Coronavirus – L’homme nouveau : domestiqué, digitalisé, au-delà même de l’humain (Pierre Le Vigan)

Comment les français ont-ils pu accepter d’être en résidence surveillée ? À cause de La Peur, cette peur qui les conduit à la servitude volontaire. Pour asseoir l’autorité suprême, il fallait un premier pas, allègrement franchi. Ce sont les français eux mêmes, qui se donnent l’autorisation de sortir, avec une attestation qui a connu plusieurs versions. Ils sont devenus, leurs propres geôliers, dénonçant leurs voisins. ostracisant ceux qui luttent pour eux. Ce virus « inconnu » a réussi à débarrasser les rues de tous les Gilets Jaunes, et autres contestataires. Le rêve de la macronie devenu réalité. « Allez vivre en dictature » qu’il nous disait le locataire élyséen! Inutile, nous y sommes! Il n’y a qu’à voir comment ils cogitent pour déconfiner les gens, par âge ou, par quartier ou, par test d’immunité, ou ? ? Il ne faudrait pas qu’ils soient trop nombreux à demander des comptes les « ceux qui ne sont rien ». Partagez ! Volti

Par Pierre le Vigan via Olivier Demeulenaere

« En vérité, il est sidérant de voir à quel point des privations essentielles de libertés sont passées avec fort peu de résistances. Dans une « société » (à défaut de dire une nation, car sommes-nous encore une nation ?) dans laquelle le libéralisme a voulu nous libérer de toute contrainte, quand une certaine discipline est nécessaire – et elle l’est avec ce virus – il n’y a plus d’autre solution que la privation des libertés les plus élémentaires. Que beaucoup se résignent à une telle privation de libertés est très inquiétant. D’autant que cela s’accompagne d’un contrôle social, d’un traçage des faits, gestes et déplacement qui est tout simplement un totalitarisme accompli. Quel Albert Camus nous en dira le haut le cœur ressenti par tout honnête homme ?

[…]

On nous dit que le confinement est nécessaire pour sauver des vies. Non, la vie n’est pas la valeur suprême, c’est la vie libre qui est la valeur suprême. C’est cela qui fait que les Espagnols ont résisté à Napoléon en 1808, c’est cela qui fait qu’il y a eu des Résistants, ou des gens qui ont risqué leur peau, dans un camp ou dans un autre, à toutes les époques, pour leurs idées, ou pour une certaine conception qu’ils avaient de l’honneur, etc. Or, la facilité avec laquelle les libertés les plus élémentaires ont été supprimées laisse pantois. Ces libertés seront-elles toutes rétablies après la crise du coronavirus ? Ce n’est pas du tout certain. L’état d’urgence (un mot bien facile), ici l’urgence sanitaire, l’état d’exception peut être appliqué à bien d’autres domaines.

[…]

Si certains voient des vertus au confinement, je n’en vois guère. Le confinement permettrait le retour à soi ? Voire. Le confinement n’est pas forcément l’isolement. Il peut même être son contraire : il peut être l’entassement dans un petit logement. Et il y n’y a jamais eu besoin de confinement, en clair, d’assignation à résidence, pour trouver la solitude. « Qui cherche l’exil le trouve », disait Montherlant.

Le confinement, c’est, par contre, une accoutumance à l’emprisonnement et à la domestication de l’homme. Chacun s’autorise à sortir dans certaines conditions. Chacun devient le gardien de soi-même en attendant d’être peut-être le délateur de ses voisins. Il y a bien sûr une discipline à observer et des précautions à prendre, pour soi et pour les autres. Mais il y a quelque chose de profondément malsain dans la situation actuelle. Il y a un évident abus de pouvoir de l’Etat.

[…]

Qu’est-ce que l’homme du point de vue libéral ? Un matériau façonnable à merci, interchangeable sans limite, substituable facilement par un autre homme. Ou par une « intelligence » artificielle. Un robot. Et quand cette plasticité absolue ne se constate pas, le libéralisme l’impose. C’est cela le « néo » libéralisme : le projet d’imposer un homme nouveau, au-delà des peuples, au-delà des races, au-delà des catégories du masculin et du féminin.  Un homme digitalisé, au-delà même de l’humain. La manipulation des mots est un des aspects de ce projet totalitaire : Macron, dans un de ses discours répète six fois « nous sommes en guerre ».  La fausseté de ce propos est totale. Un virus, un cancer, une maladie n’est pas une guerre. C’est un drame, c’est tragique, comme bien des choses dans la vie, mais tout drame n’est pas une guerre. « Le vocabulaire de guerre laisse entendre ‘’silence dans les rangs’’ », souligne Jean-Luc Mélenchon. Or, « le covid-19 n’est pas un ennemi, c’est juste un virus », dit-il avec justesse.

Mais depuis Sarkozy et Hollande, nos présidents ne savent plus ce qu’est une guerre, comme Chirac le savait, comme Giscard le savait, comme Chevènement le savait. Ils ne le savent plus – et personne ne songe à leur reprocher de ne pas les avoir vécues – mais ils ne le sentent pas non plus. Ils sont les complices, mais aussi les victimes d’un monde post-national. Nos dirigeants croient que l’échange marchand permet de sortir de l’histoire. Ils veulent un monde post-national, mais sont prêts à le faire accoucher au forceps. Guerre à la guerre, donc guerre aux nations. Mais le réel fait de la résistance. Les peuples ne veulent pas mourir. La France ne veut pas mourir.

Dés lors, les mots de M. Macron sont vides. Son verbiage souligne la désertion du sens. Mais le gouvernement ne perd pas de vue ses objectifs de toujours : démembrer l’Etat protecteur.  Du reste, au même moment où M. Macron explique que, désormais, le marché ne doit pas imposer sa loi partout, un rapport de la CDC prône, sans originalité, comme solution aux problèmes de l’hôpital, sa… privatisation (Marianne, 2 avril 2020) ».

Extraits de « Géopolitique du coronavirus IV – entretien avec Pierre Le Vigan »

Strategika, le 4 avril 2020

Via Nicolas Bonnal


Pierre Le Vigan est urbaniste. DESS d’urbanisme, DEA de l’EHESS, CEA d’école d’architecture, maitrise d’AES, licence d’histoire, DESU de psychopathologie, licence de philosophie. Collaborateur de nombreuses revues depuis des décennies, il a donné des cours (économie, droit public, politiques urbaines) aux universités d’Orsay, Créteil et Bobigny–Villetaneuse. Il a publié quelque 800 articles sur des sujets de sciences humaines et une quinzaine de livres.


Voir ausi :

Coronavirus et Nouvel ordre mondial – Valérie Bugault

Coronavirus – Ils veulent vous imposer un vaccin, vous pucer et vous contrôler

Après le confinement : un programme mondial de vaccination contre le coronavirus…

39 commentaires

  • Excellent article qui souligne bien ce qui est réellement en cause : la perte de nos libertés !
    Ce n’ est pas tant la dangerosité du Conardo virus , qui est en question ( en 3 mois, il a fait moins de morts supposés que la faim dans le monde qui en a fait 2 1/2 millions ! ), que les systèmes de controles qui sont mis en place !
    Et, comme le fait remarquer l’ auteur, le pire est que ces controles dictatoriaux, ne sont pas seulement acceptés par les populations, mais que ces mêmes populations les réclament !!!

    Je mettrai toutefois un bémol à la critique du libéralisme.
    Ce n’ est pas le libéralisme, en tant que système économique, qui mène à cette dictature !
    C’ est un libéralisme qui a été perverti et dénaturé, dépouillé de ses principes .
    Le libéralisme, c’ est la liberté ! La liberté des échanges, d’ entreprendre, de travailler, de consommer, de circuler…accompagné d’ une intervention de l’ état qui doit être réduite au minimum !!

    – La liberté d’ entreprendre était garantie aux USA, par exemple, par le Sherman Act de 1890, complété par les lois Clayton , un peu plus tard : Les lois Antitrusts ! Lesquelles garantissaient la libre concurrence.
    ( American tobacco, ITT, la standard Oil…ont été démantelées )
    Aujourd’ hui, des monopoles comme Microsoft, Apple, Bayer…etc , règnent sur le monde sans aucune entrave !
    Les ententes illicites sont monnaie courante.
    Les conflits d’ intérêts ( inadmissibles pour le libéralisme ) se multiplient. On peut être ministre de la santé et membre de conseil d’ administration de stés pharmaceutiques !!!

    – L’ intervention de l’ Etat français représente 60% du PIB !!! Alors que le principe du libéralisme et de réduire son intervention au maximum .
    Les lois , qui sont censées protéger la liberté individuelle, sont , pour la majorité des lois liberticides ! ( bien que prises toujours officiellement dans un souci de protection )
    Pour exemple, la loi qui condamne « l’ exercice illégal de la médecine et de la pharmacie  » .
    A ce titre, n’ importe qui peut être poursuivi pour avoir donné un cachet d’ aspirine ( ou de chloroquine ) à son voisin. Pour avoir utilisé un désinfectant et mis un pansement à une personne qui venait de se blesser !!!!

    Ce n’ est donc pas le libéralisme qu’ il convient de remettre en question, mais la perversion du libéralisme et sa prise de controle par une minorité.
    Dans un système collectiviste, le résultat serait le même. ( Union soviètique )
    Le libéralisme et le capitalisme, sont le meilleur système économique que l’ on connaisse.
    Pour preuve, la Chine, qui pratique victorieusement ce système économique, bien qu’ ayant un régime politique communiste !!

    • Avatar Bormes

      A terme, le modele mathématique de notre système économique ne peut mener qu’a une dictature, même si elle n’en porte pas le nom

      • Un modèle mathématique n’ a aucune exactitude.
        Il ne porte de « mathématique » que le nom.
        On peut faire un modèle mathématique pour lire le futur dans les marc de café ou le caca de pigeon….

        Ce que fait remarquer l’ auteur, c’ est que la dictature qui est en train de se mettre en place….est non seulement consentie, mais réclamée par les populations !!!!!

        • Avatar Bormes

          Je veux dire par la que ce modele mathématique, du fait de l’usure ne peut exister QUE en croissance, mène a une centralisation de l’économie, et concentre les pouvoirs, (et détruit aussi les ressources)

          • Non
            C’ est une opinion populaire qui est fausse.
            Nous vivons un fake du libéralisme. Un faux libéralisme qui a été détourné et dévoyé.
            Le libéralisme, au contraire, condamne la concentration des pouvoirs !!!
            – Les lois anti trusts qui démantèle les entreprises en situation de monopole !
            – La non intervention de l’ Etat ! Donc limitation des pouvoirs de l’ Etat !
            Ce que nous vivons est exactement le contraire:
            – Multinationales en situation de monopole et ententes illicites. ( 300 multinationales réalisent 80% du commerce mondial ! )
            – Concentration des pouvoirs par l’ Etat ( 6 millions de fonctionnaires et 60% du PIB de la France )

            • Avatar Bormes

              L’état ne contrôle plus rien, il survit.

              Le libéralisme est bien la concentration des pouvoirs, soit tu avances et tu grossis, soit tu meurs…

              Les multinationales sont les grandes gagnantes et comme tu l’indiques font plus de 80% du commerce, au détriment des entreprises, des états et des peuples.

              Elles concentrent le pouvoir a leur échelle, et les financiers font de même.

              L’état lui ne concentre plus le pouvoir, il est dépendant de sa dette, donc de la finance.
              Il gere le social, ce que ne font pas les entreprises bien au contraire.

              L’état taxe de plus en plus ses citoyens, pour payer la finance qui détient la dette, alors que ces mêmes financiers et multi ne paient de moins en moins pour utiliser les infrastructures des états. Elles arrivent même a louer pas cher ces infrastructures pour les revendre cher a l’état et aux citoyens.

              Le partenariat public privé est un fumisterie. Le bâtiment Ballard de l’état major de l’armée en est un bon exemple, les autoroute etc…, sous couvert justement de la dette et des règles budgétaire, puisque l’état ne contrôle plus la création monétaire

              Au final ce sont bien les acquis sociaux qui sont détruit, ceux qui représentent 60% du PIB, ceux que les multis et financiers trouvent que cela devrait aussi leurs revenirs.

              Bref, cela est une vision différente de la société, mais le fait est que le modele économique concentre bien les pouvoirs et mène a la dictature…

              Celui qui contrôle la monnaie contrôle le pouvoir, avant c’était l’état, mais depuis que les banques centrales sont privés, et que les états n’ont plus la création monétaire
              c’est la finance mondiale qui a le pouvoir.

              Et la mondialisation mène donc au NOM…

              Soit les peuples cassent ce système monétaire, soit nous seront encore plus esclaves de cette pieuvre.

              • Bon, tu ne souhaites pas comprendre que le libéralisme , c ‘ est justement d’ empêcher la concentration des pouvoirs pour laisser libre cours à la liberté individuelle.
                Tu comprends à ta manière.
                Chacun sa chapelle.
                Etant d’ un courant de pensée anarchiste individualiste, je suis, bien évidemment favorable au libéralisme.
                Et ne me dis pas que l’ anarchisme, c’ est le chaos.
                Parce qu’ on ne va jamais s’ en sortir;…
                lol

                • Tu confonds anarchisme individuel et le libertarisme.

                  De par tous tes propos, tu es libertarien.

                  C’est un choix et ton droit.

                  Quand au libéralisme, ce n’est qu’un mot issu de la novlangue qui s’est instaurée.

                  Une très belle réussite du capitalisme pour s’approprier ce terme à l’origine définissant une approche philosophique..

                  Un très bon tour de passe-passe, et de récupération du mot liberté.

                  C’est plus vendeur que celui de licence…

                  Sauf exceptions, les individus confondent la licence et la liberté.

                  Tout comme ils confondent l’autorité et la discipline…

                  Quand au rôle de l’État, je conçois que son intervention éventuelle dans la répartition équitable de la Plus-Value te contrarie.

                  Fait chier d’entretenir ces gueux et faineasses qui n’ont que ce qu’ils méritent et nous coûtent déjà un pognon de dingues.

                  • non, je suis anarchiste, mais je pratique le libertarisme
                    L’ anarchisme, c’ est le rêve
                    Le libertarisme, c ‘ est le pragmatisme. quand on ne peut pas s’ offrir l’ anarchisme, alors on se contente du libertarisme.

                    Maintenant, tout à fait d’ accord avec toi sur l’ arnaque qui est de nous vendre du libéralisme ( la liberté ) en nous fournissant de la dictature !!!
                    Bon, d’ un autre coté, ils ont un reste d’ honnêteté : C’ est le NEO libéralisme…..
                    Cela reste toutefois de la publicité trompeuse…hahaha

                • je ne regarde pas cette video….il y en a des milliers.

                  Tu émets l’ idée que la concentration des pouvoirs conduit à la dictature.
                  Ce qui est exact !

                  Maintenant, tu accuses le libéralisme, c’ est à dire le FAUX libéralisme que les médias nous présentent.
                  Est ce que toi, y en a comprendre que le VRAI libéralisme, c’ est justement l’ interdiction de la concentration des pouvoirs ?

                  • Avatar Bormes

                    J’accuse rien du tout, appelle ca comme tu voudras, libéralisme ou autre…

                    Le sujet est que le système économique, concentre les pouvoirs a celui qui crée la monnaie.

                    Or celui qui crée la monnaie aujourd’hui, c’est la finance donc c’est finance qui a le pouvoir, et qui impose sa loi, sa dictature.

                    L’état qui n’a plus la création de monnaie est devenu comme le peuple, taxé et dépendant, il ne fait que gérer son patrimoine, mais n’a plus les moyens d’un vrai état.

                    • M.G. M.G.

                      Je crée la monnaie tout les jours, et pourtant je ne suis pas « la finance », non, juste un simple citoyen https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yes.gif

                      M.G.

                    • oui
                      le faux libéralisme que l’ on nous vend avec une étiquette de « neo libéralisme » conduit à la concentration des pouvoirs, financiers, médias, santé;..etc

                      Par contre, regretter que l’ Etat n’ aie pas plus de moyens !!!
                      Il pèse déjà 60% du PIB !!!!
                      Tu veux lui donner 100% ?
                      Faudra aller chercher ta baguette de bain avec un coupon alimentaire !!!

                  • https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif

                    Le vrai libéralisme ( je rêve ), ce serait :
                    -le démantellement des 300 multinationales en situation de monopole qui gouvernent le monde !
                    -La scission des banques d’ affaires et de dépots
                    -La réduction du budget de l’ Etat à 25% du PIB et la limitation de ses interventions à ses fonctions régaliennes. Avec une responsabilité totale de ceux qui le dirigent : Case prison immédiatement !
                    -Limitation de la propriété privée à un niveau maximum. ( Bill Gates, Bernard Arnault, Jeff Bozzo…..: Retour à la case départ ! )
                    …..etc….etc
                    C’ est bon de rêver !

                    • Avatar Bormes

                      Je suis assez d’accord,
                      Le problème est que La France n’est pas Le monde et que l’on impose pas ses choix aux autres pays.

                      Mais la France pourrait très bien montrer la voie aux autres peuples qui suivraient peut être cette voie…

                      Alors pour les multis, il suffit de les imposer sur leur C.A réalisé en France, et de baisser l’impôt des PME PMI pour rééquilibrer le rapport de force et préserver nos industries et nos emplois.

                      De supprimer toutes les niches fiscales et de baisser fortement les impôt sur le revenu.

                      Pour la sécu il suffit d’arrêter de payer des médocs inutiles et très chers.

                      Pour les retraites par répartition, il n’y a pas de problème, ils veulent juste les privatiser, Et on voit bien ce que donne des fonds de pensions avec une crise… a la soupe populaire !

                      etc…

                      En plus des fonctions régaliennes, l’état doit gérer les infrastructures névralgiques nécessaires au fonctionnement du pays, de la communauté, routes, autoroutes, rail, électricité, barrages, gaz, nucléaire, armement, hôpitaux, masque, oxygène etc…ainsi que la recherche utile, notamment sur les traitements non brevetable, cancer etc…

                      Tout cela ne peut se faire, que si l’état dispose de sa création monétaire, et en traine pas un énorme boulet de dette inutile.

                    • Tu n’ as pas tout faux sur ce coup là :
                      imposer les multis, baisser l’ impot sur les Pme/Pmi, supprimer les niches fiscales, les fraudes fiscales et sociales….
                      OUI, OUI, OUI
                      Mais….
                      est ce qu’ il le fait ?
                      NON, NON, NON
                      Alors, quand un incapable ( ou un pourri ) ne fait pas son boulot…tu veux le payer encore plus et lui donner plus de pouvoir ????

                    • Faut savoir et choisir :
                      Tu veux plus de liberté ? Alors moins d’ Etat !!!!
                      Tu veux encore plus d’ Etat ? Alors tu as la dictature !
                      Et la dictature, qu’ elle soit celle du peuple ( mao ) ou celle de Adolf…..Moi, ça me gonfle !!!!

  • Avatar MELCHRIST

    les gouvernements joue sur la peur pour garder leur pouvoir, il est tant de supprimer le pouvoir pour la Guidance, et supprimé l’argent roi, un autre monde est devenue possible, paradisme.org

  • Je partage tes réflexions, Volti, et celles de cet auteur.
    Accrochage avec le garde du village ce matin alors que j’allais faire une course à la supérette. Il me demande mon attestation (recopiée à la main, juste le nécessaire). Il voit le scotch qui me permet d’effacer et de réécrire dessus, en changeant date et heure. Bien évidemment, il rouspète.
    Je lui signale que rien, sur le site du gouv, n’interdit cette pratique.
    « C’est pour empêcher les gens de sortir », me répond-il. Il me l’a répété plusieurs fois.
    Je lui explique que je comprends le principe, mais que rien n’est mentionné à ce sujet. Ajoutant que l’Etat n’a pas prévu de nous fournir le papier ! (ni l’encre d’ailleurs)*
    « Ecrivez des deux côtés », me répond-il !

    Il insiste, me disant que, si ce sont les gendarmes qui voient mon papier, ils pourraient ne pas être contents.
    La loi est pourtant faite ainsi: tout ce qui n’est pas spécifiquement interdit, est autorisé.
    * Autrement dit, les personnes qui ont de quoi peuvent s’offrir une ou deux photocopies tous les jours. Les autres doivent se farcir le texte à la main.

    Il voit ce que j’ai acheté, pour ma mère et me signale que je l’ai touché avec la main. Je lui montre bien le gant qui tient le produit en question.
    Oui mais… après, il faut laver le produit « à l’eau de Javel » ! Le vinaigre blanc, c’est mieux, lui répondis-je.
    « Non, ça ne fait rien, il faut l’eau de Javel » (diluée, ah, quand même !) « Regardez sur internet »
    Puis il ajoute que je vais toucher la porte de chez ma mère. Ah bien oui, mais… avec le gant. Oui, le même. Là… ok. (Il n’ pas relevé)
    Heureusement que je n’ai pas acheté du jambon à la coupe ! https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wacko.gif

    Enfin, je ne suis pas censée aller la voir tous les jours. Si je le lui colle… et patati et patata… Andouille ! Il faut respecter les gestes barrière, ok. Le reste nous concerne, elle et moi.

    Enfin, il termine en me disant quelque chose comme (j’étais déjà passablement énervée et je parlais assez fort, vu qu’il faut se tenir à distance): si vous restez dans le village …L’air de dire: là au moins, vous … vous quoi au fait ? https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wacko.gif
    Je lui rétorque qu’au contraire, il vaut mieux aller dans la campagne, au moins je ne cours pas de risque et je n’en fais pas courir à d’autres !
    « Avec votre attestation au moins ! »

    • Avatar CryptoKrom

      « Non, ça ne fait rien, il faut l’eau de Javel » (diluée, ah, quand même !) « Regardez sur internet »
      – réaction typique d’un crétinisé reprogrammé par internet !

      Le vinaigre permet de conserver les aliments en empéchant la proliferation des agents pathogénes;
      il a oublier comment ses grands parents faisait des conserves !
      Il a préféré étre lobotomisé par Internet !

      Sel Vinaigre c’est ENCORE plus efficace, jusqu’a dissoudre l’oxyde métallique des vielles monnaies.
      C’est la recette de base pour fabriquer de l’Acide chlorydrique a l’ancienne.

      Masse crétinisée lobotomisée , tu fait chier le monde et tu te rend méme pas compte que tu te laisse débiliser !

      Tellement débilisée que plus sa rouspéte, plus sa propage leurs propres aérosols respiratoires probablement infectés !

      Gestes barriéres de mon cul qui péte le virus dans le vent tiens !!
      comment il voudra l’arréter ce pet ?!

      Qu’ils se taisent au lieu d’empirer la situation !
      Pareil pour les keufs a tendances violentes…interdiction de se rapprocher des gens, et VOS GUEULES les psychopathes !
      Castaner permet les violences policiéres qui empire les Mise en danger d’autrui !

      …porter plaintes pour port de matraques non-désinfectées aprés chaque rounds et distance de sécurité non-respectées et propagation abusives d’agents pathogénes par exces d’echanges verbaux. ( postillonnage de psychopates )

    • Tu aurais dû lui dire que tu profitais de l’occasion pour hâter l’héritage en toute légalité.

      « Tiens mémé ! Tu veux mon mouchoir ? »

      https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gif

  • Pardon, c’est un peu long, mais je pense que le récit de quelques anecdotes permet de bien comprendre la situation d’abus de pouvoir dans laquelle nous pouvons nous trouver. On comprend pourquoi je ne sais plus quel ministre a dit qu’elle n’accepterait pas les plaintes !
    Heureusement qu’il y a des gendarmes et policiers qui réfléchissent. Faire appliquer la loi, oui, (ils sont payés pour ça) mais intelligemment.

    Donc une autre anecdote, racontée par un voisin. Il appelle la gendarmerie pour savoir s’il peut aller chercher sa femme au car, à la ville voisine. Le dimanche, nous sommes assez isolés, il n’y a pas de car ! On lui répond: oui, mais elle doit porter un masque et monter derrière !
    Au retour, premier check point: il dit au gendarme qu’il partage le lit avec sa femme, ça fait drôle de l’avoir derrière ! Le gendarme lui dit qu’elle peut monter devant.
    Second check point: rien. Il a montré son attestation, et le policier ne lui a pas demandé celle de sa femme.
    (2 contrôles en 16 km aller retour)

    • Non, j’ apprécie
      Les exemples vécus en disent plus long que tous les beaux discours….

      • Pour un esprit étriqué, certes.

        Faudra que tu me dises comment tu fais avec des histoires vécues et des témoignages diamétralement opposés ?

        Tu ne retiens que ceux qui t’arrangent ?

        https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_cool.gif

        • Parce que les discours des politiques ne sont pas diamétralement opposés ???
          C’ est pire ! C ‘ est qu’ ils sont mensongers !!!
          Un témoignage vécu…c’ est au moins la réalité et la sincérité !
          Dans un entretien d’ embauche d’ un collaborateur, tu ne lui demandes pas à quel théorie économique il se réfère, ni à quel parti politique, ni à quelle religion….
          Tu lui demandes :  » Parlez moi de vous !  »
          Et quand tu l’ écoutes, tu fais attention à tout ce qu’ il ne te dit pas, plus qu’ à ce qu’ il raconte.
          ps. Ce n’ est pas le cas pour Biquette dont je ne remets pas en question la sincérité

          • Que veux-tu dire, Fenrir ? Un témoignage est un témoignage, je les livre tels quels.
            La situation est incohérente, et les textes sont sujets à interprétation. Surtout qu’ils sont pondus à Paris, sans distinction entre le rural et l’urbain.
            De plus, on peut tomber sur des petits dictateurs, ou bien sur des surveillants qui font leur boulet en essayant de comprendre, ce qui est généralement mal vu dans la fonction publique. Je n’y suis pour rien.

            • Volti Volti

              J’aime bien les témoignages in situ, ça change des banalités ;) :)

            • Bonsoir Biquette https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_rose.gif

              En aucun cas je me permettrais de remettre en cause ton témoignage.

              Mais cela reste une anecdote.

              Je m’adressais à notre sophiste jésuite qui sautait sur l’occasion pour réciter son mantra sur la supériorité du vécu à la raison.

              Chacun a son vécu et son expérience.

              Pour autant, c’est insuffisant pour en tirer des avis et opinions génériques et surtout des généralités caricaturales.

              Il y a autant de témoignages que vous voulez sur les contrôles policiers.

              Pas un n’est semblable à un autre. Hormis, en théorie sur la procédure.

              Et seuls seront colportés les exceptions qui se passent mal.

              Personne ne va parler des millions de contrôles qui ce sont bien passé.

              De plus, un témoignage de seconde main entraine obligatoirement une déperdition.

              J’ignore si ton voisin est fiable et s’il ne fait pas mousser les choses…

              Notre cher hc- gaia s’en fout de ton histoire.

              Tout ce qui l’intéressé, c’est de continuer son prêche sur la supériorité du vécu (surtout le sien) sur le raisonnement et la réflexion.

              Ainsi que je l’ai dit auparavant, quid d’expériences ou d’anecdotes en totales oppositions ou contradictions ?

              Si vous ne voyez pas le piège argumentaire que vous tend l’autre zozo, ben, j’en suis désolé pour vous.

              L’expérience individuelle est unique.

              Hc-gaia prétend à son universalité.

              Boarfff ! C’est connerie plus grosse que lui, et surtout un témoignage de son égocentrisme et de sa perversité narcissique, mâtinés d’un incommensurable orgueil.

              Soyez simplement vigilant sur ses méthodes de manipulations mentales.

              Vous trouverez tous les bons conseils pour vous confronter à ce genre d’individus sur le site cortecs.org.

  • « dans la limite d’une heure quotidienne »

    Prsonne ne remarque que la racaille dans les prisons a droit a deux heures par jour?

    Mieux traitée que nous?

Laisser un commentaire