Les déserts médicaux livrés aux robots ?..

Formidable perspective qu’un médecin « par internet ». Fini la relation de confiance ! Elle est fantastique la société que l’on nous prépare.. Conjugaison du verbe « ÉLIRE au présent : Je m’abstiens, tu votes, il gagne, nous pleurons, vous recommencez, ils se marrent (merci à « inconnu »)….. Partagez! Volti

******

Sylvain Devaux pour La Robolution

Je ne sais pas pour vous mais dans ma petite commune de l’ouest de la France (4500 habitants), il y avait 11 médecins il y 4 ans. Il en reste aujourd’hui 7 dont 3 sont très proches de l’âge de la retraite. Et…personne en vue pour les remplacer. Inutile de vous parler des spécialistes, en particulier en ophtalmologie où les délais frisent la correctionnelle.

Alors deux choses…d’abord il y a les calculs de l’Insee. L’organisme considère comme désert médical un territoire où les résidents : 1- Consultent un médecin généraliste moins de 2,5 fois par an, 2- Ont plus de 30 minutes de trajet (en voiture) pour se rendre aux urgences, 3 – Ont plus de 10 minutes de trajet (en voiture) pour accéder à une pharmacie. Si 1 seul de ces 3 critères n’est pas respecté, on ne parle plus alors de désert médical mais de territoire présentant des fragilités concernant l’accès à un certain type de soin.

Mais c’est totalement réducteur ! Le nombre de médecins est une difficulté quant on sait en outre que 4 médecins sur 10 ont plus de 60 ans. Leur répartition est aussi problématique puisque la liberté d’installation ne permet pas de corréler les besoins aux ouvertures de cabinets. Et les délais de rendez-vous ne cessent de s’allonger dans les communes rurales.

Deuxième chose, l’Intelligence Artificielle serait à même de palier à ces difficultés…les consultations en ligne ou par un algorithme seraient même la panacée pour résoudre ces difficultés. La médecine tourne déjà à plusieurs vitesses, mais là…Donc en ville ou sur la côte vous avez un médecin en chair et en os, dans les campagnes…des ordinateurs. Quant on pense que nombre de secteurs dans la campagne sont encore en « zones blanches » de non réception d’internet… Les performances de ces algorithmes sont bien réelles, mais tout dépend de la consultation.

Inquiets, certains médecins se demandent si ce progrès en est réellement un. Dans un rapport daté de janvier 2018, l’Ordre des médecins s’interrogeait sur ces questions mais aussi et surtout sur les implications sociales qui découlent de ces technologies.

Dans ce rapport, il est indiqué qu’il est « impératif que les progrès attendus des technologies d’intelligence économiques artificielle, Big Data et robotique profitent à tous et n’accentuent pas des fractures sociales ou socio-culturelles.

Notre société, par son organisation démocratique et républicaine, doit particulièrement veiller à ce que les progrès qui pourraient être issus de ces technologies, dans le dépistage, la connaissance fine des maladies et des risques de leur survenue, n’altèrent pas notre modèle solidaire de protection sociale, mais contribuent à réduire les inégalités et les risques d’exclusion ».

C’est déjà un état de fait et il semble que cela ne va pas franchement s’arranger !

Sylvain DEVAUX

« Ceci est un article ‘presslib’, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Larobolution.com est le site sur lequel Sylvain Devaux s’exprime quotidiennement et livre une vraie analyse du monde de la robotique à même de vous permettre d’en profiter. Merci de visiter mon site. Vous pouvez vous abonner gratuitement à la lettre d’information quotidienne sur www.larobolution.com»

21 commentaires

  • Rainette Rainette

    11 médecins pour 4500 habitants ? Mazette ! Dans la mienne de petite commune (4000) habitants, il n’y en a eu longtemps que deux. Depuis quelques années il y en a quatre dont deux à mi-temps. Et l’un des quatre n’est plus loin de la retraite. Trouvera-t-il un remplaçant ? Rien n’est moins sûr. Les jeunes médecins ne sont pas attirés par la campagne. Mais puisque les patients seront pris en charge par des ordinateurs, pourquoi s’inquiéter ? Grrr…

  • JBL1960 JBL1960

    Par chez moi, c’est morne plaine… Y’a une Maison de Santé à 8 kms, avec médecins, kiné aussi je crois, mais pour prendre RDV faut passer par Doctolib, pour les personnes âgées (et pour en avoir tapé la discute en attendant le toubib) ben ce sont les enfants qui prennent RDV…

    J’ai pris en photo l’affiche de renseignements dans le couloir de la file d’attente de mon toubib, et je l’ai mise en page de garde de ce petit PDF sur la télémédecine, et l’E-santé, piskil veulent nous Grand Remplacer par des algorithmes ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2019/06/la-tele-medecine-cest-pas-bon-pour-la-santc3a9-version-pdf-de-jbl.pdf

    En rendant le smartphone OBLIGATOIRE et avec la reconnaissance faciale qui arrive VIA Alicem dès le 1er novembre prochain ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2019/10/14/refusons-la-reconnaissance-faciale-en-france/ si nous les laissons faire, sans (ré)agir… Ben ça va être coton, ça aussi tiens !

    Oui, le boycott est une arme, non létale, à mettre entre toutes les mains…
    Chiche ?
    JBL

  • Avatar predateur

    bin ça doit pas vous posez de problèmes ,vu que vous balancez en boucle que la médecine conventionnelle elle rend les gens malades ,et enrichit big pharma https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_scratch.gif
    encore une belle contradiction à la mode mouton de bergerie https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_whistle3.gif

    • Les médecins sont pourris et à la solde de Bigfarma.
      Mais on manque de médecins !
      ??????
      C’ est le progrès.
      Autrefois, il y avait le débat contradictoire avec un adversaire.
      Aujourd’ hui, il n’y a plus besoin d’adversaire…On se contredit soi même.
      C’ est plus simple, c’ est nouveau, ça vient de sortir……

  • hello, pour moi la e-medecine est la bienvenue pour au moins deux raisons…
    1) le patient n’a rien ; juste une gêne passagère, le robot fera aussi bien que le praticien en chaire et en os car le symptôme est psychosomatique et disparaitra de lui même avec ou sans prescription de médocs.
    2) le patient est véritablement malade ; le robot fera ce qu’on lui demande : faire taire le symptôme pour rassurer le malade et ce sera une catastrophe. l’accumulation des erreurs rendra l’allopathie encore moins acceptable, c’est bien pour le changement de paradigme de la santé.
    c’est bien dommage mais la e-medecine va enfin dévoiler le vrai visage de big pharma et demontrer l’impuissance de l’allopathie pour le maintien de la sante chez chaque individu !

  • Avatar CryptoKrom

    Un robot vieux et grinçant va voir son robot-docteur…
    « Docteur j’ai mal aux articulations… »
    le Doc: « Vous avez pas finis de cotiser pour la Casse, alors mettez de l’huile de coude »….
    https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_smile.gif

    • hahaha, ça fait du bien de rire un peu

      je suis allé passer une radiographie de la mâchoire pour me faire reposer ma prothèse ( 3 dents cassées dans ma jeunesse…la faute au rugby )
      l’ opératrice me met la tête dans un appareil, un truc dans la bouche et me dit:  » Mordez ! »
      N’ ayant plus de dents, je lui ai répondu:
      « mademoiselle, même avec la meilleure volonté du monde, je ne peux pas mordre, mais je peux sucer si cela vous arrange… »
      Ca ne l’ a pas fait rire du tout…..

  • Kraftwerk c’est putain de génie précurseur avaient déjà tout compris fin des années 70 !

    https://www.youtube.com/watch?v=D_8Pma1vHmw
    > Kraftwerk – The Robots HQ Audio

    Akasha.

  • rouletabille rouletabille

    Fini les erreurs médicales,c’est la faute à l’informatique.

  • La confiance dans les toubibs ? Ben non alors… Ici, un toubib par village. Mais à certains, il ne faut pas parler d’homéopathie, ça leur donne de l’urticaire ! Alors quand on a affaire à un toubib aussi fermé, il faut aller voir ailleurs.
    Est-ce qu’une machine nous enverra paître aussi si on lui parle d’homéo ? Ah non… on ne parle pas à une machine. Enfin, si, il faut lui dire les mots qu’elle connaît. Donc on va apprendre le vocabulaire de la machine… comment pourra-t-elle traduire ? Comment pourra-t-elle, à travers les maux décrits, comprendre la situation familiale, professionnelle, environnementale ?
    Pas plus qu’un toubib ?
    On a au moins une chance sur… (?) de tomber sur un toubib qui aura ce ressenti et pourra orienter son client. Pour la machine… Ah oui: tel symptôme = tel médicament. OK, fastoche…après tout, n’est-ce pas ce que les allopathes apprennent pendant leurs études ? Une machine peut en faire autant…

    • M.G. M.G.

      Il va falloir ressortir les vieux grimoires et faire le plein de plantes médicinales pour espérer finir sa vie en bonne santé. Combien sont prêts ?
      Me marre, comme dirait RTB …

      M.G.

      • C’est ce que j’ai commencé à faire. Mais encore faut-il trouver dans nos coins les bonnes plantes. Il y a aussi les huiles essentielles et tout ce dont nous avons déjà parlé ici, notamment les antibios naturels.
        Sans compter aussi une vie aussi saine que possible, ce qui n’est pas toujours évident: nourriture saine, gestion des émotions, eau et air sains…

    • Avatar engel

      -Ce n’est qu’une simple question de programmation initiale, tout comme « ton » médecin foireux anti-homéopathie…

      Cette organisme étant la pierre angulaire de notre décadence médicale, surtout ne pas confier l’élaboration du contenu robotique aux collabos vichystes officiant à l’ordre des médecins.https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_cool.gif

  • Sachant que, sous peine d’ être renvoyé de l’ ordre des médecins, tous les médecins, à partir des analyses et l’ observation des symptomes du malade, doivent:
    – faire le diagnostic imposé par bigfarma
    – prescrire les médicaments recommandés par bigfarma
    – appliquer les protocoles de soins imposés par bigfarma
    L’ intelligence artificielle, programmée également par bigfarma, peut parfaitement le faire sans aucune erreur.
    Même un singe programmé par bigfarma pourrait le faire.

    Le problème n’ est pas de savoir qui est l’ intervenant, puisqu’ ils sont programmés pour dire la même chose.
    Le problème, c’ est qu’ il y ait une programmation !!!!

  • On peut aussi considérer le problème sous un autre angle:
    Le fait qu’ il y ait de moins en moins de médecins dans les campagnes, est ce un mal…ou un bien ?
    Le campagnard , au lieu de remplir son armoire de médicaments, est obligé de prendre sa santé en main:
    Une vie saine, une alimentation saine et un retour aux sources ( herboristerie )
    Il a de la chance !!!!!!
    Maintenant, on peut aussi se plaindre qu’ il n’ y ait pas suffisamment de Macdos à la campagne……
    Entre l’ agro alimentaire et Bigfarma, il serait gâté.

    • Avatar engel

      J’y habite…
      Là, tu as une vision romanesque du campagnard.

      – On ne réinvente pas si facilement un savoir, un mode de vie perdu.

      Malheureusement la plupart des ruraux ne sont plus que des « citadins périphériques » …habitant à la campagne.

      • tu m’ as mal compris ou je me suis mal exprimé.
        Souvent, à la campagne, surtout les jeunes, ils ne rêvent que de « monter » à la ville….Je sais.
        Ce que je voulais dire, contrairement à l’ article qui regrette la disparition des médecins à la campagne, c’ est que c’ est une chance. Cela obligera les campagnards à prendre leur santé en main ! Et à revenir aux fondamentaux…s’ ils ne veulent pas faire 200km pour consulter un angiologue, par exemple

  • rouletabille rouletabille

    Ils supprimeront les pharmacies (intermédiaires sponsorisés couteux)la livraison des substances chimiques en produits de consommation(Grande surface) gérés par ordinateurs et livrés par coursiers (genre Pizza).
    Les incurables non rentables seront recyclés

Laisser un commentaire