de ces questions.

Source Francetvinfo.fr via Crashdebug

« Bon, au moins c’est rassurant, bravo pour votre mobilisation, mais il ne faut pas que cela desserve le professeur Fouritillan. » F

Le professeur Jean-Bernard Fourtillan, sur France 3 Occitanie, fin novembre 2020.
(FRANCE TELEVISIONS)

Le controversé documentaire Hold-up fait encore parler de lui. Ou plus exactement : l’un de ses intervenants. L’ancien pharmacien Jean-Bernard Fourtillan, qui accuse l’Institut Pasteur d’avoir fabriqué le coronavirus, a été admis à l’hôpital psychiatrique d’Uzès (Gard), quelques jours après son interpellation, lundi 7 décembre. Ses partisans affirment qu’il a été « interné contre son gré » à cause de ses positions anti-vaccins. La justice indique qu’il est hospitalisé pour raisons médicales. Franceinfo fait le point.

Un proche d’Henri Joyeux

Comme le résume Conspiracy Watch, l’Observatoire du conspirationnisme et des théories du complot, Jean-Bernard Fourtillan, 77 ans, est pharmacien de formation et professeur agrégé de chimie thérapeutique. A la retraite depuis 2008, il n’est plus inscrit sur la liste des professionnels de l’Ordre des pharmaciens. Ce militant anti-vaccins est proche du professeur Henri Joyeux, avec lequel il a fondé une structure baptisée « Fonds Josefa », à l’origine de tests cliniques clandestins menés près de Poitiers (Vienne) sur au moins 350 malades de Parkinson, d’Alzheimer ou des personnes souffrant de troubles du sommeil. Depuis, ils font tous deux l’objet de poursuites de l’Ordre des médecins pour charlatanisme.

Interpellé dans le cadre de l’enquête sur des essais cliniques clandestins

C’est dans le cadre de l’affaire du Fonds Josefa que Jean-Bernard Fourtillan a été interpellé. Comme l’explique France 3 Occitanie, le septuagénaire faisait l’objet d’un mandat d’amener, délivré par un juge d’instruction du pôle Santé publique, qui enquête sur ces essais cliniques illégaux après avoir été alerté en septembre 2019 par l’Agence nationale du médicament (ANSM).

Jean-Bernard Fourtillan a ainsi été arrêté lundi 7 décembre et placé en détention provisoire à la maison d’arrêt de Nîmes. Lors de son séjour en prison, il a été soumis à un examen médical, qui a conclu à la nécessité d’une prise en charge psychiatrique. Le préfet du Gard, Didier Lauga, a approuvé cette décision et demandé par arrêté préfectoral le placement du professeur. Ce dernier n’est donc « plus incarcéré et relève uniquement d’une prise en charge médicale », explique Eric Maurel, procureur de la République de Nîmes.

Ses partisans le croient « interné » en raison de ses positions anti-vaccins

Depuis son hospitalisation, de nombreux soutiens ont posté sur les réseaux sociaux des messages appelant à secourir le professeur, qu’ils croient injustement enfermé pour avoir « osé déposer plainte contre l’Institut Pasteur ». Après les accusations portées dans le documentaire Hold-up, l’institut a porté plainte contre X pour « diffamation ». En retour, Jean-Bernard Fourtillan a déclaré dans une vidéo postée le 4 décembre sur AgoraTVNews avoir porté plainte contre l’Institut Pasteur pour « mensonges et crime organisé contre l’humanité en bande organisée ».

Dans une vidéo postée sur YouTube le 10 décembre et vue plus de 240.000 fois, et relayée par des figures des « gilets jaunes » comme Eric Drouet, un internaute qui prétend être en contact avec la famille assure que le professeur a été « interné contre son gré ». Il invite à « signifier au personnel et à la direction de l’hôpital que nous sommes parfaitement au courant de la présence du professeur au sein des murs de l’hôpital, et qu’il est bien évidemment hors de question qu’il y demeure plus longtemps et qu’il reçoive des traitements médicaux sans son consentement ».

L’hôpital psychiatrique harcelé

Contacté par France 3 Occitanie, le centre hospitalier Le Mas Careiron à Uzès assure qu’il croule sous les appels. Les standardistes expliquent que les lignes sont saturées et qu’ils reçoivent régulièrement des insultes. Un homme aurait même menacé de poser une bombe devant l’hôpital, selon ces témoignages.

Dans une nouvelle vidéo publiée vendredi, l’auteur de la première vidéo demande aux internautes de ne plus appeler le numéro de l’hôpital pour, selon lui, éviter de desservir les intérêts du professeur. « Cela pourrait être un prétexte utilisé par les gens qui ont initié son internement pour le passer dans des conditions de détention encore plus strictes », suppose-t-il.

Le lendemain, une soixantaine de personnes se sont rassemblées devant les grilles de l’établissement. Selon Midi-Libre, les manifestants, dont Jean-Philippe Labrèze, naturopathe proche de Jean-Bernard Fourtillan, ont dénoncé « cet internement abusif » de « quelqu’un est tout à fait sain d’esprit, mais qui dérange par ses paroles et son travail qui ne reflètent pas la ligne officielle en termes médicaux et de méthodes de lutte contre le Covid-19 ».

Jean-Bernard Fourtillan n’a pas contesté son hospitalisation

Dans un communiqué, la préfecture du Gard précise que l’hospitalisation de Jean-Bernard Fourtillan « relève d’une prescription médicale, qui est donc couverte par les règles habituelles de confidentialité des informations médicales personnelles ».

De son côté, le procureur de la République de Nîmes assure auprès de France 3 Occitanie que Jean-Bernard Fourtillan est « informé de ses droits » et « peut exercer un recours contre la décision administrative devant le juge des libertés et de la détention », une possibilité qu’il n’avait pas saisie vendredi, selon le quotidien Midi-Libre.

Sauf levée de la mesure d’hospitalisation pour raison médicale ou administrative d’ici la semaine prochaine, « il sera reçu en audience par un juge avec obligatoirement l’assistance d’un avocat », ajoute le magistrat.

Source : Francetvinfo.fr via Crashdebug

Voir aussi :

Florian Philippot : débat hallucinant face à un Macroniste sur Cnews ! (Vaccin, 3e vague,…)

Pr Perronne reçoit le soutien du Syndicat National des Médecins Hospitaliers FO (FranceSoir)

Covid-19 : le Sénat ne transmet pas le cas de Jérôme Salomon à la justice (Public Sénat)

Les commentaires sont signés du nom des auteurs et engagent leur seule responsabilité sans que « lesmoutonsenrages » ne prennent en rien à leur compte leur orientation.

17 commentaires

  • Avatar Cyrildu44

    « Jean-Bernard Fourtillan n’a pas contesté son hospitalisation » avec tous les produits qui lui ont été injectés pour l’asservir, est-ce qu’il est en mesure d’avoir encore toute sa tête pour se défendre ? Pas sûr !

    • Avatar CryptoKrom

      https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gif

      Il y a assez de témoignages de Comment ils opérent , pour sa.

      C’est EXACTEMENT la méme « procédure » pour allez CHASSER des animaux aux fusils paralyzants…
      pour ensuite les enmenner tranquil et les enfermer.

  • Avatar Ananar

    Si c’est France intox qui le dit ….

    Pour avoir connu un malade interné de cette façon, avec ce qu’on leur fait ingurgiter comme saloperies de Big pharma, le professeur est très certainement incapble de manifester une quelconque volonté .

  • Et ainsi on laisse planer le doute…

    http://www.cielvoile.fr/2020/12/un-membre-de-l-academie-des-sciences-institut-de-france-demande-la-liberation-du-prof-fourtillan.html

    Vidéo non censurée de Frédéric Chaumont par AGORATV ► https://odysee.com/@AgoraTVNEWS:5/121220:3

    J’ai eu un mail de Christian Tal Schaller dans la foulée j’attends plus mais en totale contradiction avec ce qui est sous-entendu plus haut et lui le connait bien ! Heureusement que nous avons agit que nous ne sommes pas restés sans rien faire !!!

    https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_sad.gif

  • Avatar Laurence77

    On est tout de suite rassuré puisque c’est France Propagande qui le dit ……

  • Avatar engel

    Dixit: « Apparemment, ça n’a rien à voir avec sa plainte contre l’Institut Pasteur.  »

    Evidemment que c’est évident, ma chère Volti. https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wacko.gif
    …C’est un test ou ou une galéjade humoristique ?https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_scratch.gif

  • Avatar engel

    Dixit : « …avec son consentement »,
    …faute de quoi, son internement serait illégal.

    -Et bien sûr, tout le monde à compris que si c’était illégal, évidemment ils nous le diraient et ne chercheraient pas une excuse stéréotypée*…https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_cool.gif

    *) deux stéréotypes éculés passe-partout :
    – « Avec le consentement du patient zombi… ».
    – « Le patient représente un risque pour lui-même et son entourage… ».

    • Avatar CryptoKrom

      Le comportement silencieux de sa famille laisse planer des doutes…
      Sa sent une drole d’odeur…

      • @cryptokom
        « Le comportement silencieux de sa famille laisse planer des doutes… »

        Parce que ta famille , c’ est la loi ?
        Ben , vas dormir chez papa/maman…..Et arrêtes de faire pipi au lit !

        Désolé, mais lorsque je prends une décision….je n’ ai pas besoin d’ avoir l’ aval de ma famille !!

        • Avatar Maxandre

          hcgaia, pour ceux qui lisent les nouvelles et les commentaires sur LME, c’est ÉVIDENT que CryptoKrom fait allusion à la disparition de la femme et aux enfants du professeur Fourtillan.
          Ils sont introuvables et ne donnent plus aucune nouvelles aux amis/proches.

        • Avatar CryptoKrom

           » Parce que ta famille , c’ est la loi ?
          Ben , vas dormir chez papa/maman…..Et arrêtes de faire pipi au lit  »

          Hcgaia, de quoi tu me traite là ?

          Avec une telle insulte t’en mérite une en retour gros Archloch !

  • Si le prof Fourtillan, avec son niveau intellectuel et professionnel, est interné légalement…..
    c’ est 90% de la population qui est loin d’ avoir son niveau….qui peut être internée à tout moment !!!
    Parce qu’ elle aura fait pipi sur le gazon !!
    Sauve qui peut !

    • Avatar CryptoKrom

      C’etait prévu, la Criminalisation de masse,
      la psychiatrisation de masse,
      le harcelement moral de masse( quotidien par les medias pourris)
      l’instauration de la paranoia,
      etc…

      Au tribunal pour la moindre faute d’edition de l’Aussweiss…pffff !

      J.Salomon, AVANT la pandemie, les couleurs furent annoncées depuis longtemps,
      suffisait d’observer les nouvelles personnes mises en place !
      Leurs centres d’interets, leurs histoire, leurs projets, ambitions,
      evidement les conflits d’interets etc…

  • Ben voyons… Et l’HP qui crie au secours auprès des merdias propagandas !! On va les croire, c’est sûr ! Ce serait presque risible s’il ne s’agissait pas de la santé et de la vie d’un homme qui n’a rien à faire là !

  • Avatar criminalita

    Aux dernières nouvelles glanées sur un tweet.
    Le professeur serait en réanimation après une tentative de suicide. A verifier