«La loi en France est assez compliquée pour définir le mercenaire»

Partagez ! Volti

******

Source Observateur-Continental

Le parquet ukrainien a déclaré avoir ouvert le 7 juillet un dossier sur 20 Français qui ont participé au conflit dans le Donbass. Observateur Continental a réalisé, en exclusivité, un entretien avec Sergei Munier, qui fut volontaire dans le Donbass, pour obtenir son avis sur la déclaration de la justice ukrainienne concernant les accusations de «participation au conflit armé contre l’Ukraine dans le cadre de groupes armés irréguliers non statutaires dans les territoires temporairement occupés des régions de Donetsk et de Lougansk» et d’avoir été «des mercenaires».  

Combien de temps êtes-vous resté dans le Donbass?

Sergei Munier: J’ai fait un séjour de 3 mois en 2014, deux séjours de 6 mois en 2015 et en 2016 et d’autres missions ponctuelles.

Pourquoi avez-vous décidé de vous battre dans le Donbass?

–  En tant que Français originaire du Donbass, je n’ai fait que défendre mon peuple de sang contre l’agression bandériste ukrainienne.

Quel est votre avis sur les accusations du parquet ukrainien qualifiant «la participation des Français au conflit armé contre l’Ukraine dans le cadre de groupes armés irréguliers non statutaires dans les territoires temporairement occupés des régions de Donetsk et de Lougansk, entraînant la mort et d’autres graves conséquences» et sur l’ accusation «d’être des mercenaires»?

–  Les Ukrainiens ont un réseau de renseignement assez compétent pour savoir que les étrangers ayant servi au Donbass sont des volontaires et qu’ils ont touché au maximum la solde officielle du soldat de 15 000 roubles (190 €) par mois. La situation est quasi identique du coté ukrainien. D’autre part, la loi en France est assez compliquée pour définir le «mercenaire». Elle est conçue spécialement pour protéger les étrangers qui servent la France dans la Légion étrangère, ainsi que les Français qui servent dans les armées étrangères en fonction de leurs origines, comme par exemple les jeunes qui font leur service militaire dans Tsahal. Pour être considéré comme «mercenaire», il faudrait n’avoir aucun lien avec le conflit et être recruté explicitement pour prendre part aux hostilités contre une rémunération largement supérieure à celle d’un combattant local.

Pourquoi selon vous ces accusations sortent-elles spécialement aujourd’hui?

–  L’équipe Zelensky ne tient pas ses promesses aux électeurs et maintient la politique du «camp de la guerre». L’Ukraine devait présenter son plan pour accorder le statut spécial au Donbass le 6 juillet. Pour se justifier, elle brandit la menace d’une invasion russe imminente. Les rumeurs à ce sujet se propagent, d’ailleurs, dans les deux camps. L’accusation contre les Français semble être utilisée comme un argument de plus dans cette négociation. Les Français représentent, en effet, une part importante des volontaires étrangers du côté pro-russe, et surtout la plus médiatisée. De plus, la vision de la Légion étrangère dans les pays de l’Est est très fantasmée et Kiev ne fait que jouer sur cette image de légionnaire/mercenaire pour alimenter la «menace pro-russe».  

Est-ce que ces accusations ne peuvent pas être faites contre Petro Porochenko par l’emploi de forces étrangères en Ukraine pour bombarder les civils du Donbass?

–  Ce sont les artilleurs ukrainiens qui bombardent leur propre population, ce qui est d’autant plus terrible. Le conflit ukrainien est une guerre civile où 90% des combattants dans les deux camps sont des Ukrainiens. Petro Porochenko est actuellement accusé de haute-trahison pour avoir nommé des hauts responsables politiques selon les vœux de Joe Biden. 

Les opinions exprimées par les analystes ne peuvent être considérées comme émanant des éditeurs du portail. Elles n’engagent que la responsabilité des auteurs

Observateur Continental

Les commentaires publiés sont signés du nom des auteurs et engagent leur seule responsabilité sans que « lesmoutonsenrages » ne prennent en rien à leur compte leur orientation.

4 commentaires

  • Avatar Jean Xana

    Merci Volti pour cet article.
    Qui en est l’auteur ? Je n’ai pas su trouver son identifiant ?

    • Volti Volti

      Observateur Continental est un collectif d’auteurs, qui donnent une autre vision de ce qui se passe à l’Ouest, Chine, Brics, Russie. Ils ont fait l’entretien avec Sergei Munier, car il y a des volontaires qui se battent dans le Donbass pour la liberté. Comme Erwan Castel, un breton qui a faillit mourir, il n’y a pas longtemps. Pour Kiev ce sont des mercenaires, il n’en est rien, ils défendent le droit des habitants de la région du Donbass, à choisir leur destin.

  • Avatar Jean Xana

    Merci Volti. Je ne connaissais pas Serguei Munier, mais nous connaissons tous un certain nombre de Français qui se dévouent pour les Républiques du Donbass. Et aussi l’ami Texas Russel, évidemment. Ce sont des gens qui ont du caractère. Quel dommage que beaucoup d’entre eux se détestent cordialement…

Laisser un commentaire