Ce que l’on ne dit pas sur le vaccin contre la COVID-19 de Pfizer. « Cobayes humains » ?

merci à Maxandre. Partagez ! Volti

******

Par F. William Engdahl pour Mondialisation.ca

Bill Gates finance et fait la promotion sans relâche de nouveaux vaccins non testés censés nous protéger  contre une mort « horrible » due au nouveau coronavirus et nous permettre également de reprendre une vie « normale ». Le géant pharmaceutique Pfizer vient d’annoncer ce qu’il prétend être des résultats spectaculaires obtenus lors des premiers tests sur l’homme. Ils utilisent une technologie expérimentale connue sous le nom d’édition de gènes, plus précisément l’édition de gènes de l’ARNm, une technique jamais utilisée auparavant dans les vaccins. Avant de nous précipiter pour nous faire vacciner dans l’espoir d’une certaine immunité, nous devrions en savoir plus sur cette nouvelle technologie expérimentale et son manque de précision.

Le monde de la finance est devenu très nerveux le 9 novembre lorsque le géant pharmaceutique Pfizer et son partenaire allemand BioNTech ont annoncé dans un communiqué de presse qu’ils avaient mis au point un vaccin pour Covid19 qui était efficace à « 90%« .

Le controversé chef américain du NIAID, Tony Fauci (à droite) s’est immédiatement réjoui de la nouvelle. En effet, l’UE a annoncé qu’elle avait acheté 300 millions de doses de ce nouveau vaccin particulièrement coûteux. Si l’on en croit les marchés financiers, la pandémie serait de l’histoire ancienne.

Événements suspects

Cependant, il semble qu’Albert Bourla, le PDG de Pfizer, ne soit pas convaincu de ses propres affirmations. Le jour où sa société a publié son communiqué de presse sur les  tests de vaccins proposés, il a vendu 62 % de ses actions Pfizer, réalisant ainsi des millions de profits. Il a passé l’ordre de vendre dans le cadre d’une option spéciale en août afin que cela n’apparaisse pas comme une « vente d’initié ». De plus, il l’a également programmé juste après les élections aux États-Unis et au moment où les grands médias déclarait, illégitimement, Joe Biden comme le président élu. Il semble que Bourla ait eu un conflit d’intérêt assez évident dans le choix du meilleur moment pour publier son communiqué de presse ce même jour.

Bourla a menti tout en niant à la presse que sa société avait reçu des fonds de l’administration Trump pour développer le vaccin au moment de la publication du contrat de livraison de 100 millions de doses au gouvernement étasunien en été. Aux actions suspectes de Pfizer est venu s’ajouter le fait que la société ait d’abord informé l’équipe de Joe Biden plutôt que les agences gouvernementales étasuniennes concernées.

Mais c’est loin d’être la seule chose inquiétante dans l’annonce très médiatisée de Pfizer.

Le partenaire allemand

Pfizer, célèbre pour son Viagra et d’autres médicaments, s’est associé à une petite entreprise de Mayence, en Allemagne, BioNTech, qui a mis au point la technique de l’ARNm radical utilisée pour produire le nouveau vaccin contre le coronavirus. BioNTech n’a été fondée qu’en 2008. BioNTech a signé un accord avec la Fondation Bill & Melinda Gates en septembre 2019, juste avant l’annonce à Wuhan, en Chine, du nouveau coronavirus et juste avant que BioNTech ne fasse son entrée en bourse. L’accord prévoyait une coopération pour le développement de nouvelles techniques d’ARNm pour le traitement du cancer et du VIH. Curieusement, ce communiqué de presse, « La Fondation Gates voit le potentiel de BioNTech pour « réduire considérablement le VIH et la tuberculose dans le monde » » le 5 septembre 2019, a été supprimé.

BioNTech a également conclu un accord avec l’un des plus grands producteurs de médicaments en Chine, Shanghai Fosun Pharmaceutical Co, Ltd (« Fosun Pharma »), pour développer une version de son vaccin à ARNm pour les nouveaux coronavirus pour le marché chinois. Ai-Min Hui, président de la R&D mondiale de Fosun Pharma, a déclaré dans un communiqué du mois d’août :

« Le dosage du premier sujet chinois avec le BNT162b1 marque une étape importante du programme de co-développement mondial en Chine. Nous travaillons en étroite collaboration avec BioNTech et les autorités réglementaires pour évaluer la sécurité et l’efficacité du BNT162b1 et d’autres candidats pour le vaccinARNm… ».

Cela signifie que la même entreprise allemande de biotechnologie est à l’origine des vaccins contre la fièvre catarrhale du mouton qui sont distribués à toute vitesse en Chine, aux États-Unis et dans l’Union européenne. Le vaccin est soumis à une procédure d’approbation rapide dans un délai alarmant.

Les autorités étasuniennes et européennes, et sans doute aussi chinoises, ont renoncé aux tests standard sur les animaux en utilisant des furets ou des souris et sont passées directement aux « cobayes » humains. Les tests sur l’homme ont commencé à la fin juillet et au début août. Trois mois, c’est du jamais vu pour tester un nouveau vaccin. Plusieurs années sont la norme pour créer un nouveau vaccin. En raison du degré de panique mondial engendré par l’OMS au sujet du coronavirus, la prudence est de mise. Les fabricants de vaccins ont tous droit à une indemnité légale, ce qui signifie qu’ils ne peuvent pas être poursuivis si des personnes meurent ou sont handicapées à cause du nouveau vaccin. Mais le fait le plus alarmant concernant le nouveau vaccin Pfizer-BioNTech est que l’ARNm modifié par le gène pour l’application de vaccins humains n’avait jamais été approuvé dans le passé. Notamment, des tests de deux ans, revus par des pairs, effectués sur des souris nourries avec du maïs génétiquement modifié pulvérisé avec du Roundup riche en glyphosate de Monsanto, ont d’abord montré des tumeurs cancéreuses après neuf mois ainsi que des lésions du foie et d’autres organes. Les premiers tests de la société Monsanto ont pris fin au bout de trois mois et n’ont révélé aucun dommage. Une situation similaire existe avec les vaccins à ARNm modifiés par des gènes, qui sont distribués à la hâte après moins de 90 jours de tests sur l’homme.

« Expérimentale » explicite

Le Dr Michael Yeadon a répondu dans un récent commentaire public sur les médias sociaux à un collègue du Royaume-Uni : « Tous les vaccins contre le virus du SRAS-COV-2 sont par définition nouveaux. Aucun candidat vaccin n’a été… en développement depuis plus de quelques mois ». M. Yeadon a ensuite poursuivi en déclarant

« Si l’utilisation d’un tel vaccin est approuvée dans des circonstances qui ne sont pas EXPLICITEMENT expérimentales, je pense que les bénéficiaires sont induits en erreur dans une mesure criminelle. En effet, il n’y a précisément aucun volontaire humain pour lequel il pourrait y avoir plus de quelques mois d’informations sur la sécurité de la dose administrée ».

Yeadon est bien qualifié pour en faire la critique. Comme il le note dans le commentaire, « J’ai un diplôme en biochimie et toxicologie et un doctorat en pharmacologie basé sur la recherche. J’ai passé 32 ans à travailler dans la R&D pharmaceutique, principalement dans le domaine des nouveaux médicaments pour les maladies des poumons et de la peau. J’ai été vice-président chez Pfizer & CEO…. d’une entreprise de biotechnologie que j’ai fondée (Ziarco – rachetée par Novartis). J’ai des connaissances en matière de R&D de nouveaux médicaments ». Il était auparavant chez Pfizer à un niveau très élevé.

Des cobayes humains ?

Le vaccin Pfizer-BioNTech est expérimental et loin d’être garanti comme étant sans danger, bien que Pfizer, l’UE et le célèbre Dr Tony Fauci semblent prêts à le lancer avant même la fin de l’année auprès de centaines de millions d’humains.

La technologie expérimentale est basée sur une manipulation génétique plutôt nouvelle, connue sous le nom d’édition génétique. Dans un article important du magazine Foreign Affairs du New York Council on Foreign Relations de 2018, Bill Gates a fait la promotion de la nouvelle technologie d’édition de gènes CRISPR comme étant capable de « transformer le développement mondial [global development] ». Il a indiqué que la Fondation Gates finançait depuis une décennie les développements de l’édition génétique pour les vaccins et d’autres applications.

Mais la technologie permettant de briser et de réparer les gènes humains est-elle vraiment sécuritaire ? Faut-il vraiment prendre des risques en donnant un nouveau vaccin expérimental jamais utilisé auparavant sur des humains ? Contrairement à ce que prétend Bill Gates, la réponse scientifique est non, il n’est pas prouvé qu’elle soit aussi sécuritaire.

Dans un article révisé par des experts dans la revue Trends in Genetics d’octobre 2020, les auteurs concluent que « la gamme des événements moléculaires possibles résultant de l’édition du génome a été sous-estimée et la technologie reste imprévisible sur le locus cible et loin de celui-ci ».

Le Dr Romeo Quijano, professeur retraité de pharmacologie et de toxicologie à la faculté de médecine de l’université des Philippines à Manille, a noté certains des dangers de l’édition expérimentale des gènes lorsqu’elle est appliquée aux vaccins humains. Quijano nous met en garde contre,

« le danger que le vaccin puisse en fait « renforcer » la pathogénicité du virus, ou le rendre plus agressif, peut-être en raison d’un renforcement dépendant des anticorps (ADE), comme cela s’est produit lors d’études antérieures sur les vaccins testés sur les animaux. Si cela devait se produire dans un essai majeur sur l’homme, le résultat pourrait être désastreux. Cet effet indésirable grave pourrait même ne pas être détecté par un essai clinique, en particulier dans le cas d’essais cliniques très biaisés et chargés de conflits d’intérêts impliquant des sociétés de vaccins. Même lorsqu’un effet indésirable grave est détecté, il est généralement balayé sous le tapis ».

Il cite le cas d’un autre candidat vaccin ARNm de Gates, Moderna, où « trois des 15 sujets humains expérimentaux du groupe à forte dose ont souffert de symptômes graves et médicalement significatifs. Moderna a cependant conclu que le vaccin était « généralement sûr et bien toléré », ce dont les médias dominés par les entreprises ont consciencieusement rendu compte, dissimulant ainsi le réel danger… ».

Il note,

« L’ARNm exogène est intrinsèquement immunostimulateur, et cette caractéristique de l’ARNm pourrait être bénéfique ou nuisible. Il peut fournir une activité adjuvante et peut inhiber l’expression d’antigènes et affecter négativement la réponse immunitaire. Les effets paradoxaux de la détection immunitaire innée sur les différents formats de vaccins à ARNm sont incomplètement compris ». Quijano ajoute : « Un vaccin à base d’ARNm pourrait également induire de puissantes réponses à l’interféron de type I, qui ont été associées non seulement à l’inflammation mais aussi potentiellement à l’auto-immunité… et pourrait favoriser la coagulation sanguine et la formation de thromboses pathologiques ».

Quijano écrit dans l’article très documenté,

« Parmi les autres dangers, les vaccins à virus pourraient subir une recombinaison avec des virus naturels et produire des virus hybrides qui pourraient avoir des propriétés indésirables affectant la transmission ou la virulence. Les résultats possibles de la recombinaison sont pratiquement impossibles à quantifier avec précision compte tenu des outils et des connaissances existants. Les risques sont cependant réels, comme le montrent l’émergence de types de virus mutants, la pathogénicité accrue et les effets indésirables graves et inattendus (y compris des décès) à la suite de campagnes de vaccination de masse aléatoires et de tentatives antérieures infructueuses de mise au point de vaccins chimériques à l’aide de la technologie du génie génétique« .

Bill Gates, les fabricants de vaccins à ARNm, dont Pfizer/BioNTech et Moderna, et leurs proches alliés tels que le Dr Tony Fauci du NIAID, jouent clairement avec les vies humaines dans leur course à l’introduction de ces vaccins expérimentaux dans notre corps. Notamment, le même Dr Fauci et son NIAID détient le brevet d’un vaccin contre la dengue appelé Dengvaxia, commercialisé par Sanofi-Pasteur et promu comme un vaccin « essentiel » par l’OMS de Tedros depuis 2016. Robert F. Kennedy Jr (à gauche) a noté que Fauci et le NIAID « savaient, grâce aux essais cliniques, qu’il y avait un problème de réponse immunitaire paradoxale », mais qu’ils l’ont quand même administré à plusieurs centaines de milliers d’enfants philippins. On estime que jusqu’à 600 enfants vaccinés sont morts avant que le gouvernement n’arrête les vaccinations.

Il est clair que le principe de précaution bien établi – en cas de doute sérieux, ne pas le faire – est ignoré par Fauci, Pfizer/BioNTech et d’autres en se précipitant pour approuver le nouveau vaccin à ARNm contre le coronavirus. La technologie de l’ARN messager n’a pas encore produit de médicament approuvé, et encore moins de vaccin.

F. William Engdahl

Article original en anglais :

What’s Not Being Said About the Pfizer Coronavirus Vaccine. “Human Guinea Pigs”?, le 5 décembre 2020.

Traduit par Maya pour Mondialisation.ca

Source de l’image en vedette : NEO

Note aux lecteurs : veuillez cliquer sur les boutons de partage ci-dessus ou ci-dessous. Faites suivre cet article à vos listes de diffusion. Publiez cet article sur votre site de blog, vos forums Internet, etc.

F. William Engdahl est consultant en risques stratégiques et conférencier, il est titulaire d’un diplôme en politique de l’université de Princeton et est un auteur à succès sur le pétrole et la géopolitique, exclusivement pour le magazine en ligne « New Eastern Outlook » où cet article a été publié à l’origine. Il est associé de recherche au Centre de recherche sur la mondialisation.

La source originale de cet article est Mondialisation.ca

Copyright © F. William Engdahl, Mondialisation.ca, 2020

Les commentaires publiés sont signés du nom des auteurs et engagent leur seule responsabilité sans que « lesmoutonsenrages » ne prennent en rien à leur compte leur orientation.

Les opinions exprimées par les analystes ne peuvent être considérées comme émanant des moutonsenragés. Elles n’engagent que la responsabilité des auteurs.

27 commentaires

  • Avatar mat40

    «  » Bill Gates finance et fait la promotion sans relâche de nouveaux vaccins non testés censés nous protéger contre une mort « horrible » due au nouveau coronavirus et nous permettre également de reprendre une vie « normale ». » »

    et Bill a aussi dite qu’il faut absolument tester et verifier qu’il y a aucune risque avec ces vaccins .

    «  »Ils utilisent une technologie expérimentale connue sous le nom d’édition de gènes, plus précisément l’édition de gènes de l’ARNm, une technique jamais utilisée auparavant dans les vaccins. «  »

    oui, jamais utilisé auparavant , mais recherchez , etudié depuis plus de 20ans …. c’est pas un truc nouveau inventée hier pour repondre a ce virus de covid …

    • Volti Volti

      Sauf qu’avec CRISPR, ils ont brûlé les étapes, passer direct à l’homme en abandonnant la phase animale. C’est plus facile avec des milliards de cobayes.. J’ai franchement un gros doute sur cette technologie ARNm, non testée, et donc on va vers l’inconnu…

      • Avatar Leveilleur

        Si j’ai eu lu qu’ils avaient fait des essaies sur des animaux ce qui est un non sens car l’animal n’a pas le même métabolisme que l’homme et un vaccin comme un médicament peut provoquer des réactions complètements différentes d’un organisme à l’autre.

        Laissons les plus peureux se faire vacciner et observons les effets à long terme, il ne reste que ça pour savoir vraiment si les cobayes volontaires vont se transformer en Anges courageux ou en chauves souris vampires. https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_scratch.gif Mais pour ma pars, je ne tenterais pas l’aventure, je leur laisse bien volontier ma dose de super héros.

        Comme il dis dans l’article, même lorsqu’un effet indésirable grave est détecté, il est généralement balayé sous le tapis ». Tout ces mecs là sont assurés d’être couverts, ils ont des armées d’avocats prêts à les déresponsabiliser d’un éventuel problème qui surviendrait.

    • Avatar CryptoKrom

       » et Bill a aussi dite qu’il faut absolument tester et verifier qu’il y a aucune risque avec ces vaccins  »

      L’humain dispose de 30 milliards de génes.
      Les milliards d’individus sur cette planéte dispose donc de

      30 000 000 000 X Diversités de génes differents entre CHAQUE individu !

      Donc 30 milliards X Nombre d’habitants sur Terre=Possibilités d’effets Indésirables Innombrables !

      Où, dans ce vaste chiffre, il y aurait plus de 90% de Fiabilité ?

      Seule solution pour le découvrir, Vacciner la Masse Mondiale et voir ce que sa donne.
      https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_unsure.gif

      C’est logique non ?
      Ou faut juste prendre 15% des vaccinés ? https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_whistle3.gif

  • Avatar actiwish

    On sait tous que faire mumuse avec l’ADN c’est aller droit vers une catastrophe. Ils sont devenus complètement dégénérés a tous les niveaux. Ils s’ennuient tellement avec leur richesse et leur pouvoir qu’ils sont déconnectés de la réalité, la chute de l’Homme est une réalité et on va la vivre.
    Comme disait macron, nous allons connaître l’avènement de la bête…

    • Volti Volti

      Nous avons toujours dit que ce qui les intéresse, c’est le pouvoir. L’argent ils ne savent plus quoi en faire et donc, ils font mumuse avec la science interdite, se jouent du code de Nuremberg etc.. Ils ont un plateau de jeu immense, planétaire, le pouvoir que leur confère les milliards plus où moins bien acquits et des peuples tellement endoctrinés par la pensée dominante, qu’ils ont tous les outils et les collabos qui vont s’aplatir pour envisager le pire pour nous et le meilleur « pensent-ils » pour eux… Satan est roi en ce monde dégénéré, dirigé par des psychopathes qui veulent pour nous, ce qu’ils refusent pour eux… Tu n’as pas entendu des « dinosaures » dire que les vieux ont des vies sans importance ? Donc qu’importe les conséquences… La leur de vie, est importante en quoi ? Nous pourrir la notre ?

      • Avatar Leveilleur

        Il y a une citation qui dit: L’ignorance est source de souffrance. L’être humain a remplacé Dieu par la science et ne croit qu’en lui, il a perdu son propre pourvoir de guérisseur, la connaissance de ses origines, il se laisse balloté entre peur et impuissance par d’autres qui leur disent quoi faire, quoi penser, il est devenu faible.

        Mais au milieu de se bourbier, il y en a qui résistent et comprennent, en espérant qu’ils fassent réagir cette masse d’ignorants apeurés de l’existence, cependant nous savons que ce ne sera pas sans mal car les épreuves guettent ceux qui donnent tout pouvoir à cette science devenue immorale et diabolique.

        • Volti Volti

          Oui pour ceux qui résistent à la pression, qui informent, qui alertent etc..
          La connaissance oui, le partage d’expérience oui. Les élucubrations de visions plus ou moins sous influence, qui se veulent vérités, en ignorant ceux qui peuvent ne pas être d’accord, et les traiter d’ignorants non. Le « chamanisme » n’est pas sectaire. Chacun peut en faire l’expérience…Ceux qui ont le nombril plus gros que le soleil, qui n’ont que leurs « visions » et voyances perçues par eux seuls, sans développement n’apportent rien, zéro !

      • Avatar actiwish

        J’ai compris ça via un choc: un problème de santé et aucun soutien (famille et ami). Là j’ai quitté mon taf dans l’informatique pour partir dans l’écoconstruction (bois, terre paille,…) et essayer de trouver 1 vie dans 1 ecolieu avec des animaux et potager + verger. Je tente, on verra bien on ça me mènera, j’ai confiance en la vie.
        Je suis en attente de réponse du fongecif.

      • Wolf-Spirit Wolf-Spirit

        Le pouvoir et l’argent ils l’ont ( quelque guerres de clans mais rien qui ne changera la donne pour nous ) mais tu oublies tout de m^me leur fâcheuse tendance ne pas vouloir mourir … c’est bien pour cela qu’il dépense leur pognon ; transhumanisme l’eugénisme ….avec deux grans courant de pensée l’immortalité synthétique et de manière plus « naturel le » via des modification de l’adn et transplantation d’organe .

        • Avatar actiwish

          Exact, tu as raison j’ai oublié ce point. On y pense pas forcément tellement c’est aberrant. Ils retardent juste leur chute. Pour moi c’est une guerre spirituelle qui se passe à l’intérieur de nous même pour réussir à quitter cette pensée dominante.

          • Natacha Natacha

            N’y a t-il pas deux voies qui se sépareront bientôt ?
            Rester centré(e), cultiver la confiance en soi. Tout ce que l’on fait pour soi, on le fait pour l’humanité, d’où la nécessité d’être limpide dans ses pensées, dans ses mots, dans ses actes.
            Libérer les colères, les peurs, les résistances pour
            Harmoniser cerveau et coeur.

            https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_heart.gifhttps://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_heart.gif

            • Avatar actiwish

              J’adore. C’est ce que j’essaie de faire. ☺☺☺. Je commence à me séparer de certaines connaissances car je me sens plu du tout en phase avec eux.

              • Natacha Natacha

                Chacun de nous fait un choix pour la direction de son âme.
                Se séparer, des conditionnements oui, et retrouver l’unité en soi.
                Je crois que les dialogues des astres nous invitent à cela en cette fin d’année.
                Belle route. :)

                • Avatar actiwish

                  Exactement, d’ailleurs en parlant d’astre. l’étoile de Bethléem sera visible jusqu’au 21 décembre. chose qui n’a pas eu lieu depuis 400 ans. c’est très symbolique n’empêche. à surveiller de près. je serai pas étonné si il y a des annonces ou des évènements.

                  • Natacha Natacha

                    On verra aussi la conjonction Jupiter Saturne ce 21 qui va ouvrir à un autre paradigme.
                    Aujourd’hui Nouvelle Lune, dernière de l’année.
                    Aiguisiez bien vos flèches pour viser là où vous voulez vous voir et voir le monde aller. Juste.
                    Avec ce qu’il se passe au dessus de nos têtes, clairement il va y en avoir des événements.
                    La gestation se termine, les contractions et pressions sont et seront encore douloureuses avant la délivrance que chacun doit préparer intérieurement, sans concession, avant le grand saut.
                    Confiance.
                    https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_heart.gif

  • Avatar keg

    Après vous mesdames et messieurs les politicards conuageux, je me piquerai quand vous l’aurez fait (et réellement et pas du cinoche). Vous êtes trop précieux au pays pour que l’on vous fasse passer après les pékins inutiles (selon vous et au pays, sinon vous ne seriez pas ….).
    Et puis n’avez-vous pas une occas en or de prouver que vous êtes toujours à la pointe des combats et non en retrait, comme certains oseraient le prétendre… (mais ceux là sont des complotistes et vous n’en avez que faire …)

    Magnez vous cela pousse derrière pour montrer les bons exemples, la classe kapo-ayatollah commence à être exiguë tant il y a de candi-datures..

    13/12/2020 – https://wp.me/p4Im0Q-4lG
    – Le corps des kapo-ayatollahs se structure et se développe vitesse grand V. C’est maintenant le corps enseignant qui vélléiterait pour s’y faire une place donneur (va falloir rouvrir les Kommandantur, schnell). Diable c’est qu’ils ont leurs « jeunesses macroniquetonpeuple » à formater et puis la carrière, vous y pensez ? Le règne dictatueur n’est plus très loin… Depuis qu’on l’attendait… Mais si !

    • Avatar Leveilleur

      Les politicards pourraient nous faire croire qu’ils se sont fait vaccinés pour nous obliger à le faire aussi, cependant nous n’aurons jamais la preuve qu’ils l’ont fait, ils peuvent nous dire ce qu’ils veulent, non il faut le refuser, dire non, quel qu’en soit les conséquences. Des essaies sur les vitamines D,C, Zinc ont montré leur efficacité contre ce virus et tant pis pour ceux qui se laissent piquer sans s’être informer avant.

  • Et l’autre qui se fait photographier avec son masque … Quitte à ne pas respirer pendant 30′, s’il a si peur, il ne peut pas l’enlever pour la photo ? C’est d’un ridicule !

    Rien à dire de plus sur mon refus de la vaccination, bien sûr. C’est déjà dit. En plus avec un tel procédé !

  • Avatar predateur

    je me demande ce que vient foutre…. « Cela signifie que la même entreprise allemande de biotechnologie est à l’origine des vaccins contre la fièvre catarrhale du mouton qui sont distribués à toute vitesse en Chine, aux États-Unis et dans l’Union européenne. »
    les vaccins contre la fièvre catarrhale sont utilisés depuis une douzaine d années en france et leurs rapports risque/efficacité est en faveur du vaccin utilisé sur ovins et bovins ……fabriqué par https://www.msd-animal-health-maghreb.com/about-us/historique-de-msd-sante-animale/

Laisser un commentaire