« 1 banque sur 3 va disparaître. La vôtre en fera-t-elle partie ? » L’édito de Charles SANNAT

Pas joyeuse la nouvelle, mais on s’y attend depuis pas mal de temps.. Partagez ! Volti

******

Charles Sannat pour Insolentiae

Mes chères impertinentes, mes chers impertinents,

C’est une étude du célèbre cabinet de conseil international McKinsey qui pointe qu’une banque sur trois dans le monde est menacée de disparition.

Pourquoi ?

Parce que les prévisions de croissance sont mauvaises et que dans ces cas-là il peut y avoir de sévères pertes sur les crédits qui ne sont pas remboursés par les emprunteurs.

Parce que dans un contexte de taux bas et négatifs en Europe, il est très difficile pour ne pas dire désormais impossible de vendre des produits d’épargne et de placement. Ce sont des milliards de commissions qui vont ainsi s’envoler.

Parce qu’il y a de nouveaux entrants sur le marché des « banques » et que les « fintech » comme on dit, les start-up de la finance, sont en train de faire beaucoup mieux avec beaucoup moins que les banques traditionnelles et elles pillent des parts de marchés considérables (sans pour autant être rentables d’ailleurs).

Alors que l’on vous explique doctement que les banques vont bien, qu’il n’y a rien à craindre, qu’en Europe il y a la garantie des dépôts (hahahahahahaha j’en ris encore), pour le cabinet McKinsey, la réalité est quelque peu différente.

« Plus de 40 % des banques ainsi menacées de disparition sont situées dans «les pays développés d’Asie» et 37 % se trouvent en Europe de l’Ouest, souligne l’étude« …. Vous savez, je crois que l’Europe de l’Ouest et bien… c’est nous ! Avec nos stress tests réussis haut la main (peau de lapin Mario Draghi en maillot de bain), ou encore notre BCE, l’ultime rempart de la mort qui tue et toutes nos « zautorités » de tutelle et autre mamamouchis bienveillants veillant sur le grisbi collectif. J’en ris encore et encore.

Pour le cabinet McKinsey, pour faire face à la baisse des marges, les banques ont fait du… volume et donnent des prêts à tout le monde… « Une stratégie risquée qui pourrait s’avérer désastreuse en cas de retournement de conjoncture. Les incidents de paiement pourraient alors se multiplier, mettant en péril la survie de la banque« .

Les conséquences pour nous !

1/ si vous bossez dans une banque, vous risquez de ne pas y travailler encore très longtemps, donc anticipez ! Dans mon approche PEL, c’est le E pour Emploi. Les licenciements vont exploser, les plans sociaux aussi, l’ambiance va devenir pourrie, et vous allez y laisser la santé…

2/ si vous avez des comptes en banque (normalement oui), il faut vous poser la question de savoir si vous êtes dans la bonne banque. Ceux qui sont perdus peuvent s’abonner évidemment à ma lettre STRATEGIES ici et ils auront tout plein de réponses sur ce type de sujet. Mais comme je ne pousse pas à la consommation je peux vous dire que dans tous les cas, il faut répartir vos sous surtout si vous en avez beaucoup entre plusieurs banques !!! Préférez évidemment les « trop grosses pour faire faillite » tout simplement parce qu’elles sont… bien au hasard… « trop grosses pour faire faillite » ! Je sais mes amis, ce n’est pas des raisonnements glorieux, mais la situation ne l’est pas franchement !!

3/ nous allons vraisemblablement connaître des regroupements, fusions, rapprochements, rachat et une grande consolidation du secteur bancaire. Nous allons nous retrouver avec des banques encore plus grosses, alors qu’évidemment si l’on raisonne risque systémique il nous faudrait des « petites » banques… mais dans un monde de taux négatifs, les petites banques ne peuvent pas survivre… Donc elles vont soit mourir soit être absorbées par les plus grosses.

4/ ne soyez pas naïfs. Rien n’est réglé, c’est disons-le la chienlit à peu près partout et dans tous les domaines, donc les discours lénifiants du genre « tout va bien », vous faites « oui-oui » pour être aimable et ne pas vous attirer d’ennuis, puis vous vous préparez au pire…

Conclusion ?

N’allez surtout pas dans une petite banque, ou dans une néo-banque pour des avoirs importants, car les petites banques ont désormais des risques de faillite avérés et pourraient ne pas être sauvées.

Les grosses seront sauvées, quoi qu’il arrive, car sinon tout le système s’effondre. On imprimera autant qu’il faut pour qu’elles ne sautent pas…

CQFD.

Il est déjà trop tard, mais tout n’est pas perdu. Préparez-vous !

Charles SANNAT

Voir :

Les profits des entreprises US stagnent depuis 2012

Vous ne le croirez jamais… sur 20 ans le meilleur placement est…

« Ceci est un article « presslib » et sans droit voisin, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Insolentiae.com est le site sur lequel Charles Sannat s’exprime quotidiennement et livre un décryptage impertinent et sans concession de l’actualité économique. Merci de visiter mon site. Vous pouvez vous abonner gratuitement à la lettre d’information quotidienne sur www.insolentiae.com. »

Source Le Figaro ici

16 commentaires

  • Avatar Leveilleur

    Ouais ben je n’ai pas fait d’économie mais je comprends que si les gens n’ont pas d’argent c’est logique que les banques soient dans l’impossibilité de vendre des produits d’épargne et de placement, à force de profit d’un côté et de précarité des salaires de l’autre, on finira par voir disparaitre tout ce qu’on connaissait, c’est pas aux banques qu’ils devraient donner de l’argent mais aux consommateurs, c’est vraiment le monde à l’envers, ils n’ont pas compris que sans argent les emprunteurs ne pourront jamais rembourser leur crédits mais il vaut mieux continuer de mettre les gens aux chômages et les banquiers avec… ça c’est une bonne logique pour faire du chiffre ! https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_scratch.gif

    • Avatar engel

      Mais il se prend pour qui ton consommateur cigale pour prétendre qu’on lui donne de l’argent à rien faire sous pretexte que lui consomme, quand d’un autre coté on vole l’argent des travailleurs fourmis ?

      • M.G. M.G.

        on vole l’argent des travailleurs fourmis

        Il doit y avoir une erreur de frappe, tu voulais certainement écrire : « on vole l’argent des esclaves soumis ». C’est quand-même plus proche de la réalité :)

        M.G.

        • Avatar engel

          Tu rigoleras moins quand cela sera ton tour.

          « Un affranchi sans arme n’est qu’un futur esclave qui s’ignore. »

          • Ma che Emgé Che cosa stai ?
            Angelo est un ponte de la Ndrangheta, tu vas pas lui faire…. ^^

            Akasha.

          • M.G. M.G.

            @Engel : quand ce sera mon tour de quoi ? d’être volé ? Je n’ai ni argent ni biens.

            Par contre, le jour où les maîtres ne garniront plus les gamelles ce sont les esclaves qui regretteront de ne pas avoir joué les fourmis en préparant leur résilience. J’ai conscience qu’à ce moment là je vais les voir débarquer dans mon potager, mais j’aurais eu le temps de me préparer à les recevoir …

            M.G.

            • Avatar LaoTzu

              Tu ne sera préparée à rien, les tournures inconnus sont bien plus complexes et imprévisibles que ses préparations personnelles connu. Imagine 30 millions d’affamés sans foi ni loi. 30 millions !! et je suis sûrement généreux, même avec un tank et des grenades c’est mort…

              Vivre loin du système ok, mais se croire dans une bulle loin de tout https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_unsure.gif, on est tous reliés, pour le meilleur ou pour le pire…

              • M.G. M.G.

                Quand 30 millions d’affamés auront fini de se partager mes récoltes ils iront voir ailleurs et j’aurais de quoi replanter. Je ne suis pas con, je ne vais pas faire face à un groupe armé et déterminé. Mon programme de résilience est bien plus complexe, et étendu, qu’un simple fusil pour défendre 3 carottes !

                « Le plus grand conquérant est celui qui sait vaincre sans bataille »
                Ça devrait te parler :)

                M.G.

                • Avatar LaoTzu

                  Oui selon tes prévisions, la réalité n’est pas comme cela…

                  Tu peux très bien tomber sur un gros groupe de sado sauvage et devenir leurs esclave dans la grange https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_cool.gif impossible ? Tu avais prévu cela ? https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_whistle3.gif

                  On ne peut rien prévoir…

                  Amanda Dumfries : Vous n’avez pas vraiment confiance en l’être humain, n’est-ce pas ?
                  Dan Miller : Non, je n’ai aucune confiance.
                  Amanda Dumfries : Je ne vais pas accepter ça. La plupart des personnes sont bonnes, respectables. Pour l’amour de Dieu, notre société est civilisée.
                  Dan Miller : Bien sûr. Tant que la machine fonctionne et qu’on peut téléphoner au secours mais, si on enlève tout ça, tout le monde se retrouve dans le noir. Et ça, ça fout les jetons Amanda, et il reste plus que la frousse. Vous verrez comment ils vont redevenir primitifs.

      • Avatar Leveilleur

        Engel si le travail disparait ou devient précaire le système s’arrête faute d’argent pour l’entretenir, les dirigeants veulent que les gens consomment et qu’ils fassent des crédits alors qu’on ne leur donne pas les moyens de le faire c’est quand même une réalité paradoxale !

        • Avatar Montet

          Il suffit visiblement qu’une poignée seulement s’asservisse à la tâche pour faire vivre dans l’opulence les nantis et subvenir aux besoins des indigents.
          C’est ce que l’on appelait autrefois la classe moyenne.
          La classe moyenne inférieure a quasiment disparu ; l’intermédiaire est bien entamée.
          Reste la classe moyenne supérieure qui se croyait être du bon côté de la barrière, qui se tapait bien le ventre du malheur des zotres et qui commence à sentir les vents mauvais.
          Et oui tant que l’on ne fait pas partie de « la caste » on est corvéable et taxable à merci. il suffit d’attendre son tour.

        • Avatar engel

          C’est à pleurer que de voir les hommes chérirent les causes des conséquences qu’ils maudissent.

          Non, « les dirigeants » ne veulent pas que les gens consomment.
          « Les dirigeants » veulent que les gens se ruinent.
          …C’est absolument pas du tout la même chose, dans la finalité d’esclave en devenir.https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wacko.gif

  • Avatar predateur

     » le travail disparait ou devient précaire le système s’arrête faute d’argent pour l’entretenir »
    c est pas l argent qui fera défaut parce que l argent ça ne se mange pas …..mais les produits de grandes consommations qui vont manquer
    plus de transport pour amener la production sur les lieux de consommations, et plus personnes pour les produire…plus d eau plus d électricité plus de pain ….
    et c est là que la cigale pensant chanter tout l été s en alla pleurer chez la fourmis sa voisine, en disant que faudrait bien quelle aille bosser un peu ,gracieusement,pour subvenir à ses besoins https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_cool.gif

  • rouletabille rouletabille

    Elles ne disparaissent PAS,hahahahaahah.
    Restructuration,centralisation.
    Toutes copains/coquins à notre service.
    Bientot plus d’argent liquide ,le SDF aura sa puce à injection monétaire.
    Comme c’est une association Banques/Politiques à but lucratif,nos libertés sont en sursis

  • Avatar gneu

    Bonjour

    euh… désolé de faire mon rabat-joie, mais si un tiers des banques disparaissent, ça ne veut pas dire que l’argent des citoyens qui sont dans ces banques disparait !
    Non, en fait, c’est juste des rachats de banques par d’autres. De la restructuration comme le dit Rouletabille.
    Vos comptes seront donc transférés, c’est tout.
    Ils nous tiennent par l’argent… pourquoi le supprimeraient-ils totalement ? Soyons cohérent !