« Oui il faut que l’Etat paye les loyers… et Bruno le Maire a raison !! » L’édito de Charles SANNAT

Un peu plus ou un peu moins, que ça serve à sauver les meubles. Partagez ! Volti

*****

Charles Sannat pour Insolentiae

Mes chères impertinentes, chers impertinents,

Nous traversons évidemment une crise économique à la profondeur sans précédent dans l’histoire économique de notre monde.

Même la crise de 1929 n’avait pas vu la population mondiale confinée et l’ensemble des commerces fermés.

Même si l’activité était moindre et les consommateurs peu nombreux, les magasins étaient ouverts et les usines tournaient.

Nous sommes donc confrontés à une crise encore plus profonde, plus violente que celle de 1929.

J’avais écris, il y a 1 mois, qu’il fallait sauver les entreprises quoi qu’il en coûte non pas pour faire plaisir, non pas pour socialiser les pertes et privatiser les gains, mais parce qu’il fallait et qu’il faut plus que jamais, à tout prix, sauver nos entreprises pour sauver notre capacité de reprise.

Il faut sauver en prenant garde de ne pas enrichir

Bruno le Maire envisage clairement de nationaliser Renault ou encore Air-France si nécessaire et ce sera sans doute nécessaire. C’est une bonne chose. Il n’y a pas le choix et il faut le faire. Il ne faudra pas privilégier les actionnaires. Ils ont joué. Ils ont perdu. Nous ne devons pas privatiser les gains et nationaliser les pertes, afin d’éviter tout aléas moral d’une part mais aussi parce que notre population, nos concitoyens doivent tous pouvoir comprendre qu’il n’y a là aucun cadeau effectué avec leur argent présent et leurs impôts futurs.

Faut-il aller encore plus loin et payer le loyer des petits commerces en difficulté ?

Ma réponse est sans aucune ambiguïté.

C’est un oui.

Il ne faut pas hésiter.

Pourquoi ?

Parce que les loyers payés par les petits commerçants sont généralement perçus par des petits propriétaires, qui comptent dessus soit parce qu’ils sont d’anciens commerçants sans presque de retraite (la retraite des indépendants est une pitié dans ce pays) et que ceux qui se sont bien préparés avaient acheté les murs de leur commerce et c’est ce loyer qu’ils perçoivent qui constitue leur retraite en réalité.

Sinon, vous avez en face, un petit propriétaire endetté sur 15 ou 20 ans et qui a besoin de ce loyer pour rembourser… un crédit !

Si les impayés de remboursement de crédits explosent à la hausse, que va-t-il se passer ?

Les banques seront en faillite et il faudra sauver les banques, ce qui coûtera en réalité beaucoup plus cher que de payer quelques mois de loyers…

Il faudra même payer les impayés de loyers dans le parc de logement privé.

Pour les logements privés, la logique est la même.

Soit les petits propriétaires doivent rembourser un crédit, soit ils ont besoin du loyer pour vivre car c’est leur complément de revenu.

Dans les 2 cas, si 80 % des loyers ne sont plus versés ce sera une catastrophe économique dans la catastrophe économique.

« Les loyers par exemple de commerces, de restaurants qui n’arrivent plus à payer, on pourrait les prendre en charge dans le cadre de fonds de solidarité pour un certain nombre d’entreprises particulièrement menacées », a-t-il déclaré sur France 2. Ce fonds de solidarité mis en place par l’État prévoit 1 500 euros maximum d’indemnisation pour les petites entreprises ayant subi au moins 50 % de baisse de chiffre d’affaires par rapport à mars et avril 2019, plus une aide de 2 000 euros accordée au cas par cas pour celles menacées de faillite.

Pour ces dernières, « nous pourrions augmenter ce plafond à 5 000 euros justement pour pouvoir intégrer le montant des loyers », a expliqué Bruno Le Maire. « Deuxième modification sur laquelle nous travaillons : prendre en charge (…) ceux qui sont au bord de la vraie difficulté, qui sont en situation de redressement judiciaire, qui aujourd’hui ont vraiment du mal à faire face », a-t-il poursuivi. « On travaille à cette amélioration que nous présenterons la semaine prochaine avec Gérald Darmanin », le ministre des Comptes publics, a-t-il ajouté.

Tous les dispositifs d’aide d’urgence doivent être soutenus et accueillis positivement car, oui il faut sauver non pas le système mais les mécanismes d’équilibres qui régissent en partie ce système et qui sont non pas des mécanismes d’équilibre visant à assurer les profits des plus riches et des entreprises cotées en bourse, mais nos petites entreprises, l’économie réelle, celle qui est la colonne vertébrale de notre système mais aussi qui assure la vie quotidienne, les services, le lien social sans oublier l’aménagement de nos territoires.

Sauver nos commerçants, nos restaurateurs, nos hôteliers, nos petits boutiquiers, qui peuplent nos centres-villes pour en faire des lieux de vie, n’est pas une option, c’est une obligation.

Enfin Bruno Le Maire a, par ailleurs, indiqué qu’il faudrait « envisager des annulations » des charges fiscales et sociales pour les entreprises menacées de faillite, et non un simple report. Là aussi c’est une évidence. Le retard de charges à rattraper sera tel, qu’en réalité il sera impossible de rembourser les sommes dues en maintenant une exploitation saine et un revenu digne aux petits patrons bien souvent sacrifiés, trop souvent sacrifiés. Cela pose également la question du niveau ahurissant des charges dans notre pays qui n’est même pas capable de donner quelques masques à ces citoyens… Le décalage entre les taxes perçues par l’Etat et les capacités de l’Etat pose une question essentielle et c’est un débat qu’il faudra ouvrir dès cette crise sanitaire achevée.

« J’ai parfaitement conscience qu’il peut y avoir un hôtel, un café, un restaurant, un fleuriste qui ne pourra pas rembourser. Si la menace en cas de non-remboursement c’est la disparition de l’entreprise, dans ce cas là on annulera le report de charges sociales et fiscales », a souligné le ministre. Il a raison.

De façon générale, ce qui sera le plus efficace économiquement, c’est que l’Etat paye, quoi qu’il en coûte ce qu’il faut payer.

Après se posera la question de comment financer tout cela. Qui paiera ? La réponse devra être la banque centrale. Européenne, ou nationale, car à ce stade, rien ne dit que l’Union Européenne et la zone euro pourront survivre aux tensions déjà très vives qui opposent les pays de la zone sur ces aspects financiers.

Si la BCE ne paye pas, si la BCE ne monétise pas, il faudra en tirer toutes les conséquences et reprendre notre souveraineté monétaire. Nous aurions pu le faire et du le faire par petit temps. C’est sans doute le gros temps et la tempête qui nous obligeront à la faire.

Nous mettrons dans un tel cas 10 ans à nous remettre aussi bien de la crise sanitaire que de la crise économique qui va en découler. Mais, les erreurs, la facilité, la lâcheté ont toujours eu un prix, et plus nous allons loin dans les abandons, plus cela coûte cher à notre pays. Ainsi en va-t-il de l’histoire de ce vieux pays, qui est la France et qui est le nôtre.

Il est déjà trop tard, mais tout n’est pas perdu. Préparez-vous et désormais protégez-vous !

Charles SANNAT

« Ceci est un article « presslib » et sans droit voisin, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Insolentiae.com est le site sur lequel Charles Sannat s’exprime quotidiennement et livre un décryptage impertinent et sans concession de l’actualité économique. Merci de visiter mon site. Vous pouvez vous abonner gratuitement à la lettre d’information quotidienne sur www.insolentiae.com. »

16 commentaires

  • Avatar Bormes

    Charles dit:
    Si la BCE ne paye pas, si la BCE ne monétise pas, il faudra en tirer toutes les conséquences et reprendre notre souveraineté monétaire. Nous aurions pu le faire et du le faire par petit temps. C’est sans doute le gros temps et la tempête qui nous obligeront à la faire.

    Nous mettrons dans un tel cas 10 ans à nous remettre aussi bien de la crise sanitaire que de la crise économique qui va en découler. Mais, les erreurs, la facilité, la lâcheté ont toujours eu un prix, et plus nous allons loin dans les abandons, plus cela coûte cher à notre pays. Ainsi en va-t-il de l’histoire de ce vieux pays, qui est la France et qui est le nôtre.

    LE MAIRE dit: augmenter puis réduire LA DETTE

    https://www.dailymotion.com/embed/video/x7t7m5h

    https://www.boursorama.com/bourse/actualites/il-faudra-faire-des-efforts-pour-reduire-la-dette-de-la-france-le-maire-bdde83a447306abc9b1f4d585bb0838c

    Résultat:
    on est mal, très mal…. c’est soit une très grande recession, (1,5 mois de confinement c’est au moins 5% de PIB annuel ) soit une forte croissance ce qui n’arrivera pas, donc une forte austérité ! (c a d une récession )

    Allons enfants de la patrie i-e, sortez les… GUILLOT ines

  • Avatar agnelette

    Bonjour https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif

    Cet effondrement si soudain et que personne n’aurait prévu, démontre la fragilité de notre système… Un rien peut le réduire à néant.

    Ce qui amène à s’interroger sur la confiance à y placer (ou pas) et aussi, pour certains, à faire en parallèle le lien avec le songe de la « Statue au Pieds d’Argile » (qui, accessoirement, est une locution brûlante d’actualité : crise économique qui frappe tous les continents, aujourd’hui. Elle est utilisée pour désigner le monde de la finance, les banques, les bourses qui dégringolent et tout le reste qui s’écroule ensuite avec : effet domino).

    Le discours de Corine Pelluchon, professeure à l’Université Paris-Est Marne-la-Vallée est
    intéressant et interroge notamment sur nos motivations profondes, celles qui nous poussent à agir. Un essai philosophique qui s’ouvre sur une critique en règle du capitalisme : « la capitalisme est un système fondé sur l’exploitation d’humains par d’autres humains », ce qui n’est pas faux (Bible : Eccl. 8:9 : « L’homme a dominé l’homme à son détriment « ) :

    https://www.youtube.com/watch?v=X-CJhjs5CVA

    Mais au-delà de cette approche économiste et/ou philosophique contemporaine (sans tenter pour autant de faire ici de prosélytisme, n’étant affiliée à aucune religion), pourquoi pas, d’y voir aussi des « signes et des prophéties, aujourd’hui, quinse réalisent » en référence dans la Bible (Ancien testament), au prophète!te Daniel, un hébreu qui avait été capturé par le Roi Nabuchodonosor…. ce qui apparaît dans des textes anciens, qui font référence à un songe du roi de Babylone, et dont seul (le prophète) Daniel le captif, sera capable de l’interpréter….
    https://www.youtube.com/watch?v=3xj4qiwcA28

    Pour situer le contexte biblique de l’époque :
    https://www.levangile.com/Bible-SEM-27-2-24-complet-Contexte-non.htm

      • Avatar agnelette

        … disons Volti, que beaucoup plaçaient leur confiance et leur espérance, en ce système…

        Quand on voit le super accueil fait à Macron par le personnel soignant lors de sa visite à Marseille au Pr Raoult (pourtant par le Gouvernement, Professeur si controversé mais que moi, je soutiens et cautionne !) : et bien on voit comment les gens de son équipe aussi, se laissent si facilement complètement manipuler et d’un tour de main (diabolique), se faire complètement retourner le cerveau…… cela donne carrément envie de gerber et aussi de baisser les bras et de penser aussi que l’on ne peut absolument pas compter sur une mobilisation générale car on ne peut compter sur personne dès qu’un manipulateur-séducteur-belle-gueule-d’ange leur porte une minime et fausse attention.. ils y croient ! ils changent d’avis, retournés comme une crêpe, se sentent flattés d’une telle attention à leur égard, et renient leurs camarades de combat qui demandent, eux, des masques, protections….. je me dis au final, que l(humain n’est pas fiable, mais de se fier aux Ecrits, aux Propéthes, à ce qui était écrit, que cela doit arriver et que les prophéties se réalisent.

        L’humain ? c’est (devenu) un virus, et c’est lui le vrai souci…

        Ceci dit, chez certains d’entre-eux, il y a des gens vraiment très bien aussi… espérant que l’Univers (le feu de notre coeur) saura en tenir compte…. et que cette expérience (si difficile pour tant), ne soit pas vécue pour rien.

        • Volti Volti

          Il n’a pas été bien accueilli le micron, détrompe toi et la « photo » de famille de sont des externes étrangers, ce que n’a pas dit le service de l’Élysée

          • Rainette Rainette

            Me suis fait la même réflexion. Les français étaient rares. En plus il leur demande d’où ils viennent. Bizarre.

          • Avatar agnelette

            C’était l’équipe du Pr Raoult, qui semblait pas mal s’en agacer…C’est ce que j’ai noté. Mais notre Président cherche à soigner son image, et les pleutres (d’où qu’ils viennent et quelque soient chez nous leur statut officiel) mais qui voient bien leurs collègues être contaminés et certains d’en mourir ? leur attitude dénote bien qu’ils ne les soutiennent pas, ne le boycottent pas cet incompétent au pouvoir qui ne cherche qu’à soigner son image, sa communication…

            cela amène les battants, à (devoir) s’interroger……

          • Avatar agnelette

            oui Volti, la main d’oeuvre étrangère à bas prix, dont la main d’oeuvre médicale, c’est cela que Macron flaire, cible et tente d’exploiter… pour minimiser les coût de la santé. Et ces étudiants, qui savent que chez eux ils risquent de crever la misère, acceptent le « chalenge », et de se soumettre à nos lois du travail… je peux le comprendre… mais savent-ils aussi que cela consiste à vendre leur âme au diable ? cela : ils ne le savent pas (encore)

        • Avatar Jerrick

          Entièrement d’accord avec vous agnelette. Il est excessivement décourageant de voir les gens gober à longueur de temps les sornettes de nos dirigeants (…droit dans le mur) sans jamais user du moindre sens critique. Encore moins de sens de rébellion. Peut-être que cette crise qui va mettre beaucoup de gens en grande difficulté réveillera les consciences… c’est mon dernier espoir (je n’ai plus 20 ans… ils étaient sympas mes 20 ans).

          J’ai toujours dit que si un jour je voulais devenir un escroc, la première chose que je ferais est d’acheter un costard et une cravate. Ça a l’air de bien marcher…

          Pour les écritures et tout ça… euh, moins d’accord. Je suis devenu totalement athée (après un temps d’agnostisme et une éducation très religieuse). Comme les politiques, une suite sans fin de sornettes… avec un fond de peur/menace constant pour encore mieux manipuler les instincts reptiliens.

          • Avatar agnelette

            @Jerrick qui a dit : «  » »Pour les écritures et tout ça… euh, moins d’accord. Je suis devenu totalement athée (après un temps d’agnostisme et une éducation très religieuse). Comme les politiques, une suite sans fin de sornettes… avec un fond de peur/menace constant pour encore mieux manipuler les instincts reptiliens. » » »

            Bonsoir Jerrick,

            Me concernant, c’est justement le chao qui me permet d’examiner du plus près, la véracité des Ecritutes, et de m’interroger si elles ne disent pas « vrai » ?

            Le temps donnera raison, ou tort, à ceux qui s’orientaient vers cette hypothèse,

            Car je conçois que croire en quelque chose aujourd’hui, vu la déconfiture dans laquelle chacun est entrainé, et aucun saint auquel se vouer : il faut vraiment avoir la foi…. mais cela est l’affaire de chacun, et ne mange pas de pain, de croire. La suite donnera raison, ou pas….

            • Avatar Jerrick

              Bonjour agnelette

              Un débat intéressant. L’Eschatologie. Prophéties bibliques ou autres…

              Je vais faire “gros trait” mais je suis sûr que vous comprendrez mon raisonnement.

              Les Ecritures sont au mieux un code philosophique (Confucius), au moins pire un code civil avant l’heure (Les 10 commandements et le nouveau testament), au pire un horoscope de la peur (l’ancien, le Coran et le Talmud aussi). A savoir que les US se basent qd même sur l’Apocalypse pour déclencher des guerres (https://www.lexpress.fr/actualite/politique/chirac-bush-et-l-apocalypse_746203.html)… ça fait flipper.

              L’Homo Sapiens n’a pas besoin d’une intervention divine pour être con jusqu’à atteindre un point inimaginable chez toute autre espèce animale à savoir sa propre destruction.

              Poussière tu fus, Poussière tu seras… ou un truc comme ça, non ?

              Portez vous bien

              Jerrick

      • Avatar JP alias Madsick

        Y a encore plein de gens confiants pour la suite. Plus t’est assis confortablement plus c’est dur de sentir les secousses pour la majorité des gens…

    • Avatar engel

      « Cet effondrement si soudain et que personne n’aurait prévu, »

      Le 1er avril est passée depuis 10 jours, quand même !https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_negative.gif

  • Avatar Saskatchewan

    Faut pas oublier qu’en haut du cocotier il y a une colonie de bourgeois rougeauds et bedonnants enrubannés comme des bêtes de concours et qui attendent avec impatience leurs dividendes promis par leurs gestionnaires de fortune, ces rastaquouères susdits s’inquiètent de voir le troupeau d’en-bas tourner en rond en faisant des gros « slurps » devant la soupe froide, « faut trimer bande de feignants! » clament-ils en chœur, « c’est pas une petite grippe qui va vous faire porter pâles! C’est grâce à nous que vous pouvez jouez sur les réseaux sociaux! », d’accord, mais n’oublions pas que la misère sociale a toujours été le vivier des révolutions qui remettent les pendules à l’heure, et alors ça va faire très très faire mal, 1789 et 1917 ça vous rappellent quelque chose ?

  • Avatar criminalita

    Il faut un retour en arrière.
    Dans le secteur primaire. C’est dans les champs que nous devrons tous continuer et là vous verrez que l’immigration c’est moins 1millions.
    Tous les immigrés vont rentrer chez eux. Ici chez nous fini les avantages sociaux. L’assistanat TERMINÉ.
    N’est-ce pas Charles Sannat.
    Personne ne veut redescendre de son arbre, on préfère coasser dans le vide du moment que le fromage ne sera pas manger par le renard il y aura toujours un repas même mauvais qui traînera par terre.
    Cette fois le renard ne veut plus rien abandonner, sa fourberie ne marche plus il ne veut plus rien vous laisser, même la merde.
    Retournez aux champs sera la seule manière de vivre comme dans le passé mais un seul problème survient, nous sommes trop nombreux.
    A quand l’extermination des sans rien? Dans votre vaccin peut-être ! Ou dans un covid 21 bien mieux ciblé.

  • Avatar An_selme

    « Il faut sauver le soldat rentier », en somme.

    J’ai mes doutes à ce sujet.

    Mais je ne suis pas rentier, il faut dire.

Laisser un commentaire