L’armée ukrainienne bombarde la RPD et la RPL – Un civil tué et quatre blessés

Les accords de Minsk gravement compromis par Kiev, qui n’a de toute évidence, pas l’intention de les appliquer. Qui pourra les y obliger ? Partagez ! Volti

******

Christelle Néant pour Donbass-Insider

Le 19 juin 2020 au matin, l’armée ukrainienne a bombardé la RPD (République Populaire de Donetsk), blessant un civil en périphérie de Gorlovka, puis les soldats ukrainiens ont tiré sur la RPL (République Populaire de Lougansk), tuant un civil et en blessant trois autres. Ces tirs ont aussi endommagé de nombreuses habitations et pièces d’infrastructures civiles vitales.

Après le calme relatif qui s’était instauré suite à la mise en état d’alerte maximum des milices populaires de la RPD et de la RPL fin mai, il semble que l’armée ukrainienne reprenne ses mauvaises habitudes à peine cet état d’alerte levé.

Alors que l’Ukraine avait jusqu’à aujourd’hui pour préciser sa position officielle concernant les accords de Minsk, après la déclaration d’un de ses représentants sur leur caractère prétendument non-contraignant, il faut croire que Kiev a décidé de répondre militairement à la question, histoire de ne laisser aucun doute, ni aucune ambiguïté, sur ce qu’elle pense de ce plan de paix.

Les bombardements de l’armée ukrainienne contre la RPD blessent un civil

Ainsi, du 18 au 19 juin, l’armée ukrainienne a violé trois fois le cessez-le-feu, et tiré 87 munitions sur le territoire de la RPD, dont 27 obus de mortier de 120 mm et 82 mm. Si ces tirs n’ont fait ni destructions ni victimes, il n’en fut pas de même de ceux de ce matin.

L’armée ukrainienne a ainsi ouvert le feu dès 4 h 30 du matin sur le village d’Alexandrovka, en périphérie sud-ouest de Donetsk. Ces tirs ont endommagé six habitations dans la rue Lénine, heureusement sans faire de victimes parmi les civils. Une ligne électrique a aussi été touchée par les tirs, privant 50 habitations de courant dans le village.

Voir quelques-unes des photos prises à Alexandrovka par la représentation de la RPD au sein du CCCC (Centre Conjoint de Contrôle et de Coordination du cessez-le-feu) :

Voir les images

Puis de 5 h 05 à 6 h 05 du matin, l’armée ukrainienne s’est acharnée sur le village de la mine 6/7 en périphérie de Gorlovka, tirant 30 obus de mortier de 120 mm et 82 mm sur la localité.

Ces tirs ont totalement détruit la station de pompage du canal Severski Donets – Donbass située à proximité du village, et blessé un civil de 47 ans, Sergueï Katchoura. L’homme a été hospitalisé avec une fracture ouverte de l’humérus droit, et de multiples blessures par éclats au torse et à la cuisse.

La milice populaire de la RPD a alors répondu au bombardement de l’armée ukrainienne afin de détruire sa position de tir. Ce tir de réponse de la RPD a fait un mort et deux blessés parmi les soldats ukrainiens de la 35e brigade des FAU (Forces Armées Ukrainiennes), et a détruit un mortier de 120 mm ainsi qu’un camion de munitions.

Un civil tué et trois blessés en RPL par les tirs des soldats ukrainiens

Et malheureusement il n’y a pas qu’en RPD que les civils payent de nouveau le prix fort de cette guerre qui n’en finit pas. Si la RPL n’a pas subi de tirs de l’armée ukrainienne hier, cette dernière s’est rattrapée cet après midi.

À 15 h 20, l’armée ukrainienne a ainsi tiré 25 munitions de véhicule de combat d’infanterie sur le village de Berezovskoye en RPL, blessant un civil. L’homme de 38 ans a reçu de multiples blessures par éclats au cou et dans le haut du dos. Il a été emmené à l’hôpital central de Kirovsk où il a été soigné.

Mais l’armée ukrainienne ne s’est pas arrêtée là, et a aussi ouvert le feu sur les villages de Zolotoye et Goloubovskoye. Si dans ce dernier ces tirs ont seulement endommagé une habitation, ceux contre le village de Zolotoye ont fait un mort et deux blessés parmi les civils.

Un homme de 66 ans est ainsi mort des multiples blessures par éclats qu’il a reçues, une femme de 61 ans a reçu une blessure par éclat au thorax, et un homme de 80 ans a été blessé au thorax et à l’épaule gauche. Les blessés ont été emmenés à l’hôpital central de Pervomaïsk où ils ont été soignés. Ces tirs de l’armée ukrainienne contre le village de Zolotoye ont aussi endommagé trois habitations.

Face à un tel bilan, la milice populaire de la RPL a répondu aux tirs, détruisant un véhicule de combat d’infanterie et blessant deux soldats de la 93 brigade des FAU.

Alors que la date de la parade de la Victoire approche à grands pas pour la RPD et la RPL, l’armée ukrainienne a décidé de répandre à nouveau le sang des civils du Donbass en guise de réponse à la question du groupe de contact sur la volonté de l’Ukraine d’appliquer un jour les accords de Minsk. Je crois qu’il n’y a pas plus de réponse plus claire à cette question, que celle, sanglante, que l’armée ukrainienne a fournie aujourd’hui.

Christelle Néant

Les commentaires publiés sont signés du nom des auteurs et engagent leur seule responsabilité sans que « lesmoutonsenrages » ne prennent en rien à leur compte leur orientation.