Le Franc-Moisin, Saint-Denis (93) tensions « jeunes » vs police durant le confinement COVID-19

Voilà où mène le laxisme de l’état.. C’est court mais édifiant. Partagez ! Volti

******

Source Jean Robert

Depuis le début du confinement suite au coronavirus Covid-19, des tensions éclatent dans plusieurs cités de Seine-Saint-Denis. Jeudi 26 mars 2020, dans la soirée c’est dans le quartier du Franc-Moisin à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis) que le ton est monté, aux alentours de 00h.

Selon une source policière, « une vingtaine d’individus ont tendu un piège aux forces de secours et de police en dressant un guet-apens. Ils ont mis le feu à une voiture pour les forces de l’ordre se déplacent. Les pompiers et les policiers ont été la cible de jets de projectiles et de tirs de mortiers, une fois sur place ».

17 commentaires

  • Avatar Cyrildu44

    Laxisme non : ça fait 50 ans que ça dure.
    Au contraire, si révolte il y a, elle pourrait bien venir des quartiers populaires cette fois et non des gilets jaunes.
    Si seulement, les « banlieusards » s’étaient bougés lors des précédentes manifestations, on n’en serait pas à ce virus aujourd’hui.

  • Rainette Rainette

    Des tirs de mortier ? Ben alors, il avait raison not’président. Nous sommes en guerre.

  • Avatar fabre34

    Je n’en reviens pas ! Voir cela en France je suis très loin de mon époque (Années 70-80) ou il faisait bon vivre en France Béziers pour ma part il n’y avait pas tout ce « Bordel » voilà le résultat et le laxisme des différents gouvernements à commencer par Chirac, Mitterrand, Sarko, Hollande et le dernier en date Macron (c’est voulu bien-sûr).. Qui en douterai à l’heure actuelle.

    Ces Racailles n’ont aucune raison de vivre chez nous sinon profiter de nos acquis sociaux et ensuite de nous cracher dessus !!!!

    Ecœurement total !!!!!!!

    • Avatar carl54

      Laxisme ! mon cul , oui organiser la preuve Vous en parler ici ?Charles Pasqua je cite « Quand on est emmerdé par une affaire, il faut susciter une affaire dans l’affaire, et si nécessaire une autre affaire dans l’affaire de l’affaire, jusqu’à ce que personne n’y comprenne rien. » Ces Racailles n’ont aucune raison de vivre chez ! ceux qui les ont fait venir non plus ;diversion Le capitalisme, Patronats français a connu son grand retour sur les thèses de la main d’œuvres bon marchés , concurrente , des travailleurs Français Depuis la fin du XIXe siècle jusqu’aux années 1970, la France a eu massivement recours à la main-d’oeuvre immigrée. Le thème du « problème de l’immigration » a fait irruption dans le débat public dans les années 1880. En des termes que l’on retrouve encore cent trente ans plus tard , puis quoi depuis le temps ;: « Que se passe-t-il à l’intérieur de ces espaces » ? Malgré son apparente simplicité, ce problème est extrêmement compliqué à résoudre, Tout d’abord, les problèmes des banlieues touchent très peu les gens qui ne vivent pas dans les banlieues ;alors Messieurs les justiciers ;Le principe d’égalité devant la justice souffre cependant quelques aménagements : fliques ou voyous , Les Truands du patronat, politiques véreux ?Fuite des capitaux et paradis fiscaux :On trouve toujours de l’argent pour faire la guerre, jamais pour vivre en paix on
      trouve-toujours- de l’argent-pour faire-guerre-!Si les hôpitaux vont mal, ce n’est pas uniquement parce qu’on veut les transformer en entreprise, idem pour les services publiques en général ! APPLAUDISSEZ BRAVES GENS, ET ON VOUS ENVERRA LA FACTURE https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_rose.gif

      • Avatar engel

        Pour beaucoup je vous rejoins, sauf qu’en GÉNÉRAL:

        – Jusqu ‘à la fin des années 50,
        En France métropolitaine, l’immigration était une nécessité économique qui se justifiait par un manque de main-d’œuvre(M.O qu’ils s’evertuèrent à tuer pendant des sales guerres https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wacko.gif).
        En ce temps là, les français ne souffraient pas du manque d’emploi.
        On n’importait pas des chômeurs, mais des travailleurs.
        Travailleurs qui étaient une richesse pour la collectivité…et qui de plus, s’intégraient L’immigration était une chance pour la France.

        – Par contre depuis 1962,
        effectivement l’immigration(surnuméraire) est devenue une arme du patronat et des politiques.
        . Le patronat s’en sert pour déstabiliser l’offre et la demande salariale, ceci afin de créer un chômage endémique, tirant les salaires vers le bas.
        . Tandis que les politiques s’en servent à des fins bassement électoralistes, contre leurs propres bases qu’ils trahissent et culpabilisent à l’extrême.

        Et tout ça, depuis le début, ne fut possible qu’avec la complicité des syndicats et des parties ouvriers.
        Un seul homme s’éleva contre.
        Ce fut Georges Marchais….Et il fut ridiculisé et évincé.
        https://www.youtube.com/watch?v=ZWsE8kFt0Wk

        Oui, au final vous avez raison.
        Le bon peuple français va payer la facture.
        Mais à moins de se sentir très con, difficile pour lui de dire qu’en 60 ans, il n’a rien vu venir.

        Tout se paie, même la connerie…

  • Avatar fabre34

    Bonjour carl54

    Ma réponse dans la continuité de la video ci-dessus :

    https://fr.sputniknews.com/france/202003301043428947-des-policiers-echappent-de-justesse-a-un-guet-apens-a-saint-denis-en-plein-confinement–videos/

    P.S : les problèmes des banlieues touchent très peu les gens qui ne vivent pas dans les banlieues  (J’ai un gros doute à ce niveau là !)

  • Rainette Rainette

    « On » a habitué les voyous des banlieues à faire la loi. Leur loi. Après les émeutes de 2005 on ne peut que constater que des décisions ont été prises de fermer les yeux. Avec toutes les conséquences que cela a entraîné pour les gens qui y vivent. Parce que tous les habitants de ces lieux ne sont pas des bâ tards. Et je les plains.

    En ce qui concerne les policiers je suis désolée de dire qu’ils se sont complètement discrédités. Personnellement je n’ai plus aucune confiance en eux. Et pourtant tous ne sont certainement pas des brutes. Mais ils ont lâchement acceptés des ordres illégaux alors tant pis pour eux. Et maintenant qu’ils n’ont plus de manifestants à maltraiter nul doute qu’ils vont être en manque. Il n’y a qu’à voir la façon dont certains s’y prennent pour contrôler nos sorties. Après les amendes, le coup de tonfa ? Je suis dégoûtée.

  • kalon kalon

    Pas très compliqué à comprendre !
    NOS problèmes sont LEURS solutions ! https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_unsure.gif

  • Avatar Madsick87

    C’est juste des feux d’artifices….
    La pas de vidéo, ça se passe dans un quartier pavillonnaire et c’est moins sympathique : https://www.ouest-france.fr/societe/faits-divers/confinement-un-homme-condamne-pour-violences-apres-un-controle-policier-dans-l-oise-6794420

  • Avatar ungars

    A un tel niveau d’agression de ces jeunes, il faut répliquer par drones armés en les considérant comme terroristes.
    La Police n’est plus la réponse adéquate à ces comportements guerriers.
    Un automobiliste qui fait un excès de vitesse de 10 Km/h a bien plus de chance de connaitre la sévérité de la justice, que ces criminels.